• Your Song •


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une composition partielle

Aller en bas 
AuteurMessage
Anju Méduza Millo
| 1er cycle - Ange déchue associale - Doyenne de la classe ^^ |
| 1er cycle - Ange déchue associale - Doyenne de la classe ^^ |
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10
Age : 27
Occupations : Joue du piano
Humeur : à jouer du piano
Date d'inscription : 17/07/2008

Feuille de personnage
Relations:
Citation:
Situation: Célibataire

MessageSujet: Une composition partielle   Sam 19 Juil - 4:48

Anju, bien décider à travailler aujourd'hui, avait décider de se lever très tôt. Hors, son réveil avait sonner à 4heures 30 et elle n'était toujours pas debout. 5 heures sonna, elle était toujours dans son rêve.

~Rêve d'Anju~


Elle était dans une grande pièce ronde, en pierre massif. Elle marchait de long en large dans la pièce, ne sachant pas ou mettre les pieds car des centaines de trous se trouvait par terre et si elle avait le malheur de tomber dedans, elle sucomberait à une mort certaine, dont elle ne voulait surtout pas. Elle observa les parois, pour voir s'il n'y aurait pas un mécanisme à activer pour pouvoir en sortir. Elle décida, entre autre, de toucher le fissure qu'elle avait, depuis le début, devant les yeux. Magie...(xD)une porte apparut juste devant ses yeux. Malheur, le sol commencait lentement à disparaitre. Elle courrut donc vers la porte et la franchit, juste à temps. Le sol venait de disparaitre pour faire apparaitre à la place un trou béant, noir, dont on ne voyait pas la fin.

Soulager, elle prit le temps de souffler avant de continuer. Elle arriva dans une pièce triangulaire ou des scènes, toutes les plus bouleversantes de son enfances, défilaient devant ses yeux. Elle poussa un petit cri et se dirigea à grand pas vers la porte qu'elle ouvrit et entra, sans même savoir se qu'il se trouvait de l'autre côté. Malheur, c'était des images de son père à grandeur de mur. Elle hurla de peur et se mit à sangloter, puis, elle se réveilla.

~Fin du rêve D'anju~(^^).


-Quel rêve étrange, ah merlin, il est déjà 5heures, et moi qui voulait être debout à 4heures 30.

Elle fulmina dans son lit et s'habilla en hate. Elle se précipita sur son cahier de note et le prit dans ses mains. Elle voulait se pratiquer au piano, sa plus grande passion. Elle prit donc ses notes et son cahier de chant et se dirigea vers la salle de musique. Elle prit à droite, à gauche, tout droit, à droite, gauche et ainsi de suite pour arriver devant une grande fontaine. Bon, elle n'était plus loin de la salle de musique à présent, elle pouvait donc se reposer quelque instant. Elle s'assied donc sur le bord de la fontaire et but quelque gorgée de sa gourde d'eau, récitant ses paroles de chanson et tapant sur le bord pour faire sa partition. Rassasier, elle se dirigea vers la salle de musique.

Arrivée, elle entra et poussa une exclamation étrange. Le piano était superbe, un piano blanc à queu était installer devant elle. Elle le toucha du bout du doigt, se délectant du superbe marbre du piano. Elle s'humecta les lèvres, avala et se dirigea vers le banc. Un long tissus blanc le recouvrait sous toute sa longueur. Elle s'assied délicatement dessus et posa son livre sur le lutrin et l'ouvrit à la Symphonie n°9 de Beethoven. Elle commença alors, à jouer, doucement et allant au vrai rythme de la chanson, ses doigt jouant sur le clavier à un tel rythme qu'on aurait su dire si elle jouait ou si elle fesait n'importe quoi mais le son qui en sortait la délectait de tout ses pêchers et la laissait extasier. Elle adorait le son que produisait le piano, elle avait toujours adorer en jouer. Elle se mit à jouer avec la pédale, alternant les différents ton. Elle sourrit, un sourire que seul le piano pouvait lui faire avoir.

La mélodie finit, elle entendit un son en provenance de la porte et eut un sursaut. Elle se leva, pour voir un peu mieux qui avait fait se bruit, en direction de la porte. Elle regarda, avide de voir qui était la.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akira Kuchiki
• Directeur de B.S.A - Prof' d'Aikido/Kendo - Ex membre des services secrets•
• Directeur de B.S.A - Prof' d'Aikido/Kendo - Ex membre des services secrets•
avatar

Nombre de messages : 24
Habite à : Quelque part...
Occupations : L'entrainement est la voie.
Humeur : Calme...Très calme...
Date d'inscription : 16/05/2008

Feuille de personnage
Relations:
Citation: On sera toujours ami...? Hein Aki ? - Meilleurs amis...
Situation: Boulet des sentiments

MessageSujet: Re: Une composition partielle   Sam 19 Juil - 15:27

4h... Le réveil d'Akira le tira peut être trop violement de sa nuit. Hanté par ses rêves...Ou plutôt par ses souvenirs...Par son passé sombre. Comme presque chaque nuit, il rêva de Miyako...Il ne s'était pesque pas passé aucune nuit sans qu'il ne rêve d'elle. De sa tendre Miyako...Sa défunte épouse tant adoré. Comme s'il avait toujours eu peur que le temps efface l'image de sa belle...Ainsi, il avait eu un sommeil agité. Car s'il avait revécut les plu beaux moments de sa vie avec elle, il avait aussi revu cette nuit...Pluvieuse...Où elles avaient perdu la vie...Miyako et la fille qu'elle portait....C'est au moment où son était arrivé qu'Akira se réveilla. Ouvrant d'un coup ses deux grand yeux noirs. Ses cheveux devant le visage....Ce n'était qu'une rêve...Un rêve comme les autres... Bien...Il était peut être temps de se lever... Doucement, il se glissa hors de son lit. Le réveil était toujours difficile...Akira avait mit du temps à s'habituer à cette nouvelle vie. Car quand il travaillait dans les services secrets...Il ne dormait pas....Ou presque pas...Vivant une vie à 200 à l'heure...Non, le sommeil n'avait pas sa place dans la vie d'un assassin....Enfin...D'un agent du gouvernement, luttant pour la paix dans le monde. Mais dans le fond, c'était la même chose...Assassin...Agent des services secrets...Il devait toujours tuer. Tuer ou être tué...A force, on pouvait dire qu'il était devenu un expert en la matière...Enfin...Le temps n'était plus à cela. Maintenant il devait gérer une école, fondée par un ancêtre...Plus ou moins proche. La famille Kuchiki était trop grande à son goût. Ettendue dans tout le Japon, possédant des entreprises un peu partout dans le monde....Oui, trop de Kuchiki partout...Enfin...Il était quand même fier de sa famille.

Nu comme un ver, il se glissa dans sa salle de bain pour aller prendre uen douche froide. Seul moyen pour lui de se réveillé totalement. Car il faut le dire, Akira était...Enfin...Le réveil était vraiment très difficile pour lui...Surtout après avoir dormi une nuit entière...Surtout quand il savait qu'aujourd'hui, il n'aurait pas de Yakuzas ou d'autres agents de confréries diverses derrière lui...Enfin, c'était ça la....Retraite. Il fit couler l'eau sur son corps nu. Le long de ses muscles, de sa peau blanche...Laissant l'eau prendre corps avec lui, le réveillant doucement. Mouillant ses cheveux d'hébène....Parcourant son dos, caressant sa longue cicatrice...
Il sorti enfin de la douche, attranpant une serviette pour se sécher. Il parti vers sa pendrie pour enfiler un costard noir accompagné d'une cravate blanche. Ensuite, il parti se sécher les cheveux...Bon....Maintenant, il était temps d'aller prendre son petit déjeuner. Ah par ce qu'il commençait réellement à avoirfaim...Oui, Akira mangeait beaucoup...Mais c'était compréhensible non ? 1m95, 80 kilos de muscles il faut que ça mange ! Surtout qu'il dépenserait tout cela dans la journée en s'entrainant...Il prit l'écharpe en soie blanche de Miyako, la passa autour de son cou puis empoigna Zenbonsakura avant de partir vers le rez-de-chaussé. Direction la cantine...

Ainsi, il se mit à parcourir le premier étage, en profitant pour observer les salles de classes. Une nouvelle habitude. Histoire de voir que tout était en place pour les cours de la journée...Son katana dans le dos, marchant à pas tranquille, Akira réfléchissait sur sa journée...Il avait quelques rendez-vous...Mais ce n'était qu'en début d'après-midi...Non, après manger il avait un cours de kendo à donner pour ses derniers cycles. Bien...Il aurait peut être déjà dû se mettre en kimono non ? Il remonterai dans ses appartement...Ce n'était pas grave... Hum...? Tiens...En passant par la salle de musique il perçu unen douce mélodie. Connue de tous...Le professeur de musique était déjà levé...? Habituellement, à cette heure-ci il n'y avait que lui pour être debout...Les professeurs se levaient pour la pluspart une demi-heure plus tard et les élèves étaient tous debout à 6h30... Alors...? Akira passa silencieusement le pas de la porte. Ne voulant déranger la musicienne...Qui il fallait avouer jouat bien... Après une observasion brève, il en conclu que c'était une élève...De premier cycle...Akira ne connaissait peut être pas tous les élèves de son établissement, mais il arrivait à deviner de quel cycle ils étaient...Non, il ne falait pas essayer d'y trouver une explication...Je vous parle d'Akira n'oubliez pas ! En tout cas, il venait de trouver une lève tôt..Intéressant... La mélodie venait de s'arrêter, et la jeune fille s'était tournée vers lui. Captant sa présence... Akira la fixa un instant, silencieux. Visage fermé, de glace comme toujours...Puis, soudainement il se mit à applaudir. Avec force, ce travail méritait bien des applaudissements ! Si son visage était fermé, on pouvait lire que ses yeux criaient un grand "bravo" pour cette élève... Il s'arrêta d'applaudir et resta là. Debout devant la porte, attendant qu'elle s'explique un peu...Normalement, les élèves ne se rendaient pas dans les salles de classes...

_________________


Dream until your dream come true...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anju Méduza Millo
| 1er cycle - Ange déchue associale - Doyenne de la classe ^^ |
| 1er cycle - Ange déchue associale - Doyenne de la classe ^^ |
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10
Age : 27
Occupations : Joue du piano
Humeur : à jouer du piano
Date d'inscription : 17/07/2008

Feuille de personnage
Relations:
Citation:
Situation: Célibataire

MessageSujet: Re: Une composition partielle   Sam 19 Juil - 19:21

Anju fixait, le regard interrogateur, le nouveau venu. Puis, ah zut, LE, nouveau venu. Elle poussa un cri horrifier et tomba du tabouret. Pas un homme, bon d'accord il avait applaudit mais pas un homme. Merlin, pourquoi la vie est si cruel envers elle? Elle soupira de lassitude et des larmes commencèrent à rouler sur ses joues. Elle alla se cacher sous le banc du piano, pleurant à chaude larme. Elle les détestaient les hommes, elle ne les avaient jamais aimer et ne les aimeras jamais.

Elle tata sa cicatrice sur sa hanche et celle au-dessus de l'oeil droit et enfin, celle dans son dos. C'était toute un homme qui lui avait fait ça, le même homme que dans son cauchemard, son père. Il l'avait violer pour ensuite la battre et tuer sa mère. Il avait tuer la mère de la petite devant ses yeux de plus. Il ne fallait pas être débile pour faire ça, il fallait être complètement fou à lier. Battre une petite fille de 5 ans et tuer sa mère devant ses yeux. Mais à quoi pensait-il bon sang? Il devait savoir que sa la traumatiserait à vie.

La pauvre chérie avait peur des hommes depuis plus de 10 ans. Que faire pour lui remonter le moral et lui enlever sa peur des garçons? Elle sentait, tout de même, en l'homme qui se trouvait près de la porte, qu'il ne lui voulait pas de mal, mais elle n'en était pas sur car elle avait ressentit la même chose de son père et c'était de lui la cicatrice qui avait déformer son jolie visage. Elle se leva silencieusement et prit son cahier de chant pour ensuite se recacher sous le tabouret. Elle espérait que le professeur ou l'homme qui était arriver parte bientôt, n'ayant pas à expliquer ses larmes, son cri ou bien pourquoi elle était cacher.

Mais nul ne peut espérer un miracle dans se vaste monde et elle savait très bien, ou du moin elle était persuader, qu'il lui poserait la question. Qu'allait-il faire? Lui demander pourquoi elle était la, pourquoi elle était cacher ou pourquoi elle pleurait? Toute ces question restaient un mystère pour Anju. Alors elle se mit a inspirer, expirer, inspirer, expirer et elle se décida, s'il ne lui ferait pas de mal, elle irait lui parler, pleurant certe, le regard fuyant et la peur dans les yeux, mais elle irait lui parler.

[HJ.Au faite j'adore ton avatar =D...je l'ai toujours trouver chou Byakuya =D]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akira Kuchiki
• Directeur de B.S.A - Prof' d'Aikido/Kendo - Ex membre des services secrets•
• Directeur de B.S.A - Prof' d'Aikido/Kendo - Ex membre des services secrets•
avatar

Nombre de messages : 24
Habite à : Quelque part...
Occupations : L'entrainement est la voie.
Humeur : Calme...Très calme...
Date d'inscription : 16/05/2008

Feuille de personnage
Relations:
Citation: On sera toujours ami...? Hein Aki ? - Meilleurs amis...
Situation: Boulet des sentiments

MessageSujet: Re: Une composition partielle   Sam 19 Juil - 21:13

Akira resta interdit devant la scène...Il n'avait pas bougé depuis tout à l'heure. Restant contre le mur à côté de la porte ouverte. Avait-il aussi l'air effrayant que ça ? Etait-ce par ce qu'il était le directeur et qu'elle avait peur d'être réprimandé...Non quand même pas à ce point là...Et puis il n'avait nullement l'intension de la réprimander...Alors...Le katana peut être ? Il est vrai que voir un homme armé entrer dans une pièce... Que faire...? Pour l'instant rien. Akira avait été confronté à des situation bien plus périeuse et dangereuse...Pour dire, il savait gérer ce genre de situation...Situation gênante, étrange où il est difficile de savoir comment gérer ça...Comment savori prendre l'autre pour qu'il se calme. Pour l'instant, le meilleur à faire était de rester là où il était. Ne pas bouger simplement rester calme...Il se contenta d'observer...Se demandant ce qui pouvait bien provoquer une tel réaction. C'était s présence, sans nul doute. Mais...Akira aurait bien voulut savoir le fond du pourquoi du comment... Il observa la jeune fille se cacher sous le tabouret peut être trop petit...Il continua d'observer, de rester silencieux...Analysant...Apparament, elle avait peur de lui...Et devait être extrêmemet craintive...Bon. Après avoir récupéré son cahier de note, elle s'était mise à pleurer sous son tabouret....Bien bien...Akira attendi un moment...Le temps que le silence s'instale, que les larmes se tarrisent...Que la crainte devienne moins forte...Bon...Il était temps de faire quelque chose non ?

Après réflexion il s'avança vers la jeune fille. Doucement, lentement, sans montrer aucun signe agressif. Puis, se jugeant à bonne distance, c'est à dire à quelques enjambée du tabouret il se mit à accroupi devant elle. Alors qu'elle semblait encore plus paniqué, il fit un geste doux.Lui montrant qu'il n'avancerait pas plus, qu'il n'avait pas l'intension de lui faire du mal...Pour preuve, il détacha avec soin son katana, accroché dans son dos et le déposa en face de lui. Indiquant encore une fois que l'objet dangereux qu'il avait en sa possession ne devait pas servir. Qu'il n'avait pas l'intention de l'utiliser contre elle... Le visage toujours fermé et froid, il continua à l'observer. Restant silencieux, attendant les signe de son calme retrouvé...Il était amusant de penser qu'Akira pouvait être aussi psychologue...Lui qui semblait si...Distant et froid...Il l'était, mais pas dans certain cas...Pour preuve, il fini par faire un geste. Il passa une main dans ses cheveux avant de dire d'une voix calme. Douce, sans signe de violence ni d'agression... Il faut savoir qu'il était un homme doux et sensible, avec le coeur sur la main...Dissimulé derrière un passé ténébreux, une armure de glace et un coeur meurtri...

" Ce ne doit pas être très confortable là dessous..."

Lui qui parlait si peu...Parler de son propre chef, sans avoir à répondre à quelqu'un, cela aurait fait sursauter nombre de ses anciens collègues...Ice-Berg qu'on l'avait appelé...Enfin...Pour l'instant il devait s'occuper de cette jeune fille... Il fini par s'assoire, être sur ses fesses c'était plus confortable. Attendant à présent une réponse...Le visage froid, les yeux doux...Inquiet de savoir la raison du comportement de son élève...


[ HJ: Merci <3 Byakuya est mon petit chouchou ^^ Et puis désolée pour le post...J'iafais beaucoup mieux x_x ]

_________________


Dream until your dream come true...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anju Méduza Millo
| 1er cycle - Ange déchue associale - Doyenne de la classe ^^ |
| 1er cycle - Ange déchue associale - Doyenne de la classe ^^ |
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10
Age : 27
Occupations : Joue du piano
Humeur : à jouer du piano
Date d'inscription : 17/07/2008

Feuille de personnage
Relations:
Citation:
Situation: Célibataire

MessageSujet: Re: Une composition partielle   Dim 20 Juil - 2:49

[HJ.t'en fais pas pour le post, l'inspiration me manque aujourd'hui Y_Y...^^].

Anju, pleurant dans ses mains, hoquetant péniblement vit l'homme s'approcher vers elle. Elle se recula alors vers le fond du tabouret pour ne pas avoir à être trop proche. Elle vit le Katana et son regard brilla de mille feux, elle adorait les sabres et tout ce qui tournait autour. Bon pour en revenir à notre pauvre Anju, elle était terroriser. Mais pas du Katana, mais bien de l'homme qui se trouvait devant elle, des hommes en général s'il faut dire. Elle avait horreur de les voirs s'approchers, qu'il la touche, elle en avait une peur bleu. Elle finit par s'essuyer les yeux et le regarda bizzarement lorsqu'elle le reconnut. C'était son professeur d'Aikido/Kendo, son cours favoris, entre autre. Elle soupira et avala une seconde fois péniblement avant de passer la tête sous le tabouret.

Elle le regarda dans les yeux et sourrit péniblement, un sourire qu'elle n'avait jamais fait à aucun hommes depuis qu'elle avait 5 ans. Elle inspira, expira et répondit, de sa plus belle voix...douce et mélodieuse, la même voix que sa mère.

-Vous...vous trompez m...m'sieur, c'est t... très confortable.

Elle bégueillait(arf me souvient plus comment sa s'écrit >_<), c'était pourtant évident, après le choc qu'elle venait de subir. Elle devait toute fois passer par dessus et oublier ce qu'elle avait endurer pour parler normalement avec son professeur mais elle en était incapable. Elle sortit donc de dessous le tabouret mais...MALHEUR...un pan de sa robe dévoila sa longue cicatrice sur sa hanche. Elle s'assied en tailleur par terre, cachant sa jambe au professeur, honteuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akira Kuchiki
• Directeur de B.S.A - Prof' d'Aikido/Kendo - Ex membre des services secrets•
• Directeur de B.S.A - Prof' d'Aikido/Kendo - Ex membre des services secrets•
avatar

Nombre de messages : 24
Habite à : Quelque part...
Occupations : L'entrainement est la voie.
Humeur : Calme...Très calme...
Date d'inscription : 16/05/2008

Feuille de personnage
Relations:
Citation: On sera toujours ami...? Hein Aki ? - Meilleurs amis...
Situation: Boulet des sentiments

MessageSujet: Re: Une composition partielle   Dim 20 Juil - 16:18

Akira resta là, assis par terre, statique....Il ne s'attendait pas vraiment à vori une réponse...Non. Il voulait juste qu'elle se calme...Qu'elle n'ait plus de crainte....Simplement cela. Après, ils discuteraient peut être. Et oui, Akira savait tenir une conversation... Au bout d'un moment, la jeune fille se mit en mouvement. Sortant légèrement de sous son tabouret, toujours en retrait malgré tout, pour lui répondre. Amusant vraiment, il n'aurait jamais pensé pouvoir "l'aprivoiser" si vite... Akira lui rendit son sourire d'un signe de tête respectueux. Puis il écouta sa réponse. Hésitante, butant sur ses mots, elle avait encore peur de lui. Akira en avait conclu qu'il devait y avoir un problème autre que le fait qu'il soit le directeur de Blue Sky...Enfin un truc du genre...Non, certainement un tout autre problème plus grave...Après une observation plus aprofondie, il fini par reconnaître une élève de son cours d'Aikido/Kendo...Anju Millo...Oui c'était bien ça...Anju Millo...Akira n'aurait jamais imaginé qu'elle puisse être aussi craintive...Enfin, décidé à savoir le pourquoi du comment, il continua son jeu du "reste silencieux jusqu'a ce que tu me dises ce qui ne va pas"... Quoi ? Ce n'était pas bien différent de d'hbitude ? Mais si ! Là c'était pour le bien de quelqu'un et non par ce qu'il ne voulait pas avoir de contact avec la face du monde, nuance...Ainsi, restant discret et aussi un peu en retrait il ne bougea pas lorsqu'elle fini par sortir totalement de sous sa cachette. Il ne fit pas un geste, ne changea pas son expression lorsqu'il apperçu la cicatrice de la jeune fille... Il laissa un temps de silence. Elle était gênée... Elle ne devait pas...Surtout devant lui qui en avait vu bien pire....Cicatrices, blessures...Violence....Oh oui, il avait tout vu...!

" J'en ai une bien plus grosse dans le dos..."

Akira leva sa main droite et la posa sur son homoplate droite pour aller la poser ensuite sur son flangauche. Au dessus de ses fesses. Une vielle cicatrice qui le faisait encore souffrir. Souvenir d'un jour bien triste...Le jour de sa mort....De la mort de Miyako et de Yukiko...Sa femme et sa fille... Souvenir que lui, il n'aurait pas dû mourir...Ce jour là, il avait été protégé en parti par Zenbonsakura, son katana, qu'il tenait sur une épaule et par Alistair....Qui était venu lui rendre visite....En plein milieu de la nuit...Aller donc savoir pourquoi. En tout cas, Akira lui devait la vie...A lui qu'il n'a pu le protéger...Le grand Japonais soupira, tout cela lui rappellait de mauvais souvenirs et ce n'était pas le moment... Il repporta son attention sur Anju avant de dire d'une voix grave. Une note de nostalgie dans sa voix. Doucement, comme un murmure...

" Nous avons tous nos blessures...Plus ou moins profonde...Mais...Ce qu'il faut, c'est tout faire pour refermer les plaies....Et en pas vivre dans un passé douloureux....Je sais très bien que cela n'est pas une mince affaire...Mais il le faut....Surtout à votre âge...."

_________________


Dream until your dream come true...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anju Méduza Millo
| 1er cycle - Ange déchue associale - Doyenne de la classe ^^ |
| 1er cycle - Ange déchue associale - Doyenne de la classe ^^ |
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10
Age : 27
Occupations : Joue du piano
Humeur : à jouer du piano
Date d'inscription : 17/07/2008

Feuille de personnage
Relations:
Citation:
Situation: Célibataire

MessageSujet: Re: Une composition partielle   Dim 20 Juil - 22:02

Anju soupira, elle était, certe, embarasser mais ce n'était pas tout. Elle avait encore peur de l'homme qui se trouvait devant elle. Incertaine de ce qu'elle devait faire, elle haussa les épaules et lui montra sa cicatrice sur le dessus de son oeil droit. Cette même cicatrice qui l'avait dévisager à vie. Elle en voulait énormément à son père de lui avoir fait ça. Puis, elle soupira et passa sa main sur sa cicatrice, la plus longue qu'on est jamais vu, dans son dos. Elle partait de son cou et se finissait juste en bas de la colone vertébrale. Et une mini-cicatrice sous l'oeil gauche, qu'on ne pouvait voir que lorsqu'on était très proche d'Anju. Alors, seule cette fois-la, elle inspira et expira puis prit son courage à deux mains pour lui sourire. Malheureusement...mission impossible. Elle n'était pas capable de lui sourire. Pourquoi? Elle ne le savait pas elle même. Tout en ce professeur lui inspirait confiance mais elle n'arrivait pas à lui sourire.

Elle fit donc une figure bizzare et bailla imperceptiblement. Elle était fatiguer, certe, mais elle n'arriverait certainement pas à dormir. Que faire lorsqu'on était appeuré par quelque chose et qu'il se trouvait devant vous? Se cacher, pleurer, crier, partir en courant? Aucun de ses choix n'étaient le bon cependant. Certe, ça aurait été plus facile de crier ou de s'enfuir, mais elle n'aurait pas le courage de se lever. Elle baissa tristement la tête et observa longuement la pointe de ses souliers. Elle ne savait plus quoi faire, rire, crier, pleurer, parler ou marcher? Qui pourrait la comprendre, la douleur qu'elle devait subir à longueur de journée? Qui pouvait comprendre son douloureux passé? Surement personne de ce vaste monde. Elle soupira et s'essuya de nouveau les yeux et les joues puis dit, d'une voix clair et douce.

-Cette cicatrice ce n'est rien, j'en ai une épouvantable dans le dos...du a mon horrible p...

Incapable de continuer et consciente qu'elle allait trop en dire, elle se mit la main sur la bouche et ferma les yeux. Elle regrettait amèrement d'être dans cette pièce et surtout, d'être dans cette inconfortable position. Mais que diable lui avait-elle prit de penser qu'elle pourrait être dans une école normale alors qu'elle n'était même pas capable de parler normalement à un garçon? Elle soupira de lassement et expira l'air qui se trouvait dans ses poumons. Elle se leva, tremblant et chancelant et remit son cahier sur le lutrin du piano. Elle se rassied par terre et regarda l'homme dans les yeux, pour voir s'il avait l'intention de lui faire du mal. Non, il n'en avait certainement pas l'intention, une lueur brillait dans ses yeux, une imperceptible lueur. Et dans les yeux d'Anju, une petite flamme bleu s'alluma, phénomène étrange, certe, mais incompréhensible si on avait pas lu son histoire. Cette lueur ne s'allumait que lorsqu'elle pouvait avoir confiance en un homme. Elle sourrit de soulagement et le regarda plus longuement.

Elle sourrit et répondit, d'une voix plus tonitruente, vivante et forte à sa question.

-La douleur et la souffrance que j'ai endurer, personne ne peut savoir à quel point sa fait mal. Voila maintenant que je porte ce lourd fardeau, et jamais je ne peux me pardonner d'avoir laisser mon p...mon...mon père t...tuer ma mère.

Voila, enfin, elle l'avait dit, enfin. Des larmes apparurent dans ses yeux et elle continua sur le même chemin.

-Il me battait et c'est de lui toute ces cicatrices. J'en ai une horrible dans le dos qui part de mon cou et qui dessend jusqu'en bas de la colone vertébrale, celle-ci, sur ma jambe, à été faite le jour de la mort de ma mère. Et celle au-dessus de l'oeil pareille. Il ma poignarder sur la jambes et a donner 7 coup de couteau à ma mère, dans une horrible crise de folie. Vous ne pouvez pas savoir à quel point je m'en veux. Pendant qu'il la tuait, moi j'étais inconsciente. J'aurais pu la protéger, mourrant à sa place. Mais elle ma défendu jusqu'au bout et à même tenter de m'éloigner de lui pendant qu'il la poignardais. Je me suis réveiller, et ma mère baignait dans une flaque de sang. J'aurais du mourrir à sa place, j'aurais sacrifier ma vie pour elle, mais il a fallut que mon père me la prenne.

Elle pleurait de nouveau, silencieusement du moin. Elle le regarda dans les yeux et dit, d'une voix tranchante.

-C'est un monstre, je le déteste pour ce qu'il ma fait. À 5 ans il ma v...il ma v...violer et battue. 10 ans déjà, et ma cicatrice dans le dos continue à me faire souffrir, pire qu'il y a 10 ans. Jamais je ne pourrai lui pardonner ce qu'il ma fait, jamais.

Elle soupira et s'essuya les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akira Kuchiki
• Directeur de B.S.A - Prof' d'Aikido/Kendo - Ex membre des services secrets•
• Directeur de B.S.A - Prof' d'Aikido/Kendo - Ex membre des services secrets•
avatar

Nombre de messages : 24
Habite à : Quelque part...
Occupations : L'entrainement est la voie.
Humeur : Calme...Très calme...
Date d'inscription : 16/05/2008

Feuille de personnage
Relations:
Citation: On sera toujours ami...? Hein Aki ? - Meilleurs amis...
Situation: Boulet des sentiments

MessageSujet: Re: Une composition partielle   Lun 21 Juil - 14:03

C'était ue scène bien étrange qui se déroulait en ce moment même n'est ce pas ? Un grand Japonais, très grand, assis en tailleur, imperceptible. Calme, trop calme et statique. En face d'une jeune fille appeurée et en sanglot...Apparament prête à...Lui dévoiller la raison de ces larmes.... C'était amusant, si Akira était un homme plus que méfiant qui n'accordait que rarement sa confaince et son amitié. Par ce qu'il n'aimait pas ça, par ce que c'était pour le bien de son entourage. On avait tendance à avori confiance en lui...Ce qui, il est vrai, était quelque chose de positif... Par ce qu'Akira était sensible sur ce point là. On avait confiance en lui...On pensait pouvoir mettre sa vie - j'y vais un peu fort certes - en sécurité entre ses mains. Cela, il n'y faisait pas abstraction...Ainsi, il faisait de son mieux pour mériter cette confiance...C'était la moindre des choses non ? Car si ce n'était pas réciproque, on pouvait avoir confiance en lui... Ainsi, il resta encore une fois silencieux alors qu'Anju, boulversée, semblait vouloir lui raconter son histoire. Il resta droit sur lui même, ses deux mains posées sur ses jambes. Le regard doux et le visage fermé, froid...C'était comme ça avec lui... Il observait, analysait...Elle était boulversée, butait sur ses mots et hésitait à raconter ce qui l'avait traumatisé... Alors qu'Akira restait toujours là, à attendre, elle fini par se lancer. Parler d'un lourd passé...Chose que lui...Il ne fairait jamais. Du moins, pas souvent....Très, très rarement....

Alors c'était donc ça ? Un père tortionnaire...Violent...Trop violent...Un homme abject. Comme il en avait souvent vu... Akira ne sembla ne pas avoir de réaction. Toujours droit, fermé...Pourtant...Il eu l'espace d'un instant mal au coeur pour cette jeune fille...Certes elle n'était pas proche de lui, certes avec le temps il avait appri à rester neutre face à ce genre de situation...Mais il gardait toujours au fond de lui du coeur. Des sentiments sous cette armure de glace et cette force brute... C'était comme ça chez lui...Dissimuler...Dissimuler ses sentiments... Comment ne pas faire autrement pour ne pas devenir fou ? Car dans son autre profession, il en avait vu des cas comme ça....Il avait vu bien pire...Il avait vu tellement de choses...Que certains n'en voyaient même pas un petit bout durant toute une vie...Lui, il avait vu nombre des artrocités humaines qui existaient...En une dizaine d'années... Lorsqu'elle eu fini, il fini par faire un geste. Lent, sans aucune agression. Pour sortir de la poche avant droite de sa veste un mouchoir en soie. Où ses initiale figuraient sur un coin du tissus. Il le tendit avec lenteur vers Anju. Attendant qu'elle le prenne. La laissant prendre son temps...Ils n'étaient pas pressés finalement... Après cela, alors qu'elle tentait de se calmer, sa voix grave perça une nouvelle fois le silence et le bruit de ses sanglots. Sa voix grave et puissante, autoritaire, froide et cassante. Mais actuellement, elle était chaude et rassurante. Protectrice.... Et ça, sans même qu'il l'ait réellement souhaité.

" Votre mère vous a protégé au péril de sa vie...Elle est....Morte pour vous protéger. Elle, elle avait déjà fais sa vie, elle avait déjà vécue. Vous non. Elle est morte pour vous laisser une chance de vivre...Pour vous laisser découvrir les merveilles de ce monde, cachée derrière un océan d'attrocité certes. Mais si aujourd'hui vous êtes ici, c'est grâce à votre mère...Alors ne pensez-vous pas que pour la remercier la chose la plus simple serait de sourire ? De vivre pleinement une vie qu'elle vous a offerte....Saisir la chance qu'elle vous a donné...? Ne vous morfondez pas...Je comprends que vosu puissez vous en vouloir, je comprends très bien. Moi même je... N'ais pas pu être là pour protéger une certaine personne...Pour protéger ceux qui m'étaient cher...Vosu êtes jeune, vous avez toute la vie devant vous...Ne la gachez pas..."

Voilà bien un discours digne d'un Kuchiki, futur chef de famille, non ? Oui bon d'accord il n'avait pas forcément les bons mots. Mais pour uen fosi qu'il montrait un peu de bons sentiments il ne fallait pas lui reprocher non ? Il n'attendit pas forcément une réponse. Il ferma un instant les yeux et passa une main dans ses cheveux... Quelle étrange journée...Enfin il n'allait pas s'en plaindre... Peut être qu'il était encore sur terre pour cela...Aider les autres....Non ? Car dans le fond, c'est ce qu'il avait toujours fait...A sa mannière...




_________________


Dream until your dream come true...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anju Méduza Millo
| 1er cycle - Ange déchue associale - Doyenne de la classe ^^ |
| 1er cycle - Ange déchue associale - Doyenne de la classe ^^ |
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10
Age : 27
Occupations : Joue du piano
Humeur : à jouer du piano
Date d'inscription : 17/07/2008

Feuille de personnage
Relations:
Citation:
Situation: Célibataire

MessageSujet: Re: Une composition partielle   Jeu 31 Juil - 7:10

[HJ.désoler du retard de réponce ^^].

Anju, ne sachant plus quoi penser ni faire, préféra se taire et l'observer un moment, cherchant ses mots et analysant ce qu'il lui disait. Elle finit par se demander s'il n'avait pas un peu raison en fin de compte. Certe sa peur ne pourrait pas disparaitre mais au moin il l'avait aider à comprendre le sacrifice fait par sa mère. Si elle ne c'était pas interposer entre elle et son père, à l'heure qu'il est, elle ne serait plus de ce monde. Elle ne savait plus du tout comment interpretter tout ca. Elle croyait pouvoir avoir confiance en l'homme qui se trouvait devant elle. Non car c'était rassurant d'être en sa compagnie mais son âme était blanche, pure, aussi pure que l'eau d'un ruisseau.

Elle inspira longuement, réfléchissant à ce qu'elle pourrait dire à ce qu'il venait de lui raconter. Elle soupira, elle ne savait vraiment pas comment réagir. D'une certaine façon, elle aurait aimer pouvoir faire n'importe quoi pour apprendre à se défendre, alors elle décida de se lancer, non pas certaine du résultat, mais elle devait tout de même le dire, essayer d'avoir confiance en les autres personnes car se renfermer sur elle même n'était jamais bon.

-Vous avez surement raison mais je n'arrive pas à me faire à l'idée que ce soit mon père qui l'ait tuer. Il ma jurer que si jamais il me revoyait qu'il me tuerait, je fais quoi moi s'il apprend que je suis ici, sur cette île, et qu'il vient? Je fais quoi si je rentre chez moi un soir et qu'il est la, m'attendant avec un sourire niais sur le visage, un couteau à la main, comme il le faisait tout les soirs lorsque je rentrais de l'école?

Elle inspira, expira, inspira, expira puis relanca, d'une voix dubitative mais insoupsonnément douce et calme, comme si rien ne c'était passer.

-Je ne sais même pas me défendre, alors comment pourrais-je arriver à lui tenir tête, surtout lui, ceinture noir de karaté? Comment arrivé à tenir tête à un homme 20 fois plus fort que soit dite moi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akira Kuchiki
• Directeur de B.S.A - Prof' d'Aikido/Kendo - Ex membre des services secrets•
• Directeur de B.S.A - Prof' d'Aikido/Kendo - Ex membre des services secrets•
avatar

Nombre de messages : 24
Habite à : Quelque part...
Occupations : L'entrainement est la voie.
Humeur : Calme...Très calme...
Date d'inscription : 16/05/2008

Feuille de personnage
Relations:
Citation: On sera toujours ami...? Hein Aki ? - Meilleurs amis...
Situation: Boulet des sentiments

MessageSujet: Re: Une composition partielle   Jeu 7 Aoû - 14:25

Akira continuait d'écouter en silence. Calmement, attendant qu'elle finisse par vider ce qui lui pesait si lourd dans son coeur.Ainsi, il continua d'écouter. Patiement...Et entre deux sanglots il comprit tout le problème...Son père....Un homme qui n'aurait pas du exister...Ds cas comme ça, il en avait déjç croisé tellement...Lors de mission de repérage...Quand il rentrait en fracs dans la maison d'un dealer ou d'un trafiquant d'arme et qu'il arrivait lui et son équipe au moment où ce type d'homme était en train de violenter une femme...Charmant n'est ce pas ? Il avait au départ, eu de la haine pour ce genre d'homme mais avec le temps...Il avait changé et avait fait obstruction de tout cela....DU moins, il ne montrait plus rien...Rien du tout...C'était mon métier qui lui avait enseigné cela. Rester froid et impassible....Méfiant...En tant qu'ex membre des services secrets Japonais et Anglais, cela paraissait normal... Méfiant jusqu'au bout...S'il ne l'était pas, il ne serait certainement pas là en ce moment même à consoler une élève...Le nombre de fois où il avait failli laisser la vie était trop nombreux pour les compter...Il observa Anju. Elle semblait si inquiète....L'ombre de son père plannait toujours au dessus d'elle et cela semblait la hanter depuis de nombreuses années...Après un silence, il ouvrit de nouveau la bouche. Parlant lentement, calmement de sa voix grave et protectrice.

" N'anticipez pas le futur...Pour l'instant...Vous êtes ici, en sécuriter entre les murs de l'académie...Il ne pourra pas venir vous chercher ici...Et puis si jamais il y arrive ce qui me semble vraiment peu probable...Vous savez où est mon bureau...Un ceinture noir ne fait pas peur à un 8 ème Dan...Et puis, je pense pouvoir vous enseigner assez de choses en ma matière pour que vous puissiez vous défendre plus tard..."

Il lui adressa un sourire en coin, léger et discret...Avant de se relever avec lenteur prenant avec délicatesse son katana dans une main avant de le ratacher derrière son dos. Il était temps d'y aller..L'heure avait tourné et s'ils s'attardaient, ils n'auront plus rien à manger pour le petit déjeuner...Il observa Anju encore sur le sol avant de lui tendre une main forte et amicale.

" En attendant...Il est temps d'aller se nourir avant les cours..."

[ Désolée, c'est vraiment pas terrible...J'ai fais mieux... u_u Mai sau moins je t'ia répondu avant de partir en vacances. Je pars demain durant trois semaines alors bon... n_n" En plus, il ne manque plus que ton post et je pense qu'on a fini le topic.
Voila. Derrière précision. Les Dans sont les niveau en Aikio. Akira a ainsi un très bon niveau, voir le meilleur. Voila n_n ]

_________________


Dream until your dream come true...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une composition partielle   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une composition partielle
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Aide]Composition d'une équipe pokémon Rubis Oméga
» Composition pour GDC
» Composition du Milan AC
» la meilleure composition de troupes
» la meilleure composition de troupes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
• Your Song • :: • Corbeille et Archives • :: •~> Archives RP•-
Sauter vers: