• Your Song •


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un nouveau départ. [Yu' et 'Zu]

Aller en bas 
AuteurMessage
Ozu Odawara
• Admin tout puissant - Barman - Zu' d'amour de Yu' - Futur papa ♥•
• Admin tout puissant - Barman - Zu' d'amour de Yu' - Futur papa ♥•
avatar

Masculin
Nombre de messages : 101
Age : 29
Habite à : Entre Toulouse et Pex.
Occupations : Etudiant en Histoire/Branché RPG et musique.
Humeur : ...
Date d'inscription : 05/05/2008

Feuille de personnage
Relations:
Citation: Avec toi ailleurs c'est ici ; je nous aime à présent
Situation: En couple

MessageSujet: Un nouveau départ. [Yu' et 'Zu]   Mar 3 Juin - 20:06

Les voilà qui arrivaient au pavillon, alors que le jour déclinait. Ils étaient en début de soirée, et le soleil se rapprochait inexorablement de l’eau, là-bas, à l’horizon, comme s’il allait se coucher sous ses draps aquatiques. Ozu et Yuna marchaient toujours l’un près de l’autre. Ozu tenait d’une main le vélo de sa douce et tendre, et de l’autre reposait sur sa hanche, la gardant tout contre lui. Sa présence était une douceur et un réconfort qui calmait Ozu, l’aidait à encaisser avec douceur les nouvelles de la journée et le changement radical qui s’opérait à présent dans sa vie. Son cœur était embaumé d’amour et de patience. Cela faisait des mois qu’il n’avait plus ressenti telle sensation, et il avait suffi de quelques minutes pour que tout se réinstalle en lui, comme si rien n’avait changé. Comme si rien n’avait changé, oui, et même comme si rien de tous ces derniers mois désespérants n’avait eu lieu. Ozu doutait qu’il raconte un jour ce qui lui est arrivé à Yuna. Elle s’en voudrait tant. Du moins pas tout de suite, car lorsque le temps aurait passé, les choses loin derrière eux, le choc serait bien moindre.

En attendant, ils avaient un peu fait le tour de la ville, et étaient passés au centre commercial, pour qu’Ozu voit où il était et ce qu’on y trouvait, en cas de besoin. Yuna ignorait quel métier il allait faire, c’est pourquoi elle lui parla du bar le plus connu de la ville comme à un étranger complet qui ne saurait rien de lui. Ozu eut un petit sourire en la voyant parler de son futur lieu de travail comme d’un endroit charmant et sympathique, et ils continuèrent ainsi, passant devant chaque lieu, y compris l’académie et l’immense centre administratif qui regroupait la mairie et tous les services publics. Apparemment, le maire de la ville, Mlle Koza, était du genre à faire peur, ou du moins à faire pitié. En tout cas, c’est ce que Yuna racontait. A la fin de l’après-midi, Ozu savait tout ce qu’il y avait à savoir sur les lieux incontournables de la ville, buvant la moindre des douces paroles de son aimée. Ils avaient un peu traîné, oui, mais pouvait-on reprocher à un couple séparé si longtemps de s’embrasser tous les cent mètres et de se fixer longuement à chaque étape ?
Et les voilà arrivés à leur pavillon, près de la mer, un peu à l’écart de la ville. A ce que Yuna lui avait raconté, il y avait une petite crique bien abritée au fond du terrain, où on pouvait s’installer tranquillement et se baigner. On avait aménagé un petit jardin japonais près de la maison. La bâtisse en elle-même était probablement plus vaste que l’étage entier de leur dernier immeuble dans lequel ils avaient vécu en commun. Le pavillon était bâti de plain pied, sobre et classique, très mignon avec son portail bleu et ses haies de buissons fleuris.

En approchant de leur foyer à eux, Ozu commença à ralentir et laissa Yuna partir un peu en avant. Celle-ci n’hésita pas à prendre sa main pour ne pas le laisser s’éloigner et se retourna vers lui. Le jeune homme était en train d’observer la maison avec appréhension, comme un lieu interdit qu’il risquait de violer en le touchant. Il s’y était passé tant de choses sans lui. Se retrouverait-il une fois là-dedans ? C’était l’univers de Yuna, il n’y avait rien de lui ici, rien qui le raccroche à cet endroit. C’était bête, mais même si c’était bien ici qu’il allait vivre, il se sentait encore étranger à ces lieux. Il ne se sentait pas chez lui, d’où ce mouvement de recul. La peur étreignit son estomac à nouveau. Il avait les yeux fixes, le regard lointain. Il tint bien fermement la main de Yuna dans la sienne, comme s’il y cherchait du courage, prêt à se laisser mener, et, sans la regarder, prononça avec un peu de crainte :

« Voilà, on y est. »

C’est tout ce qui sortit de sa bouche. Il ferait probablement vite son nid, mais pour l’instant, il allait avoir quelques problèmes pour poser sa marque, laisser sa trace, adopter les lieux, trouver les endroits qui lui plaisent et découvrir tout l’intérieur.

_________________


08/12/2007
02/09/2008
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yoursong.frenchboard.com
Yuna N. Odawara
• Admin rêveuse - Médecin Généraliste - Yu' chéri de Zu' - Future maman ♥ •
• Admin rêveuse - Médecin Généraliste - Yu' chéri de Zu' - Future maman ♥ •
avatar

Féminin
Nombre de messages : 116
Habite à : Lève la tête...Tu vois le gros nuage blanc ? Bah...
Occupations : Artiste [ Bah couè ? XD ]
Humeur : Malade mais cependant contente x)
Date d'inscription : 05/05/2008

Feuille de personnage
Relations:
Citation: Le Printemps reviendra...Même si la neige est épaisse...Le Printemps revient toujours...
Situation: En couple

MessageSujet: Re: Un nouveau départ. [Yu' et 'Zu]   Mar 3 Juin - 21:40

Ils avaient passé une après-midi tranquille, ensemble...Heureux. Ils avaient fait le tour de la ville, histoire qu'Ozu se familliarise avec son, leur nouvel environnement. Yuna avait servie de guide. Elle voulait que totu se déroule bien, que tout soit parfait pour leur retrouvaille. Même si le début de la journée avait commencé par des larmes, tout c'était bien passé...Oui...Ozu était heureux d'être le père de Kaoru, du moins c'est ce qu'elle pensait et espérait. Elle, était une femme comblée...Enfin...Il manquait peut être une dernière chose à ce bonheur presque complet qui venait de débuter...Mais ils avaient leur temps non ? Ainsi, elle lui avait fait faire le tour de l'île. Pour qu'il se familliarise avec cette île si différente du Japon. Leur pays natal à tout les deux. L'île était tellement petite...La vie semblait beaucoup moins difficile, plus simple...Cette île aspirait au bonheur...Oui...On avait envie d'être heureux ici. Yuna, toute contente, ayant vraiment l'impression d'être utile, présenta avec entousihasme la ville. Elle le fit passer par les jolies rues, par la place principale...Avec la mairie où elle se mit à raconter tout ce que les gens disaient sur la maire. Sans vraiment prendre parti, juste pour informer Ozu. Yuna n'était pas du genre à croire tout ce que le "peuple" disait maias bon... Accompagnée par de grands gestes, tout en faisant attention de ne pas crever l'oeil à quelqu'un elle n'était pas d'origine Italienne pour rien, elle expliqua l'histoire de la jeune femme qui dirigeait la ville...Voila comment se déroula la journée, une longue visite. Tout contre lui qui lui avait prit son vélo. Yuna elle avait porté le sac d'Ozu...Aussi léger qu'un sac à moitié vide. Elle lui présenta aussi le centre commerciale. Avec ses nombreux commerce tous regroupé en ce grand bâtiment assez moderne mais néanmoins joli... Après la ville, il montère jusqu'a la colline où se trouvait l'académie de l'île. La fierté de ce petit coin de paradis qui regroupait l'élite des artistes du monde...Une école magnifique, magique...Du moins, pour l'artiste qu'étais Yuna. Les bâtiments étaient superbe, le cadre aussi...Yuna toucha aussi quelque mots , mais très peu, sur le directeur de l'établissement...Un homme mysterieux...Beaucoup trop mysterieux et trop froid d'après ceux qui l'avaient vu et approché... On disait qu'un lourd passé le poursuivait...Certain raconté qu'il était un ancien assassin qui avait travaillé dans les services secrets de la mafia...Encore des histoires difficiles à croire...Encore et toujours les ragots populaire. Une seule chose était vraie dans ces récits. Il faisait parti du grand clan Kuchiki qui avait acheté l'île et fondée l'académie...Yuna rêva un instant, se lovant un peu plus contre son Ozu retrouvé, de mettre sa futur Kaoru dans cette école peut être un peu trop coûteuse...Enfin...Ce n'était pas pour aujourd'hui...Sa fille était encore bien au chaud dans son ventre... Sa fille qui l'avait harcelé à l'heure du repas. Ils étaient tellement occupé à se retrouver et à visiter la ville qu'ils en oublièrent de manger. Mais Yuna prit quand même le temps de s'arrêter quelque part pour prendre un sandwich à emporter...Histoire que Kaoru soit enfin rasasiée...

Maintenant, ils étaient enfin arrivés chez eux. Le soleil déclinait lentement, le sable était balotté sous les vagues lentes...Il faisait chaud, un vent léger rafraichissait les derniers jours chaud de Septembre. Yuna avait retiré le cache coeur qui masquait le décolté de sa jolie robe blanche. L'air était bon, la maison était proche...Ozu était là...Avec elle...Et ce n'était pas un rêve...Elle l'avait retrouvé et avait la conviction que plus jamais ils ne devraient se séparer. Longeant toujours la plage, observant le soleil couchant...Laissant leur traces sur le sable humide, ils profitaient, goûtaient à leur nouvelle vie...Leur nouveau départ. Qui ne semblait pas si facile... Le pavillon était en face d'eux. Le joli pavillon mélangeant style Américain et Japonais...Et oui, la façade avait tout du joli bingalo mais le jardin...Et même la décoration avait tout d'asiatique...Histoire de ne pas trop dépayser le couple... Yuna montra leur maison du doigts avant de faire quelqques pas plus rapide...Attrapant la main d'Ozu qui ne semblait pas vraiment vouloir la suivre...Elle le sentait. Il hésitait...Il était...Inquiet ? Oui...? Sûrement un peu...Elle le comprennait, car dans le fond ce n'était pas encore chez lui... Yuna y avait vécue seule durant 5 moins...Elle avait totu amménagé, décorée toute seule. Essayant de retracer ses goûts et les siens. Elle le connaissait sufisament pour ne pas avoir fait trop de "fautes" et puis lui aussi pourrait mettre son grain de sel dans la décoration, l'aménagement. Car après tout , c'était chez lui. En poussant le portail en bois blanc, pénétrant dans ce joli jardin Japonais pas tout à fait terminé, Yuna entendit les quelques mots d'Ozu. Oui, il était un peu nerveux...Continuant d'avancer, elle s'arrêta devant la porte. Cherchant ses clefs dans son sac...

" Oui, nous y sommes...Nous sommes chez nous...Bienvenue à la maison..."

Elle lui adressa un doux sourire, une caresse sur la main. Avant de tourner la clef et de pousser la porte. S'engageant dans leur maison... Elle se dirigea directement dans le salon. Ouvrants les rideau de la grande fenêtre qui illuminait tous le séjour d'une lueur orangé. Posant son sac sur le canapé et ses clefs à côté du bonzai de la table basse. Habitude qu'elle avait prise avec le temps. Elle salua ses parents sur l'autel des ancêtres..Placé sur le meuble qui contenait la télévision et les nombreux livres de Yuna et Ozu. Elle avait déménagé en embarquant le plus d'affaires à eux possible. Après cela, elle s'occupa de son cher et tendre, lui volant un baiser au passage avant de lui faire visiter le pavillon...Commençant par le séjour qui il faut le dire, par rapport à leur ancien salon était immense...Continuant dans la cuisine assez spacieuse, le couloir...La salle de bain, les placards...Les chambres...Terminant par leur chambre à eux...Grande...Très grande...Lumineuse...Possédant une fenêtre qui donnait sur la crique qui semblait vouloir leur appartenir...Ils étaient isolés et peu de monde passait vers chez eux. Yuna l'avait remarqué...Au fils des jours..Ne croisant personne lors de ses expéditions dans les environs. Personne ne smeblait , appart elle, connaître la crique...Elle la montrerait peut être à Ozu dans la soirée...Oui...Peut être...En tout cas après cette dernière visite qui fut tranquille. Lente, Yuna avait fait bien attention à Ozu. Lui laissant prendre lentement ses marques...Le rassurant discrètement...Pour qu'il se sente chez lui... Et c'est dans leur canapé qu'elle l'obligea à s'assoire... " Ne bouge pas d'ici ! " lui avait-elle dit avec un faut air autoritaire...Histoire qu'il ne bouge pas de son canapé jusqu'a ce qu'elle revienne...

Elle était vite parti dans l'arrière cuisine où elle avait caché sa trouvaille dans un placard. Elle était toute fière et toute exité à l'idée de lui donner...Son cadeau de bienvenue... Yuna après avoir flanné dans Rainbow Creek , avait découvert un somptueux magasin de musique où elle avait trouvé le bonheur d'Ozu...Oh oui ! Elle en était certaine...Elle avait flashé sur une magnifique Gibson Pauls noire avec un peu de blanc...Magnifque...Une guitra de très bonne qualité avec un son exellent d'après le vendeur...A un prix un peu trop cher...Mais Yuna voulait absolument lui offrir...Oui à son Ozu...Pour tout ce qu'il avait fait pour elle...Et puis elle pouvait se le permettre...Elle gagnait bien sa vie aujourd'hui...La guitare , légèrement plus large qu'elle mais heureusement beaucoup plus fine, cachée dans sa house dans son dos, Yuna se glissa lentement jusqu'au salon. Se postant devant Ozu...Un grand sourire en coin...Elle lui tendit avec délicatesse l'instrument et le posa sur ses genoux, toute rouge d'émotion. Elle était timide et espérait sincèrement que la guitare lui plaise....

" Suuuuurpriiiiiise ! J'espère qu'elle te plaira...L'ampli est dans le coin là bas..."

Spoiler:
 

_________________
Smile, when the stars are shining...




Yunie souhaite une bonne journée & bien du bonheur à Invité..
Yunie a à l'oeil Invité...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ozu Odawara
• Admin tout puissant - Barman - Zu' d'amour de Yu' - Futur papa ♥•
• Admin tout puissant - Barman - Zu' d'amour de Yu' - Futur papa ♥•
avatar

Masculin
Nombre de messages : 101
Age : 29
Habite à : Entre Toulouse et Pex.
Occupations : Etudiant en Histoire/Branché RPG et musique.
Humeur : ...
Date d'inscription : 05/05/2008

Feuille de personnage
Relations:
Citation: Avec toi ailleurs c'est ici ; je nous aime à présent
Situation: En couple

MessageSujet: Re: Un nouveau départ. [Yu' et 'Zu]   Mer 4 Juin - 20:30

Allez, c’était parti. Yuna lui tenait fermement la main, la lui caressait pour qu’il se sente plus en confiance. Elle ouvrait la porte à clé, avant de tourner la poignée et d’entrer finalement. Ozu suivait sa chère et tendre d’un pas lourd et feutré. Heureusement, il n’avait plus son sac sur le dos ; aussi léger soit-il, il l’aurait fait basculer en arrière. Il tenait à peine debout. Il avait mal au ventre. Ca lui passerait, néanmoins, en attendant, il était plus que perplexe. Première observation : Yuna, elle, était tout à fait chez elle ici. Elle ouvrait les rideaux, posait ses affaires sans rien regarder, et allait directement à l’autel des ancêtres. Lui passa derrière elle, profitant qu’elle finisse d’arranger ses petites affaires. Bien que Yuna lui ait laissé peu de temps, il sortit de son sac la vieille photo de sa mère, qu’il continuait de vénérer malgré le passé et sa culpabilité, et la posa sur l’autel, à sa place. Il alluma son propre bâton d’encens et lui souhaita silencieusement la bienvenue dans sa nouvelle demeure. Voilà, il avait installé sa seule affaire importante. Après cela, il reçut un doux baiser de sa bien aimée qui l’emporta presque à travers le pavillon, lui présentant les lieux. Elle commença par lui détailler le séjour, où ils se trouvaient, avant de lui montrer la cuisine, où était rangé quoi, poubelle comprise, avant de l’emporter dans le couloir. Elle semblait attentive aux réactions d’Ozu, qui, lui, acquiesçait à chaque fois sans rien dire, essayant de prendre ses marques. Il semblait que ce serait plus facile que prévu, malgré le fait que ce soit bien plus grand et très différent de tout ce qu’ils avaient jamais habité tous les deux. Tout allait changé, et il faudrait qu’il s’y fassent, le travail aidant un peu à s’intégrer et à s’y faire. Il espérait qu’il ferait l’affaire, sinon quoi il serait vraiment dur de tenir le budget. En tout cas, si elle alla lentement, tout sembla défiler à toute vitesse devant les yeux d’un jeune homme absent, pensif. Il cherchait à se faire une raison, à se rassurer, à se dire que tout était comme il l’avait toujours été, et que rien ne serait différent, dans le fond, de tout ce qu’ils avaient vécu ensemble. Ce serait toujours la même vie de tendresse et d’amour. Il le désirait plus que tout. Salle de bains, placards, chambres, finissant bien sûr par leur grande, leur immense chambre – plus grande que leur dernier petit studio – à l’ambiance douce et accueillante. Tout ce confort, cela allait être nouveau pour un Ozu habitué, depuis des années, à une couchette rudimentaire, un matelas à même le sol ou quelques couvertures. Yuna s’y était déjà fait, mais lui … Et bien, ça avait l’air tout mignon tout plein tout ça. Ozu essayait de se calmer devant tous ces changements brutaux. Il n’avait pas pensé au choc que lui ferait endurer ce changement brutal de milieu, de condition et de situation. C’était assez violent et difficile à encaisser, mais la main de Yuna tenant la sienne l’aidait.

Et là, coup de vent, bourrasque, et boum, le voilà le derrière posé sur un canapé. Leur canapé à eux. Il le reconnaissait celui-là ; cela fut facile de s’y faire et de s’y laisser aller et de s’installer tranquillement. Ton faussement autoritaire ou pas, il ne bougerait pas de là tout de suite de toute façon. Il n’en faisait qu’à sa tête, elle le savait ; elle savait aussi qu’il ne bougerait pas après leur longue marche et toute cette dose d’émotions. Le jeune homme se laissa aller en arrière, étalant ses bras sur le dossier et étirant ses jambes. Ce petit instant de calme lui permit de se calmer un peu. Il fit le vide en lui. Il était chez elle ; chez eux. Il n’avait plus à s’en faire maintenant, ils étaient ensemble, pour toujours. Et bientôt, ils seraient trois. Cette pensée ramena un peu de tension, mais cela ne ferait qu’aller et venir pendant les quatre prochains mois. Yuna était fragile et partageait cela avec sa mère. L’accouchement risquait d’être difficile, et cela le tracassait davantage que tout le reste.
Yuna revint finalement de la cuisine, et se planta devant lui avec ce qui ressemblait à une guitare dans le dos. Un sourire lui fendit la joue lorsqu’elle lui mit sur les genoux et la lui offrit. Elle espérait que ça lui plairait, et il n’y avait qu’un seul moyen de le savoir. Ozu se lécha les lèvres, les pinça, hésitant, puis ouvrit la housse pour dévoiler une magnifique Gibson Pauls. Noire et blanche, magnifique. Un instrument de très haute qualité, et aussi odieusement cher. Ozu écarquilla les yeux et entrouvrit la bouche, éberlué. Il en rêvait, de ce genre d’instrument, sans oser espérer en avoir un, un jour. Il le prit dans ses mains et le soupesa, le reposa, et ravala sa salive en secouant la tête.

« Yuna, c’est … C’est … Oh bon sang, c’est dingue ! C’est fou ! C’est … Mon amour tu … »

Sa voix tremblait. Elle avait dû sacrément se serrer la ceinture pour lui offrir ça en cinq petits mois. Plutôt que de se répandre en hésitations, il écarta la guitare et agrippa sa jupe. Il la tira vers lui et elle vint se poser sur ses genoux. Ozu l’enlaça tendrement, la serra fort et l’embrassa passionnément. Ils restèrent ainsi quelques secondes, puis ils cessèrent leur baiser et s’embrassèrent amoureusement encore un peu. Enfin, Ozu trouva la force de lui murmurer à l’oreille.

« C’est absolument génial, mon amour. Je t’aime tellement … T’es complètement malade de m’offrir un truc pareil. (soupir de joie) Je t’aime je t’aime. Je te joue un morceau ? »

_________________


08/12/2007
02/09/2008
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yoursong.frenchboard.com
Yuna N. Odawara
• Admin rêveuse - Médecin Généraliste - Yu' chéri de Zu' - Future maman ♥ •
• Admin rêveuse - Médecin Généraliste - Yu' chéri de Zu' - Future maman ♥ •
avatar

Féminin
Nombre de messages : 116
Habite à : Lève la tête...Tu vois le gros nuage blanc ? Bah...
Occupations : Artiste [ Bah couè ? XD ]
Humeur : Malade mais cependant contente x)
Date d'inscription : 05/05/2008

Feuille de personnage
Relations:
Citation: Le Printemps reviendra...Même si la neige est épaisse...Le Printemps revient toujours...
Situation: En couple

MessageSujet: Re: Un nouveau départ. [Yu' et 'Zu]   Ven 6 Juin - 21:38

Yuna était en stress..Du moins, le temps d'observer Ozu se lécher les lèvres, les pincer puis d'ouvrir lentement la pochette de sa nouvelle guitare...Elle sépérait vraiment qu'elle lui plaise...Elle avait peur d'avoir mal choisit...Elle...Elle s'inquiètait encore une fois pour rien car le regard d'Ozu au moment où il sorti l'instrument indiquait que la guitare lui plaisait... Yuna savait qu'Ozu rêvait depuis longtemps de posséder autre que sa guitare folk...Alors en voyant cette objet magnifique dans la vitrine du magasin elle ne sût résister...Même si elle avait été un peu trop honnéreuse Yuna ne regrettait pas...Elle ne regrettait pas le sourire qui s'était dessiné sur ses lèvres, sa joie...Oui, elle avait bien choisit. Ozu était heureux...Tellement heureux qu'il la tira délicatement vers lui pour qu'elle aterrisse sur ses genoux. Il l'enlaça, l'embrassa...Dieu que c'était agréable...Que c'était doux de recevoir une caresse, un baiser...Ils s'aimaient tellement... Après quelques minutes, le temps de se montrer encore une fois leur amour et qu'Ozu reprenne ses esprits, il lui proposa de lui jouer un morceau. Avec un grand sourire, Yuna acquiesça. Et se mit à réfléchir quelques instants sur ce qu'elle voulait écouter...L'index sur le menton , le regard fixé sur un tableau dans le fond...Représentant une jolie branche de ceriser en fleur...Lorsqu'elle trouva enfin ce qu'elle voulait qu'Ozu lui joue, elle claqua victorieusement des doigts. Comme-ci elle venait de trouver la solution d'un problème extrêmement complex. Encore son côté un peu trop enfantin ou exécessif qu'on pouvait lui reprocher...Mais elle était quand même fière d'elle sur le coup...

" Vivo per lei ! Et on chanteeeeeuh !! Vivo per lei de quando sei...Hum...Oui bon...Bon voilaaa , d'accord ? "

Elle lui adressa un grand sourire, béa. Elle déposa un baiser sur front tout en passant une main dans ses cheveux avant de glisser sur le côté pour laisser place à sa nouvelle guitare. Laissant une main sur sa nuque pour lui caresser tendrement...Elle souriait...De plus en plus au fil de ses notes...De la chanson...De leur chanson qui retraçait bien leur relation...Leur amour...Vivo Per Lei...Je vis pour elle...Oui, cette chanson Italienne imagait parfaitement leur histoire...Expliquait à quel point il s'aimait... Si Yuna avait demandé à Ozu de la jouer et de la chanter avec elle, c'est qu'elle savait qu'il avait finit par l'apprendre...8 ans que Yuna lui chantait, fredonnait sans cesse...Une belle chanson Italienne... Sourirante, caressant sa nuque avec tendresse, une fois qu'il eu terminé le premier couplet elle enchaîna à son tour... Faisant vibrer sa jolie voix...Sentant des coups dans son ventre...Kaoru aimait ça...Oui, elle appréciait entendre ses parents chanter... Depuis 5 mois le bébé avait été plongé dans la musique. La musique de sa mère..Bercée chaque jour pas la mélodie de son violon...Cette enfant était destinée à aimer la musique vous ne croyez pas...?

" vivo per anch'io lo sai e tu non esserne geloso "

Sa voix vribrait en même temps que la cordes de la Gibson...Gibson...Ce n'était pas joli comme prénom...Ils continuèrent ainsi, chantant ensemble...Heureux...Kaoru étant leur seul public...Mais ils étaient bien tous les trois...Animés par leur amour, leur passion...Leur musique...Certains auraient pu dire qu'ils formaient un couple, une famille des plus étrange mais qu'importe...S'ils s'étaient attardés sur toutes les réflexions qui avaient été dressées pour leur barrer la route... La chanson pris fin...Doucement, sur uen dernière vocalise...Une dernière note...Un baiser sur une joue...Une étreinte...Un câlin...Que c'était bon de le retrouver...De l'avoir de nouveau contre elle...Ce doux contact lui avait manqué...Et Kaoru semblait apprécier que ses parents s'enlaçent...Il avait posé sa guitare par terre, avec précaution. Elle, avait glissé sa main dans la sienne. Posée sur sa cuisse...

" Je t'aime...Et dis moi...? Il faudrait lui trouver un prénom à celle là non...? "

Elle le fixait de ses grand yeux intenses.Ses beaux yeux argentés...Est ce que Kaoru aura les même ? Peut être qu'elle aura les yeux de son père...Et est ce qu'elle aura les cheveux blancs...? Yuna s'interogeait en silence...Caressant la main d'Ozu, le fixant avec amour et tendresse...Elle était bien...Elle était heureuse...Et était même d'humeur à... Elle continua de lui caresser le dos de la main avec son pouce...Avant qu'elle ne se décide à bouger...Se relevant doucement, retirant sa main de la sienne pour venir la glisser un peu trop près de... Sans faire totalement exprès bien sûr...! Elle déposa un baiser sur le front d'Ozu avant de se remettre debout. Retirant sa main qui avait approché...Caressé comme une brise de vent , une partie sensible. Elle s'étira, avant d eposer ses mains sur sa taille et de dire toute souriante.

" Bon...Et si on mangeait maintenant...? Kaoru commence à avoir faim... - elle observa la mer et le soleil qui se couchait lentement par la fenêtre - Un pique-nique au bord sur la plage ça te dis...? "

_________________
Smile, when the stars are shining...




Yunie souhaite une bonne journée & bien du bonheur à Invité..
Yunie a à l'oeil Invité...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ozu Odawara
• Admin tout puissant - Barman - Zu' d'amour de Yu' - Futur papa ♥•
• Admin tout puissant - Barman - Zu' d'amour de Yu' - Futur papa ♥•
avatar

Masculin
Nombre de messages : 101
Age : 29
Habite à : Entre Toulouse et Pex.
Occupations : Etudiant en Histoire/Branché RPG et musique.
Humeur : ...
Date d'inscription : 05/05/2008

Feuille de personnage
Relations:
Citation: Avec toi ailleurs c'est ici ; je nous aime à présent
Situation: En couple

MessageSujet: Re: Un nouveau départ. [Yu' et 'Zu]   Ven 6 Juin - 23:28

Il se doutait bien que Yuna voudrait qu’il joue. Cela faisait cinq mois qu’ils ne s’étaient vus, et autant ses airs de violon manquaient à Ozu, autant il pensait sans fausse modestie qu’elle aussi avait dû plus d’une fois regretté de ne pas pouvoir poser sa tête sur ses genoux pendant qu’il jouait de la guitare. Elle prit bien son temps avant de décider du morceau, et dans le fond, son choix ne fut pas une surprise. Avec Your Song, c’était leur chanson numéro un. Il y en avait bien d’autres en deuxième position, mais ces deux-là étaient porteuses de grands souvenirs. C’était leur amour qui s’étalait en musique, et ils ne perdaient jamais une seule occasion pour se remémorer la douceur de leur histoire, de leur bonheur à eux, ce bonheur qu’on leur avait tant fait miroiter et qu’ils avaient cru insaisissable si longtemps. Depuis huit ans, leur vie était bonheur et musique. Ils commencèrent donc à chanter Vivo per lei.

« Vivo per lei ! Et on chanteeeeeuh !! Vivo per lei de quando sei...Hum...Oui bon...Bon voilaaa , d'accord ? »

Ozu haussa alors les épaules, et se mit à entonner la suite du couplet de sa voix trop rauque, trop grave.

« La prima volta l’ho incontranta, Non mi cordo come ma … »

Il ne lui avait chanté, mais avec le temps, il avait fini par l’apprendre. Il savait ce qu’elle disait, mais n’aurait jamais pu en faire une traduction. Yuna lui avait simplement dit et répété. Pour lui, c’était du par cœur, comme l’air. Elle avait passé la main dans sa nuque et lui souriait avec une tendresse infinie et avec béatitude. Elle le caressait doucement, et plus la chanson avançait, plus elle se rapprochait, se faisait douce et amoureuse. Lui ne savait pas si Kaoru aimait aussi, mais ce devait être le cas. Elle avait grandi avec la musique et la voix de sa mère résonnant dans sa poche fœtale, et maintenant c’était celle de son père. Elle devait s’en rendre compte, et si ce n’était le cas, ça n’en était pas moins de la musique douce. Et elle devait sentir le bonheur de sa maman. Elle chantait un couplet sur deux et était maintenant toute proche de lui. Il sentait son parfum et sa peau douce l’enivrer. Il l’aimait tant. Il avait tellement envie d’elle. Avec le temps, il avait appris à se modérer. Tout arrive à point à qui sait attendre lui répétait-elle sans arrêt. C’était vrai entre eux, toujours. Une fois fini, il reposa la guitare avec délicatesse sur le sol, dans sa housse, puis ce fut un déluge de tendresse. Un petit baiser, les deux futurs parents se prenant dans les bras l’un l’autre et se câlinant calmement. Leurs mains se joignirent et Ozu goûta cet instant autant qu’il le put, dégustant la moindre caresse, le moindre souffle et le moindre baiser. C’était si bon d’être à nouveau près d’elle. Enfin. Elle demanda s’il avait trouvé un nom à sa guitare, et Ozu n’eut même pas à réfléchir pour trouver. Sa guitare folk portait déjà le nom de sa mère, Junko ; cette guitare électrique, aux sonorités plus carrées et artificielles, porterait le nom de l’homme qui avait plus été un mentor qu’un père adoptif, mais qu’il avait beaucoup apprécié : Ryu. Yuna hocha la tête. Il ne savait pas trop à quoi elle avait pu penser tout ce temps, mais … En tout cas lui avait un peu pensé à Kaoru : à quoi elle allait ressembler, à sa vie, à ce qu’elle ferait et aimerait. Il se prenait à espérer de devenir un bon père. Et s’il n’y arrivait pas, il pourrait toujours essayer d’être le moins mauvais possible.

Lorsque Yuna se releva, il n’aurait su dire alors si elle passait sa main si près de son entrejambe consciemment ou pas. Peut-être un peu des deux, la connaissant. Souvent, elle ne faisait pas trop attention et se montrait maladroite. Ca le na rendait que plus adorable, et ils riaient souvent lorsqu’elle s’excusait soudain après avoir posé la main quelque part où elle aurait préféré ne pas la poser. Ils s’aimaient ainsi. Il l’aimait comme elle était. Elle était sa Yuna d’amour à lui, et rien ne changerait cela pour rien au monde. Elle lui embrassa le front, et se retira finalement. Et voilà, elle s’étira et posa ses mains sur sa taille, en bonne maîtresse de maison qui sait se faire respecter et faire preuve d’autorité. Enfin … C’était Yuna. Mais elle était tellement adorable ainsi, et Ozu aimait tellement la voir ainsi. Rien n’avait changé, non. Ils n’auraient plus à se soucier de l’argent, et c’était déjà un pas de titan.
Manger ! Quelle excellente idée ! Il était temps de se remplir le ventre. Ozu pouvait passer des jours sans manger, et finir par s’effondrer sans trop savoir pourquoi. Heureusement que Yuna était toujours là. Ozu secoua la tête avec entrain et se leva, direction la cuisine, afin de préparer avec Yuna le panier et les sandwichs.Ozu chercha tant bien que mal le pain après avoir sorti la charcuterie, le fromage et la salade du frigo. Mais comme il fallait s’y attendre, il ne trouva pas. Après quelques instants de galère, Yuna rit avec amusement et se décida à le sortir elle-même. Ozu lui décocha un sourire gêné, se souvenant qu’elle lui avait bien dit ce qu’il y avait là-dedans, mais comme toujours, elle ne sembla lui en tenir gré. Elle se contenta de poser le pain et de le couper pour en faire des sandwichs. Ozu suivit ses goûts. Il savait qu’elle n’aimait pas le fromage, aussi n’en mit-il qu’un peu, pour le goût, dans le sien, et ne mit que du jambon et de la salade dans les siens. Elle devait être affamée, aussi le jeune homme lui en prépara-t-il un bon paquet. Etre enceinte, ça creuse.

« Et … On va où à la plage ? On en a une près de la maison ? »

Yuna ne répondit pas et se contenta de rester mystérieuse, tournant sa bouille enfantine et amusée vers lui. Ils finirent ainsi leurs sandwichs, et Ozu vint enlacer Yuna en se blottissant dans son dos pendant qu’elle emballait tout ça et le mettait dans le panier. Il l’embrassa amoureusement dans le cou et se détacha bien vite d’elle, se dirigeant vers la porte sans savoir qu’il suffisait de passer par la baie vitrée de derrière et de traverser le jardin pour arriver à destination.

_________________


08/12/2007
02/09/2008
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yoursong.frenchboard.com
Yuna N. Odawara
• Admin rêveuse - Médecin Généraliste - Yu' chéri de Zu' - Future maman ♥ •
• Admin rêveuse - Médecin Généraliste - Yu' chéri de Zu' - Future maman ♥ •
avatar

Féminin
Nombre de messages : 116
Habite à : Lève la tête...Tu vois le gros nuage blanc ? Bah...
Occupations : Artiste [ Bah couè ? XD ]
Humeur : Malade mais cependant contente x)
Date d'inscription : 05/05/2008

Feuille de personnage
Relations:
Citation: Le Printemps reviendra...Même si la neige est épaisse...Le Printemps revient toujours...
Situation: En couple

MessageSujet: Re: Un nouveau départ. [Yu' et 'Zu]   Sam 7 Juin - 16:26

Ozu mettrai certainement un peu de temps à s'habituer à leur nouveau chez eux. S'il avait directement sorti de quoi faire des sandiwch du frigo, il mit un peu de temps avant de trouver le pain qui se trouvait sur le plan de travail près de la cuisinière...Yuna après un sourire lui tendit la baguette fraiche de ce matin avant de s'occuper de ce qu'elle avait préparé ce matin. Tandis qu'Ozu faisait des sandwich... Elle avait bien dit qu'elle lui avait préparé son plat préféré...C'était le cas...Et alors qu'il lui faisait quelques sandiwch sans fromage, Yuna faisait réchauffer les nouilles aux algues et aux crevettes qu'elle avait fait avec amour beaucoup plutôt dans la journée. Avant qu'Ozu n'eu le temps de sentir la bonne odeur de la cuisinne de sa petite amie, Yuna s'empressa d'enfermer les nouilles chaudes dans une boite avant d'aller chercher un panier pour mettre tout ce dont ils avaient besoin... Verres, couverts, serviettes...Une nape pour s'assoire sans se mouiller les fesses...Les sandwich d'Ozu, enroulé dans du papier aluminium...Bon...Tout était pret ! Maintenant direction la petite plage...Leur petit plage...Privée ? Il lui demanda où ils allaient, en terminant un dernier sandiwch. Yuna lui adressa un simple sourire, les yeux pétillant...Les joues un peu roses. Elle voulait rester secrète et lui faire une surprise...Yuna profita de son étreinte, de son baiser...Plus jamais ils ne se quitteraient...Non, plus jamais...Leur vie avait prit une autre allure...Ils allaient enfin pouvori profiter pleinement de leur bonheur..Sans craindre de se quitter...De se trouver encore une fois à la rue...Non...Ils seraient ensemble, tous les trois...Dans un coin de paradis...Loin du Japon qui les avaient fait peut être un peu trop souffrir... Après lui avoir donné un peu d'affection, Ozu prit le sac bien garni sur son bras et se dirigea vers la porte d'entrée et fit passer Yuna devant lui. Yuna qui le prit par la main l'entrainant joyeusement vers la crique. Leur crique à l'abri des regards. Cela aurait été plus rapide de passer par la baie vitrée de la cuisine. Mais Yuna ne dit rien,ne fit aucune remarque. Laissant Ozu prendre corps avec sa nouvelle maison...Ne lui indiquant pas cette "erreur"...Ils retraient par la baie vitrée au retour...Ainsi, Ozu ne serait pas gêné...Oui, elle ferait comme cela...

Ils ne marchèrent pas bien longtemps au bord de l'eau pour rejoindre la crique. Encore un fois ils laissèrent leur empreintres de pied dans le sable humide que la mer effacera du bout de ses doigts quand l'envie lui prendra.... Le soleil qui déclinait doucement avait imposé une douce et chaude couleur orangée dans l'air...La lueur d'une fin d'après midi heureuse avait pénétré le ciel qui était jaune, orange...Rouge...Il avait vêti son habil de fête...L'air était frai et doux, il faisant quand même chaud...Un décor paradisiaque pour une fin de journée parfaite... Arrivé dans la crique, Yuna fit déposer le panier trop bien garni qu'Ozu tenait dans ses bras pour prendre son amoureux par la main et le menner totu au bord de l'eau. Pour lui montrer la vue sur le Pacifique qui s'étendait à perte de vue devant leur yeux ronds. Plein de paillettes...Qui auraient cru qu'eux...Qui depuis leur enfance avaient vécu dans la souffrance et la galère puisse arriver ici...? Elle se serra contre lui, l'embrassant amoureusement, tout était parfait... Le vent souffla une brise un peu plus forte alors que leur étreinte devint un peu plus passionnée...Ils s'aimaient...Et cela pour toujours... Après uen séance de câlins, Yuna se dirigea vers le panier et sorti la longue couverture blanche et noire pour l'étendre sur le sol. Posant une pierre sur les extrémités pour que celle-ci ne s'envole pas. Ensuite, après s'y être assise, Ozu ayant fait de même. Elle sorti un bol, des baguettes et les nouilles qu'elle lui avait préapré. Elle lui tendit le tupperwar encore chaud à Izu en lui adressant un grand sourire, es joues un peu rouges. Il avait deviné ce qu'elle lui avait préparé et semblait ravi...Yuna était-elle prête à devenir une vraie petite femme...? Enfin...Prête à devenir uen mère et une...Epouse..? Sûrement....Elle sorti ensuite une petite boîte de sushi, une bouteille d'eau et son sandwich au jambon, salade et beure...Elle avait vraiment très faim amis bien sûr n'avait rien dit...Par timidité... Et avant de mordre à pleine dent son sandwich, prenant une bouchée un peu trop grande pour sa bouche...Ayant un peu de sauce à salade sur le bout du nez. Elle annonça rayonnante, se calant tout près de son Ozu chéri.

" Itadakimassu ! "

_________________
Smile, when the stars are shining...




Yunie souhaite une bonne journée & bien du bonheur à Invité..
Yunie a à l'oeil Invité...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ozu Odawara
• Admin tout puissant - Barman - Zu' d'amour de Yu' - Futur papa ♥•
• Admin tout puissant - Barman - Zu' d'amour de Yu' - Futur papa ♥•
avatar

Masculin
Nombre de messages : 101
Age : 29
Habite à : Entre Toulouse et Pex.
Occupations : Etudiant en Histoire/Branché RPG et musique.
Humeur : ...
Date d'inscription : 05/05/2008

Feuille de personnage
Relations:
Citation: Avec toi ailleurs c'est ici ; je nous aime à présent
Situation: En couple

MessageSujet: Re: Un nouveau départ. [Yu' et 'Zu]   Dim 8 Juin - 0:23

Ozu remarqua vite qu’il eut été plus court de passer par la baie vitrée de derrière. Il se voulut un peu de ce manque de logique, mais suivit Yuna sans un mot, portant sous le bras leur panier plein de provisions. Ils dépassèrent les limites de leur jardin et se rendirent sur une petite plage à l’arrière. Ozu pensait qu’ils s’arrêteraient là, mais Yuna l’emmena un peu plus loin. Ils traversèrent la plage de sable fin lentement, au bord de l’eau, laissant les traces de leurs pas à la merci de l’océan qui s’illuminait de mille feux à l’approche de la nuit. Le soleil s’abaissait sur l’horizon, et les teintes rosâtres et orangées de l’horizon se reflétèrent dans une eau claire et magnifique. Ils passèrent près des rochers et se déchaussèrent pour passer sur le sable humide. Ils arrivèrent bientôt dans une petite crique. Une adorable petite crique, isolée, calme, et intime. Les parois rocheuses s’élevaient haut vers le ciel et on ne voyait rien au-delà. C’était couvert de buissons épineux fleuris. La crique formait une petite alcôve où une poignée de personnes pouvait se tenir debout. Suffisamment de place pour trois ou quatre personnes si elles prenaient leurs aises. Un vrai luxe. Un sanctuaire à eux seuls. Un endroit intime où personne ne viendra les chercher, surtout à cette heure-ci. Ozu y posa le panier, mais il eut besoin des indications de Yuna pour sortir de sa contemplation. Elle lui avait caché ça si longtemps … C’était merveilleux. Tout bonnement merveilleux. Il aurait pu rester un moment à contempler les lieux, à les détailler et à s’en imprégner tant ils inspiraient la sécurité et le calme. Mais Yuna lui prit la main et le mena au bord de l’eau. Ils regardèrent l’océan tous les deux, le regard pointé dans la même direction, bras sous le bras. Puis elle le prit dans ses bras et ils se serrèrent forts l’un contre l’autre, et se frottèrent le dos avec tendresse. Ils s’embrassèrent longuement et une brise fraîche ne fit que les rendre plus désireux encore. Ils auraient pu rester des heures ainsi. Mais ils avaient faim, Kaoru avait faim elle aussi, et au fond d’elle, Yuna semblait avoir d’autres projets pour ce soir que de simplement observer l’océan s’assombrir.

Elle finit donc par mettre fin à leur étreinte et par se diriger vers le panier. Pendant qu’elle sortait, étalait et coinçait tranquillement la couverture pour le pique-nique, Ozu s’attardait un peu sur la vue. Il vint s’asseoir un peu après elle et l’aida à poser des cailloux sur les bords du carré de tissu. Et là, elle sortit des baguettes, un bol et un tuperware. D’abord surpris, puis curieux, Ozu eut un large sourire en la voyant le lui tendre. Elle avait fait son plat préféré, il le savait à présent. C’était carrément génial. Il n’aurait jamais osé espérer qu’il en mangerait aujourd’hui. Ca faisait si longtemps … Il ouvrit immédiatement le récipient et remplit le bol de ses nouilles aux algues et aux crevettes. C’était génial. Elle avait sorti ses sushis et venait maintenant tout prêt de lui, leurs jambes collées contre celles de l’autre. Elle mordit son sandwich à pleine dent et lui souhaita un bon appétit. Ozu sourit, et se pencha pour lui embrasser le nez avec douceur, lui retirant le petit peu de sauce salade qu’elle y avait étalé.

« Itadakimassu ! »

Il entama quant à lui ses nouilles. Il amena le bol à sa bouche et commença à s’empiffrer, goulottant le plat comme un affamé. Il s’enfila également un sandwich, et Yuna avala tout le reste. Elle qui avait déjà un bel appétit avant était maintenant plus demandeuse de sandwich que le pire des prisonniers. Il fit les yeux ronds en la voyant s’enfiler son cinquième sandwich d’affilée. Yuna, quant à elle, sembla s’en rendre compte et lui sourit, les joues rouges de gêne. Elle allait lui demander ce qu’il y avait quand il se pencha sur elle et commença à l’embrasser au bord des lèvres. Il suça doucement la sauce qu’elle avait laissé autour de sa bouche en se mettant à quatre pattes face à elle. Puis il vint joindre ses lèvres aux siennes et la fit basculer en arrière, sans cesser de jouer avec sa langue agile et fine. Il vint se caler entre ses cuisses et ils s’embrassèrent alors longuement, sans dire un mot. Seuls leurs souffles et leurs baisers s’entendaient ici à présent, couverts par le roulis des vaguelettes sur le sable. Puis Ozu cessa leurs échanges suaves, et lui murmura doucement.

« Kaoru avait très faim on dirait. »

Il sourit et laissa écouler un petit silence pendant lequel Yuna gloussa de rire. Elle était si craquant lorsqu’elle faisait ça qu’Ozu ne put se retenir de lui mordiller l’oreille avant de continuer.

« Tu sais quoi … ? Maintenant que le soleil tombe et qu’on a fini de manger, et vu qu’on est tous seuls et qu’on … Et vu qu’on est bien parti et bien je me disais que … »

Autre silence. Il leva légèrement la tête et fixa Yuna dans les yeux. Leurs regards parlaient pour eux et ils s’étaient très bien compris. Il s’étaient déjà répondus. Mais ils parlaient toujours avant d’agir. C’était ainsi entre eux. Cela faisait partie de leur couple, de leur façon de montrer qu’ils s’aimaient.

« Je me disais qu’on pourrait aller prendre un bain, toi et moi. Un bain de minuit. Et qu’on pourrait passer un petit moment ainsi à se … A s’aimer d’une autre façon. Tu en penses quoi, mon amour ? »

Il retourna l’embrasser derrière l’oreille cette fois-ci, et entama quelques mouvements de bassin prononcés, quelques coups de reins qui firent appuyer sa verge dressée aux portes des petits dessous de Yuna.

_________________


08/12/2007
02/09/2008
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yoursong.frenchboard.com
Yuna N. Odawara
• Admin rêveuse - Médecin Généraliste - Yu' chéri de Zu' - Future maman ♥ •
• Admin rêveuse - Médecin Généraliste - Yu' chéri de Zu' - Future maman ♥ •
avatar

Féminin
Nombre de messages : 116
Habite à : Lève la tête...Tu vois le gros nuage blanc ? Bah...
Occupations : Artiste [ Bah couè ? XD ]
Humeur : Malade mais cependant contente x)
Date d'inscription : 05/05/2008

Feuille de personnage
Relations:
Citation: Le Printemps reviendra...Même si la neige est épaisse...Le Printemps revient toujours...
Situation: En couple

MessageSujet: Re: Un nouveau départ. [Yu' et 'Zu]   Ven 13 Juin - 21:07

Yuna se mit à sourire en observant Ozu s'empifrer des nouilles qu'elle lui avait préparé. En un rien de temps il avait tout mangé, absolument tout ! Il ne lui avait même pas laissé un pett bout de crevette...Rien ! Elle qui comptait quand même bouter un peu de ce qu'elle avait préparé...Mais Yuna savait à quel point il aimait ça et ne lui adressa qu'un simple sourire. Contente que ses plats lui plaissent toujours autant. Puis, passant une mèche blanche derrière l'oreille, elle remordit à pleine dent son sandwich. Le rouge aux joues...Elle était un peu gênée de manger autant, surtout qu'Ozu l'observait avec des yeux ronds. Surtout qu'habituellement elle ne mangeait pas plus que ça...Le temps qu'il finisse son énorme bol de nouille, elle avait mangé deux sandwich et s'attaquait aux sushis...Dont elle manqua de vider toute la boîte à elle seule...Mais que voulez vous ? Avec les gnoccis au jambon, les sushis étaient son plat préféré...Et puis...N'avez-t-elle pas le droit, elle non plus, de s'empifrer comme une grosse ? Hein ? En tout cas, elle avait tellement faim, qu'elle s'était étaler de la sauce tout autour de la bouche. Il fallait bien qu'elle nourisse rapidement sa petite fille non ? Ozu lui ne se gêna pas pour aller lui retirer avec tendresse ce qu'elle avait autour de la bouche. Se calant doucement entre ses cuisses, et posant délicatement ses lèvres sur les siennes...Un baiser, comme tant d'autre...Tout aussi magique...Doux mais à la fois sauvage et passioné...Ils s'aimaient...Ils s'aimaient tellement...Il l'a fit basculer en arrière. La dominant d'une tête, se callant un peu mieux entre ses cuisses serrées. Yuna avait enroulé ses bras autour de son cou et était devenue un peu rouge...De plus en plus en sentant le membre masculin de son petit copain devenir plus dur à chaque caresses, à chaque baisers...Il lui murmura qu'il avait observé l'apétit de Kaoru à travers Yuna...C'est vrai, elle avait beaucoup mangé...Ceci la fit rire, remontant les coins de sa bouche jusqu'aux oreilles en laissant échaper son joli rire cristalin. Mais elle n'eut le temps de s'attarder car déjà il était venu s'attaquer à son oreille... Elle poussa un petit gémissement léger...A moitié suprise, à moitier exitée...C'était toujorus agréable qu'il vienne lui taquiner le lobe de l'oreille...Et comme elle s'en doutait, il ne s'en arrêta pas là...Venant lui susurer quelques mots implicites, donant quelques coups de bassin contre le sien...La fin de soirée évidente...Yuna aurait voulut se laisser aller dans ses bras...Se donner à lui et s'aimer toute la nuit...Mais au bout d'un moment, devenant plus rouge que rouge, Yuna retira ses bras de son cou. Déposa un baiser léger sur ses lèvres et se retira avant qu'il n'approfondisse ce échange...Ce soir...Elle n'allait pas se laisser sauter dessus tout de suite...Elle avait envie de prendre un bain avant. Avant que la nuit ne tombe et que l'air devienne froid...

Elle passa une main dans ses cheveux blancs. Ses beaux cheveux blancs...On pouvait dire qu'ils avaient la même couleur de cheveux, mais non. Les siens étaient totalement blancs, blancs neige. Ceux de Yuna étaient blanc argentés comme un rayon de lune. Comme les yeux de la jeune fille d'ailleurs...Deux pleines lunes qui brillaient sans cesse d'amour, de tendresse, de chaleur... Elle lui mordilla gentiment le bout de l'oreille, lui laisant sentir, entendre son souffle chaud...Avant de se relever lentement, échappant à son étreinte pour aller sautiller vers le bord de l'eau...Elle tourna sur elle même, sans savoir vraiment pourquoi...Seulement pour s'amuser...Seulement pour profiter de la brise du vent qui souleva légèrement sa robe. Laissant entre appercevoir ses jambes et un bout de ses cuisses...Puis, retirant ses balerines, elle trempa un pied dans l'eau...Elle était tiède...Délicieusement tiède...La mer était calme et appaisante...Maintenant les deux pieds dans l'eau, soulevant à peine sa robe, Yuna se retrouva face à un petit problème...Qui dans le fond n'en était pas un mais...Vous connaissez Yuna non ? Toujours un peu naïve, gênée et timide sur les bords...Elle tourna la tête vers Ozu qui s'était lentement rapproché d'elle. Faisant voler ses longs cheveux blancs autours d'elle. Et c'est les joues rouges qu'elle murmura timidement...

" Ozu...Tu sais...Je n'ai pas de maillot sur moi...Il faut que j'aille en chercher un....AAAAAAAAAAAAAAAAAAAH ! "

A peine eut-elle finit sa phrase qu'elle termina dans l'eau...Assise sur les fesses, les quatres fers en l'air. Trempée de la tête aux pieds...Apparament, le problème du maillot de bain était oublié...Elle était trempée et déjà ses formes resortaient sous le tissus blanc mouillé...Ses formes maintenant parfaitement dessinées étaient révélées au grand jour. Et Yuna eut le réflexe de cacher du mieux qu'elle pouvait ses parties intimes...Rouge comme une tomate...Les jambes sérrés et les bras croisés sur sa poitrinne elle baissa la tête gênée avant de marmonner.

" O...O...Ozzzzu ! Pourquoi tu a fais ça ? Je...Je suis toute mouillée...Ah, ne me regarde pas....>_< Je...Je...Aaaah..."

_________________
Smile, when the stars are shining...




Yunie souhaite une bonne journée & bien du bonheur à Invité..
Yunie a à l'oeil Invité...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ozu Odawara
• Admin tout puissant - Barman - Zu' d'amour de Yu' - Futur papa ♥•
• Admin tout puissant - Barman - Zu' d'amour de Yu' - Futur papa ♥•
avatar

Masculin
Nombre de messages : 101
Age : 29
Habite à : Entre Toulouse et Pex.
Occupations : Etudiant en Histoire/Branché RPG et musique.
Humeur : ...
Date d'inscription : 05/05/2008

Feuille de personnage
Relations:
Citation: Avec toi ailleurs c'est ici ; je nous aime à présent
Situation: En couple

MessageSujet: Re: Un nouveau départ. [Yu' et 'Zu]   Sam 14 Juin - 23:26

Yuna était devenue rouge, mais n'avait pas répondu. Non, elle s'était soudainement retirée, glissant sur la couverture, et lui avait déposé un doux baiser sur les lèvres. Elle avait passé les mains dans les cheveux en bataille d'un Ozu qui se laissait faire, fermait les yeux et savourait ces petits gestes, ces petits moments de douceur et de contemplation. Tous deux se contemplaient très souvent. Ils admiraient leurs similitudes et leurs différences, à chaque fois comme s'ils se voyaient pour la première fois depuis longtemps. Ce soir-là, on aurait pu croire qu'ils ne s'étaient vus depuis une éternité. C’était tout bonnement adorable. Ceux qui avaient connu Ozu dans sa jeunesse, jusqu’il y a huit ans maintenant, n’auraient certainement jamais imaginé voir pareille scène un jour. Ils n’auraient certainement pas cru à tout ce qui lui était arrivé, lui arrivait et allait lui arriver dans l’avenir. Ils auraient certainement parié sur l’idée qu’Ozu sauterait sur Yuna pour lui prendre ce qu’il voulait malgré elle, mais non, il restait là à apprécier ces mains dans ses cheveux, derrière ses oreilles, et recevoir sans bouger les mordillements sur son oreille, le souffle chaud de la jeune femme au creux de celle-ci, et accepter avec tout autant de docilité son retrait. Elle se leva, et lui ouvrit doucement des yeux pleins d’amour, enivrés d’elle.
Elle alla sur le sable librement, tournant autour de la couverture, tournant sur elle-même, sa robe comme un voile évanescent dansant dans le vent, dévoilant ses jambes, ses jambes fortes de petite fille, qui bouge et qui court partout, un peu égratignées par endroits là où sa maladresse l’a fait atterrir. Ozu, lui, la regarda tourner avec calme et sérénité, s’apprêtant à sauter vers elle si jamais elle tombait et se faisait mal, se foulant la cheville ou s’égratignant les genoux. Il finit lui aussi par se lever lorsqu’elle commença à partir en direction de l’eau, avalant au passage un sushi qui restait et fermant les pots et plats pour ne pas laisser le sable les recouvrir en leur absence. Il s’approcha d’elle d’un pas nonchalant, léger, sans empressement. Elle s’était déchaussée et avait mis les pieds dans l’eau, respirant l’air marin et profitant de la douce brise de la soirée, clôturant une journée chaude à souhaits. Elle se tourna vers lui lorsqu’il arriva, lui signalant qu’elle avait oublié son maillot. C’était bien elle, tout ça. Ozu regarda l’air de rien en hauteur, le long des falaises fermant la crique, s’assurant que personne n’était là, puis se précipita soudainement et ne lui laissa pas le temps de réagir en la poussant dans l’eau. Elle s’écroula les quatre fers en l’air dans l’eau, complètement trempée, et essaya de cacher ses belles formes de femme en demandant à Ozu de ne pas regarder. C’était Yuna : un esprit d’enfant dans un corps de femme. A eux deux, ils étaient l’innocence de l’enfance et la résignation des adultes. Ozu, lui, on lui avait déjà dit qu’il avait un corps juvénile. Bien que solide et légèrement musculeux, il était imberbe malgré ses troubles hormonaux, d’apparence frêle et fragile. Un esprit d’homme dans un corps de petit garçon, en somme.
C’était là leur plus grande différence, et leur plus grande force également.

Ozu admira le ventre arrondi de Yuna, ses seins qui avaient un peu grossi, il n’en doutait plus maintenant, en cinq mois de grossesses, ses cuisses serrées tentant de cacher sa douce intimité maintes fois explorées, mais jamais assez visitée au goût du jeune homme. Ses jambes étaient telles le tissu de sa robe : douces, claires et séduisantes. Elle était magnifique, rayonnante, et rouge comme une tomate. Absolument ravissante. Les yeux baissés, elle ne vit pas que Ozu se déshabillait. Il ôta tout ce qu’il portait, se retrouvant nu comme un ver, et avança doucement vers elle avant se venir se mettre à genoux juste en face et tout près d’elle. Leurs corps se touchaient presque, et l’eau claire ne cacha rien à la belle et douce Yuna qui sembla complètement troublée, bouleversée, comme à chaque fois qu’ils se retrouvaient sur le point de faire l’amour et qu’elle se sentait terriblement désirée. Elle n’osait jamais, et Ozu guidait toujours leurs ébats au départ. Elle finissait toujours par se ressaisir une fois leurs mouvements bien entamés et par s’animer d’une passion et d’une fougue impressionnants et parfois même intimidants pour un Ozu complètement épris d’elle.
Le jeune garçon se glissa un peu plus vers elle, jusqu’à ce que leurs corps se touchent et que les premiers contacts les fassent frémir. Sa verge s’était rabaissée depuis tout à l’heure sur la couverture, mais aucun doute qu’elle attendait impatiemment son heure. Pour le moment, Ozu passait ses mains autour de la taille de sa bien aimée et allait en dessiner le creux du bout de l’index. Il se blottit contre elle et glissa sa tête dans son cou, lui mordillant légèrement le lobe de l’oreille, caché sous les cheveux mouillés et ruisselants de sa Yuna chérie.

« Je suis si heureux de te revoir, mon amour. Tu es plus belle encore que dans mes souvenirs. Ma chérie, la future mère de mes enfants. Ma belle et douce Yuna. Celle qui me guérit, me rend meilleur et me fait avancer. Tu me donnes un but dans la vie et j’ai envie de concrétiser ce but. »

Bien cachée au bout de son auriculaire droit, il en retira la bague argentée sertie d’un petit diamant scintillant. Une étoile dans la nuit qui tombait. Le symbole de leur amour, et la façon dont il la voyait : son phare dans l’obscurité. Lorsqu’il la lui passa, il lui sembla qu’elle allait perdre conscience ou exploser en larmes, l’un ou l’autre.

« J’ai envie de faire de toi ma femme. J’y ai bien réfléchis, et avant de te dévêtir et de te faire l’amour, cette nuit, sur le rivage, dans notre crique à nous, je veux te poser une question qui me taraude depuis longtemps et me cause bien des soucis. Yuna … Veux-tu … Veux-tu m’épouser ? »

Voilà que lui aussi se sentait soudainement défaillir. Il quitta son cou et vint poser son front contre celui de Yuna, la fixant droit dans les yeux. Ce n’était peut-être pas le moment rêvé, mais il le sentait là maintenant, et il ne laisserait pas passer une chance de vaincre ses appréhensions pour lui demander sa main.

_________________


08/12/2007
02/09/2008
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yoursong.frenchboard.com
Yuna N. Odawara
• Admin rêveuse - Médecin Généraliste - Yu' chéri de Zu' - Future maman ♥ •
• Admin rêveuse - Médecin Généraliste - Yu' chéri de Zu' - Future maman ♥ •
avatar

Féminin
Nombre de messages : 116
Habite à : Lève la tête...Tu vois le gros nuage blanc ? Bah...
Occupations : Artiste [ Bah couè ? XD ]
Humeur : Malade mais cependant contente x)
Date d'inscription : 05/05/2008

Feuille de personnage
Relations:
Citation: Le Printemps reviendra...Même si la neige est épaisse...Le Printemps revient toujours...
Situation: En couple

MessageSujet: Re: Un nouveau départ. [Yu' et 'Zu]   Mar 17 Juin - 22:56

Elle continuait timidement à cacher ses formes. Le tissus mouillé était devenu si léger qu'elle était presque nue. Ayant seulement ses sous-vêtements blancs pour masquer encore un peu son intimité et sa poitrine. Même si eux aussi ne servaient maintenant à masquer ce qui ne l'était pas...Yuna savait-elle qu'elle était terriblement désirable dans cette tenue...? Cachant ce qui avait de plus appétissant dans son envelope charnel. Il est vrai que lorsqu'on dissimule quelque chose, on a toujours plus envie de voir, de toucher, de goûter le quelque chose caché... La tête basse, ses longs cheveux devenus argent-foncé lui encadraient son visage fin. Elle était restée un peu rouge et c'est en relevant un peu la tête. Un Ozu totalement nu agenouillé en face d'elle. Si près...Elle se mit à rougir de nouveau, ressérant ses bras autour de sa poitrine qui ne demandait qu'une seule chose. Sortir et respirer... Elle l'observa avec des yeux ronds...A la fois gênée, attendrie...Heureuse de le revoir, d'être sur le point de faire l'amour avec lui. Ici, tout les deux sur cette plage...Yuna osa lui adressé un petit sourire timide. Son petit sourire timide et tellement adorable avant qu'il ne vienne se blottir contre elle. Yuna délivra enfin sa poitrine pour aller enlacer son cher et tendre. Tendrement, doucement, lui caressant amoureusement le dos. Elle se laissa faire. Se laissa mordiller, caresser tendrement...Elle était à lui et lui appartenait pour toujours...

Il se fit plus serieux, toujours aussi doux mais son visage devient plus grave...Sa voix grave était serieuse...Elle tremblait un peu...Yuna quant à elle passa soudainement du rouge au blanc, puis du vert au bleu pour finir par redevenir rouge...La bague qu'il venait de lui passer au doigt était bien réelle...Sa demande en mariage était bien réelle aussi...Et pourtant...C'était peut être trop bien, trop parfait...Trop...Trop tout pour être vrai....Du moins c'est ce qui lui semblait...Mais non. Ozu était bien là...Tout près d'elle, son front posé sur le sien. Elle était émue...Les mots lui manquaient, les larmes commençaient lentement à monter...Non, elle ne voulait pas pleurer...Il...Il ne fallait pas qu'elle gache cet instant avec ses larmes...Il fallait qu'elle parle, qu'elle donne sa réponse...Ozu semblait attendre désespérément sa réponse...Elle, n'osait parler...Elle n'y arrivait pas...Et pourtant, si vous saviez à quel point elle en avait rêvé de cet instant...Restant silencieuse quelques minutes elle plongea ses grand eux dans ceux d'Ozu. Ses beaux yeux devenus gris-pâle fixant avec tendresse les iris rouges d'Ozu...Ses yeux rouges qui en effrayaient beaucoup...Qui effrayaient ceux qui ne connaissait pas le seul homme que son coeur pouvait aimer...Les mots étaient inutiles dans le fond car il savait déjà sa réponse...Une larme osa couler le long de sa joue alors qu'elle déposa une main sur sa joue. Lui caressant affectueusement. Glissant ses petits doigts sur les contours de son visage comme pour être certaine qu'il était bien là pour toujours. Yuna finit par glisser ses mains danss siennes, ses petites mains. Jettant un regard émerveilé à...Sa bague de fiançaille...Elle vait dû lui couter uen fortune...Puis, relevant doucement son visage, un sourire timide au coin, les paumettes rouges, elle murmura doucement.

" Depuis le premier jours je t'appartiens...Depuis toujours je suis tienne...J'ai toujours été ...Au fond de moi ta femme...Je t'aime, je t'aime, je t'aime...Mer...Merci de m'aimer encore aujourd'hui...Et oui, je veux vraiment être ta femme...Pour toute ma vie..."

Toujours intimidée, rouge, Yuna posa délicatement ses lèvre sur les siennes. Déposant un baiser d'abord doux et timide pour devenir plus passionné...Elle glissa un bras autour de son cou et vint caresser d'une main sa cuisse, glissant furtivement vers un point plus sensible pour finalement basculer lentement en arrière. Laissant Ozu prendre sa place entre ses cuisses...Elle continua à l'embrasser amoureusement, le laissant glisser ses mains sous le tissus mouillé...Elle passa une main dans ses cheveux blancs, avant de mettre fin à ce baiser. La tête posée dans l'eau, ses inerminables cheveux argentés flottant autours d'elle, elle souriait, rougissait...Elle était rayonnante...Elle était si heureuse...

" Je t'aime...Fais moi l'amour...Ozu..."

Kaoru donna un léger coup dans le ventre de sa mère, comme-ci elle ressentait tout l'amour, toute l'émotion qui enveloppai la scène. Ils s'aimaient tellement... Yuna posa une main sur son ventre et planta ses yeux dans les siens. Elle lui offrait son corps, tout entier...Elle était à lui, et cela pour l'éternité...Et encore au-delà...

_________________
Smile, when the stars are shining...




Yunie souhaite une bonne journée & bien du bonheur à Invité..
Yunie a à l'oeil Invité...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ozu Odawara
• Admin tout puissant - Barman - Zu' d'amour de Yu' - Futur papa ♥•
• Admin tout puissant - Barman - Zu' d'amour de Yu' - Futur papa ♥•
avatar

Masculin
Nombre de messages : 101
Age : 29
Habite à : Entre Toulouse et Pex.
Occupations : Etudiant en Histoire/Branché RPG et musique.
Humeur : ...
Date d'inscription : 05/05/2008

Feuille de personnage
Relations:
Citation: Avec toi ailleurs c'est ici ; je nous aime à présent
Situation: En couple

MessageSujet: Re: Un nouveau départ. [Yu' et 'Zu]   Dim 22 Juin - 23:14

Un moment, Ozu avait craint que Yuna ne sache que répondre, le fasse attendre, et ne se prononce jamais. Il lui avait passé la bague, mais il craignait maintenant qu'elle secoue la main, qu'elle la retire, ou qu'elle n'ose l'enlever mais la refuse : Ozu l'aurait vu si ça avait été le cas. Pour l'instant il ne savait si Yuna allait accepter ou non. Son visage la trahissait toujours autant, mais elle semblait à la fois émue et bouleversée. Une larme avait perlé sur sa joue, et le jeune homme se retrouvait immobile, le souffle coupé, essayant de comprendre, mais totalement perdu. Il avait craint cet instant pour cette raison : être dans une telle situation pouvait le rendre nerveux. Et lorsqu'il était nerveux, cela pouvait vite dégénérer. Il s'efforçait de rester calme, d'attendre patiemment, prenant sur lui autant que possible. Il l'aimait énormément, et ne voulait pas la blesser avec son impatience. Il fallait qu'elle puisse prendre son temps, et lui respecterait cela, même si ça lui était très difficile.
Il observait les deux lunes magnifiques qui habitaient ses yeux lorsqu'il sentit une main toucher son visage et commencer à la parcourir, à le toucher. Il se sentit fondre en réalisant que la petite menotte de Yuna parcourait sa joue, cherchant à s'assurer qu'il était encore là sûrement, qu'il était bien là, et qu'il serait toujours ici, près d'elle. Il le serait. Il ne pouvait rien faire sans elle. Il l'aimait plus que tout au monde. Il avait, pour elle, concéder à faire plus qu'il n'aurait jamais songé être possible de sa part. La demander en mariage, c'était pour lui à la fois une grande difficulté. Mais c'était aussi tout un symbole, comme ce bébé. Serait-il un bon mari en même temps qu'un bon père ? Il l'ignorait, il ne savait trop où donner de la tête. Il verrait avec le temps. Et il espérait ne pas avoir fait d'erreur. Yuna avait beau être patiente et calme, il y aurait sûrement fort à faire par moments. Qu'importe, il avait mûrement réfléchi. Il avait eu tout son temps, plus ou moins le temps d'économiser suffisamment pour acheter la bague. Presque tous les cinq derniers mois, lorsque son absence était devenue intenable, presque une douleur latente dans sa poitrine. Et puis un murmure s'éleva, et Ozu tendit l'oreille, comme captivé. Ce qu'elle dit lui ramena avec difficulté le souffle, et le détendit en même temps qu'une vague d'euphorie l'inondait. Elle acceptait. Elle acceptait et ils seraient bientôt mari et femme : le temps de trouver des témoins et d'organiser la cérémonie en comité ultra-réduit. Elle passa un bras derrière sa nuque, et se mit à l'embrasser, d'abord délicatement, puis plus passionnément, comme elle embrassait lorsqu'elle désirait le contact, les caresses, la tendresse de son amoureux qui la saisit aux hanches et accompagna ses baisers, jouant de sa langue avec celle de Yuna, se blottissant contre elle, pendant que ses doigts passés sur sa cuisse glissaient un peu trop vers son entrejambe. Ce fut une réaction immédiate : Yuna se laissa partir en arrière, et Ozu l'accompagna, passant une main sur sa cuisse et la glissant sous sa robe détrempée.

" Je t'aime...Fais moi l'amour...Ozu..."

Ozu laissa flotter un léger silence, la fixant dans les yeux, profitant de cet instant suspendu, de son sourire léger et doux, de cette situation sans précédent et idyllique. Un des plus beaux soirs de leur vie.

" Je t'aime moi aussi, Yuna. Je t'aime à la folie. J'ai terriblement envie de toi. "

Il ne s'étendit pas davantage et lui vola quelques baisers aériens en faisant glisser sa robe le long de son ventre, puis sur sa poitrine, lui retirant avec délicatesse avant de l'envoyer au loin, sur la couverture où ils pique-niquaient quelques minutes plus tôt. Son soutien-gorge suivit très vite, et il se frotta contre son petit string - car avec les robes, c'est plus pratique - avec insistance, tantôt appuyant sur l'entrée de son intimité, tantôt remontant son aine en stimulant par moments son clitoris encore mal réveillé. Il l'embrassa passionnément, la dominant de son corps, la couvrant de sa chaleur dans l'eau tiède. A l'horizon le soleil atteignait l'eau, et se préparait à se coucher. Eux ne l'étaient pas encore. Bientôt Ozu descendit le long du corps de Yuna, embrassant délicatement ses seins légèrement remplis de lait maternel, son ventre arrondi, puis attrapant du bout des dents son petit dessous. Il le lui enleva en le faisant glisser jusqu'à ses chevilles, puis le retira et l'envoya rejoindre le reste de ses affaires, sur la couverture.
Il ne la pénétra pas immédiatement. Il remonta d'abord pour l'embrasser à nouveau avec tendresse, et glissa sa main entre ses cuisses pour venir câliner son intimité, commençant par son clitoris, doucement, lui appliquant les caresses qu'elle aimait tant et qu'il avait rêvé de lui rendre depuis tant de longs mois.

_________________


08/12/2007
02/09/2008
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yoursong.frenchboard.com
Yuna N. Odawara
• Admin rêveuse - Médecin Généraliste - Yu' chéri de Zu' - Future maman ♥ •
• Admin rêveuse - Médecin Généraliste - Yu' chéri de Zu' - Future maman ♥ •
avatar

Féminin
Nombre de messages : 116
Habite à : Lève la tête...Tu vois le gros nuage blanc ? Bah...
Occupations : Artiste [ Bah couè ? XD ]
Humeur : Malade mais cependant contente x)
Date d'inscription : 05/05/2008

Feuille de personnage
Relations:
Citation: Le Printemps reviendra...Même si la neige est épaisse...Le Printemps revient toujours...
Situation: En couple

MessageSujet: Re: Un nouveau départ. [Yu' et 'Zu]   Sam 28 Juin - 19:00

Elle était pleine d'émotion...Emue...Amoureuse, timide...Gênée et à la fois passionnée...C'était comme ça...C'était toujours comme ça...Quand ils partaient tout les deux dans une soirée enflammée où ils n'étaient ps pret de se coucher tôt...Quand ils faisaient l'amour...Quand ils s'aimaient de cette façon...Les joues rouges, leur coeur battant au même rythme...Le corps chaud, laissé dans les bras de celui qu'elle aimait... Yuna se laissa faire, elle était plutôt...Pas passive, mais ce n'était pas elle qui mennait la danse...Et c'était mieux ainsi...Elle se laissa faire, se laissa embrasser, déshabiller...Toucher...Caresser...Elle rendit ces mêmes caresses, ces même baisers...Tendrement...Amoureusement...Passionnément... Une nuit qui ne faisait que commencer...
Lorsqu'il vint s'amuser avec son intimité, se frottant d'abord à elle sans faire qu'un avec sa tendre fiancée, elle rougit de plus belle...N'osant se laisser aller...Timide...Ainsi, elle le laissa faire ce qu'il voulait d'elle sans rien dire....Silencieuse...Du moins...Comme elle pouvait...Laissant échapper quelques petits gémissements et soupirs de temps à autre...Ozu devenait de plus en plus entrepenant et pendants qu'elle se laisser petit à petit basculer dans le plaisir Kaoru ne manquait pas d'y ajouter uen couche...S'agitant dans son ventre, donnant des petits coups au fur et à mesure des caresses de son père... A croire qu'ils souhaitaient entendre Yuna... C'est ce qu'il se produisit au bout d'un certain temps...Elle fini par lâcher quelques cris, discret et un peu aigüe... Devenant rouge, s'agrippant à Ozu et enfonçant ses ongles sur sa peau brûlante...Elle savait pertinament que ce n'était qu'un début et qu'ils ne s'arrêteraient pas là...Oh non ! Elle finit par se retirer de son emprise pour se redresser légèrement et s'accrocher à lui. Par le cou, le tirant contre elle...L'embrassant amoureusement, lui taquinant l'oreille, le cou de ses lèvres, ses dents...Elle "planta ses petits crocs" dans son cou, près de l'épaule, pour commencer à sucer doucement sa peau...5 mois qu'elle ne l'avait pas vu...Elle voulait laisser sa marque sur sa peau...Dans sa peau...Dans tous son corps...Une fois sa tâche fini elle retira sa bouche...Observant furtivement la tâche rouge sur son cou...Satisfaite, souriant en coin elle plongea ses yeux dans les sien. Ils brillaient d'une lueur sans pareil, animé d'une soif d'amour...De désir...Voila qu'elle s'était enfin "réveillée"...Pour cette nuit, ce coucher de soleil qui s'était terminé...Pour cette obscurité éclairée par la lune et les étoiles qui apparaissaient dans ce ciel bleu foncé...

" Tu m'a tellement manqué..."

_________________
Smile, when the stars are shining...




Yunie souhaite une bonne journée & bien du bonheur à Invité..
Yunie a à l'oeil Invité...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ozu Odawara
• Admin tout puissant - Barman - Zu' d'amour de Yu' - Futur papa ♥•
• Admin tout puissant - Barman - Zu' d'amour de Yu' - Futur papa ♥•
avatar

Masculin
Nombre de messages : 101
Age : 29
Habite à : Entre Toulouse et Pex.
Occupations : Etudiant en Histoire/Branché RPG et musique.
Humeur : ...
Date d'inscription : 05/05/2008

Feuille de personnage
Relations:
Citation: Avec toi ailleurs c'est ici ; je nous aime à présent
Situation: En couple

MessageSujet: Re: Un nouveau départ. [Yu' et 'Zu]   Mar 1 Juil - 20:30

Ozu se laissa tirer à elle lorsqu'elle l'attrapa derrière la nuque pour l'embrasser. Leurs bouches s'étaient jointes, leurs langues se caressèrent et leur passion en fut décuplée. L'un comme l'autre se firent plus doux, plus chauds, plus tendres. Ils se désiraient passionnément, mais savaient que faire durer la chose ne la rendait que plus amusante, plus puissante, plus saine. Pour eux il ne s'agissait pas simplement de calmer l'appétit sexuel, c'était aussi la plus belle façon d'exprimer la force de leur amour. Ils ne pouvaient pas passer leur vie collés l'un à l'autre. Faire l'amour, c'était plus court, plus fort, et surtout un don du corps sans équivalent. D'ailleurs dans la catégorie, Ozu lui laissait beaucoup de libertés en particulier. Car le truc de Yuna, c'était de marquer son chéri, où que ce soit sur le corps. Et lorsqu'elle entama son suçon, le garçon, qui ne s'en était rendu compte que trop tard, serra juste les dents et la laissa faire, exposant son cou de sorte à ce que la tâche soit plus simple pour elle. Il calma un peu ses caresses afin de la laisser tranquille pendant qu'elle s'amusait avec lui, et puis, une fois qu'elle eut retiré sa bouche, les caresses contre son intimité gagnèrent progressivement en intensité, chaque frottis devenant significativement plus fort que le précédent. Son clitoris avait gonflé et était devenu chaud. Ses doigts laissèrent alors son petit bout d'amour pour aller taquiner son vagin, doucement, délicatement, la laissant doucement prendre ses aises. Et tandis qu'elle se trémoussait en fermant les yeux, Ozu, lui, se frotta doucement à sa jambe. Peu à peu les voilà qui montaient, respirant fort et prenant sur eux pour ne pas se jeter l'un sur l'autre. Dans un souffle, Yuna lui dit qu'il lui avait énormément manqué. Ozu sourit, et vint lui murmurer au creux de l'oreille entre deux soupirs.

" Toi aussi tu m'as manqué Yuna ... Je meurs à petit feu lorsque je suis loin de toi. "

_________________


08/12/2007
02/09/2008
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yoursong.frenchboard.com
Yuna N. Odawara
• Admin rêveuse - Médecin Généraliste - Yu' chéri de Zu' - Future maman ♥ •
• Admin rêveuse - Médecin Généraliste - Yu' chéri de Zu' - Future maman ♥ •
avatar

Féminin
Nombre de messages : 116
Habite à : Lève la tête...Tu vois le gros nuage blanc ? Bah...
Occupations : Artiste [ Bah couè ? XD ]
Humeur : Malade mais cependant contente x)
Date d'inscription : 05/05/2008

Feuille de personnage
Relations:
Citation: Le Printemps reviendra...Même si la neige est épaisse...Le Printemps revient toujours...
Situation: En couple

MessageSujet: Re: Un nouveau départ. [Yu' et 'Zu]   Mer 16 Juil - 0:35

Lorsqu'elle retra sa bouche de sa peau claire, satisfaite de son travail, laissant une jolie trace rouge sur son cou, les caresses d'Ozu redoublèrent. Continuant à être douces pour commencer puis allant plus en insistance au fils de sa respiration. Des signes de son plaisir et de l'envie de son partenaire. Seul et unique...Et oui...Qui pourrait croire qu'Ozu fût et restera le seul homme qui puisse toucher Yuna ? Avec son concentement bien sûr...Car vous savez bien qu'elle ne fût pas protégée d'un des crimes les plus ignoble qui puisse exister...Elle s'était fait violer à quinze ans...Elle avait perdu son enfance d'une façon bien trop rude par rapport à la jeune fille qu'elle était...Mais alors...Etait-ce pour cela qu'elle arrivait à garder un comportement de petite fille ? Yuna était le mélange de l'enfance perdue et de la féminité même...Portant un certain rôle de mère depuis bien longtemps, qui finira par se concrétiser dans quelques mois. Et devenant la plus femme des femmes lorsqu'elle faisait l'amour...Devenant d'un certain côté plus belle lorsqu'elle laissait les mains de son fiancé parcourir son corps mainte fois exploré. Devenant femme lorsqu'il la faisait s'envoler encore plus haut dans le ciel à chaque preuve de son amour... L'existence d'une harmonie parfaite entre ces deux personnes se révélait quand ils s'aimaient de cette façon...Pour preuve, les antécédents d'Ozu...Le passé de Yuna et sa timidité maladive...Pourtant...En ce moment même, ils se laissaient aller à un plaisir, une confiance et un accord parfait sans égal....C'était peut être ça...Une des preuves de leur amour sans fin...

Portée par les caresses d'Ozu. Toujours données au bon endroit, c'est qu'il connaissait son corps aussi bien que l'on puisse connaître le goût du bonheur. Le bonheur, ils en étaient imprégné depuis leur rencontre...Même si leur chemin fut souvent encombré par les va et vient de la vie. Yuna ne se rendait pas compte de sonétat de bien être, de ses gémissement aigües, deson souffle chaud...De ses joues rouges...Elle se tortillait avec souplesse comme pour éviter trop de plaisir...Pour...Ne pas avoir trop vite ce qu'elle voulait...Se contentant seulement de petits gémissements...Ceci dura un certain temps. Enfin elle finit par échapper à son emprise. Se redressant soudainement pour le faire basculer en arrière...Et oui, même Yuna avait ses tendances dominatrices. Même si c'était son Ozu qui dominait la plus part du temps... Allongé sur le dos, son atout masculin à découvert, Yuna en profita pour s'amuser à son tour... Lui offrant quelques caresses tendres avant de mettre en bouche le corps " viril " de son fiancé en bouche. Lui offrant cette fois-ci des caresses bucales aux endroits les plus sensibles. Elle aussi connaissait par coeur le corps, les points faibles d'Ozu...Et, tout comme lui, s'en donnait à coeur joie...Ce fut son tour de gémir et de se raidir de plaisir...Le temps d'un baiser si spécial...Yuna, sachant quand l'heure de la fin devait sonner, s'arrêta juste avant... Histoire de ne pas boire de son " plaisir " et de laisser durer le "suspens"...

_________________
Smile, when the stars are shining...




Yunie souhaite une bonne journée & bien du bonheur à Invité..
Yunie a à l'oeil Invité...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ozu Odawara
• Admin tout puissant - Barman - Zu' d'amour de Yu' - Futur papa ♥•
• Admin tout puissant - Barman - Zu' d'amour de Yu' - Futur papa ♥•
avatar

Masculin
Nombre de messages : 101
Age : 29
Habite à : Entre Toulouse et Pex.
Occupations : Etudiant en Histoire/Branché RPG et musique.
Humeur : ...
Date d'inscription : 05/05/2008

Feuille de personnage
Relations:
Citation: Avec toi ailleurs c'est ici ; je nous aime à présent
Situation: En couple

MessageSujet: Re: Un nouveau départ. [Yu' et 'Zu]   Dim 20 Juil - 22:20

Ozu avait pris l’habitude de dire que Yuna arrivait petit à petit « à point » lors des préliminaires, comme un plat qui mettrait du temps à chauffer avant de révéler toute sa saveur. Il y avait eu du travail et du temps avant d’atteindre le degré de plénitude dont ils pouvaient se targuer dans tous les domaines de la vie, ensemble. Huit années, pour un couple, ce n’est en fait pas tant que ça. Il y a toujours à apprendre et à découvrir, même lorsqu’on a l’impression de tout savoir et de tout connaître. Ozu avait bien dû mettre deux années entières à trouver les points les plus sensibles de Yuna, et au moins trois à découvrir cette facette d’elle, qu’elle n’avait pas laissé percer avant cela. C’était sans doute par crainte de ce qu’elle pouvait faire en se lâchant complètement, et peut-être aussi parce qu’elle avait longtemps gardé cette distance envers le sexe, le sexe qui l’avait fait entrer trop vite dans le monde des adultes. Ozu ne pouvait que comprendre, car il avait ses propres dossiers, quelque part, qu’il valait mieux ne pas déterrer. Ayame avait-elle gardé ses dossiers ? Se souvenait-elle encore du jeune homme qu’elle avait aidé à sortir de l’enfer dans lequel il s’était empêtré ? Elle l’avait fait malgré les risques que tout cela dégénère, mais dans le fond, autant lui la voyait comme une maman, autant elle l’avait peut-être vu comme un petit frère.
Elle avait bien fait, à n’en pas douter. Ozu avait trouvé sa voie, et avait découvert celle qui pouvait faire de lui un homme meilleur. Il lui enverrait une lettre. En attendant, il consumait tendrement les fruits de l’amour qu’il portait pour Yuna, laquelle commençait à perdre les pédales et à vaciller alors qu’il l’engageait sur le chemin qui la ferait prendre un plaisir fou à tout cela. Soumise, elle était délicieuse. Active, elle était un met comme on n’en goûtera jamais ailleurs. Le bonheur, c’était leurs sentiments, leurs paroles, leurs gestes et leurs attentions, mais c’était aussi leur future fille, leur futur mariage, et toutes ces fois où ils faisaient l’amour, où ils s’abandonnaient au plaisir sans plus penser à rien d’autre qu’à l’autre. Lui et elle, eux ; ils parlaient toujours d’eux au pluriel.

Lorsque finalement elle se redressa brusquement pour le faire basculer en arrière, Ozu eut un sourire en coin. Elle sortait enfin de ses gonds. Il aimait prendre son temps avec elle, faire durer le plaisir, afin que le summum une fois atteint soit plus perçu comme une victoire que comme une simple fin en soi. Elle avait le même état d’esprit, et lorsqu’elle prit sa verge en bouche, il savait qu’elle ne s’arrêterait pas là et qu’elle le ferait attendre rien que par plaisir, rien que pour le faire exploser dans sa plénitude. Elle savait y faire elle aussi, et connaissait la moindre de ses réactions. Toutes familières, c’était à chaque fois un plaisir que de les retrouver, chez lui comme chez elle. Elle jouait avec sa langue et connaissait exactement ses points faibles, les endroits qui le faisaient gémir, planer, et même couiner. Il sentait son plaisir monter et s’apprêter à exploser et, comme il fallait s’y attendre, elle s’arrêta juste avant le point de non retour, le laissant se tortiller et gémir de frustration en sentant la jouissance reculer. Cette frustration l’amusait, car entre eux c’était un jeu. L’amour comportait une grande part de jeu chez eux. Ce n’était pas le rituel solennel des deux amants frottant penis et vagin avec zèle le temps d’une partie de jambes en l’air, comme on le voyait trop souvent malheureusement, c’était ici le jeu de deux amoureux emplis de tendresse l’un envers l’autre, qui aimaient ces instants et les faisaient durer, taquinaient l’autre et cherchaient un peu de répit avant de passer à la phase finale, avant de s’enlacer et d’atteindre les sommets du plaisir.
Finalement Ozu se redressa, un sourire aux coins des lèvres, tombant nez à nez avec une Yuna souriante, palpitante de désir et d’entrain. Leurs lèvres se joignirent à nouveau, et cette fois le majeur de Ozu vint passer les portes du corps de la future mère de son enfant, entrant doucement, la laissant languir, s’enfonçant plus profondément chaque seconde avant d’arriver au bout, avant d’entamer les caresses qu’elle aimait tant. Ozu connaissait ce lieu sacré de leur amour par cœur, et merci, la maternité ne l’avait pas modifié. Il trouva bien vite ses repères et, sans cesser de l’embrasser, de mordillages en longs baisers, il la fit progressivement monter en flèche. Lorsqu’elle fut fin prête à le recevoir, il approcha son sexe du sien, se colla à elle, et retira son doigt pour la pénétrer délicatement, sans précipitation, observant son visage, les expressions familières et toujours émouvantes qu’elle prenait lorsqu’elle sentait grimper en elle l’étrange sensation que procurait l’amour.

_________________


08/12/2007
02/09/2008
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yoursong.frenchboard.com
Yuna N. Odawara
• Admin rêveuse - Médecin Généraliste - Yu' chéri de Zu' - Future maman ♥ •
• Admin rêveuse - Médecin Généraliste - Yu' chéri de Zu' - Future maman ♥ •
avatar

Féminin
Nombre de messages : 116
Habite à : Lève la tête...Tu vois le gros nuage blanc ? Bah...
Occupations : Artiste [ Bah couè ? XD ]
Humeur : Malade mais cependant contente x)
Date d'inscription : 05/05/2008

Feuille de personnage
Relations:
Citation: Le Printemps reviendra...Même si la neige est épaisse...Le Printemps revient toujours...
Situation: En couple

MessageSujet: Re: Un nouveau départ. [Yu' et 'Zu]   Dim 20 Juil - 23:50

Alors qu'elle venait à peine de terminer son ouvrage, satisfaite de son travail, il ne tarda pas à la basculer en arrière. Tombant nez à nez l'un contre l'autre. Elle n'eut pas le temps d'observer avec attention les réactions d'Ozu...Ses gémissements, ses couinements tout simplement adorables. Elle aimait observer ses réactions...C'était...La preuve que son amour avait son effet...C'était toujours agréable de le voir planer au dessus des nuages le temps qu'elle prenne soin de lui...Elle aimait qu'il pose sa main sur son épaule lorsque le plaisir devenait trop fort...Comme pour ne pas s'envoler versles étoiles. Du moins...Pas sans elle. Alors qu'il l'embrassait avec fougue, son majeur vint retrouver l'abri chaud et doux qu'était la partie la plus intime de Yuna... Caressant ses points sensibles, la faissant décoller à son tour encore un peu plus haut dans ce ciel étoilé...La lune étant seule témoin de leur ébats amoureux... 5 mois qu'ils n'avaient pas fait l'amour, et les voila aujourd'hui s'amusant follement comme-ci hier encore ils s'étaient abandonnés dans les bras de l'autre...Avec plus de fougue et d'entrein. Un amour retrouvé, des sensations retrouvées...Alors qu'elle osait laisser aller ses gémissement, glissa ses bras autours de son dos. Enfonçant ses ongles dans sa peau. Les caresses avec son majeur s'arrêtèrent...Laissant la jouissant s'envoler un instant. Avant de reprendre avec plus d'intensité. Son intimité dans la sienne...

Doucement, avec tendresse il entra en elle. Elle ne pu retenir un long gémissement alors qu'elle ressentait ce certain plaisir corporel. Transmit à chaque fois qu'ils faisaient l'amour... Au même instant, elle senti Kaoru s'agiter dans son ventre...Et de plus en plus alors qu'Ozu avait entamé des va et viens...Apparament, cela lui plaisait que ses parents fassent l'amour...Elle devait être légèrement balotée et cela n'allait pas pour lui déplaire. Ainsi, voila qu'ils "s'amusaient" tous les trois...Ensemble. Car si Ozu et Yuna partageaient leur amour, Kaoru aussi le ressentait... Les va et viens devenait de plus en plus pronomcés, Yuna se laisser porter par ce plaisir absolue. Indiquant les signes de son plaisir par des petits gémissement, se cambrant de temps à autre, et par des mimiques amusantes...Un sourire, un regard tendre vers Ozu... Les joues rouges... Par moment, elle pouvait aussi pincer les lèvres, s'accrochant un peu plus à lui, pour laisser s'échapper un long soupire de plaisir... Ainsi se déroula la nuit, ils se firent l'amour...Tendrement, passionnément... Jusqu'a ce qu'ils arrivent au même instant au point culminant de leur rapport...Elle poussa un cri perçant, signe d'un plaisir intense, alors que lui déversa son amour dans le muscle caverneux...Après cela, après un petit moment de répit, elle plongea son regard enflammé dans le sien. Lui souriant tendrement. Scrutant ses iris rouges de son regard plein d'amour avant de murmurer doucement.

" Je t'aime..."

_________________
Smile, when the stars are shining...




Yunie souhaite une bonne journée & bien du bonheur à Invité..
Yunie a à l'oeil Invité...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ozu Odawara
• Admin tout puissant - Barman - Zu' d'amour de Yu' - Futur papa ♥•
• Admin tout puissant - Barman - Zu' d'amour de Yu' - Futur papa ♥•
avatar

Masculin
Nombre de messages : 101
Age : 29
Habite à : Entre Toulouse et Pex.
Occupations : Etudiant en Histoire/Branché RPG et musique.
Humeur : ...
Date d'inscription : 05/05/2008

Feuille de personnage
Relations:
Citation: Avec toi ailleurs c'est ici ; je nous aime à présent
Situation: En couple

MessageSujet: Re: Un nouveau départ. [Yu' et 'Zu]   Jeu 31 Juil - 0:04

Leur amour avait duré et avait été pris avec tout le zèle avec lequel il avait été donné. Leurs corps perlant de sueur s'enlaçaient maintenant sur le sable, et l'eau allait et venait contre eux avec l'irrégularité propre à la nature, qui faisait son charme et déboussolait les plus cartésiens des hommes. Ozu aimait tant lorsqu’ils faisaient l’amour : son esprit semblait lavé de toute tension et il n’avait plus à lutter. Il se libérait, puis passait des heures entières de plénitude à admirer Yuna, à la cajoler et à la bercer sans arrière-pensée involontaire. Il pouvait même devenir très sympathique avec les gens après avoir fait l’amour. Après avoir fait l’amour avec Yuna, il se sentait comme le plus heureux des hommes. Il se sentait planer loin au-dessus des nuages, léger et libéré d’un fardeau pesant. Quand il la regardait après l’amour, c’était plus fort que jamais. Ses yeux d’habitude si maternels devenaient de vrais brasiers d’amour, et elle le scrutait droit dans les yeux tandis que cette flamme puissante la consumait encore. Lui aussi sentait cela. Ses yeux rouges d’habitudes durs devenaient plus tendres, plus calmes, et disaient à sa place combien il avait apprécié, combien il avait aimé, combien il l’aimait et combien il se sentait bien avec elle. Chaque fois, ils se retrouvaient encore essoufflés, sur le côté et face à face, tous proches l’un de l’autre. Ils se regardaient et se souriaient timidement, comme si ce qu’ils avaient fait dépassait ce qui était autorisé. C’était si fort que c’était bien l’impression d’Ozu : l’interdit. Là il portait sa main au visage de Yuna, et lui essuyait des gouttes de sueur du front et du nez. Puis il posait sa main sur sa joue, et la caressait du pouce. Elle se contentait de le regarder, mais il savait qu’elle aimait ce contact : plus qu’un rituel, c’était une marque d’affection simple et naturelle, adorable et tendre.

Qu'allaient-ils faire maintenant ? Ils allaient encore flâner un peu, et puis il faudrait ranger la serviette et le pique-nique, même si c'était difficile de mettre fin à un si doux rendez-vous. Et oui, car le vent se levant, le sable recouvrirait bientôt tout ce qui se trouvait sur la plage, et sans distinction pour les affaires des amoureux. S'ils ne voulaient pas avoir à secouer tout le panier de fond en comble pendant une bonne demie heure avant de se coucher, il allait falloir le faire. Et il était plus que temps, car Yuna était fatiguée. Elle était enceinte, venait de faire l'amour comme une bête et ne devait pas avoir trop dormi : pas étonnant qu'elle commence à cligner des yeux. Ozu lui-même se sentait un peu patraque. C'est vrai que le voyage avait été long, et que lui non plus n'avait pas trop dormi ces derniers jours, plus à cause de l'excitation qu'à cause de la masse d'affaire à amener : il s'étonnait d'ailleurs que Yuna n'ait rien dit sur la quantité des vêtements qu'il ramenait, et l'état de certains. Elle s'en rendrait peut-être compte, mais il préférait encore ne pas devoir en parler. Il ne voulait pas qu'elle sache qu'il s'était retrouvé à la rue, qu'il avait perdu son boulot et qu'il lui avait quand même envoyé de l'argent pour l'aider à s'installer, lui assurant que tout allait bien. Ça le mettrait bien mal et bien bas de devoir reparler de quelque chose d'aussi humiliant, mais face à un homme célibataire, et déviant qui plus est, les Japonais n'ont jamais montré la moindre pitié. Pourquoi en montrer pour Ozu alors qu'un jeune père de famille tout ce qu'il y a de moulé dans un parfait petit plat avait besoin de sa place ? Il fallait bien continuer malgré cela, oui, mais Ozu préférait ne pas en parler : il avait eu du mal à accepter cet état de fait, et se retrouvait aujourd'hui enfin avec Yuna, avec un travail, tranquille et reposé pour la première fois depuis bien des mois.

" Dis-moi ? "

Yuna, qui était toujours plongée dans son regard, marmonna en simple réponse.

" Faut-il que je te porte pour vous coucher ? Tu as l'air toute molle. "

_________________


08/12/2007
02/09/2008
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yoursong.frenchboard.com
Yuna N. Odawara
• Admin rêveuse - Médecin Généraliste - Yu' chéri de Zu' - Future maman ♥ •
• Admin rêveuse - Médecin Généraliste - Yu' chéri de Zu' - Future maman ♥ •
avatar

Féminin
Nombre de messages : 116
Habite à : Lève la tête...Tu vois le gros nuage blanc ? Bah...
Occupations : Artiste [ Bah couè ? XD ]
Humeur : Malade mais cependant contente x)
Date d'inscription : 05/05/2008

Feuille de personnage
Relations:
Citation: Le Printemps reviendra...Même si la neige est épaisse...Le Printemps revient toujours...
Situation: En couple

MessageSujet: Re: Un nouveau départ. [Yu' et 'Zu]   Mar 5 Aoû - 17:18

Ils avaient fini leur ébat et se retrouvaient tout les deux sur le côté face à l'autre allongés sur le sable humide. Amoureux, biens et détendus caressés par les vagues et animé par leur amour. Le calme était revenu et ils avaient prit le temps de s'observer. Les yeux plongés dans le regard de l'autre. Ils s'aiment tellement... Yuna avait tendu la main et lui caressait doucement la joue, un sourire timide en coin....Cet instant avait été magique....Comme à chaque fois en fait...Mais aujourd'hui il y avait eu un petit plus. Un cadre sublime, l'océan, leur nouveau chez eux...C'était si agréable de penser qu'ils n'auraient plus de problème ici...Sur cette île perdue...C'était merveilleux...Ils pourraient vivre ensemble, sans avoir à se séparer de nouveau. Sans problème financier. Ils éduqueraient leur fille ensemble et heureux....Lui donnant tout ce dont elle aura besoin. Tout l'amour dont elle aura besoin....Lui enseignant leurs savoirs....Oui, l'horizon qui pointait le bout de son nez devant eux semblait merveilleux...Après quelques années de galères. Il était temps e trouver la paix... Yuna continuait de regarder Ozu avec ses grand yeux couleur de lune qui commencaient à se fermer petit à petit...La fatigue la gagnait beaucoup plus vite depuis qu'elle était enceinte et le temps de dormir était arrivé...Elle aurait aimé s'endormir tout de suite contre Ozu mais....Il fallait ranger leurs affaires et elle ne voulait pas qu'il fasse cela tout seul...Mais...Elle était si fatiguée..Elle s'étira doucement, mollement, baillant et clignant des yeux. Essayant de les garder ouvert pour ne pas sombrer.C'est alors qu'il l'interpella. La sortant de son état second, seulement le temps qu'elle réalise qu'Ozu était en train de lui parler. Somnollente, elle marmonna quelque chose pour indiquier qu'elle l'écoutait... Hum...Que....Quoi...? Porter...? Elle....Meeeuh...! Non, elle ne voulait pas qu'il se fatigue en la portant. Surtout qu'elle devait être lourde avec Kaoru en plus....Et puis il y avait le pique nique...Ah mais non...Cependant, elle était déjà partie dans les nuage et ne semblait pas capable de lui répondre normalement...Elle se contenta de se redressa un peu et de lui sauter au cou. Lui tombant avec légerté dessus...Enroulant ses bras autour de osn cou et le serrant avec toute sa force contre lui. Sa force qui n'était pas très développée....Yuna était toute petite et toute mince alors bon... Elle le serrait contre elle et lui fesait des calins et des bisous tel une petite fille qui fesait des "papouilles" à son ours en peluche avant de dormir... Sa tête sur son épaule, elle lui murmura tout doucement, sentant dans sa voix un air de fatigue.


" Nooooaaaan....Ze ne veux pas....Ze veux pas...Pas....Dormiiiir...Tu va devori tout porter, naaaaaooon....Veux' t'ai....Der....Zzzze....T'aiiime...Mon...O...Ozuuuu....Zu....Zu....Zzzzz...Zzzz....Zzzz..."

Elle était épuisée...Et elle avait fini par sucomber à son envie de dormir...Respirant à l'oreille d'Ozu. Une respiration calme et épaisée...Elle était bien...Là, contre Ozu, le serrant contre elle...Elle s'était endormie heureuse...Plus heureuse que jamai sà l'idée de devenir mère et bientôt, la femme de celui qu'elle avait toujours aimé...


Court ._.

_________________
Smile, when the stars are shining...




Yunie souhaite une bonne journée & bien du bonheur à Invité..
Yunie a à l'oeil Invité...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ozu Odawara
• Admin tout puissant - Barman - Zu' d'amour de Yu' - Futur papa ♥•
• Admin tout puissant - Barman - Zu' d'amour de Yu' - Futur papa ♥•
avatar

Masculin
Nombre de messages : 101
Age : 29
Habite à : Entre Toulouse et Pex.
Occupations : Etudiant en Histoire/Branché RPG et musique.
Humeur : ...
Date d'inscription : 05/05/2008

Feuille de personnage
Relations:
Citation: Avec toi ailleurs c'est ici ; je nous aime à présent
Situation: En couple

MessageSujet: Re: Un nouveau départ. [Yu' et 'Zu]   Sam 30 Aoû - 17:45

Et la voilà qui dormait dans ses bras. Elle était venue s'accrocher à son coup, légèrement, délicatement, ses deux bras enroulés derrière sa nuque. A présent, elle respirait doucement dans son cou, et il sentait, dans son oreille, son souffle chaud et calme qui battait son tempo tranquille. Et lui restait là, fatigué mais toujours éveillé. Il était fourbu. Les derniers mois passés dans la rue l'avaient exténué, et maintenant qu'il se retrouvait calme et à destination, il ressentait toute la lassitude et la douleur évacuer son corps d'un coup. C'était douloureux, assommant, mais à ces sensations difficiles succéderaient une impression de plénitude et de légèreté. Yuna, tendre Yuna ; lorsqu'il était près d'elle, l'univers pouvait s'écrouler. Il se souvenait ces journées, ces semaines interminables passées à chercher à manger et à fumer des cigarettes ; fumer pour se calmer, fumer pour se poser, ou juste fumer pour passer le temps. Il n'y avait, après tout, que ça à faire dans les rues de Tokyo. Nuit et jour, il fallait se cacher, car sinon c'était les regards noirs et méprisants, les altercations avec des policiers pompeux ou les bandes de jeunes qui rouaient de coups les sans-abris isolés et à leur merci. De jeunes bourgeois pour l'immense majorité, qui massacraient ceux dont on ne voulait pas entendre parler par pur plaisir. Ozu ignorait combien de fois il avait voulu secourir un gars croisé au coin d'une rue, avant de se raviser. Lui risquait beaucoup pour avoir osé lever la main sur le fils de M. Untel ou le neveu de M. Machin. Alors il s'était tu, et il avait fumé dans son coin sombre et humide entre deux maigres repas. Même la cigarette de contrebande devenait horriblement chère, néanmoins, et il avait été bon que sa situation délicate se termine enfin. En quittant le pays, il laissait derrière lui bien des petites dettes non remboursées.

Oui, il était si bien, là, près d'elle. Comme si ces mois n'avaient pas existé, elle n'avait rien oublié et n'avait pas changé. Si, il y avait son ventre, et cette petite fille qui grandissait en elle. Sa fille. En y pensant, c'était un miracle. Il avait une chance sur des milliards d'avoir une fille.

" Je te ramène à la maison, mon amour. "

Ozu se releva, soulevant sa Yuna d'amour à l'aide de ses deux bras par là même, et se dirigea vers le panier de pique-nique et la couverture. Il se mit en seiza et posa délicatement Yuna sur le sable, laquelle ne le lâchait plus. Il rangea les affaires [vaisselle, nourriture et vêtements] sans un bruit, et emballa le panier fermé dans la couverture qu'il avait au préalable entrepris d'agiter aussi bien qu'il l'eut pu. Ce simulacre de ballotin , et le prit à pleine main tandis qu'il tirait sur ses bras pour relever Yuna. Il rentra à leur petit pavillon et passa par la baie vitrée, posant le ballotin sans un bruit dans la cuisine avant d'amener Yuna à leur chambre. Il était fatigué, et il fallait le dire, elle avait prit quelques kilos : la nourriture, les seins qui grossissaient, le bébé qui commençait à s'épanouir, tout cela jouait plus qu'on pouvait le penser.

Il entra dans la chambre en trainant le pas. Il posa doucement Yuna sur le lit et se redressa, s'étirant pour faire craquer quelques vertèbres de son dos ankylosé. Il soupira, s'ébouriffa les cheveux d'une main lasse, et observa le corps frêle et fragile de Yuna, endormie dans la fraîcheur de la maison, son ventre autrefois tout plat devenu bombé ; elle était resplendissante. Avec un sourire, il souleva son bassin du lit et tira les draps et la couette. Il vint s'allonger à ses côtés et ramena la masse de draperies tièdes sur eux. Prenant soin de bien border Yuna, Ozu se blottit contre elle alors qu'elle se mettait sur le côté, en cuillère. Leurs corps se joignirent et celui d'Ozu étreignit celui de sa bien aimée. La petite main de la douce jeune femme rejoignit celle de l'étrange jeune homme. Le temps d'un baiser dans la nuque et de quelques mots, Ozu s'endormit à son tour. Pour la première fois près d'elle depuis des mois. C'était si bon. C'était une nouvelle chance.

Un nouveau départ.


End of Topic

_________________


08/12/2007
02/09/2008
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yoursong.frenchboard.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un nouveau départ. [Yu' et 'Zu]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un nouveau départ. [Yu' et 'Zu]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 01. Episode n°1 ; Un nouveau départ
» Petite Ode ○ La chanson du désespoir où la mélodie d'un nouveau départ ?
» Une fin signifie seulement un nouveau départ...[Mahiru et Dan]
» A l'aube d'un nouveau départ [AJ Lee]
» Besoin d'un nouveau départ

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
• Your Song • :: • Corbeille et Archives • :: •~> Archives RP•-
Sauter vers: