• Your Song •


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 ~> Shihouin Yuriko |Finish|

Aller en bas 
AuteurMessage
Yuriko Shihouin
| Barmaid de la boîte de nuit - Bad Girl - Reine du Couscous Merguez <3 |
| Barmaid de la boîte de nuit - Bad Girl - Reine du Couscous Merguez
avatar

Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 05/06/2008

Feuille de personnage
Relations:
Citation: "La musique donne une âme à nos coeurs et des ailes à nos pensées"
Situation: Boulet des sentiments

MessageSujet: ~> Shihouin Yuriko |Finish|   Jeu 5 Juin - 2:43



~ Passeport ~

+ Nom + Shihouin
+ Prénom(s) + Yuriko, Megumi
+ Surnom(s) + A sa connaissance aucun sauf les Yuriko-chan et autres dérivés.
+ Sexe + Féminin apparemment XD
+ Groupe sanguin + O négatif comme l'ensemble des membres de sa famille de son arrière grand-mère à sa petite soeur.
+ Signe astrologique + Sagittaire, Si elle n'avait pas traîner à sortir du ventre de sa mère, elle aurait put être Scorpion mais mademoiselle avait une furieuse envie de prendre trois semaines de retard sur l'emploi du temps.
+ Date de naissance + Un soir de Novembre. Plus précisément le 23 Novembre 1985, quand la lumière déclinait au dessus des habitations de Tokyo. Plus clairement, ceci lui fait 23 ans
+ Lieu de naissance + Yuriko est née à l'hôpital de Tokyo. Rien d'extravagant la-dedans n'est-ce pas?
+ Origine(s) + Japonaise de tout les côtés. Sa famille réside depuis toujours dans ce pays et peu de mariage entre différentes nationalités ont été enregistrés.
+ Langue(s) parlée(s) + Le Japonais et grâce à cette invention que l'on nomme école, Yuriko parle aussi couramment l'Anglais et un peu moins bien le français.
+ Ancien lieu de résidence + Dans la résidence de la famille Shihouin, avec l'ensemble de ses frères et soeurs, sans oublier parents et grands-parents. Elle se situe en périphérie de Tokyo, encore protégée de l'invasion des immenses buildings à l'américaine et de la croissance exponentielle des voitures et autres nuisances sonores, visuelles et environementales.
+ Lieu de résidence actuel sur l'île + Une petite résidence proche de la plage. orientée de manière à voir le soleil se lever. Etrangement, ce petit pavillon ressemble beaucoup à celui qu'elle habitait quand elle vivait dans la maison familiale des Shihouin. Yuriko à en effet décidé après son installation il y a quelques années, d'aménager ce pavillon en fonction de son ancienne résidence.
+ Cause du déménagement sur l'île + Dans un premier temps, Yuriko à choisit de se déplacer sur l'île afin de pratiquer son art. Passionnée de musique depuis son plus jeune âge, elle est arrivée sur l'île à l'âge de 14 ans afin d'y suivre des études. Depuis, elle à choisit d'y rester, l'environnement y étant moins stressant qu'en ville et sur les continents, elle peut se concentrer sur les arts et non plus sur ces quelques petits problèmes allergiques.
+ Profession + Bien qu'elle préfère tout ce qui ressemble à de la musique expérimentale, punk et rock, elle se retrouve barman (barmaid?) dans la boîte de nuit de l'île. Ce travail n'étant pas des plus intéressant, elle ne compte pas s'y faire de vieux os.

Yuriko's Song Theme

~ Jardin secret ~

+ Objet(s) Fétiche(s) + Ses baguettes. Et pas n'importe quelles baguettes, il ne s'agit pas ici de nourriture mais bien de ses premières baguettes de batterie. Yuriko en à toujours au moins une sur elle et même si elle ne s'en sert plus aujourd'hui étant donné leur état de décomposition avancée, elle ne s'en sépare jamais. Ces baguettes, c'est un peu la façon de se replacer dans le temps et l'espace. De voir ce qui à été fait et le chemin qu'elle à parcourut. En effet, de ce cadeau plus ou moins étrange est né sa passion pour la musique et les instruments en tout genre ce qui, à la base, l'à conduit ici afin de développer le côté artistique qu'elle façonnait depuis ses plus jeunes années.
+ Perçing(s) + Comme beaucoup de jeunes filles, elle à les oreilles percées mais c'est un peu plus extravagant. Par contre, elle ne supporte ni l'or, ni l'argent et encore moins le bois. Autant dire qu'elle ne porte jamais ce genre de boucles d'oreilles afin de ne pas se transformer en elephant-man. Ele privilégie depuis longtemps le titane et l'acier chirurgical.
+ Tatouage(s) + Un tatouage sur le bras gauche, représentant une fleur de Ren. Pour ceux qui ne voit pas du tout ce que c'est, représentez-vous une fleur de lorus. Au moins, tous le monde voit la tronche que ça à et il n'est plus utile de poser des questions sur la signification de ce tatouage qu'elle n'affectionne plus particulièrement. Elle aimerait d'ailleurs beaucoup ne jamais l'avoir fait mais les erreurs du passés sont souvent des choses que l'on ne peut effacer.
+ Signe(s) Particulier(s) + Mis à part la Fleur de Ren qu'elle préférerait ne jamais avoir fait, il n'y à rien de bien notable chez la jeune femme. Une petite cicatrice par-ci, par-là, dû à diverses chutes de vélo (Yuriko est une peureuse dés qu'elle pose un pied sur un vélo mais c'est une autre histoire). Ou bien encore, quelques bracelets plus ou moins piquants...Rien de bien extravagant, elle n'a pas de marque de sévices étant donné qu'elle n'en à jamais subit et garde ses particularité au fond de son coeur. Notons cependant des sautes d'humeurs particulièrement fréquent et une capacité à faire des crises d'angoisse pour peu de chose mais là encore, c'est une autre histoire...
+ Prénom qu'il aurait aimé porter + Yuriko lui va très bien mais si elle avait été un garçon, elle aurait sûrement souhaité s'appeler Jun. Quoique à choisir, elle aurait bien aimé porter ce prénom aussi en tant que femme mais bon...
+ Prénom qu'il n'aurait pas aimé porter + Surement Rudolph, prénom trop dure à son oreille et qu'elle ne trouve pas du tout mélodieux. Du côté féminin, elle aurait détester porter un nom banal qui ne veut rien dire et ne vaut rien tel que...Georgette...Ou encore Aï. Oui...Ce prénom ne lui plait pas du tout, surement car il lui fait penser à son aînée.
+ Position dans laquelle il dort + Roulée en boule sous la couette. Un mot d'ordre : Rien ne doit dépasser! En effet, quand elle se met au lit, chose qu'elle considère comme son territoire, il est hors de question que la plus petite parcelle de son corps soit découverte! Que ce soit les pieds ou la pointe des cheveux. Elle se recouvre entièrement de la couverture, laissant un simple trou pour pouvoir respirer. Plus active quand elle dort que quand elle est éveillée, il n'est pas rare qu'elle se retrouve dans des positions grotesques le matin. Yuriko bouge énromément dans la nuit et quand quelqu'un est à ses côtés, il vaut mieux qu'il se prévoit un casque vu qu'elle n'est pas la dernière à donner divers coups de coude, de pieds ou encore de giffles...Tout celà sans être réveillée bien entendue...Mademoiselle à une sommeil de plomb que rien ne perturbe et surtout pas les trois réveil matin qu'elle doit utiliser!
+ Parfum + Heum...Grande question, Yuriko ne porte que rarement du parfum et jamais à même la peau. Vu les quelques allergies qu'elle peu développer, elle met généralement son parfum directement sur ses vêtements. Pour ce qui est du style, imaginez les parfums de Chanel : Coco Mademoiselle. C'est un style de parfum qu'elle trouve moins agressif que beaucoup d'autre parfum réservés aux jeunes et aux femmes.
+ Voix + Plutôt coincée dans les aiguës, elle reste cependant assez calme. Bien entendue, sa voix change en fonction de son état d'esprit, une fois que la jeune fille est énervée et qu'elle montes de quelques octaves, il est quelque peu insupportable d'écouter sa voix qui se transforme en cri suraiguë et surexcité.
+ Animal préféré + L'animal domestique qu'elle préfère reste sans doute le chat, même si les rats ne sont pas loin derrière. Pour ce qui est de la faune sauvage, elle aime beaucoup les paresseux qui la caractérisent pas trop mal ainsi que les écureuils préhistoriques tigre et les lions, mais ceux-ci se positionnent bien entendu après le paresseux^^
+ Couleur(s) préférée(s) & Couleur(s) détestée(s) + Les couleurs joyeuses en générales. Yuriko est une grande fan des vert de différents tons ainsu que des orange et des rouge. Elle apprécie aussi tout particulièrement le noir mais déteste le blanc, trop salissant selon elle que ce soit une tapisserie ou un vêtement.
+ Saison préférée & détestée + La saison qu'elle déteste le plus est sûrement l'automne, en cette saison, pluie et vent ne sont pas rare et dieu seul sait qu'elle à horreur de se retrouver trempée jusqu'aux os. A l'inverse, elle apprécie énormément le printemps qui est presque comme une renaissance, avec la floraison des fleurs de cerisiers, les ébats amoureux des animaux, bref, une saison qu'elle apprécie énormément sauf les jours de pluie violentes. L'été reste la saison qu'elle préfère, il y fait beau et chaud et la plage est un délice à cette période de l'année. Tout comme elle déteste l'automne, elle n'est pas fan de l'hiver, Yuriko n'aime pas le froid, ni la neige et encore moins la tête des arbres décharnés qui lui font pensé à un paysage morne et sans vie. N'oublions pas non plus qu'en hiver, il pleut souvent et qu'elle ne supporte pas ça, cette saison la rend beaucoup moins énergique et plus sujette aux petites déprimes.
+ Nombre de relations sérieuses +

Une seule pour le moment, Il s'appelait Aizen, c'était lors de ses 15 ans. Son premier amour en quelque sorte. Ou plutôt son seul amour jusqu'a présent, ils se sont séparés après être restés ensemble pendant plus de deux ans, elle ne s'en ait pas encore totalement remise, disont qu'après ça, elle n'ait sortie avec personne pendant quatre ans et aujourd'hui, ses relations sont toutes sans lendemain. Yuriko à énormément de mal à oublier cet homme et le déroulement de leur séparation lui reste encore en mémoire et souvent en travers de la gorge, elle ne l'a pas revue depuis des années, bien qu'il habite lui-même sur l'île.

+ Alcool + A l'occasion uniquement. C'est à dire durant une soirée entre amis ou une fête quelconque, elle peut dans ces moments en abuser mais elle ne boit jamais lorsqu'elle travaille et rarement dans la journée.
+ Cigarette + Non, Yuriko à arrêter de fumer il y a trois ans et n'a jamais repris depuis. Elle ne supporte d'ailleurs plus l'odeur de la cigarette ou l'odeur d'une personne qui fume.
+ La/les personne(s) la/les plus chère(s) à vos yeux + Quand elle était petite, elle admirait particulièrement son Oncle et son père, deux personnes qui lui ont appris beaucoup sur la musique et les instruments. A l'âge de 15 ans et pendant deux ans, la personne pour qui elle aurait sûrement donné sa vie et la vie était Aizen, son premier amour. Aujourd'hui, elle ne le considère plus comme tel et à énormément de mal à s'attacher. Pour l'heure donc, sa relation étant morte avec le jeune homme, elle considère sa mère et sa plus jeune soeur comme les personnes les plus importantes au monde. Bien qu'elle ne les voient quasiment plus depuis son arrivée sur l'île, sa famille tient encore une grande place dans son coeur.
+ Plus grande phobie + Mourir en s'étouffant ou en étant étouffée par quelqu'un. Yuriko à en effet une peur immense de ne plus voir l'air arriver dans ses poumons et de mourrir ainsi. Tout ce qui l'empêche de respirer la rend vulnérable. Poser votre main sur sa gorge et vous voyez ses yeux se dilaté de peur et d'angoisse, lui maintenir la tête sous l'eau lui provoque le même problème. Etant allergique, elle est aussi phobique de tous ce qui est insectes, surtout ceux qui piquent comme les abeilles, les guèpes et les moustiques...N'oublions pas non plus les mouches et papillons même si eux ne piquent pas...
+ Plus grand rêve + La paix dans le monde...Mais c'est totalement hors de propos donc à son échelle, elle souhaite simplement faire ce qu'elle veut faire, être entièrement libre de ses mouvements et de sa façon de penser. S'adonner à la musique et à la vie en découvrant chaque jour de nouvelles choses. C'est un rêve des plus banal finalement mais c'est avant tout la chose à laquelle elle aspire le plus.
+ Pus grande souffrance + Sa première très grosse allergie, elle en garde un souvenir impérissable et même si elle n'avait que 7 ans, elle à l'impression que c'était hier, il faut dire que le séjour à l'hôpital l'a profondément marqué. Depuis d'ailleurs, elle à beaucoup de mal à rendre visite aux gens dans les hopitaux et elle ne supporte pas aller voir le médecin.
Il faut aussi y ajouter sa relation avec Aizen dont elle à énormément de mal à se remettre.

~ Description ~
Cf. Prochains posts

~ Famille ~
Cf. Prochains posts

~ Histoire ~
Cf. Prochains posts

~ Hors - Jeu ~

+ Prénom/Pseudo + Heu...Yuri ce sera très bien^^ Ou alors Grand Maître Vénéré de L'univers et du Couscous XD mais c'est un peu long >.<
+ Age + 21 et des brouettes...On peut aussi me classer dans les meubles anciens, c'est au choix^^
+ Où avez-vous trouvé le forum ? + Marauder's Map...Inutile que je précise qui je suis, Yunie-chan devrait me reconnaitre XD
+ Comment le trouvez-vous ? + Bien ma foi...Sinon je ne serai sûrement pas en train de faire une énième fiche XD Oui...Oui...Promis, j'me dépècheuh XD
+ Des améliorations ? + Pour l'instant? Je dirais non...
+ Quelque chose d'autre à dire ? + Non...Mais je peux sortir ma poêle pour meubler si vous voulez XD


Dernière édition par Yuriko Shihouin le Ven 6 Juin - 22:10, édité 18 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuriko Shihouin
| Barmaid de la boîte de nuit - Bad Girl - Reine du Couscous Merguez <3 |
| Barmaid de la boîte de nuit - Bad Girl - Reine du Couscous Merguez
avatar

Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 05/06/2008

Feuille de personnage
Relations:
Citation: "La musique donne une âme à nos coeurs et des ailes à nos pensées"
Situation: Boulet des sentiments

MessageSujet: Re: ~> Shihouin Yuriko |Finish|   Jeu 5 Juin - 20:39



~ Descriptions ~

+ Description Physique + De taille moyenne, Yuriko mesure à peu près 1,65 m. Elle pèse à peu près 56 Kilos ce qui semble faire un bon résultat dans le rapport taille/poids (mais si, ce calcul de masse corporel que la plupart des filles ont au moins fait une fois dans leur vie !). Côté corps, elle est donc plutôt mince et prend rarement de kilos, sa physionomie est en effet très douce avec elle, elle ne grossit jamais de plus de deux kilos et encore, il faut vraiment qu’elle mange non-stop pendant trois jours (remarque, Yuriko est une fana de nourriture, elle mange tout le temps !). Bref, sa peau est d’un naturel clair. Quand elle fumait, elle était nettement moins propre mais depuis qu’elle à cessé la cigarette, il semblerait que les boutons disgracieux aient disparus. Son visage est plutôt fin et expressif, ses yeux son étrangement grand, toujours bien ouverts même si au réveil ils sont boursouflés au possible, Yuriko met un temps fou à bien se réveiller le matin et ça se voit immédiatement sur son visage qui reste endormis pendant plus de deux heures. Elle est d’ailleurs très pâle à son réveil, beaucoup plus que d’ordinaire et ses yeux sont rougis de sommeil. Mais passons…Yuriko peut être considérée comme jolie, certes, ce n’est pas une bombe sexuelle, elle ne supporterait d’ailleurs pas qu’on la catégorie ainsi mais nier le fait qu’elle ait des atouts serait un peu stupide.
Son visage pâle et bien dessiné laisse apparaître de jolie pommettes et une bouche bien dessinée, toutes ses émotions et son état d’esprit passe par son visage. La joie s’y voit grâce à l’illumination de ses yeux, l’énervement et l’agacement se ressent aussi bien dans son regard que dans le changement relatif de ce qu’elle dégage. Quand elle s’énerve, il faut dire qu’on à un peu l’impression qu’elle double son poids et sa taille tellement ceci est rare.
L’ensemble qui fait de Yuriko ce qu’elle est, semble n’avoir aucun défauts, n’oublions cependant pas qu’elle trouve ses pieds absolument affreux, elle n’aime pas non plus ses mains qu’elle trouve un peu trop fine. Yuriko, sans rien laisser paraître à cependant tendance à un peu trop se préoccuper de son poids, n’allez pas lui dire qu’elle à grossit, elle serait capable de se regarder dans la glace pendant des heures afin de s’assurer qu’elle est toujours assez mince.
Côté féminin prononcé, Yuriko n’hésite pas à se maquiller plus ou moins légèrement, elle met souvent ses yeux marron en valeur grâce à du mascara et à une fine couche de couleur. Sa bouche elle aussi bénéficie d’une petite touche de couleur, souvent foncée pour contrasté avec la pâleur de son teint. La seule chose qu’elle ne supporte pas chez elle, mis à part ses pieds et ses mains, reste sans doute le tatouage qu’elle porte sur le bras gauche, elle l’à en horreur depuis des années maintenant et voudrait ne jamais l’avoir fait. Même si elle ne le cache pas forcément aux yeux des autres, elle élude toutes questions sur le sujet en prétextant qu’il ne s’agit que d’un lotus sans importance et que pour en comprendre la signification, on peut toujours aller voir dans les livres…
+ Style Vestimentaire +Bien qu’elle accorde beaucoup d’importance à son poids et à son maquillage, Yuriko est une feignante quand il s’agit de s’habiller. Elle accorde la plupart du temps, très peu d’importance à sa tenue vestimentaire. Disons qu’elle prend ce qu’elle trouve le matin et qu’elle s’habille dans le noir. Il faut dire qu’elle accorde des couleurs qui l’a font souvent ressembler à une pizza. Oui, Yuriko à très peu de goût en matière de vêtement, elle prend tout ce qui lui passe sous la main, regarde rapidement ce que ça donne dans la glace et part ainsi pour travailler ou toute autre chose. Heureusement qu’elle n’a pas une tenue précise à porter quand elle travaille, elle aurait beaucoup de mal à s’y habituer, déjà qu’elle ne supporte pas les uniformes alors si on l’obligeait à avoir un code vestimentaire pour travailler dans la boîte de nuit, ce serait la fin des haricots. Malgré tout, elle paraît tout de même très propre sur elle même si l’âge de ses vêtement est largement dépassé. Yuriko ne suit aucune mode, elle à un train de retard assez important et achète rarement quelque chose de neuf. Sauf peut-être des chaussures, accessoire dont elle raffole, elle est cependant incapable de dépenser des fortunes dans ses accessoires et tenues vestimentaire. A croire qu’elle est allergique au lèche vitrine qu’elle ne pratique qu’en de très rares occasions et uniquement quand elle à un besoin pressent de dépenser de l’argent. Yuriko s’habille simplement, certes, les couleurs sont parfois très mal accordées et elle ressemble souvent à une sapin de noël ou à un arc en ciel mais elle peut parfois faire des efforts. Vu l’état de sa garde robe, Yuriko n’a pas grand choix. Il faut dire qu’elle se compose principalement de jean troué et autre hauts obsolète. Une seule robe ou plutôt jupe doit se trouver dans son armoire et elle ne la porte jamais. A tel point qu’elle ne sait même plus la couleur de cette dernière.
Par moment, la jeune fille à cependant des élan de féminisation et elle prend alors quelques minutes de plus pour sélectionner son pantalon ou son pull mais rien de bien extravagant. Dans ces périodes, elle s’habille principalement en noir mais on découvre souvent que l’usure de ses vêtements les plus classe est en générale supérieur aux autres chiffons qui traîne dans son placard…En fait, seul les chaussures font l’objet d’une plus grande attention.
+ Problème de santé ? + Angio-oedème ou Oedème de Quinck et Urticaire. Des réactions allergiques à divers composant. L'Oedème de Quinck est une relation allergique immédiate à un composant, pour cette raison elle ne peut prendre aucun médicaments de type antibiotique sous peine de se retrouver à l'hôpital. Ses allergies ont été révélées après son premier séjour à l'hôpital, elle à aussi été suivit par un allergologue qui lui à trouvé des allergies à tout et n'importe quoi. Il semblerait qu'elle soit allergique à quasiment tout ce qui existe sur cette terre, l'arachide, les médicaments, les fraises, framboises, le lactose, la sciure...Vraisemeblablement, il s'agirait plutôt d'allergie au sparadra de l'allergologue mais elle fait tout de même attention. Ses crises d'Oedème de Quinck était avant réputées rars, peu de personnes en faisait régulièrement mais il semblerait que beaucoup plus de personne actuellement soient victimes de cette pathologie. Pathologie qui provoque des gonflements des muqueuses, de l'appareil génital ainsi que de la bouche, des yeux, et des extrémités. L'inconvénient et que cette réaction allergique peut provoquer la mort si elle n'est pas traitée immédiatement, mort qui survient après l'asphyxie dû aux gonflements du larynx et des muqueuse et après la chute de la tension artérielle. L'urticaire est quant à lui beaucoup moins grave mais elle prend tout de même un traîtement dés que le moindre signe de bouton apparaît.
Aujourd'hui, elle fait beaucoup moins d'Oedème de Quinck, ses allergies sont actuellement plus tournées vers l'Urticaire, elle reste cependant sensible et dés qu'une allergie se fait sentir, elle est tellement stressée qu'elle fini par se déclancher toute seule une crise d'angoisse.
Il ne faut cependant pas croire que ceci l'empêche de vivre, Yuriko vit normalement, en faisant parfois plus attention mais elle reste une jeune fille normale avec un terrain allergique plus ou moins fort selon les périodes.
+ Description Psychologique + Yuriko est une jeune femme qui se veut tolérante, elle ne juge pas les gens, sauf certaines personnes dont la tête ne lui revient pas. Après tout, juger les autres reste un comportement humain, même si elle fait attention à sa première impression, elle peut parfois revenir dessus. Se remettre en question reste aussi une chose qu’elle fait souvent et sur tout les points, que ce soit les gens, les vêtements ou encore la musique, se remettre en question est une chose importante que chaque être humains doit faire pour pouvoir avancer.
Yuriko reste une jeune fille au caractère assez simple, elle ne se prend vraiment pas la tête avec les problèmes qu’elle peut rencontrer mais les angoisses sont cependant quasi-permanente, même si elle fait rarement des crises en présence de quelqu’un, Yuriko reste très sensible à cela. C’est une personne qui malgré les apparence, vit dans un stress incessant, tout est bon pour la faire stresse, un retard à un rendez-vous est aussi stressant pour elle que d’entamer une relation amoureuse. Bien que confiante, elle n’est pas non plus une bonne poire que l’on peut avoir avec des beaux sourires et de l’argent, Yuriko reste méfiante avec les gens qu’elle ne connaît pas, surtout les hommes étant donné qu’elle garde un très mauvais souvenir de l’une de ses relations.
Plus généralement, Yuriko est une personne de très calme, quelqu’un qui arrive cependant à s’emporter sans prévenir, victime de sautes d’humeurs régulier, Yuriko paraît tout de suite moins sympathique quand elle démarre au quart de tour. Malgré les différents délit de sale gueule, Yuriko reste quelqu’un de posée face à ses jugements, elle voit les choses à sa manière et accepte la critique tout comme elle aime l’autodérision. L’humour est une chose très importante pour elle, elle n’hésite d’ailleurs pas à en faire, lançant parfois quelques petites piques de-ci de-là sans être vraiment sérieuse. Yuriko est quelqu’un qui aime blaguer avec les gens, ceci la détend. Souvent enjouée et parfois active, il ne faut pas trop lui en demander le matin. Il est vrai qu’au réveil, elle est d’une humeur exécrable, personne n’aimerait la croiser au saut du lit. Un mot d’ordre quand la jeune fille émerge : ne rien dire ! Ne pas lui poser une seule question et surtout ne pas lui parler de ce qu’elle souhaite manger. Pour plus de sécurité et pour éviter de la mettre en rogne tout la journée, il est utile de conseiller aux gens d’attendre qu’elle parle la première. Les choses se passeront beaucoup plus simplement ainsi et aucuns éclats de voie ne sera enregistré.
Bref, Yuriko à un caractère assez simple, plutôt facile à vivre. Mais il ne faut pas tout prendre pour acquis. Yuriko peut être aussi une personne au caractère horripilant. Quand elle est dans cet état d’esprit, elle est bien moins sympathique, l’ironie n’est plus utilisée pour faire rire et déranger les gens mais bien pour les blesser. Après tout, c’est un être humain et pas une personne parfaite qui sera toujours gentille et agréable, tout ceci dépend de son humeur du jour et du déroulement de sa journée. Professionnelle dans son travail, elle peut cependant refuser de servir un client un peut trop ennuyant, certes, ceci est à ses risques et périls et son employeur n’apprécierait sûrement pas de découvrir ce genre de chose mais c’est ainsi. Trop chercher Yuriko et vous passerez un très mauvais quart d’heure.
+ Passe-temps et loisir(s) +
Loisirs : Dans un premier temps et avant tout c’est la musique. Yuriko en joue depuis qu’elle est très jeune. Elle à en effet commencer à l’âge de sept ans par du Violon avant de se mettre bien plus tard à la guitare électrique et à la batterie. Dés qu’elle à un peu de temps pour elle, elle se permet de s’évader par les notes, les partitions et les tablatures. Composant parfois, elle reprend plus souvent les chansons du monde occidental n’ayant pas forcément assez de temps pour autre chose. La musique lui permet de s’évader du monde actuel, de libérer la tension accumulée par le travail et les nuits éreintantes. L’instrument qu’elle préfère aujourd’hui est la batterie mais elle pratique encore le violon et la guitare assez régulièrement afin de ne pas perdre son niveau.
Quand elle ne joue pas, une balade sur la plage lui suffit pour laisser son esprit se détendre, qu’elle soit seule ou non, Yuriko profite beaucoup de la nature de l’île, bien qu’elle ne supporte pas les insectes, elle n’hésite pas à aller se promener dans les divers endroits de l’île bien que la plage reste ce qu’elle préfère.

Aime : Et bien, la musique bien entendu…Jouer ou entendre quelqu’un jouer lui procure le plus grand bien. Elle aime aussi partager avec les gens, Yuriko peut parfois être timide, elle aime échanger sa vision des choses avec son entourage, parler de tout et n’importe quoi. En réalité, Yuriko se contente d’un rien, même si la musique tient une part importante dans sa vie, elle sait aussi aborder d’autres sujets de conversations plus ou moins léger. Il en faut peut pour qu’elle apprécie et passe un agréable moment. Peu difficile, la nature et l’environnement la satisfont aussi, elle pourrait s’émerveiller d’un rien tant qu’il n’y à pas trop d’insectes à proximité. Les arbres, fleurs, la lueur de la lune et du soleil…Tout lui fait plaisir. En somme, Yuriko aime les choses simples de la vie, une sourire…Une discussion…Une feuille qui vole de manière étrange…Tout est bon pour elle, pour qu’elle passe un bon moment et qu’elle le grave dans son esprit. Pas compliqué ça si ?
Notons qu’elle aime énormément manger et surtout dormir, Yuriko est une grande fan de son lit et de son oreiller comme beaucoup de personne non ? Oui…Peut-être XD

N’aime pas : Le bruit…Oui…Le bruit pour du bruit. Elle ne supporte en effet pas les bruits parasites, bien qu’elle écoute toutes sortes de musique, celles qui sont faites simplement pour faire du bruit la rende irritable. Elle n’aime pas non plus avoir l’impression de perdre son temps en choses inutiles.
Les gens sans états d’âme, l’hypocrisie et le mensonge sont aussi des choses qu’elle ne supporte pas de voir chez les autres. Yuriko n’étant pas de ce genre, elle s’entend rarement avec ce genre de personnes et préfère les éviter afin de ne pas se mettre en colère. Bien entendue, elle n’aime pas non plus les insectes mais ça, vous devriez l’avoir compris depuis le temps non ?
Si perdre son temps ne lui convient pas, elle ne supporte pas non plus les activités physique, rien de tel qu’un sport pour lui faire tirer la tronche. Elle ne supporte pas devoir courir, faire des abdos et autres choses dans le style…Yuriko déteste réellement tout ce qui pourrait la faire transpirer, le sport est donc prohibé.


Dernière édition par Yuriko Shihouin le Ven 6 Juin - 4:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuriko Shihouin
| Barmaid de la boîte de nuit - Bad Girl - Reine du Couscous Merguez <3 |
| Barmaid de la boîte de nuit - Bad Girl - Reine du Couscous Merguez
avatar

Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 05/06/2008

Feuille de personnage
Relations:
Citation: "La musique donne une âme à nos coeurs et des ailes à nos pensées"
Situation: Boulet des sentiments

MessageSujet: Re: ~> Shihouin Yuriko |Finish|   Jeu 5 Juin - 22:10

+ Ses relations avec les autres + Simple la plupart du temps, Yuriko est une personne qui ne se hâte pas pour juger les gens, en général donc elle arrive à établir de bonnes relations avec eux. Cependant, à l’inverse, le délit de sale gueule peut poser un énorme problème. Même si elle ne juge pas les gens, il y a des personnes qu’elle ne supporte pas sans les connaître, c’est une chose qu’elle ne s’explique pas, un sentiment viscéral qu’elle ne peut pas forcer pour découvrir la nature des gens.
En amitié, c’est un personne fidèle, elle ne risquerait peut-être pas sa vie pour un inconnu mais les amis sont une chose qu’elle chéri par dessus tout. Mieux vaut ne pas leur faire de coups tordus, car Yuriko le supporterait très mal et serait capable de faire payer à ladite personne une prix plutôt élevé. Quand elle était jeune, on lui a toujours dit de rendre la monnaie de leur pièce aux gens et de préférence à la puissance dix. Mieux vaut donc ce méfier de la jeune femme quand elle vous à dans le pif suite à une altercation avec elle ou ses amis. Côté amour, Yuriko à encore un peu de mal à oublier sa relation avec Aizen, même si ils sont séparés depuis longtemps, elle n’arrive pas a reconstruire quelque chose de nouveau et de fiable avec une autre personne. Elle ne s’attache que peu et prend souvent le large au bout de quelques semaines. Yuriko fait aussi souvent passer ses amis avant ses relations amoureuses, elle trouve plus intéressant de conserver une amitié durable qu’un amour éphémère. Pour les gens avec qui elle n’a aucune, mais alors vraiment aucune affinité, elle ne se prend pas la tête pour apprendre à les découvrir, elle ne perd pas son temps à tenter de les comprendre et elle peut même devenir infecte si on lui force un peut trop la main. Yuriko est ainsi, les extrêmes sont très proches chez elles, surtout quand il s’agit d’amitié et de relations avec les gens. Sans concessions, Yuriko peut vous classer parmi les têtes à éliminer ou parmi les boulets à éviter simplement car elle n’a aucune envie d’apprendre à vous découvrir. Etrange pour une personne qui à l’inverse peut s’avérer très tolérante avec les gens qu’elle aime ou qu’elle connaît…

~ Famille ~

~> Family's Theme

La famille de Yuriko est exceptionnellement grande. Dans la résidence de la famille Shihouin se regroupent les trois dernières générations. Chose assez exceptionnelle aujourd'hui mais il faut dire que la famille Shihouin était particulièrement importante il y a de ça quelques siècles. La famille Shihouin était considérée comme l'une des plus grandes familles de nobles ou de riches suivant l'appellation que vous souhaitez utiliser. Cependant, à l'inverse de la famille Kuchiki, celle-ci à perdu beaucoup de sa richesse et de son influence au fil des siècles, aujourd'hui leur fortune est beaucoup moins importante et le souvenir même de leurs ancêtres et de leur influence est nettement moins précise pour les dernières générations.
La famille Shihouin à cependant garder quelques rites de son ancienne noblesse, les gens vivent donc très proches les uns des autres, parents et enfants restent souvent à vivre dans la même demeure.
Bref, mis à par ce petit point d'ancienne noblesse, nous n'allons pas retracer ici l'arbre généalogique de la famille Shihouin. Nous nous contenterons des parents et des enfants en n'oubliant pas les figure familiale qui ont marqué la vie de Yuriko.
Cette famille est plutôt grande, il faut dire qu'en plus de Yuriko, il y a 5 autres frères et soeurs. Nous oublierons donc ici de citer tout ses cousins, cousines, oncles et tantes....


~ Ayame Hitsugaya Shihouin.
La mère de Yuriko. Elle à eu son premier enfant à 20 ans et le dernier à l’âge de 37 ans. Aujourd’hui âgée de 53 ans, c’est une mère de famille attentionnée. D’origine japonaise, elle à rencontrée Junpeï alors qu’elle était étudiante à l’université de Tokyo. Destinée à faire du droit, elle à dû réduire son ambition à être mère de famille après avoir épousé son mari un an après la venue au monde de leur premier enfant.
Ayame est une femme douce, qui à su éduquer simplement ses enfants, bien que plus âgée aujourd’hui, elle se fait un plaisir de voir l’ensemble de ses enfants évolués. Depuis des générations, la famille campe dans la même résidence, elle se sépare cependant des filles qui vont chacune vivre chez leurs maris une fois l’union prononcée. Ayame à énormément de mal à se séparée de ses enfants et la résolution du départ de Yuriko fut un sacré coups pour cette maman qui avait mis sa vie professionnelle entre parenthèse afin d’élever l’ensemble des ses petits. On peut dire qu’elle à un comportement de louve qui protège ses louveteaux, Ayame ne supporte pas que quelque chose aussi futile qu’une chute de vélo les blessent.


~ Junpeï Shihouin
Agé de 56 ans, il succède à son père dans le bon fonctionnement de la maison. Avocat de profession, il est rarement présent auprès de sa femme et de ses enfants, il n’en reste pas moins un très bon père. Stricte mais juste, il fait tourner sa maison aussi bien que son cabinet.
En revanche, il semble avoir une santé fragile, sujet à de nombreuses allergies, il à transmit ce terrain allergique à deux de ses filles : Yuriko et Saya dont la santé laissait à désiré quand elle était jeune.
Ce père de famille, pilier de la maison Shihouin est aujourd’hui l’homme le plus important de la maison car le plus vieux. A sa mort, son premier fils reprendra les entreprises de la famille et notamment le cabinet d’avocat. Il devra surtout s’occuper du bon fonctionnement de la maison. Junpeï est aussi l’homme qui à initier Yuriko à la musique.


~ Aï Shihouin
Née il y a 33 ans, Aï est la sœur que Yuriko supporte le moins. Imbue d’elle même, hypocrite et surtout mal intentionnée envers les plus jeunes. Yuriko ne peut supporter l’idée que cette personne mette en danger la bonne ambiance qui est censée régner dans la demeure familiale, elle supporte d’ailleurs très mal le fait qu’Aï ne soit toujours pas marié et qu’elle influence le comportement de la plus jeune des sœurs. Souvent mise à l’écart par les autres, Aï n’est plus considéré comme sœur par beaucoup de membres de sa fratrie.
Quand Yuriko avait sept ans, elle n’avait de cesse de l’enfermer dans différentes pièces et de semer le trouble entre les différents membres de la famille. Pique assiette, elle ne manquait jamais aucune occasion de soutirer de l’argent à ses parents et à sa grand-mère.


~ Yoruichi Shihouin
Agée de 26 ans, Yoruichi est l’enfant terrible de cette famille. Du moins était. Il faut dire que la petite avait une manière très particulière de s’exprimer et de se faire comprendre. Yoruichi est une personne que l’on qualifiait avant d’hyperactive, passionner de sports et en particulier d’arts martiaux, elle pratique depuis des années et reste la fille la plus sportive de la famille. Particulièrement active, c’était la première à enrôler les autres en vus de préparer quelques coups fourrés sans jamais nuire réellement à leur mère ou au bon fonctionnement de la maison. Yuriko est d’ailleurs bien incapable de compter le nombre de fois où elle à été puni pour cause d’avoir suivit sa sœur dans une de ses lubies.


~ Gin Shihouin
Et bien il était temps ! Voici le seul garçon qui compose cette fratrie. Autant dire qu’il se sent un peu seul depuis les années. Agée de 24 ans, il est celui qui vient juste avant Yuriko. Très proche tout les deux quand ils étaient enfants, ils passaient la plupart de leurs punitions ensemble. Très calme par rapport aux autres filles de la famille et surtout par rapport à Yoruichi, il est celui qui est destiné à reprendre le cabinet d’avocat. Dans cette famille, tous sont avocats de père en fils et Gin n’a pas échappé à la règle. Il travail d’ailleurs dans le cabinet de son père après avoir fini Major de sa promotion quand il était à l’université de Tokyo. C’est sans doute le plus débrouillard de la famille, il s’arrange toujours pour se sortir des situations les plus ennuyeuses ou dangereuse mais il subit aussi une énorme pression de la part de son père et avant, de son grand-père. Celui-ci étant mort depuis quelques années maintenant, il n’en garde plus qu’un mauvais souvenir.


~ Saya Shihouin
De trois ans sa cadette, Saya est celle qui souffre le plus d’allergies, elle est sujette à divers oedèmes depuis qu’elle est en âge de marcher et il n’est pas rare qu’on l’emmène aujourd’hui encore à l’hôpital afin qu’elle se fasse soigner.
Passionnée de musique comme sa sœur Yuriko, elle profite de chaque correspondance avec celle-ci pour échanger son opinion et lui faire partager ses avancées. Saya quitté la maison familiale il y à un mois, elle devrait se marier dans quelques mois avec un jeune homme qu’elle à rencontrer durant un séjour à Kyoto. Saya est sûrement celle qui a le plus de points communs avec Yuriko, les deux jeunes filles s’entendent à merveille et Yuriko tient énormément à elle.


~ Megumi Shihouin
La petite dernière agée de 16 ans, Yuriko n’a pas beaucoup d’affinités avec elle mais il n’empêche qu’elle l’aime autant que les autres, si on enlève Aï bien entendu. Etant partie très tôt sur l’île, elle connaît moins cette personne et tente de la connaître à travers ses autres frères et sœurs.
Megumi qui porte le prénom de sa grand-mère maternelle n’a aucune prédisposition pour la musique. Elle est incapable de produire le moindre son avec un instrument quelconque et à une oreille musicale de niveau zéro. Pour elle, bruits et musiques sont des choses identiques.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuriko Shihouin
| Barmaid de la boîte de nuit - Bad Girl - Reine du Couscous Merguez <3 |
| Barmaid de la boîte de nuit - Bad Girl - Reine du Couscous Merguez
avatar

Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 05/06/2008

Feuille de personnage
Relations:
Citation: "La musique donne une âme à nos coeurs et des ailes à nos pensées"
Situation: Boulet des sentiments

MessageSujet: Re: ~> Shihouin Yuriko |Finish|   Ven 6 Juin - 1:04



~ Histoire ~

~> The Four Seasons : Autumn

~> Un cri quand vient la nuit...


C'est un soir de Novembre qu'elle vit le jour, avec trois semaines de retard, on peut dire que notre petite puce n'était pas des plus pressée. Comme prénom, elle reçut celui de sa grand-mère paternelle : Yuriko et pour équilibrer, elle reçu aussi celui de sa grand-mère maternelle : Megumi. Ce soir d'automne, on ne prévoyait pas encore les passions qui allaient animer la fillette quand elle serait plus grande, on ne se doutait pas de son futur déménagement, chose qui jusque là était très rare dans la famille Shihouin. Mais Yuriko n'était pas seule...Elle n'était pas la première à ouvrir ses petits yeux et à pousser ses premiers cris. Avant elle venait d'autres enfants, des petits rois qui avaient chez eux l'entière attention des membres de la famille. Aï fut la première arrivée, puis elle fut suivit de Yoruichi et de Gin, le seul garçon jusqu'a présent. Mais la vie des autres n'est pas ce qui marquait ce soir du 23 Novembre. Aujourd'hui, tout l'attention était tournée vers cette petite fille qui se blottissait déjà contre la poitrine de sa mère. Yuriko Megumi Shihouin, une nouvelle partie de la descendance venait de voir le jour...
Dans la chambre du grand hôpital, c’était l’effervescence, parents et enfants se précipitaient pour voir le nouveau né. On aurait peut-être souhaité un garçon pour plaire à Gin mais ce fut une nouvelle fois une fille.
Elle s’appelait Yuriko, pesait 3,250 kilos, avait trois semaines de retard. Déjà à sa naissance, elle faisait attendre les gens. On pouvait déjà prévoir sa passion pour le sommeil et la nourriture, il faut dire que passer plus de neuf mois nourrit et loger était très agréable non ? Beaucoup plus que cet endroit froid, lumineux et plein de têtes qui veulent tous voir à quoi vous ressemblez. A votre père ? A votre mère ? Serez vous grande ? Belle ? Douée ? Avocate ? Mère de famille ?
Même si elle n’a aucun souvenir de sa naissance, Yuriko se verra un jour expliquer le rituel d’une nouvelle vie dans la famille Shihouin, elle assistera d’ailleurs à l’un d’entre eux avec la naissance de Saya. Mais n’allons pas trop vite, pour le moment, la famille Shihouin au grand complet prend plaisir à profiter de la mise au monde d’un nouvel enfant…Un prodige sûrement, comme ses frères et sœurs…
La naissance de Yuriko fut donc un événement mais dans cette famille, chaque nouvelle vie était célébrer. Après le repos et quelques jours à l’hôpital, on donnait officiellement son prénom à Yuriko, un baptême dans l’antre de la résidence Shihouin. Se pavillon qui abritait l’une des nombreuses branches de la famille. Ce fut la première visite de la petite fille, elle découvrit de ses yeux de bébés, les gens avec qui elle passerait sa vie jusqu'à son mariage. Ses grands-parents paternels, ses parents, son frère et ses sœurs. Même si Yuriko n’a aucun souvenirs de cette présentation, dans cette famille, l’entrée dans le monde des vivants commence par là. On célébra la nouvelle venue pendant trois jours, pour une fois, l’ensemble des oncles, tantes et cousins étaient présents, eux qui vivaient dans des résidences séparées mais jamais bien loin les uns des autres. Pour une entrée dans la vie, voilà qui devrait vous laisser des souvenirs mais quand vous avez à peine une semaine, il est inutile de vous précisez que vous ne vous souviendrez de rien.

~> Enfance et Fleurs de Cerisier...


Après cette naissance hors du commun et la fête qui s’en suivit, il faut sauter quelques années pour voir le début de la vie de cet enfant.
On découvrit bien rapidement, trop peut-être que Yuriko était victime de la même pathologie que son père. L’angio-Œdème ou Œdème de Quinck…Lorsqu’elle tomba malade pour la première fois, une angine sans grande importance, on lui prescrivit des antibiotiques. Ni une, ni deux, Yuriko se mit à gonfler et à vomir, elle ne supportait pas les composantes du médicaments tout comme son père. Pourquoi ne s’est-on pas méfier ? Simplement car elle était pour le moment la seule à être victime de cette pathologie parmi les enfants de la famille. On compris bien vite que Yuriko serait extrêmement difficile à soigner et un retour chez le médecin s’imposa. Depuis ce jour, à chaque crise, piqûre d’adrénaline et anti-histaminiques sont de rigueur dans sa boite à pharmacie. A Un an, ce fut son premier problème de santé, Yuriko serait comme son père et il fallait y faire attention. Pas étonnant qu’elle soit finalement couvée par sa mère, plus que les autres apparemment et Aï semblait ne pas supporter. Déjà elle se montait la tête elle-même et commençait à se révéler telle qu’elle l’était réellement. La encore aucun souvenir, mis à part cette première crise, Yuriko grandissait plutôt bien et les années passaient, rythmés par les bras de sa mère, son lit et ses premiers pas…Ses premiers sons…Yuriko grandissait, vivait au milieu du pavillon comme une petite reine et tissait des liens avec sa fratrie.
Dans la famille Shihouin, l’enfance était une période de la vie privilégiée, on grandissait au fil des saisons et l’apprentissage se faisait à la maison dans un premier temps. Ainsi, on ne quittait le domicile qu’en entrant à l’école primaire, avant cela, tuteurs et parents devaient s’occuper de l’éducation des enfants. Autant dire que tout ceci satisfaisait Yuriko et ses frères et sœurs qui avaient alors une grande liberté d’action au milieu de la résidence. Considérés comme des petits rois, ils étaient chaque jour ceux qui avaient toutes les attentions mais quand les punitions tombaient, autant dire qu’elles n’étaient pas des plus agréables. Yuriko se souvient d’ailleurs très bien de toutes ses punitions qu’elle subissait avec son frère à cause des frasques des plus vieilles. Les petits sont toujours ceux qui se font prendre apparemment même si Yoruichi n’échappait pas à la règle...Tout le monde savait qu’elle était la personne qui entraînait les autres alors qu’a l’inverse, Aï dans sa perversion ne se faisait que très rarement prendre.
A trois ans, Yuriko put prendre conscience de l’importance de la vie dans cette famille, alors qu’elle faisait encore régulièrement des crises d’urticaire et d’œdème, sa mère donna naissance à une autre petite fille, celle ci devait porter le nom de Saya et malheureusement pour la famille, on découvrit très tôt qu’elle était elle aussi atteinte de le pathologie paternelle. Les recherches sur le sujet encore peu connu à l’époque surtout en cas d’angio-œdème héréditaire posait pas mal de problèmes et peu de solutions étaient trouvées. Tout comme les traitements d’ailleurs qui n’existe toujours pas pour cette pathologie qui est aujourd’hui traitée comme une réaction allergique banale. Mais passons…Aujourd’hui, Yuriko ne se préoccupe pas de son avenir et de ses crise, elle s’occupe de recevoir sa petite sœur. Née dans le même hôpital, elle ressemblait trait pour trait à Yuri quand elle était petite, il semblerait d’ailleurs que ça en ait étonné plus d’un. Ce fut le premier printemps qui marqua réellement le souvenir de la jeune fille, elle se souvient encore de nombreux détails concernant cette naissance. Elle repense encore à la joie que les membres de la famille ressentait, elle revoit le visage rosé et en sueur de sa mère quelques heures après la naissance, elle se souvient de tout…Le temps qu’il faisait dehors, la chute des fleurs de cerisier dans les rues et dans la résidence, la fête qui suivit le baptême…Tout ce qu’on avait fait pour elle le jour de sa naissance et que l’on reproduisait chaque fois que la vie était donné.
Mais, maintenant qu’elle n’était plus la petite dernière, elle allait devoir céder un peu de place et laisser libres plus souvent les bras de sa mère. Yuriko comprenait, à l’inverse de certaines, elle était même particulièrement heureuse d’avoir une petite sœur et découvrait avec plaisir les années de sa vie dont elle ne se souviendrait jamais. C’est un peu étrange toutefois pour une si petite fille de se préoccuper autant du bien être d’un nouveau né mais Yuriko est d’un naturel curieux après tout, surtout quand elle était très jeune. Elle passait donc beaucoup trop de temps dans les pattes de sa mère à observer la dernière arrivée…A trois ans, Yuriko était fascinée par la vie.
Elle aurait dû assister à cette célébration de la vie deux fois mais malheureusement pour elle, l’année de ses sept ans, elle ne pouvait être présente auprès de Megumi et de sa mère. Yuriko allait entrée à l’école primaire, cependant son état de santé n’était pas au mieux et la vie lui échappait alors que sa mère la donnait…Nous reviendrons plus tard sur ce sujet qui marque aujourd’hui encore l’esprit de Yuriko, avant cela, place à la joie de vivre, le bonheur d’apprendre et de s’amuser dans les jardins de la résidence.

Durant la première partie de son enfance, on note qu’elle à été relativement choyée, sa mère tenait beaucoup à ses enfants, elle aimait les savoirs près d’elle et gardait toujours un œil sur eux. Jamais elle ne se doutait à l’époque que sa fille allait devenir passionnée de musique et qu’elle finirait par quitter la maison plus tôt que prévu pour sûrement ne jamais revenir. Il faut dire qu’Ayame avait aussi beaucoup de travail, un enfant en bas âge, une terreur, une hyperactive et deux autres qui se faisaient avoir tout le temps a force d’écouter les plus vieux. Mais Yuriko garde un très bon souvenir de cette période de sa vie, elle aimerait d’ailleurs parfois revenir en arrière et refaire des parties de cache-cache sans fin avec Gin et Yoruichi, elle aimerait se revoir en train de piéger Aï à son propre jeu ce qui lui valut un très long séjour dans sa chambre et la menace permanent de se faire arracher les yeux par sa sœur. Il faut dire que si Yoruichi était hyperactive et courrait partout, Yuriko n’était pas en reste, suivant quasiment toujours sa sœur dans les embrouilles les plus improbables et y traînant son frère afin qu’elle ne soit pas la seule à se faire gronder.
En plus de ces moments passés à courir partout, Yuriko découvrait aussi les arts, surtout grâce à son oncle qui habitait un peu plus loin. Elle passait souvent beaucoup de temps à l’observer jouer du violon sans jamais oser demander à en faire. Trop jeune sûrement et puis, elle considérait cette objet comme extrêmement important, elle le chérissait sans jamais l’avoir touché. Avec les années, Yuriko se rend bien compte que tous ceci était un peu stupide, elle n’avait nul besoin de faire autant attention à quelque chose qui n’était pas à elle mais passer du temps à écouter son oncle jouer et parler de musique développa chez elle un attrait plutôt important pour la musique.

~> My Dear Violin…


De son oncle, Yuriko tire donc sa passion pour la musique mais elle la tient aussi de son père. C’est d’ailleurs lui qui lui à offert son premier instrument de musique à l’âge de 6 ans. C’était peut-être un peu jeune pour recevoir son premier violon mais elle était depuis des années déjà très attirée par l’instrument. Yuriko c’était mise depuis bien longtemps en tête qu’un jour elle ferait de la musique, qu’elle deviendrait une grande compositrice ou qu’elle jouerait dans un orchestre. Petite fille chérie comme l’ensemble de ses sœurs, elle avait donc beaucoup de chose, ce qu’elle voulait, elle pouvait l’avoir mais jamais elle ne se serait permis de demander une telle chose. Ce fut un choc quand elle reçut le délicat objet dans son étuis, elle s’en souvient encore. Ce n’était même pas son anniversaire ! Pourtant, Yuriko avait reçu ce cadeau, sûrement car elle passait de plus en plus de temps dans les pieds de son oncle à le regarder jouer, apprenant au passage la gestuelle que nécessitait l’utilisation d’un violon.
Depuis ce jour et pendant longtemps, on ne la croisait plus sans son violon, elle s’en était fait un ami et retournait de plus en plus souvent voir son oncle pour qu’il lui apprenne à sa manière. Après avoir subit l’horreur qu’est le solfège, après avoir découvert la base de ses gammes, elle eut une nouvelle chance de progresser en se voyant offert une batterie de cours au conservatoire de Tokyo. Une sorte d’éveil musicale pour une petite fille qui avait alors de la musique plein la tête.
Yuriko semblait être la seule à avoir cette attirance pour l’art, Aï n’était pas assez à l’écoute des autres et d’elle-même pour pouvoir se concentrer sur un instrument, Yoruichi avait trop peu de patience pour jouer et Gin n’était pas autoriser à faire autre chose que du droit. C’était un peu dommage d’ailleurs qu’elle n’ait dans un premier temps que le conservatoire et son oncle pour jouer mais Yuriko s’en sortait bien. Elle grandissait et apprenait, ne quittant plus l’archer et le violon des yeux.
Ce violon est un événement marquant de sa jeune vie, Yuriko s’en souvient comme si c’était hier. D’ailleurs, elle n’a jamais eu d’autre violon que celui-ci et elle le garde précieusement. Grâce à ses cours au conservatoire, elle eu aussi la chance de découvrir d’autres personnes plus vieilles pour la plupart et passionnées elles aussi de musique. Beaucoup était étonné de voir une si petite fille avec un instrument aussi compliqué dans les mains. Pour certains, ils ne comprenait même pas qu’elle réussissent à en jouer, ils la voyait mieux en train de faire du triangle ou de la flûte mais à côté de ça, elle inspectait aussi les cours des plus vieux, elle assistait aux représentations des différents groupes du conservatoire en compagnie de son oncle. Quoi de mieux pour débuter dans l’univers de la musique que d’écouter des gens jouer avec leur cœur ?
Dans un premier temps, notre jeunette se passionna pour la musique classique et la musique Irlandaise, tout ce qui pouvait se jouer au violon était bon pour passer dans sa chaîne. Elle ensevelissait d’ailleurs sa chambre sous les divers CD’s et livres destinés à la musique. Plus qu’une passion, ça en devenait presque un art de vivre et elle n’avait que 6 ans…Jeune peut-être mais les notes emplissaient sa tête.
Après tout cela, et après plus d’un an d’étude du violon et de cours avec son oncle, elle observa d’autres branches de la musique. Son père l’initia au jazz et lui ouvrit les portes de son antre. Rares étaient les fois où les enfants avaient le droit d’y mettre les pieds, dans cette pièce, il cachait une foule d’instruments, batteries, guitares en tout genre, violon et violoncelles…Si vous voulez savoir où l’argent disparaissait, il n’y avait qu’a regarder la taille de cette pièce et le nombre d’instrument qui s’y trouvait !
N’allez pas dire qu’elle était surdouée, loin de là ! Yuriko se passionnait seulement pour les sons et la musique, elle n’avait en aucun cas un don inné pour ces arts et ces bien le travail au fil des années qui lui ont permis d’aller étudier sur l’île.
Maintenant que le violon était entre ses mains et qu’elle apprenait à bien le manier, elle voulait voir d’autres instruments. Des instruments d’un autre type et elle passa aux percussions, les percussions africaines pour commencer. Pas trop compliqué au premier abord et qui permettait de découvrir les rythmes. Quelques années plus tard, elle délaissa le violon pour passer à la batterie et appris la guitare seule mais ceci ne vient que bien plus tard. Pour le moment, Yuriko à six ans et elle pratique le violon…





Dernière édition par Yuriko Shihouin le Ven 6 Juin - 4:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuriko Shihouin
| Barmaid de la boîte de nuit - Bad Girl - Reine du Couscous Merguez <3 |
| Barmaid de la boîte de nuit - Bad Girl - Reine du Couscous Merguez
avatar

Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 05/06/2008

Feuille de personnage
Relations:
Citation: "La musique donne une âme à nos coeurs et des ailes à nos pensées"
Situation: Boulet des sentiments

MessageSujet: Re: ~> Shihouin Yuriko |Finish|   Ven 6 Juin - 2:57



~> L’âge de raison…


23 Novembre 1992, Yuriko vient d’avoir 7 ans et sa vie à prit un nouveau tournant. Pour tout savoir, il faut revenir quelques mois en avance, en Avril 1992…
Ce mois-ci fut le premier grand tournant de sa vie, elle entrait en primaire comme tous les petits japonais et quittait donc le cocon familiale et l’apprentissage à la maison. Par chance, Gin était lui aussi à l’école, elle ne fut donc pas trop perturbée par cette nouvelle étape de sa vie. Comme dans toutes les écoles privées, elle découvrit l’obligation de porter l’uniforme et la dureté de se remettre à niveau après des années d’apprentissage par tuteur.
Néanmoins, cette année voyait aussi la naissance de Megumi et le première hospitalisation de Yuriko. Celle-ci eu lieu fin Mars, quelques jours avant la rentrée et la naissance de sa sœur. Ce jour là, elle cru mourir…
La journée avait pourtant bien commencé, ça faisait plus de trois mois qu’elle n’avait pas fait de crise et elle se portait au mieux. Il faut dire qu’elle avait depuis longtemps appris à vivre avec cette fragilité et qu’elle n’y faisait plus vraiment attention, préférant vivre comme une petite fille normale et profiter de la vie. Voyez un peu…Cette pathologie ne lui gâchait pas la vie, elle vivait presque sans s’en soucier mais parfois, il faut faire attention à ce que l’on vous donne à manger…
La responsable de la crise ? Aï bien entendu qui supportait mal que sa sœur soit au mieux tout le temps, uniquement car elle avait trouvé une aspiration et une occupation quelque soit le temps…
Revenons-en au début de la journée, Ayame avait quitté le domicile familiale quelques heures avant le lever du jour pour se rendre à l’hôpital, elle devait accoucher une nouvelle fois et la famille se préparait à accueillir le bébé alors que le père de Yuriko travaillait et réglait les dernières questions du cabinet d’avocats. Dans sa grande perversion, Aï avait trouvé bon de faire manger des cacahuètes à l’ensemble de sa fratrie, tout en sachant pertinemment que de tels aliments étaient prohibés pour les enfants. La réaction ne se fit pas attendre, à peine avait elle fini le pot de cacahuète qu’on lui avait tendu qu’elle se mis à gonfler, les muqueuses prirent du volume en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, sa trachée et son larynx se mirent eux-mêmes à tripler de volume en même temps que la paume de ses mains et la plante de ses pieds. Yuriko comprenait instinctivement qu’il fallait qu’elle fasse rapidement quelque chose mais quand on à encore 6 ans et presque 7 on est incapable de se servir d’une seringue et encore moins de réfléchir à prendre ses médicaments. Elle ne doit sa survit qu’a sa grand-mère qui passait par là et qui prévint de suite les urgence. Alors que sa tension artérielle baissait et qu’elle avait de plus en plus de mal à respirer, elle fut placer sous perfusion à l’hôpital après avoir reçu sa traditionnelle piqûre d’adrénaline. Yuriko dégonfla en quelques heures, sa respiration devint normal mais elle n’eut pas la chance d’assister à la naissance de sa sœur. Passer si près de la mort, voir sa vie défiler et sentir son corps faire ce qu’il veut est quelque chose de très traumatisant pour une petite fille. Son séjour à l’hôpital est d’ailleurs le plus mauvais souvenir qu’elle à de son enfance, elle ne supporte même plus aujourd’hui d’y mettre les pieds pour visiter quelqu’un et quand c’est pour elle, elle se déclanche seule des crises d’angoisse tellement le souvenir est mauvais.
Mis à part ce petit incident, elle fit son entrée en primaire comme toute les petites filles, suivit dans un premier temps par l’infirmière de l’école, ils comprirent bien vite qu’elle savait se débrouiller toute seule et qu’elle n’avait pas besoin qu’on surveille le moindre de ses mouvements.

L’âge de raison ou une nouvelle étape dans la vie d’une jeune fille, c’est quelque chose que l’on doit garder précieusement et même si les souvenirs ne sont pas toujours très bons, Yuriko à aimer ce tournant de sa vie. Ses années primaires sont sûrement celles qu’elle classerait dans les années à ne pas oublier. Il faut dire qu’elle ne fut pas vraiment seule dans cette école, même si avant cela, elle avait rarement eu l’occasion de rencontrer des enfants extérieurs à sa famille, elle n’eut pas vraiment de mal à se faire des amis. Yuriko n’était pas quelqu’un d’associable et elle ne l’est toujours pas, il fallait simplement faire attention à ne pas trop lui échauffer les oreilles si on ne voulait pas qu’elle s’énerve. Sa capacité à monter rapidement sur ses grands chevaux est sûrement le résultat d’une éducation pratiquée à la maison, il faut dire que les enfants Shihouin n’avait pas l’habitude d’être contredis par d’autres mais c’est aussi ça l’apprentissage de la vie.
Au fil des années, Yuriko passa ses classe, elle grandit bien laissant ses problèmes de santé de côté bien qu’elle fasse assez régulièrement des crises, depuis ce jour, elle n’est cependant jamais retournée à l’hôpital tellement le souvenir est douloureux. Elle s’arrange encore aujourd’hui pour ne pas avoir besoin d’y aller, toute la différence de Saya qui dés la moindre crise se précipite dans les draps blancs du grand hôpital de tokyo.
A nouveau départ, nouvelles aspirations et après les percutions et le violon, Yuriko se passionnait maintenant pour les musiques modernes. Agée d’environ 11 ans, elle se penchait déjà sur la batterie et les guitares, même si elle avait déjà eu l’occasion d’y toucher grâce à son père, elle trouva le moyen de se faire payer des cours au conservatoire en plus du violon qu’elle pratiquait toujours. A vrai dire, c’est en explorant, travaillant et grandissant que l’on apprend le plus de choses et vu son jeune âge, elle avait une grande capacité à apprendre. C’est bien connu, les petits et les jeunes ont plus de facilités à apprendre de nouvelles choses que les plus vieux. C’est à cette période qu’elle reçue sa première paire de baguettes, des baguettes vertes dont elle ne se sépare pas, même aujourd’hui alors qu’elles sont complètement inutilisable étant donné leur état d’usure avancé.
Que les années passent vite, rythmées par la musique, par les cours du conservatoire et ceux de son école privée...C'est fou, elle allait bientôt avoir 14 ans, pratiquait la batterie et la guitare depuis qu'elle avait 11 ans et le violon depuis qu'elle en avait 6. Autant dire qu'elle avait développer un très grand sens de la musique et son oreille musicale était pluôt bonne semble t'il. Vous vous demandez sûrement pourquoi elle n'est pas arrivée sur l'île à l'âge de 12 ans non?
Yuriko connaissait l'existence de cette île et de son école qui accueillait des petits prodiges de l'art mais dans un premier temps, ses parents refusèrent de l'y envoyer. Selon eux, elle était trop fragile et ils avaient du mal à l'imaginer vivant seule au milieu d'autres élèves alors qu'elle était atteinte d'angio-Oedème héréditaire.

~> Rainbow Island...




C’est après deux longues années de négociations avec ses parents que ceux-ci finirent par céder et qu’ils acceptèrent de l’envoyer étudier la musique sur l’île. Après tout, l’île appartenait aux Kuchiki, une famille très respectée et influente, ils pouvaient donc la laisser y aller en toute tranquillité non ? Mais ce qui les fit accepter fut surtout le discours de leur petite fille de 14 ans. L’île était beaucoup moins exposées aux pollutions actuelle, l’environnement y était moins stressant et après tout, c’était son rêve non ? Pratiquer la musique, en apprendre plus et découvrir l’art des autres.
Yuriko entra donc en premier cycle à l’âge de 14 ans, autant dire qu’elle était un peu en retard par rapport aux étudiants qui étaient là depuis leurs 12 ans ! Mais des années de conservatoire, de pratique de la musique et d’observation de musicien lui permirent de ne pas être trop à la ramasse. C’est aussi sur cette île, à l’âge de 15 ans qu’elle rencontra son premier amour.
Il s’appelait Aizen, était en troisième cycle et dieu seul sait qu’elle admirait beaucoup sa dextérité à jouer de la musique et à la faire partager. D’un amour commun pour les arts naquis un amour tout simple entre deux êtres. Pendant deux ans, il ne se séparèrent plus d’une semelle, Yuriko commença à fumer, elle buvait un peu plus souvent et pratiquait la musique à n’en plus pouvoir. Avec Aizen c’était toujours une grande fête, un grand bonheur, bien que plus âgé, il ne la laissait jamais loin de lui qu’il soit avec ses amis ou non. Lui qui jouait de la guitare et elle qui était venue ici en tant que joueuse de violon.
Deux ans se passèrent ainsi, sans le moindre problème notable dans le couple, Yuriko grandissait, faisait ses premières expériences amoureuse et pratiquait son art en toute liberté. Même si elle ne quittait jamais Aizen trop longtemps, elle trouvait toujours le moyen de jouer d’un instrument en dehors de ses cours. Elle ne laissait tomber aucun instruments, elle apprenait la batterie toujours seule, la guitare en compagnie d’Aizen et le violon avec les membres de sa promotion. Ce furent deux années magiques mais parfois, les gens se révèlent être différents au bout d’un moment. Aizen était volage sur la fin de leur relation, il ne faisait plus attention à elle qui avait pourtant presque mis sa vie entre ses mains, et le jour fatidique de la rupture arriva alors qu’il s’affichait devant Yuriko avec une nouvelle conquête. Ce fut la fin, aucune explication ne fut donné et elle ne le revit plus jamais. Yuriko y pensa longtemps pendant la fin de ses études et elle y pense encore régulièrement, n’ayant jamais vraiment trouvé quelqu’un pour lui faire oublier Aizen.
Mis à part cela, les cycles passèrent, Yuriko grandissait et son désir de retourner à Tokyo était aussi important que le QI d’une huître. Depuis qu’elle était arrivée ici, elle faisait moins de réactions allergiques et vivait pleinement, même les crises d’angoisse se faisaient plus rares…

Aujourd’hui, âgée de 23 ans, Yuriko continue sa petite vie sur l’île, elle à investit à la fin de ses études un petit pavillon avec vue sur mer. Elle l’a d’ailleurs aménagé de façon à ce qu’il ressemble à la résidence qu’elle habitait dans son enfance. Depuis deux ans maintenant, elle travail en tant que Barman dans la boîte de nuit de l’île, pour l’instant le travail est suffisant et lui laisse assez de temps libre dans la journée quand elle ne dort pas. Elle peut donc se laisser aller et faire ce qu’elle à toujours voulu faire. Vu son âge, elle ne devrait pas changer tout de suite de travail mais les années passèrent encore, Yuriko vieillira et finira par ne plus pouvoir suivre le rythme d’un travail nocturne en boîte de nuit…


|FINISH|
Bon la fin est un peu baclée mais...J'ai mal aux doigts moi XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuna N. Odawara
• Admin rêveuse - Médecin Généraliste - Yu' chéri de Zu' - Future maman ♥ •
• Admin rêveuse - Médecin Généraliste - Yu' chéri de Zu' - Future maman ♥ •
avatar

Féminin
Nombre de messages : 116
Habite à : Lève la tête...Tu vois le gros nuage blanc ? Bah...
Occupations : Artiste [ Bah couè ? XD ]
Humeur : Malade mais cependant contente x)
Date d'inscription : 05/05/2008

Feuille de personnage
Relations:
Citation: Le Printemps reviendra...Même si la neige est épaisse...Le Printemps revient toujours...
Situation: En couple

MessageSujet: Re: ~> Shihouin Yuriko |Finish|   Ven 6 Juin - 22:25

* pom pom pom *
* Arrive en courant*

BEEEELLAAAAAA !!
Enfin je veux dire Miss Shihouin !

* spèce de Bleachienne va xD *

So ! Comme toujours une super fiche de trois mètre de long @___@
[ Fin' j'ai rien à dire moi xD ]

Validey la reine du couscous mergez ! xD

_________________
Smile, when the stars are shining...




Yunie souhaite une bonne journée & bien du bonheur à Invité..
Yunie a à l'oeil Invité...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuriko Shihouin
| Barmaid de la boîte de nuit - Bad Girl - Reine du Couscous Merguez <3 |
| Barmaid de la boîte de nuit - Bad Girl - Reine du Couscous Merguez
avatar

Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 05/06/2008

Feuille de personnage
Relations:
Citation: "La musique donne une âme à nos coeurs et des ailes à nos pensées"
Situation: Boulet des sentiments

MessageSujet: Re: ~> Shihouin Yuriko |Finish|   Ven 6 Juin - 22:28

Niaaaa...

Arigato Yunie-Chan XD
Et puis ma fiche ne fait pas trois km de long...Juste plusieurs posts XD

Et pis d'abord et ben...et ben...C'est mieux non? XD

*part en courant*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ~> Shihouin Yuriko |Finish|   

Revenir en haut Aller en bas
 
~> Shihouin Yuriko |Finish|
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Heartbreaker version girl [Finish]
» [Finish] Because I love you ... Athens [Caly' & Alecto]
» you here to finish me off, sweetheart ?
» ...and you finish off as an orgasm. ? (camel)
» Melodie. (FINISH 1oo%)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
• Your Song • :: • Premiers pas ... • :: •~> Recensement• :: •~> Adultes Validés•-
Sauter vers: