• Your Song •


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le début de la fin... ?

Aller en bas 
AuteurMessage
Eve Nandemo
• Secrétaire Médicale & Tueuse à Gage - Ange Déchue - Beauté Mortelle ♥ •
• Secrétaire Médicale & Tueuse à Gage - Ange Déchue - Beauté Mortelle ♥ •
avatar

Féminin
Nombre de messages : 74
Habite à : Quelque part...
Occupations : Tuer & Tuer
Humeur : Hum...Qu\\\'est ce que tu me veux...?
Date d'inscription : 24/07/2008

Feuille de personnage
Relations:
Citation: Si ce que tu as à dire n'est pas aussi important que le silence alors tais-toi...
Situation: En couple

MessageSujet: Le début de la fin... ?   Jeu 18 Déc - 16:58

| La faiblesse et la souffrance sont le propre de l'homme... Seras-tu là si, moi aussi , je tombe dans un gouffre sans fond ? |




    Il lui avait attrapé la main sans vraiment qu'elle ne le veuille mais n'y avait pas opposé trop de résistance, évitant ainsi de se blesser d'avantage...Elle se laissa étudier sans rien dire, observant seulement Adam d'un regard suspect... Elle avait eprdu l'habitude qu'on se préocupe réellement de son état sans rien attendre en retour...Etait-ce vraiment le cas ? Si oui...Elle était bien trop fière pour montrer à quel point...Ce genre d'action pouvait...La toucher. Si non...Elle avait raison de se montrer méfiante...Il lui proposa, gentiment ? Avait-il une intension particulière ? La...Revoir peut être... Non...Non, non, non...Ils ne devaient pas...S'attacher l'un à l'autre...Non, ce n'était que de la politesse, rien de plus...Cependant, elle viendrait... Peut être... Eve lui répondit par un espèce de grognement assez neutre qui lui indiquait qu'elle l'avait écouté sans réellement s'en foutre...Elle retira doucement sa main avant de poser au sol son casque et son sac à dos dans lequel elle farfouilla quelques instant avant de trouver ce qu'elle cherchait... Une bande de tissus qu'elle enroula avec précaution et d'une main experte autour de sa blessure de manière à ce que cela ne la gêne pas lorsqu'elle conduirait. Ce n'était pas la première fois qu'elle se soignait toute seule, oh non...Et c'était certainement loin d'être la dernière... Elle avait apris à se soigner le jour où, pour la première fois, un des pères d'une de ses familles d'accueil avait levé à la main sur elle... Eve avait aussi l'habitude de soigner ses grand-frères qui étaient toujours prêt à faire une connerie et d'en sortir couvert de bleu... Une fois son pansement terminé, elle remit son sac sur le dos et repris son casque dans ses mains. Eve pris quelques secondes pour observer Adam dans les yeux, histoire de lui faire comprendre qu'il ne devait poser aucune question, de toute façon elle n'aurait pas répondu...S'il savait tout ce qu'elle trimbalait dans son sac... Puis, elle posa son casque sur la tête du légiste, laissant la visière ouverte et alla rejoindre sa Kawa' chérie...

    Après un parcours assez rapide où Adam s'était de nouveau collé à elle pour lui murmurer les indications nescéssaires pour arriver chez lui, ils arrivèrent devant l'immeuble du légiste. Un endroit plus luxieux que là où elle habitait, Mister le légiste devait vraiment bien gagné sa vie... Non pas qu'Eve en soit jalouse, elle avait les moyens d'habituer dans un endroit tel que celui-ci...Mais elle n'en avait pas envie, son appartement était plus que correcte et elle n'avait pas encore besoin d'un endroit très spacieux... Pour elle, vivre dans un endroit trop grand pour une seule personne lui rappellait sa solitude...Sa trop grande solitude. Ils descendirent de la Ninja noire et comme à leur habitude ? Eve s'occupa de sa deux roues alors que Knight était en train d'arranger sa sublime coiffure qui n'était rien d'autre qu'un bordel organisé...Elle se contenta de passer une main lasse dans ses cheveux avant de suivre le pas d'Adam qui se dirigeait vers l'immeuble... Elle resta silencieuse, observant chaque endroit, chaque détail, analysant chaque chose et les photographiant dans son esprit... Après quelques minutes passées dans l'ascenseur - durant lesquels Eve s'était occupée à remuner sa main droite - ils arrivèrent au dernier étage, Monsieur avait-il des goûts....Princier ? Le dernier étage rimait avec puissance poru Eve, on domnait le bâtiment et on avait généralement une vue qui en valait le détour... Enfin, tout ça n'était pas pour déplaire à la jeune femme, loin de là... Ils finirent par se poster devant uen porte qui portait le numéro 2, Knight sorti ses clefs et ouvrit la porte... Par politesse il la laissa entrer la première et alluma la lumière derrière elle... Eve resta silencieuse, suivant Adam dans le salon où , après quelques instants, elle fini par ouvrir la bouche et marmonner derrière son écharpe :

    - Spacieux...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adam Knight
• Médecin légiste & chasseur de primes - Esprit torturé - Gâchette facile ♥ •• Médecin légiste & chasseur de primes - Esprit torturé - Gâchette facile ♥ •
avatar

Masculin
Nombre de messages : 64
Humeur : Gnhein ?
Date d'inscription : 27/07/2008

Feuille de personnage
Relations:
Citation: C'est en buchant qu'on devient bucheur.
Situation: Célibataire

MessageSujet: Re: Le début de la fin... ?   Mer 24 Déc - 2:40

]Rainbow Creek[ Appartement d'Adam, 7h30
Adam avait mené Eve jusque chez lui sans méfiance malgré le fait que ça ne soit qu'une partenaire comme une autre. Même si " comme une autre " n'était peut-être pas tout à fait adapté à la Japonaise, qui, en plus d'être assez particulière, était devenue assez spéciale à ses yeux, tant parce qu'elle ne semblait pas présenter trop de risques de s'accrocher - en tout cas il ne voulait pas le voir - que parce qu'elle était vraiment le meilleur plan sexe qu'il ait jamais eu. Disons qu'il s'était un peu fait avoir, comme un bleu, et qu'il était bien obligé de l'amener ici pour se changer et retrouver son apparence impeccable. Il avait déjà du mal avec ce casque ... peut-être devrait-il emmener un peigne ou quelque chose avec lui ? Très bonne idée. Ainsi il ne serait pas décoiffé pendant la journée qu'il passerait sûrement à remplir des formulaires entre deux cadavres à examiner. Il se souvenait maintenant qu'il aurait à s'occuper d'une exhumation aujourd'hui : complément d'enquête en assises avec vérifications du procureur. Ce serait du gâteau, car il avait fait en sorte que les impacts soient parfaitement cachés ici. Etant donné l'état de décomposition avancé que devait posséder ce corps désormais, il n'y avait aucun doute quant à l'absence totale d'indice parlant sur cette dépouille. Du beau boulot, une fois encore ...
Il avait ouvert la porte et laissé entrer Eve en première. Tandis qu'elle découvrait son appartement de taille moyenne, clair et lumineux avec terrasse, lui s'éclipsa un instant dans sa chambre pour prendre des vêtements ... et son Beretta caché dans son tiroir à chaussettes. Il revint dans le hall où Eve finissait de contempler laconiquement, se retournant vers lui pour émettre un avis relativement convaincu. L'Américain sourit en se rendant dans la salle de bains. Il laissa la porte entrouverte afin de pouvoir parler à Eve tout en se changeant.

- Grand, ça c'est certain, peut-être trop grand pour une seule personne. Mais bon, je me suis laissé séduire par la vue. Tu devrais absolument faire un tour sur la terrasse, c'est magnifique au petit matin comme maintenant. Un peu froid, qui sait ...

Comme il fallait s'y attendre, lorsqu'Adam sortit de la salle de bains - où il avait laissé son arme, entre les grosses serviettes de bain duveteuses -, elle était toujours au même endroit, en train d'attendre avec plus ou moins de patience que son cher légiste en finisse, écourte et revienne pour pouvoir repartir. Il eut un sourire en coin et s'approcha d'elle. Il ne sut pourquoi, mais à cet instant, une pulsion qui n'avait rien de sexuel le poussa à lever le menton d'Eve du bout de l'index et à l'embrasser langoureusement, doucement, en savourant le goût neutre de ses lèvres. Neutre, comme toute sa personne. Un vrai challenge qu'il avait remporté mais qui, en même temps, restait parfaitement insaisissable. Leurs lèvres se décollèrent et, sur l'instant, il pensa qu'elle le perdrait. Il repensait au bonheur des années passées avec sa mère, du calme d'une vie sans toute cette haine, et lut le même espoir furtif dans les yeux de sa partenaire. Mais leurs deux lueurs moururent ensemble lorsqu'ils se souvinrent de toute la douleur qui accompagnait la paix, de la douleur et de la haine qui, jamais, ne se tiennent bien loin. Afin d'essayer de reprendre un peu de contenance, Adam eut un sourire en coin et murmura avec un peu d'insistance, presque implorant :

- Viens faire un tour sur la terrasse, je te promets que tu comprendras mieux pourquoi j'ai choisi cet endroit et pas un autre. Tu dois penser que c'est une question d'égo masculin, hein ? Plus c'est grand, mieux c'est ? Aurais-tu peur de découvrir que je m'attache plus à la qualité qu'à ces complexes dépassés ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.senatgalactique.com/index.php
Eve Nandemo
• Secrétaire Médicale & Tueuse à Gage - Ange Déchue - Beauté Mortelle ♥ •
• Secrétaire Médicale & Tueuse à Gage - Ange Déchue - Beauté Mortelle ♥ •
avatar

Féminin
Nombre de messages : 74
Habite à : Quelque part...
Occupations : Tuer & Tuer
Humeur : Hum...Qu\\\'est ce que tu me veux...?
Date d'inscription : 24/07/2008

Feuille de personnage
Relations:
Citation: Si ce que tu as à dire n'est pas aussi important que le silence alors tais-toi...
Situation: En couple

MessageSujet: Re: Le début de la fin... ?   Dim 4 Jan - 1:34


    Eve, plantée au milieu de son séjour, resta statique en attendant que quelque chose passe... Ou plutôt que le légiste termine ce qu'il avait à faire, dans ce cas là prendre des vêtements propres et s'habiller... Observant le lieu de ses grand yeux rouge, captant chaque détail, analysant en silence tendit qu'Adam lui adressait la parole... Elle l'écoutait d'une oreille, répondant par un simple " hum" histoire de dire qu'elle l'écoutait... Elle avait bloqué sur la grandeur de son appartement, quelque chose d'idiot certes mais quand elle bloquait sur un détail, un geste, une personne cela lui restait généralement dans la tête un moment... Etrange hein ? Mais Eve était une personne étrange, torturée, ténébreuse et extrêmement sanguinaire quand elle s'y mettait...Mais ce côté là de sa personnalité ne devait pas être dévoilé...Déjà que, il était rare et difficile qu'on la comprenne et qu'elle se laisse comprendre...Mais elle sentait quelque chose de différent dans cette relation ? Non, ce terme était trop "fort" pour une personne comme elle, pour eux... Elle sentait seulement qu'elle... Que cela ne la dérangerait pas plus que ça si Mister Knight restait quelques temps dans son lit... Oui, c'était mieux défini comme ça... Le mot relation sonnait faux pour elle, il rimait avec habitude, avec confiance et passion, avec attachement... Des mots qu'elle rejettait, des mots qu'elle ne connaissait plus... Non, elle avait choisi un chemin en solitaire pour ne plus souffrir, elle avait choisi d'être égoïste et c'était très bien ainsi...
    Alors qu'elle avait perdu son regard vers la baie vitrée donnant sur la terrasse - elle n'avait pas suivit le conseil de Knight par ce que ce n'était pas son style d'obéir et par ce qu'elle avait légèrement buguée - Adam vînt la rejoindre au salon se plantant devant elle pour venir poser ses lèvres contre les siennes... C'était toujours aussi doux et chaud, toujours aussi agréable... Si elle n'était pas ce qu'elle était aujourd'hui, elle aurait pu frémir...Même enrouler ses bras autours de son cou, mais elle ne le fit pas. Elle resta statique, immobile, lui rendant son baiser d'une façon un peu trop neutre... Cependant.. C'était si doux...Si tendre que cela lui remémora la seule période de sa vie où Eve était sereine et heureuse... La seule période de sa vie où elle souriait encore... Oui, elle avait le parfum de la fleur de cerisier et le goût du miel, tout comme ce baiser et les douces promesses qui laissait sous-entendre... De douces promesses qui mennaient au chaos et au chagrin, Eve le savait et c'est pour cela qu'elle se contenta de se laisser embrasser... Le miel, les cerisiers, le Printemps et les rires n'étaient plus pour elle... Non. Elle cligna des yeux, comprenant soudain qu'ils en avaient trop dit. Adam lui se contenta de sourire, pour effacer, pour camouffler cette même lueur d'espoir, proposant un tour sur sa terrasse... Dit comme ça, elle ne pouvait refuser...


    Et c'est sans rien dire qu'elle lui suivit dehors...Ne répondant que par un simple grognement derrière son écharpe à ses interrogations... Elle put admirer de plus près la vue, c'était effectivement...Splendide, il avait une vue plongeante sur toute la baie et sur l'immensité de l'océan. Eve était peut être une machine à tuer, elle gardait quelques sentiments en réserve pour les choses simples et pour la splendeur de la nature... En tout cas, cette vision lui valu un nouveau bug - il faut dire que le matin elle peut en avoir souvent - et passant devant Adam sans se soucier de lui, elle se précipita vers un coin de la rambarde pour s'y pencher un peu ... Elle aimait être en hauteur et dominer ce qu'il y avait sous ses pieds, se sentir puissante... Elle avait un égo démesuré ? Un peu...Beaucoup, mais qu'importe... Eve profita d'une brise matinale qui vint caresser ses cheveux blancs... Une douce brise annonçant l'arrivé de l'hiver, du doux hiver. Elle avait fermé les yeux, un instant, un court instant de paix avant de les rouvrir subitement alertée par un piaillement à proximité... Hum... ? Eve observa un peu se qui se passait à ses pieds, orientant son regard vers la provenance de ces petits " piou piou" désespérés... Et c'est alors qu'elle aperçu un petit oiseau coincé dans la goutière juste devant elle... Effectivement après la barrière en fer forgé, se trouvait un allongement de la terrasse de quelques centimètres qui contenait la goutière de l'étage. Afollée interieurement par l'état et la situation de cette pauvre petite créature sans défence, Eve ne réfléchis même pas à ce qu'elle devait faire ou non et oublia complétement Adam pour commencer à escalader la balustrade... Se penchant un peu trop dangereusement vers le vide. Venir au secour d'un petit oiseau ne collait pas avec son image et elle s'en foutait royalement, Eve voulait le sauver tout simplement... Et puis, elle connaissait ses compétences physiques et se savait capable d'aller chercher le petit animal.. L'ange noir pouvait voler, il le savait, mais est ce que le légiste lui...?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adam Knight
• Médecin légiste & chasseur de primes - Esprit torturé - Gâchette facile ♥ •• Médecin légiste & chasseur de primes - Esprit torturé - Gâchette facile ♥ •
avatar

Masculin
Nombre de messages : 64
Humeur : Gnhein ?
Date d'inscription : 27/07/2008

Feuille de personnage
Relations:
Citation: C'est en buchant qu'on devient bucheur.
Situation: Célibataire

MessageSujet: Re: Le début de la fin... ?   Ven 9 Jan - 23:30

Adam était entré en premier sur la terrasse et se dirigea d'un pas lent droit devant lui. Il avait tout de suite aimé cet endroit et sa vue. Lorsqu'il se sentait vide, il avait l'habitude de se recueillir un instant devant un panorama stimulant. Il oubliait alors toute l'agitation, la fureur et la morgue de son quotidien. Rien ne valait quelques minutes de calme et de repos lorsqu'on avait si peu de temps pour soi - c'était paradoxal lorsqu'on sait qu'Adam n'avait d'égards et d'attentions que pour lui, du moins le pensait-il - et qu'on avait tant de mauvais souvenirs à ressasser. Il adressa un regard à l'attention d'Eve, qui semblait avoir elle aussi trouvé un peu de paix ici. Ca lui ferait du bien, à n'en pas douter. A la façon qu'elle avait de regarder le paysage, penchée sur la rambarde, il devinait qu'elle appréciait beaucoup cette sensation, cette impression d'être au-dessus des autres. Ca lui correspondait bien - et elle n'avait pas tord. Il décida de la laisser en paix et la contempla un instant avant de reporter son attention sur la lointaine agitation de la baie. Un tanker entrait à l'instant. Les tankers amenaient les produits pétroliers, le gaz, la nourriture et l'eau potable nécessaires à la bonne marche de la vie sur l'île. Car pour épargner l'écosystème de l'île, il fallait veiller sur la pérennité de ses ressources en eau, et l'environnement était une priorité ici. En tant qu'Américain, Adam n'avait pas été très sensibilisé à ce sujet, mais il commençait tout de même à comprendre la réelle importance de tout cela.
Néanmoins, il se demandait parfois si le fait de faire venir cinq supertankers supplémentaires par mois pour l'approvisionnement additionnel en eau était réellement rentable d'un point de vue environnemental ...

- Bon, Eve, c'est pas tout ça mais on va devoir y al ... Eve !

Tournant la tête, il aperçut la jeune femme qui basculait dans le vide. Elle se penchait en réalité, mais dans le feu de l'action, il ne vit que son corps se diriger vers le bas et du mauvais côté de la rambarde. Il se précipita à sa rescousse et plongea aussi vite qu'il le pouvait vers le coin de la terrasse. Il se saisit prestement de la main qui agrippait encore une des barres de la rambarde ... et la vit, penchée sur la gouttière, tenant une chose étrange en main. Elle lui adressa un regard stupéfié, surpris et hostile. Mais elle sembla se radoucir et ouvrit sa main libre. Un petit oisillon était là, blessé apparemment. Le cœur d'Adam ne fit qu'un bond : il ne supportait pas de voir une bête en détresse. Il aida Eve à remonter et lui demanda d'attendre là, le temps qu'il aille chercher un bol, un linge, du coton et un entenoir et une bouteille d'eau. Il devait avoir tout ça chez lui, ça serait suffisant avant de partir. Ce soir, il s'occuperait de la nourriture et des soins. Il se précipita en courant dans l'appartement, et on lisait réellement de l'inquiétude sur son visage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.senatgalactique.com/index.php
Eve Nandemo
• Secrétaire Médicale & Tueuse à Gage - Ange Déchue - Beauté Mortelle ♥ •
• Secrétaire Médicale & Tueuse à Gage - Ange Déchue - Beauté Mortelle ♥ •
avatar

Féminin
Nombre de messages : 74
Habite à : Quelque part...
Occupations : Tuer & Tuer
Humeur : Hum...Qu\\\'est ce que tu me veux...?
Date d'inscription : 24/07/2008

Feuille de personnage
Relations:
Citation: Si ce que tu as à dire n'est pas aussi important que le silence alors tais-toi...
Situation: En couple

MessageSujet: Re: Le début de la fin... ?   Sam 10 Jan - 23:14

    Fermement accrochée à la barrière d'une main, Eve avait ramassé un petit oisillon de sa main libre durant son numéro d'accrobatie et s'apprêtait à repasser du côté conventionnel du balcon lorsque... Hein ? Quoi ?! Elle tourna violement la tête vers la source de son...." Agression" , serrant légèrement le petit oiseau pour ne pas le faire tomber... C'est alors qu'elle fit de grand yeux, reconnaissant Adam, tout près, trop près d'elle... Qu'est ce qu'il voulait ? Qu'est ce qu'il faisait... Un instant d'observation, ses yeux rouges braqués sur lui lançaient des éclairs puis, lorsqu'elle baissa son regard elle vit la longue main de l'Américain sur la sienne.. Ah... Un dernier regard méfiant puis, elle fini par lui présenter ce qu'elle tenait , lui faisant découvrir sa trouvaille... Ce petit oiseau qui piaillait fébrilement, battant d'une aile... Il était blessé... Alors qu'elle escalada de nouveau la barrière, il parti comme une flèche dans son appartement... Peut être pour aller chercher de quoi s'occuper de cette petite chose...Peut-être, elle n'avait pas fait attention à ce qu'il lui avait dit, surprise et méfiante envers lui... De toute façon elle ne voyait plus que l'oisillon... Cette petite chose... Eve, de nouveau sur la terrasse prit le temps d'observer de plus près la petite bête qui s'était habituée à être dans sa main... Hum, c'était encore un petit oiseau qui devait à peine savoir voler. C'était sûrement la raison de cette blessure... Hum... Dans un élan d'affection elle le prit des deux mains le serrant contre elle... Collé au chaud contre son ventre...D'ailleurs, cela la rammena des années en arrière... Quand elle était encore toute jeune, elle devait avoir 12 ou 13 ans... C'était dans sa première famille d'accueil... Elle avait trouvé un petit chaton blanc dans la rue, seul comme elle... Eve avait-elle eu une mauvaise idée de le ramenner à la maison ? Espérant se faire un ami, espérant qu'ils acceptent de le garder avec eux...Avec elle... Mais non, elle était encore trop naïve. Eve avait récolté une giffle et le petit chat avait fini dans un sac plastique, jetté dans la rivière à proximité... Ce souvenir fit frémir la jeune femme, elle avait tellement pleuré ce soir là... Ce fut la dernière fois qu'elle tenta de rammener un animal ... La dernière fois...

    Le vent commençait à se lever, il faisait presque froid.. Eve s'inquièta de l'état de santé du petit animal et, le protégeant un peu plus, elle alla s'abriter chez le légiste... Il faisait bon à l'interieur et l'oisillon piallait de plus belle. Il était... Mignon... Cela ne lui ressemblait pas de trouver quelque chose de mignon, mais quand il s'agissait d'un animal..Un petit animal sans défence, c'était différent... Cela lui rappellait tellement ce petit chat qu'elle n'avait pu protéger... Elle resta là, au milieu du salon serrant la petite créature contre elle... Perdue dans ses pensées... Elle se demandait maintenant pourquoi elle s'était retrouvée face à Adam qui la tenait pour éviter qu'elle ne...Tombe dans le vide...C'était ça ? Tout simplement ça la réponse à ses interrogations ? Il avait voulu la protéger et sans y réfléchir... Hum... C'était étrange, elle ne pensait pas qu'il était le type d'homme à sauver sa dulcinée. Car déjà il n'était certainement aps le type d'homme à avoir une dulcinée... Après le fait qu'il soit parti à son secour, Eve s'était surprise à frémir... Frémir à l'idée que quelqu'un se préocupe d'elle, que quelqu'un veuille la protéger... Quelqu'un ou seulement...Lui ? Non, elle se faisait des idées... C'était juste surprenant, cela remontait à des années le fait qu'on s'occupe d'elle et qu'on la protège... Cela faisait longtemps qu'elle ne s'était laissée approchée de cette façon... La jeune femme resta encore quelques minutes immobile, là en plein milieu... Que faisait Adam ? C'était étrange, là tout de suite maintenant elle se sentait perdue... Ne sachant que faire, elle savait seulement qu'elle devait protéger l'oiseau qu'elle tenant dans les mains, c'était tout... Décidant d'oublier ce qui s'était produit - du moins essayer - si elle y attachait trop d'importance cela lui porterai certainement préjudice... Tiens ! Le voila de retour... Les bras chargés de divers objets, dont une boite à chaussure ce qui lui frappa l'esprit comme un violent coup de poing... Adam se posta devant elle, sa boîte à la main... Elle ne remarqua pas qu'elle contenait tout ce qu'il faillait pour bien s'occuper de la petite chose... Non, elle assimila seulement cette boîte au sac plastique d'autre fois...

    Owh non...Non... Pas encore... Pas ce petit oiseau blessé... Eve avait ouvert de grands yeux et fixait Adam.. Son regard était méfiant et relançaient des élcairs meurtriers, comme-ci elle craignait que.. La crainte... Oui, on lisait cela aussi dans son regard... La peur qu'on ne lui prenne encore un animal, qu'on ne le mette dans une boîte et qu'on la lance par dessus le balcon...D'ailleurs, elle avait tourné un instant la tête vers la terrasse pour de nouveau observer Adam...Paniquée et méfiante, sortant presque les dents pour protéger son...Oiseau.. Aujourd'hui elle était adulte et pouvait se défendre.. Mais aujourd'hui était différent qu'hier... Oui, Eve était seulement hantée par un souvenir de jeunesse...Horrible, qui avait laissé des sequelles...

    - ... Iee [ Non ] ...

    Elle eu un geste de protection envers l'oiseau, le couvrant encore plus de ses mains... Lançant un regard hostile envers Adam qui criaient : " Non, ne le tue pas... " C'était comme-ci elle était redevenue la petite fille d'avant...Craignant pour cette créature si fragile... Alors que non... Il ne risquait certainement rien... C'était la preuve qu'Eve était encore pleine de faiblesses... Torturée par son passé si sombre... Devait-elle être damnée durante toute son existence ? Ou... Finirait-elle par trouver sa lumière un jour ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adam Knight
• Médecin légiste & chasseur de primes - Esprit torturé - Gâchette facile ♥ •• Médecin légiste & chasseur de primes - Esprit torturé - Gâchette facile ♥ •
avatar

Masculin
Nombre de messages : 64
Humeur : Gnhein ?
Date d'inscription : 27/07/2008

Feuille de personnage
Relations:
Citation: C'est en buchant qu'on devient bucheur.
Situation: Célibataire

MessageSujet: Re: Le début de la fin... ?   Jeu 15 Jan - 13:34

Lorsqu'Adam revint, il fut surpris de voir la réaction d'Eve. Il avait mis son appartement sens dessus-dessous pour trouver tout ce qu'il lui fallait pour être bien au chaud. Il avait pris, dans sa cuisine, deux ramequins. Dans l'un il avait mis de l'eau afin que le petit oisillon puisse se rafraîchir, dans l'autre il n'avait rien mis ; il avait filé dans sa salle de bains et avait déchiré le reste de ses compresses - utiles en cas de blessure superficielle - pour en tirer le peu de coton qu'elles possédaient chacune. Il avait emmêlé tout ce coton et créé une boule, puis il était reparti dans la cuisine pour remplir le ramequin vide de celui-ci et en faire un joli petit nid. Il avait bien sûr pensé aux risques que le petit oisillon ne tombe de l'endroit où on le poserait, d'où son idée de filer dans sa chambre pour récupérer une boîte à chaussures - il gardait toujours ses boîtes à chaussures - afin d'y installer les deux objets, après avoir préalablement posé au fond un drap beige qui rendrait l'endroit plus moelleux et les chutes du petit moins douloureuses.
Il avait vraiment été très fier de sa réalisation improvisée, créée en cinq petites minutes. Il était épuisé et avait le souffle court, il avait chaud à cause de l'empressement qu'il y avait mis et son cuir chevelu le grattait. Mais ça ne le gênait pas, car il était ravi d'avoir réalisé tout cela pour l'oisillon. Sans se l'avouer, il avait aussi fait ça pour espérer voir Eve sourire ou simplement le remercier ... Quel espoir vain que celui qui le guidait dans cette voie. Maintenant qu'Eve le repoussait sans égards comme un assassin, il sentait une sorte d'immense vide le submerger après cette poussée d'adrénaline, tout cet entrain et cette ardeur à la tâche - un peu comme une jouissance, mais sans rien de sexuel. Le voilà déçu et triste comme un petit garçon très fier de quelque chose qu'on aurait envoyé paître en dénigrant tout son travail. Parfois son enfance ressortait pleinement en lui, comme en cet instant, et c'était principalement lorsqu'il était blessé que ça arrivait.


]New York[ Central Park, trois ans plus tôt
Le soleil perçait entre les nuages ce jour de début du printemps. La brise était tiède et réchauffait les cœurs éprouvés par quatre mois de fraîcheur et de gel. L'hiver était rude à New York, mais cette ville était hors saisons et ne semblait obéir à aucune loi estivale. Les couples sortaient par tout temps, même s'il était vrai qu'il faisait bon sortir par un temps doux comme celui-ci. Adam marchait alors avec sa partenaire du moment. Elle était un peu plus grande que lui sur ses talons et ne quittait jamais ses tailleurs chics. C'était une femme d'affaires élégante et raffinée qu'il avait rencontré alors qu'il filait une cible. Ils s'étaient invités mutuellement et sortaient ensemble depuis quatre semaines bientôt. C'était un record pour lui, et il pensait même déjà à rempiler pour s'installer. Il ne s'était jamais senti aussi bien avec elle que lorsqu'il était dans les bras d'Eve, mais il s'imaginait que c'était ça, l'amour.
Il ne se souvenait pas vraiment de cette journée ni même de ces quatre semaines, mais il se souvenait avoir gravé dans un tronc d'arbre leurs initiales dans un cœur. C'était gamin et navrant, mais il espérait lui faire passer un message ainsi. Elle l'avait regardé bizarrement avant de se mettre à pouffer de rire.

- Tu ne le penses pas sérieusement, quand même ?!

A bien y repenser, elle avait failli s'étouffer et avait continué de pouffer un instant avant de remarquer la mine déconfite et déçue d'Adam qui avait intérieurement réfléchi de façon sincère à tout cela, et qui avait accepté de tout plaquer dans l'espoir qu'elle le rejoigne ... Quel espoir vain que celui qui le guidait dans cette voie. Elle était alors devenue rouge et s'était raidie.

- C'est puéril et stupide ! Tu sais très bien qu'il n'y a jamais eu aucun amour entre nous et qu'il n'y en aura jamais. Entre nous il n'y a que du cul ! Mets-toi ça en tête et arrête de divaguer ! On rentre.

Elle avait tourné les talons et était partie sans un regard en arrière. Adam, lui, avait baissé la tête et s'était refermé pour de bon, immobile, accablé par une douleur insoutenable, seul, près de cet arbre et de cette marque d'espoir qu'il avait gratté jusqu'à ce qu'il n'en reste plus aucune trace.


]Rainbow Creek[ Appartement d'Adam, 7h55
Une larme furtive naquit dans ses yeux, mais ne coula pas. Il avait été comme frappé violemment et ne pouvait s'empêcher de ressentir une tristesse qu'il ne s'expliquait pas - comme souvent.

- ... Non ?! ... Quoi non ?

Il baissa les yeux vers sa boîte à chaussures préparée exprès pour le petit le temps qu'il serait absent. Ils pourraient même le transporter, mais c'était déconseillé tant qu'il serait encore faible et pas totalement remis.

- Qu'est-ce que j'ai fait ? On croirait que tu as peur que je le tue ... ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.senatgalactique.com/index.php
Eve Nandemo
• Secrétaire Médicale & Tueuse à Gage - Ange Déchue - Beauté Mortelle ♥ •
• Secrétaire Médicale & Tueuse à Gage - Ange Déchue - Beauté Mortelle ♥ •
avatar

Féminin
Nombre de messages : 74
Habite à : Quelque part...
Occupations : Tuer & Tuer
Humeur : Hum...Qu\\\'est ce que tu me veux...?
Date d'inscription : 24/07/2008

Feuille de personnage
Relations:
Citation: Si ce que tu as à dire n'est pas aussi important que le silence alors tais-toi...
Situation: En couple

MessageSujet: Re: Le début de la fin... ?   Jeu 15 Jan - 23:24

    Elle resta là, figée, les yeux levés vers Adam...Scrutant son visage, son beau visage. Le coeur d'Eve battait tellement fort que le petit être qu'elle serait contre elle devait le sentir... Oh oui, son petit coeur fragile et meurtri... Son petit coeur qui saignait chaque jour... Bodom, bodom, bodom... Si Eve était en apparence la... Le model de la femme forte et redoutable , aux corps alléchant et parfait ? C'était tout le contraire... Les épreuves de sa vie l'avait endurci, l'avait rendu plus forte que beaucoup de personnes, elle avait...L'expérience, elle était devenue ... Forte ? Sur un certain plan oui. Mais en réalité, elle s'était juste créer une armure en acier, une armure qui la protégeait du monde exterieur alors qu'a l'interieur elle pleurait... Elle souffrait encore chaque jour de son passé... Elle souffrait, elle pleurait, elle saignait...Elle riait... Eve avait conservé tous ses souvenirs là , tout au fond de son coeur... Bodom...Bodom, bodom... Combien de temps resta - elle ainsi ? Droite, faisant fasse à Adam... Le fixant de ses yeux rouges, son regard avait d'ailleurs changé... Il l'avait questionné, presque ... Engueulé ? Comme ils le faisaient tous... Son regard avait changé...Ce n'était plus le regard d'une Eve qui ne craignait rien même pas la mort... Le regard assassin d'une femme qui protègerai sa progéniture... Non. La voilà dix ans en arrière... Dix ans, que le temps passe vite... La voila de nouveau petite fille, petite, si petite.... Frêle et pâle, un bout de vie qui haïssait déjà le monde entier... La revoila devant le bourreau, la revoila devant lui, petite... Si petite et impuissante.. La voila plongée dans un de ses cauchemars, la voila dans un souvenir qui la hantait toujours...


    - ...
    Neko...Je peux...Le garder...?

    Un regard sombre, méprisant, ce genre de regard qui vous rend si vulnérable, ce regard d'homme froid et violent... Ce regard qui terrifiait la fillette, le regard de cet homme... Son regard et ses mains... Elle était restée là, en face de lui, la tête levée, tenant le petit chat blanc dans ses bras... Ce petit chat tout blanc, comme Eve, qui ronronnait dans ses bras. Il avait eu l'air si heureux lorsqu'elle le prit avec elle en ce froid jour de Novembre... La faim aurait eu raison de lui... La faim ou peut être cette pluie si forte qui faisait déborder la rivière qui coulait juste derrière la maison... Elle était restée là, en face de lui, le regard déterminé. La fillette c'était armée de courage pour lui tenir tête, ce chat avait besoin d'elle à présent, ce chat était son ami...

    - Jette moi ça...
    - ... Iee...
    - Jette moi cette bestiole dehors !

    Un regard qui s'enflamme, la petite fille qui tremble mais qui ne bouge pas et qui reste là... La petite fille qui ne bouge pas, l'autorité qui lève la main, le coup qui résonne dans la maison vide... Un silence, la voila par terre serrant le chat contre son ventre. Un instant, un instant de paix avant que la tempête ne revienne. Il lui vole le chat et le met dans un sac noir et lui dit de se lever, l'enfant refuse et il la saisit par ses cheveux encore longs... A ce moment là, il y a un vide, l'a - t -il trainé au dehors ? L'a - t -il frappé encore et encore ? Elle se réveille seulement face contre terre dans la boue... Il faisait froid d'un coup...Tellement froid... La petite fille lève les yeux vers le sac plastique qui renfermait son chat qui s'agite de toute ses forces. Lui il avait encore le courage de se battre. Elle se relève aussi vite qu'elle le peut pour sauver le petit chat mais voila qu'il le jette dans la rivière... Un silence attroce puis le bruit d'un poids mort qui atteri dans l'eau... La petite fille se retrouver seule, l'assassin est parti, et se met à pleurer... Le chat tout blanc est mort, le chat tout blanc est mort par sa faute, l'assassin c'est elle...

    Eve se mit soudainement à cligner plusieurs fois des yeux, retenant ses larmes et surtout le haut - le -coeur qui venait de la saisir... Comme autre fois, mais cette fois-ci elle ne devait pas vomi ni pleurer... Elle n'avait plus le droit de pleurer... Elle ne devait pas pleurer devant lui... Non, devant Adam... Oui, c'était Adam qui se trouvait devant elle... Une boîte en carton dans les mains... Une boîte... Pas un sac... Pas un sac... Tout avait changé, dix ans s'était écoulé... Elle avait grandi, elle était devenue une femme capable de se défendre, capable de tuer.... Elle pouvait défendre une créature fragile à présent, elle pouvait tenir tête... Aujourd'hui Eve avait changé... Elle était juste hantée par d'anciens démons... La Japonaise baissa les yeux vers le carton, comment avait-elle pu être aussi indiote pour ne pas comprendre que... Les hommes n'étaient pas tous comme ceux qu'elle avait croisé durant son enfance ? Eve ne tremblait pas, elle avait rejeté au plus profond d'elle même ce souvenir douloureux... Elle avait refoulé ce film qui tournait dans sa tête, la petite fille qu'elle était à l'époque...Elle se souvient et se souviendra toujours de chaques détails, ses cheveux blancs mi-long coupé en bol... Les grand yeux du chat, elle l'avait appellé Yuki, neige. De la violence des coups, de la douleur et de la culpabilité qu'elle avait ressenti quand le sachet plastique avait atteri dans l'eau... Elle se souvient toujours de la brûle de ses entrailles alors qu'elle vomissait tout ce qu'elle avait dans le ventre... Eve leva lentement les yeux vers Adam et le scruta... Cherchant une accroche, quelque chose qui... Lui prouvait que tout était différent... Ses yeux criaient à l'aide, la femme avait le regard de l'enfant et son coeur battait toujours aussi fort. Au moins les larmes avaient été séché et elle n'avait plus la nausée... Bodom, bodom... Elle fini par dessérer cette étreinte maternelle, était la lueur dans les yeux d'Adam ? Où son visage de nouveau calme ? Car elle avait presque relu cette expression qui la terrorisait étant petite lorsqu'il avait levé la voix... Elle ferma les yeux puis fit un pas en avant se retrouvant tout près de lui, la boîte lui frôlant le ventre. Eve put sentir sa bonne odeur, capter sa chaleur... Et c'est avec... Confiance ? Peut être, on ne pouvait réellement savoir, elle était une âme si complexe. Qu'elle déposa avec délicatesse l'oisillon dans le nid qu'avait préparer Adam. Un dernier regard perdu vers l'Américain, elle aurait aimé lever la main pour aller lui caresser la joue mais elle n'osait pas, elle n'osait plus.. La peur de ... De se faire frapper ? Idiot bien enttendu, la peur de l'avoir blessé ? Depuis quand elle pensait de nouveau aux autres..? Non, elle ne fit rien de cela. Elle l'observa une seconde, essayant de... De s'excuser à travers son regard ? Peut être... Il n'y eut aucuen caresse, aucune excuse pronomcée, elle se détourna, attrapa son casque et son sac posé par terre...Lui elle se dirigea vers la porte, cependant...

    - ... On... On a enfermé mon chaton dans un sac et ... Il l'a jetté dans une rivière...

    Pourquoi se justifier ? Elle lui devait des explications ? Non, certainement pas et pourtant... Elle se sentait obligée de... Ou peut être de la culpabilité ? Elle n'en savait rien.. Elle avait seulement eu l'envie de lui dire, elle en avait le droit après tout... Mais, l'évocation de ce souvenir remua encore son estomac et les larmes avaient de nouveau envie de couler... Non, ne pas se montrer faible, ne plus se montrer faible... Heureusement qu'elle lui tournait le dos... D'ailleurs elle ne savait pas s'il était resté statique, regardant la baie vitrée ou... S'il avait prit la peine de l'observer elle ? Cette idée lui tira un frisson. Elle dégluti puis alla se poster devant la porte, posant sa main sur la poignée... Pourquoi cela lui faisait-il mal de le quitter ainsi ? Elle essaya de dire quelques chose, à voix haute... Levant la tête pour ... Le remercier mais ce ne fut qu'un murmure et elle ne savait pas si son " Arigatô " avait été perçu... Eve ferma un instant les yeux, un instant qui se transphorma en minutes... Une dernière pensée pour Yuki, un mal de ventre violent... Puis rien. Le vide, comme il y a dix ans... Le vide après une souffrance intense... Un souffle, puis la voila allongée sur le sol froid, sur le sol froid d'un inconnu avec qui elle se sentait si proche... Un inconnu qui , sans qu'elle ne le sache, avait piqué son coeur meurtri... Bodom, bodom, bodom...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adam Knight
• Médecin légiste & chasseur de primes - Esprit torturé - Gâchette facile ♥ •• Médecin légiste & chasseur de primes - Esprit torturé - Gâchette facile ♥ •
avatar

Masculin
Nombre de messages : 64
Humeur : Gnhein ?
Date d'inscription : 27/07/2008

Feuille de personnage
Relations:
Citation: C'est en buchant qu'on devient bucheur.
Situation: Célibataire

MessageSujet: Re: Le début de la fin... ?   Dim 18 Jan - 23:02

Malgré son accès de défiance et de dédain, comme s'il avait été un monstre, un assassin - elle n'avait pas tort - ou un démon, Eve avait fini par accepter de poser l'oisillon dans le nid improvisé. Elle avait mis un temps fou, et une fois de plus elle n'avait pas l'air de l'avoir écouté. Il ne pouvait s'empêcher de chercher à comprendre ce qui l'avait braqué si vite et à ce point, mais en même temps il ne pouvait s'empêcher de se dire qu'elle avait des problèmes de communication sévères. Cette histoire ne durerait probablement pas, et il en eut l'intime conviction en la voyant se retirer sans un mot, sans un geste et sans le moindre regard conciliant. Elle appelait à l'aide, mais si elle se fermait ainsi elle n'aurait jamais de réponse. Autant jeter une pierre dans un étang et voir ses ondulations s'éteindre en silence. Si elle voulait de l'aide, encore eut-il fallu qu'elle en veuille vraiment ...
Elle se dirigea vers la porte et Adam s'occupa d'un petit oisillon. De quelques gestes il trouva la blessure à l'aile du petit et réalisa qu'il serait peut-être victime de séquelles pour le restant de ses jours. Il allait falloir le garder. Ca ne l'embêtait pas, au contraire même, il se demandait seulement si Eve réclamerait son oiseau une fois guéri. C'était très probable ... Mais peu importe, il s'en occuperait. C'est juste qu'il n'avait pas l'habitude de s'occuper de vivants ...

- ... On ... On a enfermé mon chaton dans un sac et ... Il l'a jeté dans une rivière ...

Adam ne répondit pas et se retourna encore moins. Ainsi c'était ça, juste ça. Bien qu'il ne puisse pas lui en vouloir pour tout ça, il ne pouvait s'empêcher de ressentir tout de même un petit blocage après ce passage-là. Tout cela passerait avec le temps, mais là, maintenant, il ne se sentait pas de lui répondre. Il se doutait qu'elle ait pu être blessée, mais sans le comprendre, il détestait l'idée qu'elle l'assimile à un salopard. Ressemblait-il donc à son père ?! Cette idée le dégoûtait.
Il se passa ainsi près d'une minute. Il finit néanmoins par se retourner. Eve était toujours devant la porte, mais il faudrait qu'Adam pose une attelle provisoire à l'oisillon et qu'il lui donne à manger. Ils risquaient d'être un peu juste en timing, car l'Américain ne voulait pas risquer de blesser le petit être blessé. Il allait vers la cuisine lorsqu'un bruit sourd le retint. Tournant la tête, il ne vit qu'une Eve à terre et inconsciente. Il posa la boîte à chaussures sur la table de la cuisine et accourut à la rescousse. Il commença par vérifier qu'elle respirait bien et qu'elle ne s'était pas blessée. Rien de bien grave, mais elle était tout de même dans un état délicat. Elle avait dû subir un choc émotionnel très puissant pour tomber si rapidement. Etait-ce cette histoire de chat ? ... ou bien avait-elle juste perdu l'équilibre avant de se cogner trop durement la tête ?


]Rainbow Creek[ Appartement d'Adam, 13h25
Adam s'était occupé de tout ; il avait prévenu le travail après s'être assuré qu'Eve n'était pas blessée. Il aurait été dommage qu'elle fasse un oedemme cérébral à cause de sa négligence ... Une fois la Japonaise examinée, il était parti s'occuper de l'oisillon : une attelle bien confectionnée lui avait pris plus d'une heure de travail, et la mettre au moins une demi-heure ; puis il avait pris un paquet de Corn Flakes et les avait laissé ramollir dans du lait avant de le donner au petit oiseau. Il ne lui donnait pas de nom pour ne pas aller à l'encontre d'un éventuel choix d'Eve. Après tout, c'était le sien, à elle. Ensuite il avait mis la boîte sur la table basse du salon, et avait veillé sur Eve, allant se faire un café de temps à autres. Elle était allongée sur le divan, la tête sur un des coussins moelleux et rembourrés de son lit. Il l'avait couvert d'un drap épais pour qu'elle ne prenne pas froid sans avoir trop chaud, et avait veillé, assis à ses côtés. Pourquoi il restait là sans bouger, il n'en avait aucune idée. Il ne pouvait simplement pas quitter du regard son visage doux et troublé par des rêves dont elle seule savait le contenu. Il eut tout de même une lueur d'espoir lorsqu'elle remua légèrement en début d'après-midi.

- Eve ... ? Tu m'entends Eve ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.senatgalactique.com/index.php
Eve Nandemo
• Secrétaire Médicale & Tueuse à Gage - Ange Déchue - Beauté Mortelle ♥ •
• Secrétaire Médicale & Tueuse à Gage - Ange Déchue - Beauté Mortelle ♥ •
avatar

Féminin
Nombre de messages : 74
Habite à : Quelque part...
Occupations : Tuer & Tuer
Humeur : Hum...Qu\\\'est ce que tu me veux...?
Date d'inscription : 24/07/2008

Feuille de personnage
Relations:
Citation: Si ce que tu as à dire n'est pas aussi important que le silence alors tais-toi...
Situation: En couple

MessageSujet: Re: Le début de la fin... ?   Lun 19 Jan - 0:35

    Un rayon de soleil hivernal avait réussi à trouver son chemin à travers les rideaux d'une fenêtre donnant sur l'effervescence de la grande Tokyo. Posée dans un lit-double, acheté dans une solederie à un prix bon marché, et couverte d'une couette douillette, la jeune Eve dormait paisiblement. Lovée contre un oreiller qu'elle serrait contre son ventre, en position foetale. Une position qu'elle gardait lorsqu'elle dormait seule, depuis son enfance... Position de toute personne étant encore dans le ventre maternel... Etait-ce par ce qu'elle n'avait jamais connu l'amour d'une mère qu'elle dormait ainsi ? Essayant de connaître , de retrouver ce lien entre un enfant et sa maman ? Un lien qu'elle aurait véritablement voulu connaître, sans qu'elle ne le sache. Oui, c'était certainement pour cela qu'elle dormait ainsi, dans cette position qui donnait le sentiment d'être en sécurité. Inconsciemment elle avait besoin de protection, cette protection qu'elle se refuser à avouer. Ce fut ce rayon de soleil qui la tira de son sommeil... Mais, une douleur vive dans tout son corps lui rappela ce qui s'était passé quelques heure plutôt... Ouvrant doucement les yeux, se redressant légèrement - elle tira une grimace lorsqu'elle eu l'impression qu'on lui brûlait la sangle abdominale - Eve fut étonnée de se retrouver en boxer et en t-shirt deux fois trop long pour elle. Une tête blonde aux yeux bleus se pencha alors sur elle, ainsi elle était allée se réfugier ici...

    - Réveillée princesse... ? Je te conseil de ne pas bouger...

    Elle se tut, laissant son ami s'assoir à côté d'elle. La jeune adolescente n'avait pas envie de parler, se renfrognant lorsqu'il commença à lui appliquer un coton humidifié d'alcool sur sa joue tuméfiée. Eve savait ce qu'il allait dire et n'avait pas envie d'ouvrir la bouche. C'était à chaque fois la même chose, à chaque fois cela lui renvoyait sa faiblesse à la figure... Elle se contenta de soupirer et de ramener ses cheveux mi-longs en arrière. Grimaçant sous l'effet du produit sur sa plaie...

    - Tu t'es encore fais battre... Tu dois changer de famille et vite.
    - ... Shindara est au courant ?
    - Oui, tu as dormi toute l'après midi entre temps il est venu te voir.
    - Il est en colère...?
    - Pas contre toi.. Tu finira par y laisser ta peau, tu as perdu connaissance devant ma porte d'entrée...
    - Dans cette famille ou une autre, ça recommencera.

    Elle soupira, Eve avait toujours été pleine de fierté et cela touchait toujours son amour propre lorsqu'elle était arrivée au point où elle se faisait soigner... Mais, ce qu'elle avait subi cette fois-ci l'avait obligé à se laisser faire. En passant une main dans ses cheveux elle avait senti le pansement derrière sa tête... Oui, elle s'en souvenait maintenant, il y était allé à coup de batte de baseball...

    - Atsurô... Je... hum.... Arig...

    Un vertige, puis rien... Le vide complet... Cette fois-ci il avait frappé fort... Un silence, puis rien... Rien que le battement de son coeur et cette douleur dans tout le corps. Quand est ce que son cauchemar allait s'arrêter ?


    - Eve...? Tu m'entends Eve...?

    Une voix qui l'appelle de loin, oui elle pouvait la percevoir du fond de ses oreilles... Hum... Mais ce n'était pas celle d'Atsurô... Non, elle était trop grave pour être celle du fragile Atsurô... Où était-elle ? Que s'était-il passé ? Elle était à Tokyo ? Oui... Oui... C'était comme avant, elle était au chaud et elle sentait une présence rassurante au près d'elle... C'était bien, c'était réconfortant...Alors pourquoi n'osait-elle pas ouvrir les yeux ? Savait-elle qu'au fond, ce n'était qu'un rêve ? Peut être pas... Mais dans ses souvenirs le Japon était loin derrière elle... Mais pourtant... Etait-ce Sanzo ? Non... Non... Alors qui ? Eve s'enroula un peu plus dans la couverture, il faisait bon... Si bon... Cette impression de bien être, retrouvé lorsqu'elle se réveillait au chaud dans un bon lit avec Jun qui jouait de la guiatre ou encore Shindara qui lui avait préparé le petit dej'... Owh, ces moments là étaient rares où elle pouvait dormir chez eux sans qu'elle ne s'y soit réfugier à moitiée morte... Par ce que cette fois-ci elle n'avait plus mal nul part, la douleur était parti... Il n'y avait plus que le calme et le bien être... Non, il y avait quelques chose qui n'allait pas... Elle avait faim... Owh oui, très faim, mais Shindara lui avait préparé quelque chose non ? Son ventre se mit à gargouiller et Eve tenta de se dissimuler un peu plus sous cette couverture qui sentait bon... Mais étrangement, elle ne reconnaissait pas l'odeur. Cachant un demi sourire gênée... Oui, ces instants étaient les plus beaux de sa vie...

    - ... Humm... Hummm... Fai.... Faim...

    Un marmonnement puis soudain... Quelque chose la ramena violemment dans le monde réel et non ceux de ses souvenirs... Un piaillement, puis un autre... Ce fut comme une décharge électrique et Eve fut brusquement ramenée des années en avant, quittant le temps doré de son adolescence... Elle était de nouveau à Rainbow Island, meurtrie et blessée... Dans l'appartement d'Adam Knight qu'elle s'était apprêtée à quitter alors... Ce... C'était lui qui était là... Oui, c'était à lui qu'appartenait cette douce odeur qui enhivrait ses sens... Elle se souvient, l'oiseau, la boîte... Ses douze ans... Cette forte envie de vomir, ce malaise puis rien... Elle se souvenait qu'elle n'était pas chez elle et qu'elle s'était montrée de nouveau faible... L'oiseau.... L'oiseau...L'oiseau !!
    La jeune femme se réveilla pour de bon en sursaut, se redressant rapidement - elle en eut la tête qui tourna quelques instant - la couverture surs ses genoux ... Mon Dieu, qu'avait-elle fait ? Eve se prit la tête entre les mains, retenant un sanglot, pourquoi avait-elle envie de pleurer ? Il lui suffisait de partir...Oui, partir et ...Quitter l'oiseau ? Quitter le légiste ? Non ! Elle n'en avait pas envie... Son coeur battait fort, son souffle c'était accéléré.... Qu'avait-elle encore fait ? Un instant s'écoula, le silence s'était de nouveau imposé dans son esprit le temps qu'elle retrouve son calme frigide habituel... Oui, il fallait respirer et se calmer... Eve ramena doucement ses mains dans ses cheveux puis analysa son environnement. Ne faisant pas attention à Adam, pas tout de suite par ce que son regard se planta après un bref repérage sur la petite boite posée sur la table basse... Eve se pencha un peu, agitant le bras comme une enfant avant d'attraper avec délicatesse son oiseau... Son oiseau ? Etait-ce réellement le sien ? Posant la boîte sur ses genoux elle l'observa un moment en silence, on s'était occupé de lui, son aile avait été traité et il semblait plus en forme que tout à l'heure... Alors... Elle s'était trompée... Faible... Comme toujours...

    - ... Oi...Oiseau...

    Elle avait dit cela tel une petite fille tout en tournant la tête sur le côté c'est là qu'elle le vit pour de bon... Adam... Presque nez à nez avec l'Américain dont elle fixait les yeux verts, ouvrant les siens tels des soucoupes. Ses beaux yeux verts... Elle se sentait perdue...Perdue entre sa gêne, sa fierté qui lui criait de partir en courant et cette soudaine envie de... De tendresse.... Ce envie d'être prés de lui, qu'il la caresse comme il l'avait si bien fait la vielle, qu'il lui donne de... L'amour ? Non... Non..Non ! Ce n'était qu'une envie charnelle rien de plus, alors pourquoi ces grands yeux la faisait chavirer ? Humm... La gêne peut être, oui... Elle s'était mise dans de beaux draps... La Nippone brisa le charme en détournant la tête, sentant le rouge monter aux joues - il ne manquait plus que ça - et fixa de nouveau le petit oiseau dans son nid... Il l'était sauvé... Ils l'avaient sauvé. Et cette idée lui réchauffa le coeur, son petit coeur fragile... Elle aurait pu rester dans cette contemplation longtemps si son ventre n'avait pas encore une fois hurlé à l'aide... Eve tourna de nouveau la tête vers Adam, lentement, regagnant son visage froid et son regard éteint...

    - ... Quelle heure est-il...?

    si c'était bien ce qu'elle pensait, jamais elle ne se le pardonnerai, jamais...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adam Knight
• Médecin légiste & chasseur de primes - Esprit torturé - Gâchette facile ♥ •• Médecin légiste & chasseur de primes - Esprit torturé - Gâchette facile ♥ •
avatar

Masculin
Nombre de messages : 64
Humeur : Gnhein ?
Date d'inscription : 27/07/2008

Feuille de personnage
Relations:
Citation: C'est en buchant qu'on devient bucheur.
Situation: Célibataire

MessageSujet: Re: Le début de la fin... ?   Ven 23 Jan - 21:10

Eve avait commencé par marmonner et se tortiller doucement. Elle s'était étirée et avait marmonné encore, et encore un peu. Elle n'avait pas passé un sommeil des plus calmes, mais au moins il n'avait été ni agité, ni désagréable. Elle avait dû faire un rêve qui l'avait ramené des années en arrière, du moins c'est ce qu'avait déduit Adam en l'observant. Combien de temps l'avait-il observé ainsi ? Il n'en avait aucune idée et n'en avait que faire. Finalement, ce qui faisait l'intérêt d'un moment ce n'était pas sa durée, mais le plaisir ou le déplaisir qu'il avait apporté, ou ce qu'il avait permis de construire, de créer, d'améliorer ou, au contraire, de détruire. En considérant ce qu'il avait apporté pour le temps qu'il y avait passé, Adam aurait pu dire qu'il avait perdu son temps. Mais à bien y penser et sans se l'expliquer, il avait prit du plaisir à l'observer ainsi et à guetter ses moindres frémissements. Devenait-il voyeur ? Non, il ne se serait surement pas permis de jouer les voyeurs dans un moment pareil. Il avait simplement senti le fort désir de la protéger, de la soigner et de ... Il valait mieux arrêter les divagations. Finalement, il valait mieux de se dire qu'il était devenu voyeur.
Un marmonnement d'Eve devint un mot. Elle avait faim. Adam sourit et lui murmura qu'il allait chercher à manger lorsqu'il s'arrêta brutalement ; car Eve venait de se lever brutalement, et elle était maintenant assise sur le canapé, le visage contrit et la mine grave, blessée. Les yeux ronds, l'Américain observa sans oser agir, et la laissa passer le regard sur l'appartement et les couvertures. Comme tout à l'heure, elle n'avait même pas fait attention à lui. Lui échapperait-elle déjà ? Adam repoussa cette idée immédiatement en remarquant qu'elle faisait monter les sanglots dans sa gorge, sans qu'il puisse comprendre que ce n'était pas qu'un attachement qu'il s'était pourtant interdit ; c'était pire encore ; merveilleux, mais terrible pour lui ; terrible pour elle également, car elle se retrouverait en danger si on venait à vouloir la frapper pour l'atteindre. Les gangsters d'aujourd'hui n'avaient plus aucun égard ni aucun honneur. Ils frappaient la famille, les amis, les proches et tout ce qui comptait aux yeux de leurs ennemis pour les briser avant de les achever, lorsqu'ils en venaient à implorer qu'on leur ôte la vie.
Elle récupéra l'oiseau et elle le couva, le couvrit avec une telle affection qu'Adam en eut un léger sourire de tristesse. Jamais ils ne se témoigneraient autant d'affection, se disait-il, et cela apportait en lui un tel désarroi et une telle tristesse ... qu'il aurait préféré à cet instant être loin d'ici, si loin. Il sentait cette chose qu'il se refusait à admettre au fond de lui, sans pour autant l'accepter et y croire. L'amour n'existait pas chez lui.
Mais enfin un espoir perça son coeur, lorsqu'elle tourna son regard vers lui, enfin ; ces yeux rouges, si étranges, si différents et si attirants, si expressifs lorsqu'ils parlaient à sa place ; et elle le remerciait ... Adam aurait aimé que cet instant dure toujours. Car même si aucun d'eux n'était prêt à accepter cette idylle naissante, ces instants où ils plantaient leur regard dans celui de l'autre étaient d'un tel réconfort qu'ils se laissaient emporter dans leurs rêves. Ils puisaient dans cet amour silencieux et interdit, ils s'en nourrissaient et imaginaient une vie, dans un endroit lointain, avec ceux qui avaient disparu et ceux qui étaient morts. Ils imaginaient une vie faite de tranquillité, de paix et d'abnégation, de camaraderie et de petits moments simples, devant la télé entre amis ou autour d'une table, à la plage ou perdus en pleine forêt, s'insultant tout en sachant que ces jours de déambulation incertaine resteraient gravés dans leurs mémoires comme parmi les plus beaux moments de leurs vies. Et dans les rêves d'Adam, elles étaient là, sa mère, et Eve.
Mais la Japonaise avait brisé le charme et détourné les yeux. Ses joues étaient rouges et Adam le voyait bien, mais quelque chose avait changé. Quoi ? Que se passait-il ? Elle avait juste fini par se retourner vers lui, froide et sans émotion, par lui demander quelle heure il était. Le vide qui remplaça les espérances de l'Américain furent à la hauteur de sa déception. L'expression d'espérance dans ses yeux redevint ce mélange de dédain, d'impudeur et de défiance qui avait été sien ces dernières années, et qu'il ne serait pas prêt de déposer avant longtemps. Elle avait surement ruiné une chance qu'il s'ouvre à elle pour des jours, voire des semaines. Et c'est d'une voix irritée et expéditive qu'il lui répondit :

- 13h35 ; j'ai prévenu le boulot et j'ai soigné l'oiseau.

Sans prendre son temps et sans le moindre égard, il se releva et s'en alla vers la cuisine.

- Je vais te faire à manger. Reste assise, ça serait dommage que tu perdes l'équilibre et que tu écrases le petit.

Puis il disparut et on entendit des ustensiles de cuisine pris et posés sans ménagement. Si elle avait eu quelque chose à lui dire, il ne l'aurait pas écouté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.senatgalactique.com/index.php
Eve Nandemo
• Secrétaire Médicale & Tueuse à Gage - Ange Déchue - Beauté Mortelle ♥ •
• Secrétaire Médicale & Tueuse à Gage - Ange Déchue - Beauté Mortelle ♥ •
avatar

Féminin
Nombre de messages : 74
Habite à : Quelque part...
Occupations : Tuer & Tuer
Humeur : Hum...Qu\\\'est ce que tu me veux...?
Date d'inscription : 24/07/2008

Feuille de personnage
Relations:
Citation: Si ce que tu as à dire n'est pas aussi important que le silence alors tais-toi...
Situation: En couple

MessageSujet: Re: Le début de la fin... ?   Ven 23 Jan - 22:21

    Pourquoi cela faisait-il si mal ? Pourquoi était-ce si douloureux ? Tel une balle placée juste à côté du coeur et qui laissait souffrir le temps de quelques minutes interminables avant de vous détruire. Pourquoi ce regard, pourquoi ces mots étaient-il aussi blessant...Pourquoi cela lui avait-il donné envie de se recroqueviller sur elle même, comme avant ? C'était violent et douloureux, comme ces coups perpétuels qu'elle avait reçu durant de trop longues années... Cependant, Eve ne broncha pas, n'ouvrit pas la bouche pour protester ou se défendre...Non, elle sera seulement son oiseau contre elle et ferma réellement son visage. Elle était redevenue une forteresse imprenable sous les coups d'une agression si violente qu'elle en eut la gorge serrée. Elle n'avait pas fait exprès de redevenir comme cela quelques instants plutôt, elle ne l'avait pas réellement réalisé... Elle s'était seulement réfugier en elle-même, inconsciemment , sentant un danger l'approcher de trop près... Eve n'était plus que sa seule protection contre le monde extérieur mais... Ce qu'elle avait senti venait vraiment de l'extérieur ou seulement... De deux personnes qui sont rapprochés par la force inexplicable des sentiments communs ? Certainement, mais elle n'en avait pas le droit... Non, elle n'était plus comme ça aujourd'hui. L'ange noir n'avait plus d'attache, ni famille ni ami ni amour... L'amour, surtout pas... Surtout pas lui... Eve sentait qu'elle s'en voudrait longtemps si quoi que ce soit lui arrivait par sa faute. Et la raison de ce sentiment qui lui piquait la poitrine lui était inconnue. C'était là, au fond de son coeur... Et cette envie de ... De se laisser aller ? Mais elle en avait déjà fait trop, oui réellement et puis elle avait vu le résultat... De nouveau blessée, de nouveau meurtrie pour avoir été faible... Oui elle avait bien vu à quoi ça menait d'être faible , encore et toujours. Du moins c'était ce qu'elle avait cru voir. Savait-elle à quel point son visage neutre et son regard inexpressif pouvait être blessant ? Non, elle ne le savait pas, surtout quand elle ne réalisait qu'après coup que c'était pour cacher ce qu'elle ressentait réellement... En fait, elle n'avait rien su voir, ni rien su comprendre... Elle n'avait pas vu la lueur d'espoir, de bonheur ? Qui brillait dans les yeux d'Adam lorsqu'elle laissa un partie cachée, fragile et douloureuse d'elle même. Cette lueur d'espoir qui était la même pour tout les deux. Elle n'avait pas su entendre et comprendre ce qu'était réellement Adam au fond de son être, par ce que lui aussi était meurtri - ça elle l'avait senti, elle n'était pas si fermée aux autres finalement. Et, elle n'avait pas su voir un futur heureux dans ces yeux verts... Seulement perdue dans un océan d'émotions floue et inconnues ou plutôt oubliée et refoulée. Perdue dans son passé, son présent et dans la certitude d'un passé sombre, Eve était persuadée que ce serait une arme qui mettrait fin à tout cela... Une arme qui ne serait pas forcément celle de ses ennemis, elle s'était dit que lorsque le jour viendra, son cauchemar s'arrêterait enfin et par sa main...

    Eve resta quelques instants sans bouger, restant assise sur ce canapé, le petit oiseau piaillant calmement entre ses mains... Le visage fermé et le regard sombre, elle n'écoutait plus rien, elle ne voulait plus rien entendre seulement les battements de son coeur et ces mots tranchant résonner dans sa tête. Ne plus rien voir aussi, pas même son petit oiseau, ne pas écouter les bruits dans la cuisine... Il n'y avait plus que ce regard.... Elle aussi était-elle aussi blessante, méchante ...? Lorsqu'elle ne le souhaitait pas du moins... Cela faisait mal et lui avait serré la gorge et de nouveau noué l'estomac... Encore le silence, puis elle sorti de cet état second, elle se rendit compte qu'elle avait bougé. Se repliant sur le canapé serrant avec...Amour ? Avec beaucoup d'affection son oiseau... Comme avant...Comme avant... Elle avait l'oiseau maintenant non ? Elle avait l'oiseau, mais Eve se sentait, se savait tellement pitoyable. Pourquoi est ce qu'elle se comportait ainsi ? Se cloitrant chez un homme qu'elle connaissait à peine mais qui semblait ... S'être installé en elle sans qu'elle ne le sache ? Autre fois, s'il avait un autre, elle serait déjà loin... Partie, envolée sans que quoi que soit ne la retienne.... Alors pourquoi...? Ces mots l'avaient blessé, mais ne l'avait-elle pas cherché après tout ? Non ! Elle était ce qu'elle était et s'il avait agi ainsi c'est que cet attachement - qu'elle se refusait catégoriquement à accepter - n'était pas réciproque... Hum, oui certainement. Après manger elle partirai et le laisserai en paix... Elle ne changerait pas, elle retournait à son quotidien sanglant et solitaire. C'était ainsi que devait tourner le reste de sa vie, la fausse routine, un peu de sexe et des morts sur sa conscience... Encore faut-il qu'elle en possède encore une... En attendant... Elle se redressa, posant l'oiseau dans sa boîte qu'elle remit sur la table basse, et attrapa sa longue écharpe qu'Adam avait déposé à ses côtés. Sa dernière phrase résonna dans son esprit et se planta dans son coeur tel une lame froide, pourquoi encore était-ce si douloureux...? Il ne tenait pas à elle, c'était toujours ainsi... Elle n'était que les fesses d'une relation qui ne devait pas durer et elle s'y était fait... Pourquoi avait-elle pu croire au fond elle qu'un changement aurait été possible... En tout cas, ceci était noté en elle et sa rancune s'occupa d'entretenir ce coup de poignard. C'était si douloureux... Elle mit sur le coup de la douleur le fait qu'elle se parte pas en courant, rien n'avait changé... Rien ne changerai autour d'elle mais.. En elle ? Est ce que la tempête s'arrêtera enfin d'elle même ? Juste l'espace d'un jour...? Peut être ou non. En tout cas, elle se dirigea vers la terrasse, là où elle avait trouvait son oiseau, serrant son écharpe tel un doudou. Une petite fille serrant son bien le plus cher, un de ses derniers souvenirs matériel avec eux... C'était son doudou...C'était étrange, comme ci elle revenait peu à peu des années en arrière depuis l'accident de l'oiseau... Pourquoi revenir vers cette terrasse ? La vue l'attirait, le vide sous ses pieds lui donnait envie de s'envoler... Cette terrasse était devenue son asile, un lieu de paix... Une paix de quelques instants, jusqu'à ce qu'elle quitte cet endroit... Jusqu'à ce qu'elle le quitte, à contre coeur. Un dernier regard vers la boite, vérifiant que son oisillon allait bien et si elle ne luttait pas pour refouler la boule au fond de sa gorge, elle aurait peut être souris en le voyait dormir... Mais non. Elle se contenant de serrer plus fort son écharpe et de partir sur la terrasse, ne lançant même pas un regard vers la cuisine, vers lui... Elle ne voulait plus croiser ce regard vert qui la faisait frémir...Elle ne voulait plus être blessée pour rien. Mais avait-elle été blessée pour rien ?

    Ouvrant la porte fenêtre et faisant bien attention à la fermer correctement derrière, Eve profita de la brise du vent. Sa peau pâle et peu couverte frémi sous la caresse fraîche, l'air était devenu humide et le peu de soleil de la journée s'était caché derrière des nuages gris... Eve aimait ça, cette promesse de la pluie ou encore de la neige ? Le soleil était parti et les nuages étaient venus la voir... Même si elle préférait l'obscure clarté d'une nuit étoilée, c'était mieux que le soleil. Eve alla tout près de la rambarde, au même endroit que tout à l'heure... Se penchant encore dangereusement, délicieusement attirée par le vide... Elle se sentait si puissante de là haut...Si elle avait eu des ailes, elle les aurait déployé et serait partie au loin, mais elle n'en avait pas... Et cela ne fit qu'ajouter cette envie de faire sortir cette boule qui lui barrait la gorge... A la place, se croyant seule, elle laissa un peu la Eve d'avant ressortir... Elle s'essaya tout d'abord sur le sol puis fini par s'allonger sur le dos, observant ces gros nuages annonciateur de la pluie... Serrant le tissu blanc et doux de son écharpe contre elle. C'était un cadeau de ses frères, des seuls qu'elle avait réellement aimait durant tout son parcours....Jusqu'à présent... Cela lui rappela ces moments où ils étaient en colère contre elle... Eve avait toujours ressenti cette même douleur, cette même culpabilité qui la rongeait à la rendre malade...Oui, elle se souvient encore de la douleur que pouvaient produire des mots, un regard... Eve se souvint aussi la réaction qu'elle avait dans ces moments là, elle se repliait sur elle même, ne parlait plus, ne mangeait plus et se contentait de serrer quelque chose contre elle.... C'était la preuve concrète de son manque d'amour et de sa peur de ... La solitude ? Oui, elle en avait tellement peur autrefois. Aujourd'hui, elle était devenue une amie, elle avait apprit à vivre avec et à s'en faire une alliée... Car seule, loin des autres humains on ne souffrait pas... Eve ne souffrait pas... C'était mieux que de souffrir... Seule... Seule... La Japonaise continua de fixer le ciel devenant sombre, la pluie était là... Elle ferma les yeux et laissa couler le long de ses joues ces larmes froides.... Oui, la pluie était là...Il pleuvait...Et Eve laissa ses petites larmes se joindre à la pluie qui l'accompagnait dans son... Chagrin ? Dans la peine d'avoir était faible... La souffrance d'une nouvelle blessure... La douleur d'un avenir incertain, un avenir qui ne rimait plus avec solitude sans qu'elle ne l'accepte encore... Elle laissa la pluie amie pleurer avec elle... C'était douloureux, si douloureux... Pourquoi se renvoyait-elle toujours des années en arrières ? Encore et toujours, toujours plus loin... Pour finalement arriver à la conclusion qu'elle n'aurait jamais du exister... Car depuis le premier jour elle n'avait était accompagnée par la solitude et le malheur, c'était ainsi... Et dès que quelque chose de moins sombre que son existence l'approchait de trop près, cela partait en fumée... C'était toujours ainsi, ce serait toujours ainsi... Oui...Toujours, toujours...


    - Tu n'es qu'une idiote... Que fais-tu avec nous si c'est pour être ainsi..
    - .... Je te déteste ...
    - ... Eve... Attends... !


    L'espoir n'existait plus... Non...Non... Chaque fois qu'elle lui courrait après il s'enfuyait de nouveau, alors pourquoi lui faire confiance ? Non.. C'était à lui de lui tendre la main, elle... Elle ne ferai plus le premier pas... Elle n'avait jamais su comment faire, comment être ce qu'il fallait être... Elle avait toujours été en marge avec ce qu'on demandait d'elle... Personne, personne et rien ne restait à ses côtés bien longtemps et cela par sa faute...Alors pourquoi tenter ? Pourquoi espérer ? Pourquoi y croire ? Non, l'espoir était parti au loin... Disparu dans un regard et une larme... Il pleuvait ce jour là...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adam Knight
• Médecin légiste & chasseur de primes - Esprit torturé - Gâchette facile ♥ •• Médecin légiste & chasseur de primes - Esprit torturé - Gâchette facile ♥ •
avatar

Masculin
Nombre de messages : 64
Humeur : Gnhein ?
Date d'inscription : 27/07/2008

Feuille de personnage
Relations:
Citation: C'est en buchant qu'on devient bucheur.
Situation: Célibataire

MessageSujet: Re: Le début de la fin... ?   Sam 24 Jan - 0:34

Adam ne comprenait pas pourquoi il se donnait tellement de mal pour préparer un repas à quelqu'un qui l'avait tant blessé, ni pourquoi il ne ressentait déjà plus rien de mal au fond de lui. Certes, il sentait ce vide au fond de lui, cette sensation de s'être trompé une fois encore, cette impression qu'elle le tenait loin de son coeur, qu'elle ne voulait pas de lui. En ces instants il se souvenait encore de ces initiales et de ce coeur gravés dans un tronc d'arbre. Mais ça n'était pas ça, du moins l'espérait-il. Il ne l'aimait pas, mais il avait conscience de s'y être attaché malgré tous ses efforts. Pourquoi s'était-il attaché et pourquoi son coeur s'accrochait-il à elle alors qu'elle ne faisait que le faire espérer avant de mieux le renvoyer paître ? C'était sadique, cruel, dégueulasse ! Il n'avait pas de mots pour traduire à quel point il était meurtri chaque fois qu'elle le regardait ainsi et le renvoyait à ses petites affaires ... Il était perdu, et Dieu qu'il détestait ça ! Il détestait l'idée de se faire jeter une fois encore et de se retrouver seul avec le souvenir de l'odeur de l'autre pour le tourmenter encore, encore et encore. Il ne pouvait pas supporter l'idée qu'elle aussi joue avec lui et se joue de lui, qu'elle cherche à l'attacher à elle avant de le briser. Il avait vu ce chagrin en elle, était-ce une déception passée qui la poussait à briser tous les hommes un rien entreprenants qu'elle croisait ? Etait-ce simplement une vengeance personnelle, était-ce ça cette lueur vengeresse qu'il avait su voir en elle ?
Ou bien se trompait-il sur tout la ligne ? Est-ce que c'était le chagrin qui la bloquait ainsi ? Avait-il mal fait de réagir ainsi, sans le vouloir mais du plus profond de son coeur ? Comment fallait-il qu'il réagisse ? Pouvait-il bien réagir après un coup pareil ? Est-ce que son propre chagrin lui permettrait de le faire, d'effacer cette peur viscérale, cette sensation d'insécurité qu'il ressentait si souvent ? Il savait son coeur fragile, il le savait portant une armure du plus dur alliage, fier et solide dans son sarcophage d'acier froid, mais il le savait aussi mou et vulnérable en-dessous, sanguinolent, détruit, blessé et martyrisé. Il le savait ouvert à vif à jamais, il pouvait voir cette plaie béante rien qu'en ouvrant les yeux, cette plaie que nul ne pourrait soigner et qui l'avait fait tuer, il y a si longtemps déjà, pour calmer la douleur. En fermant les yeux, il voyait son coeur déchiré et les innombrables tributs de sang versés durant ces dernières années. Bientôt dix ans ... Dix ans peut-être déjà qu'il avait réduit la tête de son géniteur en viande hachée avec un 9mm Parabellum. Il ne savait plus quand cela s'était passé exactement. Il se souvenait toutes ces personnes qui méritaient de mourir étouffées dans leur propre sang, elles pesaient sur sa conscience mais n'arrivaient jamais à l'atteindre, mais il ne se souvenait jamais du moment. Depuis cet instant où il avait retrouvé sa mère morte près de la table, la Terre avait arrêté de tourner, et sa vengeance ne connaissait ni temps ni lieu. Partout où il allait et quoi qu'il fasse, il la sentait près de lui, qui lui rappelait toute la douleur, toute cette horreur que pouvaient apporter les autres. Il sentait son coeur le supplier de ne plus l'exposer et sa conscience lui murmurer de continuer jusqu'à ce que sa vie s'éteigne ... mais alors d'où venait ce manque profond ? Ce manque qui avait su égaler celui qu'il ressentait pour sa mère, qui arrivait à le faire tant douter, tant réfléchir ...
Que devait-il faire à présent ? Il fallait qu'il se fasse une raison, car si Eve ne l'aimait pas, il n'aurait rien à espérer et rien à regretter. Pourtant, ses tripes lui disaient que s'il ne la retrouvait pas dans le salon, il ne pourrait y survivre. Pourquoi ne pourrait-il pas y survivre ?

* Je ne l'aime pas, je ne l'aime pas ... *

Il ne cessait de se répéter cela, et il doutait sincèrement de l'aimer, mais quelque chose en lui lui criait qu'il ne saurait plus se passer d'elle. Sa main tremblait lorsqu'il fit glisser les oeufs et le bacon sur l'assiette. Il ne savait vraiment pas si elle aimerait, mais il s'était dit que lui faire goûter un de ses plats favoris ... Quelle idée de lui faire un de ses plats favoris ! Il ne l'aimait pas - du moins le pensait-il - et pensait ne rien avoir à attendre de cette histoire seulement plus déroutante que les autres. Alors pourquoi, par Saint Georges et les couilles de Saint Pierre, pourquoi cherchait-il tant à la garder près de lui ? Pourquoi sentait-il qu'elle allait supplanter sa mère dans son coeur, alors qu'il avait ressenti pour sa mère tant d'amour filial ... ? Il se refusait à penser qu'il pouvait l'aimer alors que tout criait qu'il l'aimait déjà, et peut-être plus qu'il ne pouvait l'imaginer.
Il se rendit dans le salon mais ne passa pas la porte de la cuisine. Il se figea et posa l'assiette sur le meuble le plus proche pour éviter de la laisser tomber à terre. Son regard était devenu vitreux. Il observa le canapé vide, l'appartement silencieux troublé seulement par le son des gouttes de pluie sur la baie vitrée. C'était comme si le temps s'était arrêté, si la vie s'était éteinte, et lui aussi songea au plus profond de lui-même à la mort. Jamais il n'aurait pu imaginer qu'il aurait réagi ainsi à sa disparition. Jamas il n'aurait imaginé que son armure ait pu éclater face à cet instant souvent vécu, si anodin. Cet évènement venait de le briser alors que rien ne l'y avait préparé. Il avançait en faisant traîner ses pas. La douleur était terrible, insupportable, il avait du mal à respirer, c'est même à peine s'il parvenait encore à respirer. Il sentait les larmes perler à ses yeux, sa vue était brouillée, brumeuse. Il s'avança jusqu'à la boîte à chaussures et fut surpris - c'était peu de le dire - de voir l'oiseau encore là, endormi, paisible. Il aurait pourtant juré qu'elle ne pourrait partir sans lui, et un espoir fou et vain naquit en lui à nouveau. Il étouffa de justesse un sanglot et se calma, essuyant ses yeux noyés de larmes et se forçant à respirer fort pour réprimer la douleur, rouvrir sa trachée, continuer de respirer. Il fallait qu'il vive, car même si elle s'en était allée, il devrait rester pour s'occuper de l'oiseau. Son 9mm resterait dans sa cachette pendant un instant encore ...
Adam s'était repris, du moins autant que faire se pouvait. Il se sentait toujours triste, seul et désarmé, il ne pouvait toujours pas penser et réfléchir, mais il arrivait à percevoir son environnement. La pluie l'attirait comme un écho à ses larmes, les gouttes d'eau formaient un rideau translucide sur la surface plane et il s'en approcha avec une fascination des premiers jours et un irrésistible besoin de compagnie. En cet instant, la pluie était une meilleure conseillère que n'importe quelle autre et était sans doute la seule à qui il pouvait se confier. Il se traina jusqu'à la baie vitrée et s'appuya contre elle. Il sentit son contact froid et placide et comprit que, bien souvent, les apparences étaient trompeuses.

* Et Eve aussi ... *

Soudain son esprit s'éclaircit, et c'est à cet instant même qu'il aperçut la silhouette d'Eve, non, de sa Eve à lui, dehors sur la terrasse, allongée. Et la baie n'était pas fermée. L'esprit de l'Américain ne fit qu'un tour et son coeur le poussa à ouvrir et à s'engager sur la terrasse d'un pas lent. Il l'observa pleurant sous la pluie. Elle était gelée - la pluie - et les larmes d'Eve rendaient ses yeux rouges. Adam ne réfléchit pas et s'allongea à côté d'elle. Lui aussi regarda le nuages sombres et la pluie tomber sur son visage et lui aussi ressentit le poids du monde tirer ses tensions hors de lui. Lui aussi versa ses propres larmes. Il se tourna vers la Japonaise et la ceintura de son bras en blottissant sa tête contre son épaule. Il ne dit rien tout d'abord, mais les mots vinrent seuls, sans aide aucune, et il dit lentement :

- Mon coeur me joue des tours avec toi, Eve. J'ai du mal à me les expliquer. Tout ce que je sais, c'est que je souffre en songeant à ton absence. Je souffre de te voir refuser de t'ouvrir à moi, de te voir refuser de faire preuve de faiblesse ou de souffrir lorsque je suis là. Je ne suis pas là pour te juger Eve, et si je sais une chose, c'est que je préfère vivre en t'aidant à supporter le fardeau qui te pèse qu'en restant si loin de toi. Je ne te demande rien, sinon de ... me faire confiance ...

Sa gorge se noua et c'est comme si la dernière phrase allait sortir en dépassant une force qui l'oppressait au plus haut point.

- Moi, je veux avoir confiance en toi.

Et sa main tremblait lorsqu'il la passa sur la joue d'Eve. Il sentit leur tiédeur, celle de ses larmes. Et il la caressa un instant avec douceur, avant de lui tourner la tête sans force aucune, autant dire qu'elle l'avait tourné elle aussi, peut-être dans un dernier et mince espoir. Leurs regards se croisèrent et ils comprirent à quel point la réticence d'Eve à s'ouvrir et la difficulté d'Adam à exposer son coeur les avait blessé tous deux. En ouvrant leurs coeurs en grand, ils auraient tout de suite compris qu'ils s'aimaient, mais ce qu'ils ressentaient là les submergea bien assez pour que leurs lèvres se joignent en un baiser doux et câlin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.senatgalactique.com/index.php
Eve Nandemo
• Secrétaire Médicale & Tueuse à Gage - Ange Déchue - Beauté Mortelle ♥ •
• Secrétaire Médicale & Tueuse à Gage - Ange Déchue - Beauté Mortelle ♥ •
avatar

Féminin
Nombre de messages : 74
Habite à : Quelque part...
Occupations : Tuer & Tuer
Humeur : Hum...Qu\\\'est ce que tu me veux...?
Date d'inscription : 24/07/2008

Feuille de personnage
Relations:
Citation: Si ce que tu as à dire n'est pas aussi important que le silence alors tais-toi...
Situation: En couple

MessageSujet: Re: Le début de la fin... ?   Dim 25 Jan - 0:29

    Instant de faiblesse, encore et toujours... Instant de solitude, un instant intime avec la pluie qui lavait ses larmes sur ses joues rouges... Seule, seule... Encore et toujours, ce mot résonnait dans son esprit, solitude... La solitude l'avait de nouveau étreinte et caressait la peine qui lui avait volé son coeur, c'était toujours ainsi... La voix sèche et dure d'Adam, cassante, tellement cassante lui donnait envie de vomir et cela était insupportable... Pourquoi ressentir autant de peine pour une phrase.. Une simple phrase qui faisait tellement mal... Savait-il au moins à quel point cela pouvait être blessant, comment une phrase pouvait vous briser de l'intérieur ? Oui certainement, il devait le savoir... Et même si au fond d'elle, Eve voulait lui en vouloir, hurler et partir loin... Courir aussi loin qu'elle le pouvait, elle était restée là... Allongée sur cette terrasse à vider son... Chagrin ? Pourquoi éprouver du chagrin pour cet homme... Pourquoi rester ici...? Et surtout, pourquoi ces mots l'avaient... Autant blessée ? Pourquoi... Combien de temps resta - t- elle allongée sur cette terrasse ? Pleurant silencieusement, laissant aller ses larmes avec la pluie qui rinçait sans s'arrêter son visage, son corps souillé... Cette pluie qui lavait son âme et son coeur... Cela allait passer, cela passera et quand elle pourra de nouveau se lever, Eve quittera cet appartement pour ne plus jamais y revenir... Déménager peut être ? Peut être... Déménager pour un homme... Un homme qui ne voulait pas la tuer pourtant - et encore ne l'avait-il pas déjà fais ? N'avait-il pas déjà détruit une petite partie d'Eve ? - mais l'optique de fuir était apparu dans son esprit comme une évidence. S'en aller de cet homme qui était devenu, sans qu'elle ne le souhaite, une attache... Et ne réalisait pas encore à quel point il serait difficile pour elle de s'en séparer... Sous cette pluie où elle laissait exprimer son chagrin, soumise à quelques spasmes nerveux, elle se mettait à le haïr, autant qu'elle même ...Le rattacher à ceux qui l'avaient brisé.. Oui, ils l'avaient détruite et elle avait souffert en silence... Mais... Pourquoi Eve se mettait aussi à associer Adam à ceux qui l'avaient fait sourire ? Qui l'avaient fait rire....Pourquoi... Il n'était qu'un homme parmi tant d'autre... Un homme dont elle devait se séparer avant que .... Le pire n'arrive... Et c'était certainement le cas, il représentait le pire et le meilleur... Il n'était qu'un homme qu'elle étai en train de pleurer sous une pluie battante... Eve attraperai certainement mal... Sous cette armure de glace, derrière ce mur inébranlable, se cachait un être fragile, si fragile... Elle avait fini parle détester autant qu'elle se détester, l'aimer - même si elle ne voulait toujours pas réaliser l'impact de ce mot - plus qu'elle ne s'aimait elle même.
    Le temps continuer de s'écouler, allant avec cette pluie et les sentiments qui l'oppressaient... Pourquoi l'idée de partir la rendait presque malade... Pourquoi...Pourquoi...? Elle ne s'était jamais autant questionnée pour un homme... Un homme qui avait fait chaviré son coeur dès les premiers contact, cela elle ne pouvait l'accepter... Pour son bien, pour leur bien à tout les deux. La vie était quelque chose de si complexe, l'existence en elle même était une chose si compliquée .. Faite de douleur et de souffrance mais.. Aussi de joie... Oui aussi de joie.. Par ce que si elle avait eu un parcours difficile, elle avait aussi apprit à rire et à ...Aimer... Oui, avec eux. Le temps s'écoulait à son rythme et les évènements arrivaient quand ils devaient arriver... C'était ainsi... Et on se devait de tenir le coup , de survivre... Pour réaliser nos rêves et nos buts... Et son but à elle n'était fait que de solitude et de sang... Et pourtant... La pluie lavait sa peine et emportait avec elle ces sentiments flous, cette haine et cette envie de partir... Eve devait retrouver son calme et reprendre ses esprits, elle ne devait pas faiblir... Elle ne devait pas faiblir...Une fois calmée, elle saurait quoi faire , elle saurait comment agir. Par ce qu'au fond 'elle, Eve savait qu'il serait dommage de quitter cette île. Ainsi, elle continua de laisser aller ses larmes sous cette pluie froide, seule sur cette terrasse...Seule ou presque... Tout devait arriver quand l'heure était venue... Il pleuvait ce jour-là, l'espoir ne rimait pas toujours avec le beau temps... Tout devait arriver... C'était ainsi et Eve se laissa bercer par le clapotis de l'eau , finalement elle avait eu raison de ne pas quitter cet endroit, la pluie avait toujours été annonciatrice de jours meilleurs...


    - Eve ! Eve ! Arrête, tu ne sais pas nager... !
    - La mort doit être une amie agréable...
    - Excuse moi... Je ne savais pas à quel point ces mots pouvaient blesser, ne fais pas de bêtises...

    Elle était comme hypnotisée par le son apaisant de l'eau qui tombait avec violence sur le sol glacé. Eve avait toujours aimé l'eau, elle avait toujours apprécié de voir la pluie tomber, c'était un moyen d'évasion... Partir avec la pluie, couler comme cette eau qui glissait sur le sol sans s'arrêter, ne se souciant des obstacles... Elle n'entendit pas la porte-fenêtre s'ouvrir... Elle ne capta pas les pas lent d'Adam sur le sol... Non... Elle ne s'en soucia pas tout de suite, profitant de ses derniers instants de solitude pour terminer de déverser sur le sol son chagrin... Un dernier spasme, un dernier souffle avant de le sentir... Oui, le sentir s'allonger à côté d'elle, contre elle... Son coeur se mit à battre plus fort, pourquoi ? Pourquoi s'emballait-il ? Ce n'était que lui... Ce n'était que lui et pourtant... Elle sentait son coeur faire des bonds dans sa poitrine, s'emballer et battre aussi fort qu'il le pouvait... Comme-ci celui-ci voulait qu'Adam l'entende... Cependant, elle n'ouvrit pas les yeux, serrant les lèvres, voulant encore profiter de sa solitude brisée... Si sa rancoeur se mêlait avec cette envie de l'avoir près d'elle, Eve ne bougea pas... Ses larmes continuaient de couler, cette fois-ci en silence... Ce n'était plus des larmes de tristesse et de haine... Non... C'était autre chose...Un sentiment plus doux, un sentiment encore flou et qu'elle ne voulait comprendre...

    - Reviens, prends ma main...
    - Est ce que tu mens...?

    Elle continua de garder ses yeux clos, même s'il l'avait pris par la taille... La serrant contre lui, la protégeant de son corps et lui murmurant des mots tellement doux à l'oreille, contrastant avec ceux de tout à l'heure... Mais... Devait-elle y croire ? devait-elle s'aventurer sur cette pente si dangereuse de... L'espoir ? Non c'était autre chose... Devait-elle lui faire confiance ? Ne recommencerai-t-il pas plus tard ? Et si ce n'était qu'un leurre...? Et si... Et si... Eve ne voulait pas, ne devait pas , se laisser aller... Le bonheur lui était interdit et pourtant... Elle s'était mise à trembler, le froid n'était pas le seul motif, et serra les poings... Elle avait peur... Oui, combien de fois avait-elle été trahi ? Abandonnée ? Même par ceux qui avaient représenté toute sa vie... Mais... N'y avait-elle pas cru aussi ? A ce bonheur éternel qui lui tendait les bras ? Elle avait saisit la main qu'on lui tendait à une époque, elle avait osé ... C'était la seule fois d'ailleurs, la seule et unique... C'était ce qu'elle s'était juré, pour se protéger, de ne plus faire confiance... Mais... Pourquoi cela était-il aussi tentant ? Pourquoi tout son être la poussait à saisir la main que lui tendait Adam ? Peut être par ce qu'elle sentait que lui aussi, avait besoin qu'on lui tende la main... Son coeur était prêt à exploser, elle était prête à perdre la raison... C'était si confus... Mais son souffle chaud et sa voix étaient la promesse d'un avenir différent, la promesse d'une solitude partagée... Eve se sentait doucement basculer dans quelque chose qu'elle avait toujours fuit... Et cela n'était pas si désagréable mais était certainement dangereux... Pour lui et pour elle.. Mais... N'avait-elle pas juré de finir sa vengeance ? Oui, elle s'était jurée de ne pas mourir avant d'avoir vengé ses frère et ainsi retrouver la paix... Et cette promesse elle la tiendrai, oui, elle devait la tenir...C'était son but... Alors... Etait-ce une erreur de se laisser emporter avec lui ? Elle, reine de la nuit, solitaire et femme fatale, osait croire en ces douces paroles...Elle se laissait emporter en enfer, à moins que ce ne soit vers le paradis...Oui, l'enfer lui appartenait, c'était sa demeure depuis sa venue au monde...Elle y était déjà... Une dernière larme, un dernier souffle, et elle fini par tomber avec lui. Il pleuvait ce jour là.
    Ainsi, ouvrant doucement les yeux alors qu'elle tournait la tête doucement pour croiser ce regard vert, elle comprit qu'elle ne devait pas regretter cet instant... Elle lut qu'ils étaient tout les deux des enfants perdus et meurtris, elle comprit enfin qu'ils n'étaient pas si différent... Elle comprit que la promesse d'Adam était sincère, cet appel vers un avenir meilleur... Ils devaient saisir cette occasion ensemble, saisir cette main tendue...


    - Je t'aime petite soeur...
    - ... Nous resterons toujours ensemble ...?
    - Hai.

    Ils tremblaient tout les deux, ils avaient tout le deux peur de cet avenir incertain et dangereux... Mais ils avaient décidé d'y croire et d'avancer ensemble... L'idée de quitter l'île s'était envolée et... L'idée de quitter ce monde le jour où tout serait fini avait commencé à déployer ses ailes... Même s'ils continuaient à refuser d'admettre l'idée d'être attachés l'un à l'autre, il ne se quitteraient jamais... Non, jamais, c'était la première promesse de leur regard empli d'espoir et de ce baiser tendre. Après cet échange, sans un mot, Eve replia les jambes, se tournant sur le côté en lui faisant face. En position foetale, ses genoux contre son ventre et ses jambes contre le sien, elle enroula la tête d'Adan entre ses bras et la posa contre sa poitrine... Tout près de son coeur... Un instant de paix dans les ténèbres, une étoile dans la nuit... Un baiser avant un adieu, un sourire dans l'ombre, une main tendue... Un souffle puis un murmure au creux de son oreille, les joues rouge et le coeur débordant de sentiments inconnus, oubliés...

    - Arigatô...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adam Knight
• Médecin légiste & chasseur de primes - Esprit torturé - Gâchette facile ♥ •• Médecin légiste & chasseur de primes - Esprit torturé - Gâchette facile ♥ •
avatar

Masculin
Nombre de messages : 64
Humeur : Gnhein ?
Date d'inscription : 27/07/2008

Feuille de personnage
Relations:
Citation: C'est en buchant qu'on devient bucheur.
Situation: Célibataire

MessageSujet: Re: Le début de la fin... ?   Lun 26 Jan - 22:31

]New York[ Le Bronx, 19 ans plus tôt ...
- ... Mum ?

Il faisait déjà nuit et il faisait froid à New York en cette saison. Adam avait beau être emmitouflé dans trois couches de vêtements chauds, il avait peur pour sa mère. Elle s'était arrêtée sur un parking et avait laissé le moteur tourner. Ses doigts étaient devenus tous blancs et elle n'avait plus rien dit, fixant la ligne d'horizon droit devant elle. Le petit garçon avait éteint la radio comme s'il avait instinctivement su que cela valait mieux - il le savait, il avait l'habitude de ces moments-là. Il savait aussi quand il fallait se taire et quand il était temps de parler et de la sortir de ses rêves. Il savait lorsque venait le moment où elle répondrait peut-être et où il pourrait la réconforter. Il n'aimait pas voir souffrir sa jolie maman, mais il devait bien avouer qu'il aimait la réconforter et la prendre dans ses petits bras - du moins autant que possible. Cette fois elle ne répondit pas. Il était un poil trop tôt. Il lui fallait attendre encore un petit peu, qu'elle soit vraiment en condition. La psychanalyse n'est pas une science exacte après tout. Allez ! Il faudrait bien tenter ...

- ... Mum ?

Elle ne tourna pas la tête, mais Adam savait que c'était seulement pour qu'il ne voit pas ses blessures. Il en avait vu plus d'une fois de toute façon. Quelquefois, comme aujourd'hui, Mr. Daddy frappait plus fort que d'habitude. Il avait toujours une raison : cette fois c'était parce qu'il avait gratté l'aile de sa voiture et qu'il avait besoin d'extérioriser son stress. Mais à chaque fois, c'était plus fort que d'habitude. Adam savait que les parents des autres ne se tapaient pas ... enfin pas tous, du moins jamais comme ça. Il se demandait néanmoins si plus on aimait, plus on tapait. Il avait quatre ans et il pensait qu'aimer quelqu'un comme un mari ou une épouse c'était forcément se taper de temps en temps. Ses parents devaient s'aimer très fort, parce que sa maman ne partait jamais et ne disait jamais rien. C'était bizarre ... Il espérait pouvoir comprendre les adultes un jour. Et pourquoi lui aimait-il tant faire des câlins à sa maman ? Etait-ce la différence entre aimer comme un enfant sa mère et aimer comme un homme une femme ?
En tout cas, il savait maintenant qu'il pouvait parler.

- You'd have to go to the hospital mum.
- I'm fine, my son, I'm fine.

Elle tentait de sourire, mais ça lui était douloureux et elle ne voulait toujours pas tourner la tête. Alors Adam se détacha et la força à tourner la tête. Elle avait la lèvre ouverte et un oeil fermé, tout noir. Elle avait beaucoup saigné du nez et son menton avait gratté par terre. Sans un mot, le petit garçon prit un mouchoir propre et essuya les contusions délicatement en prenant son temps ; et sa mère se laissa faire, bouleversée, à la fois fière et honteuse.

- Tomorrow, you'll go to the hospital and call your friend for getting medics. We don't have anymore at home.
- Adam ! ... Owh ... Euh ...

Elle s'était fait mal en ouvrant la bouche trop fort, et le garçon essuya le sang qui coulait en petit filet. Il sourit et se força à sourire pour sa mère, attendant qu'elle s'exprime, enfin.

- Thanks ...
- That's nothing. I love you mum.
- I love you too junior.

Alors il écarta les bras et serra sa mère aussi fort qu'il le pouvait. Elle pleurait enfin, et ils repartirent avant minuit. Elle avait repris le volant après qu'Adam ait rallumé la radio et se soit rattaché. C'était il y a si longtemps ...


]Rainbow Creek[ Appartement d'Adam, 14h.
C'était il y a si longtemps que Adam se demandait pourquoi il y repensait, et surtout pourquoi il repensait à cet instant précis à ce moment de sa vie. Il ignorait combien de temps il avait passé contre la poitrine d'Eve, ses jambes contre lui. Il se demandait s'ils avaient passé beaucoup de temps sous la pluie battante, à attendre que leur trouble passe. S'il n'était pas encore passé totalement, Adam se sentait d'attaque pour repartir. Pourtant il ne voulait pas briser cet instant. Il avait senti le cœur de la Japonaise battre tout près de son oreille. Il l'avait entendu battre à tout rompre puis s'apaiser, doucement, comme celui de sa maman. Elle avait eu mal, même si ça ne se voyait pas. Il l'avait blessé à l'intérieur, mais elle avait accepté de passer l'éponge. En tout cas, lui ne douterait plus de son affection si jamais elle redevenait froide comme elle l'était devenue tout à l'heure. Il avait compris ce que c'était maintenant : elle avait eu très mal, et il lui faudrait attendre encore un peu. Il lui faudrait attendre, le temps qu'elle accepte de parler. Ca ne serait peut-être jamais, mais il ne pouvait qu'attendre.

- Atchhhhhîî !!

Adam sursauta brutalement lorsqu'Eve éternua sans prévenir. Il se redressa, les yeux ronds, le cœur battant. L'Américain était trop sur ses gardes et il avait souvent ce genre de réflexes lorsqu'un évènement imprévu et soudain avait lieu ... comme maintenant. Il regarda la jeune femme qui fit mine de n'avoir rien fait ni entendu, le fixant du coin de l'œil comme s'il avait vu un fantôme. Mais non, il ne devait pas se laisser avoir : elle avait éternué, et si elle prenait froid - ce qui était sûrement déjà le cas - elle tomberait malade. Elle resterait peut-être ici pour qu'il puisse s'occuper de l'oiseau et d'elle en même temps ... Mais qu'est-ce que c'était que cette réflexion ? Ah ! il ne manquait plus qu'il se transforme en boniche. Et bien, soit. S'il le fallait, il la soignerait. En attendant, il fallait bien la rentrer pour qu'ils se sèchent. Et puis il y avait ce bacon et ces omelettes qui attendaient ...

- Il faut qu'on rentre, Eve. On va attraper la mort et puis ... il y a à manger dedans.

L'Américain avait sourit à ces dernières paroles et, comme il voyait que ça avait eu l'effet escompté sur la Japonaise, il la releva délicatement et la fit rentrer sans empressement. Ils trempèrent la moitié du séjour en allant vers la salle de bains et, une fois à l'intérieur, Adam ferma la porte pour conserver la chaleur autant que possible et se déshabilla. Il n'avait pas tout de suite songé aux arrières-pensées que pouvait avoir Eve et, alors qu'il allait retirer son boxer, il croisa son regard interrogateur et perplexe, et il dut se retenir pour ne pas exploser de rire.

- Ne t'inquiètes pas, c'est juste pour se sécher. ]Il retira son boxer trempé et le lança dans la grande baignoire-jacuzzi - il rangerait plus tard - avant de prendre deux serviettes, dont une qu'il tendit à Eve avant de se diriger, nu comme un verre et tout en s'essuyant, vers la sortie.[ Ca se réchauffe à l'intérieur. Je vais me prendre un pull et un boxer, je t'en rapporte aussi. Je reviens de suite !

Alors il disparut en refermant la porte et s'en alla dans sa chambre où il chercha des vêtements à se mettre et d'autres à prêter à Eve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.senatgalactique.com/index.php
Eve Nandemo
• Secrétaire Médicale & Tueuse à Gage - Ange Déchue - Beauté Mortelle ♥ •
• Secrétaire Médicale & Tueuse à Gage - Ange Déchue - Beauté Mortelle ♥ •
avatar

Féminin
Nombre de messages : 74
Habite à : Quelque part...
Occupations : Tuer & Tuer
Humeur : Hum...Qu\\\'est ce que tu me veux...?
Date d'inscription : 24/07/2008

Feuille de personnage
Relations:
Citation: Si ce que tu as à dire n'est pas aussi important que le silence alors tais-toi...
Situation: En couple

MessageSujet: Re: Le début de la fin... ?   Sam 31 Jan - 0:00


    Ils restèrent un certain temps ainsi, l'un contre l'autre. Eve, lovée contre lui et Adam, perdu dans ses bras... Le temps s'était arrêté, elle n'aurait sut dire combien de temps il restèrent tout les deux sur cette terrasse, sous cette pluie froide.... 5 minutes ? Plus ou moins... Quelques minutes sous cette pluie qui lavait leur peur ? Leur peine ? Eve avait l'impression que cette pluie si douce la lavait de ses pêchés et lui redonnait son innocence. Cette eau qui coulait le long de son corps, entièrement mouillé, l'avait rendue sereine et calme, la renvoyant à la plus belle époque de sa vie. L'époque où elle avait connu la paix, l'espère de quelques années volées. Etait-ce seulement la pluie qui lui avait rendu ce calme intérieur, certainement éphémère, ou cet instant avec Mister Knight...? Un peu des deux sûrement... Un peu des deux... Tout d'abord cette pluie qui était venue l'accompagner dans son chagrin, oui par ce qu'elle avait réellement été blessée, et ce moment de paix et... D'amour ? Oui d'amour, si seulement elle savait ce que c'était... Si seulement... Mais cet instant n'était-il pas la preuve d'un avenir meilleur ? D'une solitude partagée... Goûter une nouvelle fois au bonheur ? Si toute fois elle osait s'aventurer sur cette pente où elle avait autrefois glissé... Si elle osait encore y croire, une dernière fois... Mais seul le temps pourra en décider, le temps devait soigner les blessures les plus profonde... Le temps et ceux que l'on aime... Dans son cas , c'était différent, le temps elle ne l'avait pas réellement devant elle, demain ou dans deux jours elle pouvait se faire tuer et elle en était consciente. Le peu de temps qui lui était accordé devait apaiser son coeur meurtri et... Elle devait y croire encore une fois, comprendre que ce qui l'avait poussé à rester ici, à prendre Adam dans ses bras...C'était ce sentiment qu'elle avait toujours fuit et craint... Il fallait qu'elle prenne conscience de tout cela pour pourvoir saisir le bonheur qui lui tendait les bras avant qu'il ne soit de nouveau trop tard... Attraper cette occasion d'aimer et d'être aimée... Elle, ils, devaient saisir cette occasion ensemble, pas à pas... Même si, sans qu'elle ne le sache, sans qu'elle ne puisse le comprendre, Eve l'aimait déjà.
    Son coeur avait cessé de battre à tout rompre, ralentissant peu à peu, reprenant un rythme normal alors qu'elle s'était laissée envahir dans ce doux cocon que produisait cette sensation de bien être... Etait-ce encore une forme de faiblesse ou au contraire une force...? Un peu des deux, peut être... Eve était une femme si... Complexe ? Ou seulement une femme blessée par la vie...? Humm... En tout cas, ils profitèrent de ce moment qui était devenu le leur, un instant qu'ils n'oublieraient pas... Owh non, car c'était le début d'une histoire, même s'ils n'en avaient pas encore conscience, même si c'était dangereux... C'était le début de leur fin. Ils étaient resté silencieux, n'écoutant que la pluie tomber et le coeur de l'autre... Silencieux dans ce petit bout de paix qui les avaient renvoyé dans leur passé... Ce qui pour Eve était à la fois bénéfique et à la fois...Destructeur ? Car penser à ses frères lui donnait toujours envie de pleurer mais...Se souvenir de leur bons moments, comme des mauvais, faisaient qu'ils vivaient encore en elle... C'était étrange ce sentiment, comme celui qui s'était emparé d'elle quand Adam était venu contre sa poitrine... Un sentiment fort, mélangeant bonheur et tristesse... C'était donc ça l'amour ? Pleurer et rire...? D'ailleurs, durant les quelques minutes passé l'un contre l'autre, Eve se rappela de ce jour... Où elle les rencontra tous...


    - Hey, c'est elle la petite poulette dont tu nous a tant parlé Shin' ? Elle est mignonne...

    Eve était restée derrière Shindara ce jour là, craintive et méfiante... Qu'allait-on dire cette fois-ci ? Elle avait peur d'être jugée, encore et toujours... D'ailleurs, elle avait jetté un regard noir au grand brun aux cheveux en bataille avec la clope au bec... Jun avait toujours été un peu lourd avec elle... Lourd mais aussi tellement adorable...

    - T'inquiète mec ! Je vais pas lui sauter dessus, j'ai compris qu'elle est à toi... Hum... Moi c'est Jun...
    - Tu parle toujours trop...

    Il s'était approché d'elle et Eve n'avait pas bougée, gardant son expression neutre et son regard meurtrier braqué dans les yeux vert de l'adolescent, il ne devait pas être bien vieux... Tout comme elle... Eve aurait certainement pu le détester dès le première contact s'il ne lui avait pas tendu ce doux sourire, plein de malice et de tendresse... Tiens, voila qu'un autre garçon, ou plutot homme, avait posé sa grande main sur l'épaule de ce fameux Jun... Qui continuait toujours à sourire... Sa mine était grave mais il émanait de ce type une aura tellement protectrice. Eve n'avait toujours pas bougé alors qu'un autre, au visage angélique et à la chevelure d'ange avait gentiment posé sa main sur la tête d'Eve qui avait eu un réflexe défensif... Elle s'était fait tellement frappée...

    - Ne t'inquiète pas, Jun n'est pas méchant et Sakuya ne mord presque pas... Moi c'est Atsûro et toi c'est Eve ? Tu permet que je t'appelles princesse ?
    - ... Hum ... Eve c'est bien ...
    - Ok princesse !

    Elle avait été surprise, presque agacée et ses joues étaient devenue rouge mais... Elle se sentait... Bien... Tellement bien... Depuis ce jour, Atsurô n'avait pas cessé de l'appeler " Princesse" et cela lui plaisait bien dans le fond...Elle se sentait tellement bien, entourée, elle était heureuse. La petite Eve observait tour à tour les quatre garçons qui l'entouraient... Shindara s'était posté à côté d'elle, souriant, Atsurô avait gardé sa main sur sa tête... Quant au deux autres, Sakuya soutenait son regard rouge et Jun était parti jouer de la guitare... Il en restait un, dans le fond, allongé sur un vieux canapé en train de dormir...Paisiblement ? Lui aussi était blond, son visage indiqué qu'il avait aussi été blessé dans sa vie... Encore un autre...

    - Oh ! Lui dans le fond c'est Sanzo... Ne t'avise pas de le réveiller, il est encore plus grognon qu'a son habitude... Mais c'est un gentil garçon.
    - Bienvenue à la maison, Evy...

    C'était leur première rencontre et ce fut le premier sourire d'Eve, elle avait trouvé un refuge, une maison... Et des amis; elle avait connu le bonheur... Ce furent les plus belles années de sa vie à partir de ce jour... Et l'espace d'un instant elle crut retrouve cette sensation, la chaleur d'une première rencontre... Une véritable rencontre qui vous marque à jamais... Cependant... Toute bonne chose à une fin et elle brisa la magie de ce moment en émettant un éternuement sonore et violent... D'ailleurs, Adam se releva d'un bond, surpris... En "alerte" observant autour de lui avant de poser les yeux sur une Eve au nez rouge, trempée, et qui venait d'attraper froid... C'était malin ça ! Elle était de constitution fragile et une rhume pouvait la clouer au lit... Elle était déçue, oui, presque en colère contre elle même - Eve s'emportait souvent, même si elle arrivait à garder une apparence froide - elle venait de briser quelque chose qui...Peut être, s'ils ne comprenaient pas assez rapidement leurs sentiments et cette passion grandissante en eux, ne se reproduirait jamais... Et cette idée lui arracha un picotement au fond de son coeur... Mais bon dieu - et dire qu'elle ne croyait en rien sauf en ses Deserts Eagles - que se passait-il ? Pourquoi...Etait-ce toujours aussi compliqué, et pourquoi refusait-elle de voir et d'admettre une évidence ? Peut être par ce qu'elle avait toujours peur...Peur qu'il ne finisse par se lasser, peur qu'il la laisse... Peur qu'elle ne puisse pas terminer ce qu'elle a à accomplir... Peur qu'on ne lui enlève comme on lui avait volé ceux qu'elle aimait... La jeune femme s'était assise sur ses genoux, observant avec de grand yeux l'américain qui s'était remis de ses émotions. Lui aussi était une personne méfiante. Eve aurait aimé resté ici, sous la pluie, mais ce n'était pas raisonnable... Loin de là, tomber malade était mauvais pour elle et puis... Elle avait toujours aussi faim , et Adam ne manqua pas de lui rappeler... Et c'est tiraillée par son estomac qu'elle décida de se relever, aider par le cher Knight.

    Ils ne leur fallut pas beaucoup de temps pour atteindre la salle de bain tout en transformant le salon du légiste en piscine improvisée, qu'importe. Eve l'aiderait à .. Nettoyer tout cela, en attendant il fallait se réchauffer... Elle alla se coller discrètement contre le radiateur alors qu'Adam était en train de se déshabiller... Hein ? Non pas qu'elle aurait été contre le fait qu'il la prenne là tout de suite maintenant contre le lavabo, mais... C'était retiré tout le charme de ce dernier quart d'heure et puis... Elle n'était pas réellement motivée pour... Eve avait ouvert de grand yeux, se demandant réellement si... Mais, elle remarqua que son légiste, retenait un fou rire avant d'annoncer clairement qu'il n'avait pas l'intention de lui faire l'amour dans sa salle de bain. Vexée de s'être fait avoir ainsi, mais était-ce réellement le cas ? Elle se colla encore plus au chauffage sans un mot, commençant à se sécher les cheveux avec la serviette qu'Adam lui avait donné alors qu'il quittait la pièce... Bien. La voila de nouveau seule avec ses pensées... Elle décida d'ailleurs de mettre de côté ces derniers événements, c'était mieux ainsi... Maintenant , il fallait se sécher et manger... Oui, elle avait le temps de penser à tout ça, ou pas... C'était toujours aussi compliqué, toujours... Ou compliquait-elle les chose elle même ? Mais était-ce réellement de sa faute ? Si elle l'avait connu quelques années plutôt, tout aurait pu être différent... Aujourd'hui, elle avait cette menace perpétuelle au dessus de la tête, cette épée de Damoclès qui pouvait lui tomber dessus n'importe quand... Un Yakuza, un collègue, n'importe qui avait de bonne raison de lui ôter la vie. Elle termina de se sécher avec négligence les cheveux, se déshabillant à présente, dévoilant son petit corps frêle et blanc... Encore quelques coups de serviette et la voila sèche. La Japonais pris soin d'essorer ses vêtements et de les déposer dans un coin avant de sortir nue, enroulée dans sa serviette, en direction de la cuisine... Quand on a faim, on a faim...

    Eve ne tarda pas à trouver l'assiette qui lui était réservée... Enfin, c'était ce qu'elle pensait. Farfouillant dans un tiroir pour trouver une fourchette, elle dévoila de nouveau son corps - posant sa serviette humide sur une chaise - et alla s'installer sur le canapé son bien à la main. La nymphe s'enroula dans la couverture laissée sur le divan, assise en tailleur, et se mis à manger goulument ce délicieux bacon et ses œufs au plat... Différent de sa nourriture de chez elle, mais bon quand même. Alors qu'elle mangeait, ses dernières goûtes de stresses étaient parti dans son estomac, ce n'était pas la peine de ruminer ce qui s'était produit... Enfin si, mais pas maintenant... Pas maintenant... Eve avait envie de se laisser encore aller, aujourd'hui, rien qu'aujourd'hui... Terminer la journée comme une personne normale mais c'était tellement risquée... Tellement... Elle se mit à refaire sa vie alors qu'elle continuait d'avaler son déjeuner, avec de nombreux si et des peut être... Si seulement elle les avait empêcher de faire une connerie. Tout aurait été différent, tout... Aurait-elle connu Adam ? Mais pourquoi se souciait-elle du fait de l'avoir rencontré ou pas ? Pourquoi, pourquoi... C'était toujours ainsi, toujours aussi compliqué...

    - Si seulement..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adam Knight
• Médecin légiste & chasseur de primes - Esprit torturé - Gâchette facile ♥ •• Médecin légiste & chasseur de primes - Esprit torturé - Gâchette facile ♥ •
avatar

Masculin
Nombre de messages : 64
Humeur : Gnhein ?
Date d'inscription : 27/07/2008

Feuille de personnage
Relations:
Citation: C'est en buchant qu'on devient bucheur.
Situation: Célibataire

MessageSujet: Re: Le début de la fin... ?   Dim 8 Fév - 18:06

Adam entra dans sa chambre, encore un peu en bazar depuis le déménagement. Les cartons de vêtements bien rangés et empilés étaient les derniers à être vidés chez lui. Il avait parfaitement plié tous ses vêtements pour éviter qu'ils ne se froissent, et du coup les ranger ne pressait pas tellement. Le véritable problème se posait lorsqu'il cherchait quelque chose de précis à se mettre ... ou à prêter. C'est vrai que ça devenait soudainement une autre paire de manches. Il faudrait déjà qu'il retrouve le carton où il avait mis ses quelques sweats ... et vu qu'il en avait peu et qu'il en mettait peu, il ne savait plus où il les avait rangé. Résigné à subir les conséquences de sa négligence, il commença par fouiller dans ses sous-vêtements. Il se sortit rapidement un boxer noir et sortit un de ses rares caleçons. Celui-ci irait à Eve, car elle avait un bassin légèrement plus large que le sien et que ce dessous lui allait un peu large lorsqu'il le mettait. Voilà qui était déjà fait. Maintenant, il fallait passer aux sweats. Soupirant un peu, Adam mit de côté les cartons déjà ouverts et ouvrit un des deux à ne pas encore avoir été ouvert. Il tomba sur ses vêtements d'été, dont sa veste légère, taillée comme un blazer, mais qui était faite d'un fin tissu cotonneux. Il chercha à se rappeler où il l'avait acheté, celle-ci. Ah ! Il se souvenait maintenant : on lui avait offert cet été. Il avait préféré rompre. Oui, elle n'en valait pas le coup, et il ferait ... peut-être la même chose avec Eve ... Zut ! Pourquoi hésitait-il en pensant à rompre avec elle, surtout pour ce genre d'argument ? D'habitude, il n'avait aucun problème avec ça. C'était surement passager, c'est ce qu'il se disait après tout. Il ne savait pas pourquoi, depuis qu'ils avaient passé la nuit ensemble, il se retrouvait partagé entre deux extrêmes : d'un côté, il voulait fuir à toute vitesse et retrouver sa liberté ; de l'autre, il voulait rester pour voir un peu comment ça évoluerait. Mais ce n'était pas son genre de faire ça ! La situation semblait si compliqué. Adam se dit, pour se rassurer, que les femmes étaient une source de complications et qu'Eve n'était que plus complexe que les autres. Ca lui permettait au moins de se concentrer assez pour ouvrir le deuxième carton et y fouiller un peu.
Il trouva les sweats tout au fond de celui-ci, et il s'employa à vider le carton avec délicatesse, posant les vêtements sur les autres cartons afin de fouiller dans ses hauts épais. Il attrapa assez vite pour lui-même un sweat à capuche et, pour elle, un sweat des Los Angeles Lakers, très long et assez large pour qu'elle y entre deux ou trois fois. Tiens au fait, ce sweat à capuche qu'il avait enfilé, d'où sortait-il de nouveau ? Ah oui ! Il le mettait pour passer incognito dans les quartiers sensibles de New York, là où être noir, en jogging et en casquette ne faisait pas passer dans les faits divers. Il se souvenait avoir rempli son premier contrat avec ce sweat sur le dos aussi. C'était à Detroit, dans une des immenses usines désaffectées où GMG et autres faisaient autrefois les beaux jours du rêve américain. Il avait retrouvé un parrain local en train de traîner avec sa poule sur le retour d'une réunion stratégique. Il avait tué le chauffeur d'une balle en pleine tête et s'était mis à couvert le temps que le vieux bonhomme vide son chargeur dans le noir. Ensuite, il avait tiré deux balles dans son coeur, et une dans sa tête. Il se souvenait avoir pris une photo, puis être entré dans la limousine où la femme à moitié nue s'était recroquevillée et avait pleuré. Elle savait aussi bien que lui qu'il ne pouvait la laisser en vie ... Après lui avoir réglé son compte, il s'était servi un verre de bourbon et avait constaté avec surprise qu'aucune culpabilité ne l'envahissait. Ce jour-là, il avait commencé à bâtir sa réputation de tueur inébranlable. Lorsqu'ils savaient qu'un type doté d'un grand sang-froid s'était chargé de leur cible, les contractuels étaient toujours plus sereins.

C'était il y a bien longtemps, tout ça. Pourtant le souvenir restait vivant en lui. Il avait oublié bien des traques, pour n'en retenir que les instants qui suivaient ; celle-ci, il l'avait imprimée dans son esprit jusque dans les moindres détails, et elle défilait devant ses yeux comme une frise qu'on déroulerait librement. C'était sans doute parce que c'était sa première fois pour de vrai. L'autre ... ça ne comptait pas.

Il laissa ses souvenirs derrière lui et rangea tranquillement les sweats dans leur carton, avant de remettre les autres vêtements par-dessus. Il retint rapidement dans quel carton était quoi, puis il prit le caleçon et le sweat destinés à Eve pour se diriger vers le séjour. Ces vêtements sur le bras gauche, il sortit de sa chambre et fit irruption dans le séjour. Il ne s'attendait pas à voir Eve vautrée sous la couverture sous le canapé, aussi ne la vit-il pas immédiatement - et ne la vit-il pas sursauter. Lorsqu'il la remarqua, elle avait repris toute sa contenance. Il se doutait bien qu'elle était restée nue sous la couverture vu qu'il n'y avait pas de vêtements ailleurs que dans sa chambre. Elle aurait pu garder une serviette, mais quel intérêt de se mettre sous la couverture alors ? L'Américain imagina son corps de satin, ses seins érigés par le froid et la courbure légère de son dos, la rondeur de ses fesses et le mignon petit repli sous eux, et ses épaules fortes et délicates ; il se prit à rougir et se rattrapa un poil trop tard. Il préféra faire comme si de rien n'était tandis qu'elle appréhendait librement ce soudain gain de couleurs. Sans un mot et en pinçant les lèvres, il déposa les vêtements sur la table basse, près de la boîte du petit oiseau, lui laissant la liberté de les mettre ou de rester en l'état. Il inspira légèrement pour faire s'évanouir les pointes de rouge sur ses joues, puis se tourna vers sa ... vers Eve. Leurs regards se croisèrent, et comme toujours, ils se rassurèrent l'un l'autre ; car leurs doutes étaient les mêmes pour l'un comme pour l'autre, et ils ne pouvaient cacher pareils doutes. Ils pouvaient seulement continuer de se mentir à eux-mêmes et de se dire que tout cela n'était pas pour eux. Ces doutes touchaient à leur propre identité, mais pas seulement : ils savaient que s'ils se liaient à quelqu'un, ils mettraient cette personne en danger, irrémédiablement. De toute façon, Adam n'avait jamais été chanceux en amour, tout comme ce flirt asiatique. C'était un flirt au départ. Elle était devenue sa partenaire. Et maintenant ... et maintenant ... Oui, si seulement ...
Afin de couper leurs pensées mutuelles, il se força à lâcher son regard et il repéra immédiatement l'assiette. Il sourit en voyant que le bacon et les yeux avaient disparu jusqu'à la dernière miette. Il adressa un regard amusé à la Japonaise et lui sourit, satisfait.

- C'était bon ? Je savais pas si ça te plairait.

Eve lui adressa un léger hochement de tête et il sourit à pleines dents. Il n'avait jamais eu l'occasion encore de faire goûter sa cuisine à quiconque. Pour lui c'était une première - et une grande victoire.

- Super ! T'as encore faim ? Je dois encore en avoir dans la cuisine. Ou bien ... Oh ! Il doit me rester du brownie ! Pas super pour la ligne, mais j'adore ça depuis mon enfance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.senatgalactique.com/index.php
Eve Nandemo
• Secrétaire Médicale & Tueuse à Gage - Ange Déchue - Beauté Mortelle ♥ •
• Secrétaire Médicale & Tueuse à Gage - Ange Déchue - Beauté Mortelle ♥ •
avatar

Féminin
Nombre de messages : 74
Habite à : Quelque part...
Occupations : Tuer & Tuer
Humeur : Hum...Qu\\\'est ce que tu me veux...?
Date d'inscription : 24/07/2008

Feuille de personnage
Relations:
Citation: Si ce que tu as à dire n'est pas aussi important que le silence alors tais-toi...
Situation: En couple

MessageSujet: Re: Le début de la fin... ?   Jeu 12 Fév - 1:16

  • ~ > A ray of hope...?

    Si seulement... Si seulement tout avait été différent.... Hum... Que serait-elle devenue aujourd'hui si on ne l'avait pas abandonné ? Hein ? Eve s'était souvent posé la question, peut être qu'elle serait devenue une personne banale ... Une personne parmis une foule de gens, une personne encore capable de rire , de sourire sans difficulté... Hum... En tout cas, elle était certaine d'une chose, si elle n'avait pas été abandonné, elle n'aurait jamais eu ce parcours... Mais... Le regrettait-elle vraiment ? Tout ce chemin pour en arriver là... Un long chemin qui en réalité était si court, 22 ans de vie qu'est ce que c'était ? Un sentier qui semblait interminable quand on y repensait... Mais en réalité, elle ne regrettait pas sa vie, seulement quelques passages... Oui, elle ne regrettait pas ses années solitaires à l'orphelinat, elle n'avait jamais aimé l'espèce humaine de toute façon, mis à part quelques cas particuliers... Elle n'a jamais et ne regrettera jamais sa rencontre avec eux, Shindara et les autres...Ni même son métier, tueuse à gage lui correspondait bien finalement... Oui, elle s'était engagé dans cette voix de ...Justice ? Juste...Oui, d'un côté elle tuait une personne pour en aider d'autre... C'était peut être ça, la justice dans le fond... Peut être, peut être... Si elle n'était pas devenue tueuse à gage dans un élan de désespoir et de folie meurtrière, le serait-elle devenue malgré tout ? Ou serait-elle devenue chirurgienne comme elle l'avait souhaité à une époque, quand Shindara était encore là pour lui sourire... Que serait-elle devenue s'ils n'étaient pas morts ? Oh... Voila son plus grand regret, les avoir laissé...Mourir, sous ses yeux, sans n'avoir rien fait....Rien fait pour ceux qui étaient sa seule famille... Hum, une famille...Et si...Elle en avait eu une ? Enfin, un père...Une mère...Un frère aussi, c'était bien les frères, oui c'était génial... Une famille...Elle en avait eu une, oui, différente des autres, mais elle en avait eu une vraie... Composée de 5 grands-frères, et ils avaient été heureux tous ensemble, oui tellement heureux... Alors, pourquoi se plaignait-elle ? Pourquoi... Pensait-elle à ce qui serait arrivé si... Non, elle ne devait pas refaire sa vie, c'était ainsi, elle avait souffert et connu 4 années de bonheur intenses. Et c'était très bien ainsi, maintenant elle devait continuer sa nouvelle voix guidée par le sang... De toute façon, si elle n'avait pas fait ce chemin là, comment aurait-elle pu connaître Adam ? ...Hein ? Pourquoi se mettait-elle à penser à lui maintenant ? Et surtout, pourquoi ressentait-elle un pincement à l'idée de n'avoir jamais croisé sa route... Oh, le coeur des hommes était si étrange... Et dire qu'elle même était une personne si complexe... Pourquoi...Refusait-elle d'admettre la vérité ? Pourquoi avait-elle peur de saisir dans le creux de sa main ce rayon d'espoir dans ses ténèbres ? Hum... Elle était restée trop longtemps avec les abysse, revoir la lumière du jour lui faisait peur...

    Elle soupira et déposa son assiette vide - elle aurait pu sortir du lave vaisselle on n'aurait pas vu la différence, quand Eve avait faim... - sur la table basse et se lova en boule sur elle même. Calée dans un coin du canapé, elle n'eut pas le temps de se détendre qu'elle perçu un craquement derrière elle... Eve sursauta et se retourna brusquement, prête à bondir s'il le fallait mais...Ce n'était qu'Adam, revenu dans le salon des vêtements sec sous le bras pour elle.. Cette idée lui arracha un frisson alors qu'elle se redressait dans le canapé, fière, trop fière...Mais, était-ce seulement le fait de voir qu'il était parti lui chercher des vêtement ou ...L'avoir surpris en train de rougir qui lui donna ce frisson ? Hum...Pourquoi rougissait-il en la voyant ? Elle n'avait pas fait attention au fait qu'elle était nue sous sa couverte, la pudeur et Eve avaient toujours fait deux , et se demanda pourquoi il... Owh, il était...Craquant les joues rouges, vraiment. Ce n'était pas la première fois qu'elle le voyait, qu'elle le faisait rougir...Mais cela lui plaisait d'être responsable d'une telle réaction, surtout sur un homme qui semblait savoir y faire avec les femmes...Mais Eve était spéciale, tout à fait unique n'est ce pas ? C'était peut être pour cela, pour ce qu'elle ressentait en le voyant arriver, ce qu'elle ressentait quand il souriait - alors qu'elle ne savait plus comment s'y prendre pour sourire - qu'Eve n'aimait pas imaginer une autre vie, sans cette rencontre... Non, non, elle ne devait pas s'y attacher, non...Elle n'en avait plus le droit. Il se posta devant elle, reprenant sa contenance, perdant de ses couleurs. Il déposa ses vêtements sur la table basse, près de leur oiseau. De leur oiseau ? Il faudrait lui trouver un nom d'ailleurs, mais plus tard, plus tard...Elle plia ses jambes contre sa poitrine, tenant sa couverture, elle était si mignonne...Elle se sentait en état d'infériorité par rapport à Adam qui se tenait debout devant elle, mais étrangement... Elle s'en moquait, se perdant seulement dans son regard vert, son beau regard vert...Revoyant cette promesse d'un autre avenir, lumineux, un avenir qui devait dissiper ses ténèbres... Un avenir qui faisait peur, n'importe qui aurait plongé dans ses grands yeux verts et s'y abandonner...Pas elle, elle ne devait pas. Il fini par briser le charme, baissant les yeux vers l'assiette vide. Eve l'observa exprimer son enthousiasme, elle lui avait fait plaisir en mangeant tout jusqu'à la dernière miette... Cela faisait chaud au coeur, autant à lui qu'à elle... - Même si encore une fois, elle faisait tout pour refouler cette vague de chaleur - Elle avait seulement fait un léger signe de tête et le voilà souriant... Il était tellement beau quand il souriait.

    Il lui proposa de manger du...Brownie...Brownie...Oui, elle en avait déjà vu une boîte dans une supérette à Tokyo... Cela semblait bon, mais ce n'était pas de ça dont elle avait envie. Non, elle voulait...Que voulait-elle ? Hum...Le paix, trouver le repos l'espace de quelque heure...Elle voulait... Elle le voulait lui, voilà tout. Sans un mot elle se releva lentement, découvrant son corps blanc l'espace d'une minute avant de déposer sa grande couverture sur la tête de l'Américain... Cachés sous une tente improvisée c'était comme s'ils étaient retombés en enfance... Seul, à l'abri de tout, dans leur cabane secrète... C'était intéressant de remarque à quel point Eve avait un côté enfantin au fond d'elle même. Un temps...Puis il voulu ouvrir la bouche, parler ? Non...Il ne fallait pas, ce n'était pas la peine. Eve déposa son doigt sur le bord de ses lèvres avant de lever légèrement la tête et de l'embrasser tendrement...Il répondit à son baiser, le rendant plus fougueux et Eve enroula ses bras autour de son cou avant de se pencher en arrière et de le forcer à tomber sur le canapé. Elle fini en douceur contre lui, son ventre contre le sien, ils étaient toujours cachés... C'était un moment rien qu'à eux, un moment secret, plus fort encore que cette nuit où leur corps s'unirent dans un élan de désir charnel...Là, c'était autre chose...Seulement le fait de se sentir bien avec lui... Eve se lova contre lui, toujours en silence, elle profiterai de cet instant, après...Elle s'envolerait si besoin était...Elle s'envolerait pour son bien, ou pas....Elle lui caressa la joue, les cheveux, tout en le fixant dans les yeux, une lueur étrange dans le regard...Mêlée d'envie, de désir et d'une mélancolie qui lui criait de fuir... Hum... Elle l'embrassa dans le cou avant de poser sa tête contre son épaule, doucement...Tout doucement...L'ange noir avait trouvé une place ici, il s'envolerait un autre jour... Un rayon de lumière, une envie, un espoir au loin...un murmure...Puis rien... Le vide... Elle était fatiguée.

    - Ada....Dam...

    L'Ange noir s'envolerait aussi vite qu'il est apparu mais pas tout de suite, plus tard...Plus tard...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adam Knight
• Médecin légiste & chasseur de primes - Esprit torturé - Gâchette facile ♥ •• Médecin légiste & chasseur de primes - Esprit torturé - Gâchette facile ♥ •
avatar

Masculin
Nombre de messages : 64
Humeur : Gnhein ?
Date d'inscription : 27/07/2008

Feuille de personnage
Relations:
Citation: C'est en buchant qu'on devient bucheur.
Situation: Célibataire

MessageSujet: Re: Le début de la fin... ?   Lun 16 Fév - 22:03

Le moment qui avait suivi sa proposition de brownie avait été si étrange ; il s'était senti si bien et si tendu à la fois lorsqu'elle s'était redressée et s'était accrochée à lui sous la couverture ; il avait eu peur, mais pas de s'attacher ou de l'aimer ; il avait eu peur de mal faire, peur de mal s'y prendre comme un homme encore vierge ; il n'avait pas cherché à se protéger pendant cet instant, non, pas maintenant ; il s'était senti si bien, si intime avec elle, si soulagé et heureux qu'il en avait oublié tout égard pour ses engagements. Il ne pouvait pas vivre avec elle et la mettre en danger, et c'était encore plus vrai si jamais il finissait par s'y attacher, car sa perte ne pourrait qu'être plus douloureuse encore ; il ne pouvait se lier profondément à elle, car il ne savait pas ce qu'il en était encore aujourd'hui de sa vie, de la sienne, ni de l'état de ses ennemis ; et s'ils étaient sur ses traces ? Mais il n'y pensait pas alors ; car l'espace d'un instant, tout s'était troublé ; le monde avait cessé de tourner et d'exister, et son univers s'était soudain limité à cette couverture, à elle, son regard rouge sang, sa peau blanche comme de la porcelaine, au goût de ses lèvres pleines et à la saveur de son doux, son tendre, son très affectueux baiser ; pendant un instant dont il n'aurait pu déterminer la durée, son univers était devenu simple et limpide : il s'était limité à elle, et à l'affection qu'il lui vouait.
Il était fou, vraiment fou ... Fou d'elle, fou de rester là, fou de ne pas stopper ce moment, fou de laisser ces sensations l'envahir et prendre son contrôle, fou de ne pas lutter, et fou, surtout, de ne pas imaginer seulement fuir face à ce déferlement. Il s'était déjà demandé ce qu'il ferait si un jour il s'attachait vraiment à quelqu'un - il refusait toujours de penser qu'il l'aimait, et n'avait de toute façon jamais imaginé aimer -, et la réponse avait toujours été la même, simple et catégorique : il fuirait, pour son bien et pour le sien. Mais maintenant qu'il était confronté à cette situation, il n'arrivait plus à réfléchir et à tenir son engagement : au fond de lui, une force puissante lui refusait tout recul. Il était prisonnier de cette affection qui devenait évidente désormais. Il ne pouvait pas rester ... Mais il voulait rester.
Il avait rendu ce baiser plus fougueux, et ce moment avait été intense. Il la désirait, mais sur l'instant, une force étrange et secrète qu'il ne soupçonnait pas et ne connaissait pas avait le dessus sur ses réactions et ses envies. Il avait avant tout envie de rester là, près d'elle, et de ne jamais gâcher cet instant. Il s'était laissé tomber en arrière, s'était étendu doucement et l'avait gardé contre lui, enlacée, douce et sereine. Cet instant, nul ne leur volerait. Cet instant resterait leur jusqu'à la fin des Temps et ils ne l'oublieraient jamais. Ils ne l'oublieraient pas, car ce jour-là leur amour devint sincère et inaliénable. Lorsqu'elle murmura son nom en s'endormant, Eve déclencha un trouble immense en Adam. Le rythme de son coeur avait progressivement augmenté, jusqu'à ce que celui-ci tambourine dans son torse, jusqu'à ce qu'il puisse le sentir cogner et secouer tout son être. Il ne comprit pas pourquoi, mais il ne s'endormit pas tout de suite et resta immobile, sans la moindre pensée. Il fixait le plafond, et sentait que son coeur savait une chose que lui ne savait pas encore. Il doutait de pouvoir découvrir un jour ce que c'était ... et il n'aurait su dire quand les choses se troublèrent, quand ses pensées se dissipèrent, et quand il s'endormit à son tour, plus paisible qu'il ne l'avait jamais été.
Terriblement amoureux ; amoureux sans le savoir encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.senatgalactique.com/index.php
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le début de la fin... ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le début de la fin... ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
• Your Song • :: • Résidences • :: •~> Appartements de ville• :: 2•~> Appartements de Adam Knight•-
Sauter vers: