• Your Song •


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 ¤]Sweet Dreams[¤ Adam & Eve

Aller en bas 
AuteurMessage
Adam Knight
• Médecin légiste & chasseur de primes - Esprit torturé - Gâchette facile ♥ •• Médecin légiste & chasseur de primes - Esprit torturé - Gâchette facile ♥ •
avatar

Masculin
Nombre de messages : 64
Humeur : Gnhein ?
Date d'inscription : 27/07/2008

Feuille de personnage
Relations:
Citation: C'est en buchant qu'on devient bucheur.
Situation: Célibataire

MessageSujet: ¤]Sweet Dreams[¤ Adam & Eve   Jeu 19 Fév - 19:34

]Rainbow Creek[ Parking de la clinique, 19h40 ...
Adam avait reçu un cadeau d'Eve sur le parking de la clinique. Est-ce que ça avait vraiment été un cadeau, ou est-ce que ça avait été un prétexte quelconque ? L'Américain avait eu beau sonder la Japonaise, il n'avait rien détecté sur son visage qui eut pu lui laisser le déceler. Elle était si difficile à deviner ; et il trouvait ça tellement attirant. Non, la connaissant bien, ça ne pouvait pas être un prétexte ; ce n'était pas son genre ; c'était un vrai cadeau. Un cadeau ... qui témoignait de son affection ? Il avait été un peu peiné qu'elle lui rende son blazer, mais elle avait semblé si sincère en lui disant qu'elle ne voulait pas qu'il tombe malade lui aussi qu'il n'avait rien osé répondre et n'avait osé protester. Elle s'inquiétait de sa santé ? C'était vraiment une première ! En le réalisant, Adam avait un peu rougi. Il ne se serait pas attendu qu'elle le ... non pas qu'elle le couve ... mais qu'elle prenne soin de sa santé, de sa petite personne à lui. Il avait beaucoup donné à Eve, discrètement, afin qu'elle ne se sente pas assisté - il avait remarqué qu'elle n'aimait pas ça, être aidée ou soignée - mais sans jamais rien attendre en retour. Il ne s'était pas attendu à ça. Pas plus qu'à ce cadeau. Le stress des derniers instants était définitivement passé, et il avait réprimé quelques larmes d'émotion discrètes, sans pouvoir arrêter le grand sourire qui marqua son visage dès lors. Il avait observé ce casque avec émotion, parce que ce n'était pas simplement un casque ; c'était le témoignage bien présent et bien palpable de l'affection d'Eve envers lui. Oh ! autrefois il aurait fui. Mais pas aujourd'hui ... pas avec Eve.

- Merci. Merci beaucoup. =D

Il se rendait compte de sa folie, mais rien ne pouvait aplatir la joie immense qui explosait en lui. La puissance des émotions ; le pouvoir du coeur sur la raison ; c'était l'histoire de leur relation ; l'histoire de leur amour, amour qu'ils ne s'étaient pas décidé à avouer, tout en agissant comme deux amoureux timides et inexpérimentés. Et c'était vrai : pour tous deux, c'était un apprentissage de l'amour, le vrai, et un réapprentissage de l'affection et de la confiance. Ils s'y étaient forcé, et maintenant ils ne regrettaient pas, même s'ils réalisaient qu'ils en paieraient surement le prix un jour ou l'autre. Adam se disait parfois : tant qu'à mourir de chagrin, autant avoir profité de cette chance. Il était sûr de ne pas l'aimer ; mais qu'il était bien avec elle !
Et puis il l'avait mis, ce casque, et avait enfourché la Kawasaki. Et les voilà partis, tous deux, vers une nouvelle soirée ensemble ; une belle soirée s'il en est.


]Rainbow Creek[ Appartement d'Eve, 19h55 ...
Il y avait eu quelques petits bouchons aujourd'hui. Une fuite de gaz s'était déclarée dans un pâté d'immeubles du centre, par lequel étaient passés Adam et Eve. La circulation avait été alternée et des feux bloquaient la circulation tous les 200 à 300m. Ils n'avaient mis que 5 minutes de plus, mais pour Eve ça avait été 5 minutes de trop. Adam l'avait senti fatiguer sur la fin, et elle roulait beaucoup plus tranquillement que d'habitude. Il ne lui avait rien dit, parce qu'il savait sur quoi ça déboucherait : elle ne répondrait pas et lui reprocherait peut-être un peu plus tard de la croire immature, bête ou on ne sait quoi. Les femmes étaient bizarres sur certains points ... sur beaucoup de points même. Surtout sur les points où elles empiétaient sur l'ancien domaine réservé aux hommes : conduite, travail, autorité, pouvoir. Adam ne voulait pas de ça, pas ce soir. Et lorsqu'ils descendirent de moto, il ne l'aida pas, voyant qu'elle comptait bien se débrouiller seule pour rentrer. Il l'avait simplement suivi, malgré le fait que la voir aussi faible - il le voyait, quoi qu'elle fasse pour le cacher - le remplissait de peine et ne le pousse à aller l'aider, la soutenir, la porter s'il le fallait. Jusque là, il n'avait que fait semblant de rien et avait souri en se recoiffant rapidement. Pourtant au fond de lui - ses yeux le trahissaient - l'inquiétude était grande. Il devait lutter pour ne pas se jeter sur elle et la forcer à accepter son aide.
Ils étaient finalement rentré dans le petit appartement d'Eve, qu'ils avaient un peu arrangé au fil des mois, vidant les cartons et rangeant les coins qu'Eve voulait bien le laisser toucher et approcher. Il savait déjà qu'il ne devait pas approcher l'armoire du couloir. Il avait immédiatement bifurqué à gauche et gagné le salon, posant son casque. Eve, quant à elle, avait l'air exténuée. Adam s'était assis sur le canapé, l'observant, les sourcils froncés, les lèvres pincées, inquiet. Les mouvements frénétiques de sa jambe droite et le battement de son talon sur le sol trahissaient son envie de voler à son secours. Mais elle aurait prétendu que ça allait et aurait repris de sa contenance, se sentant démasquée et tentant de prendre un masque meilleur que le précédent. Non, il devait lui offrir son aide en douceur, et lui proposer certaines choses une fois qu'elle serait attentive, un peu remise du trajet. Il attendait ce moment avec frénésie, et chercha à détecter à la seconde près le moment où il pourrait lui adresser la parole ; ce qui vint finalement, la Japonaise redressant la tête en soupirant. Elle semblait avoir mal au dos. Ce n'était rien. Il devait se concentrer sur l'essentiel et lui proposer de s'occuper d'un certain nombre de tâches ce soir.

* Oui, fais comme ça ! *

- Eve ?

Objectif accompli ! La Japonaise tourna ses yeux légèrement vitreux vers lui et se dirigea à pas lents vers le canapé.

- Mon coeur, ça a été une grosse journée pour toi. Tu veux que je fasse la cuisine ? Installe-toi, je vais te préparer un bon thé bien chaud et préparer une soupe ; c'est bon pour la crève et la fatigue. Tu veux quelques gâteaux avec ? Un verre d'eau peut-être ?

Il allait se lever pour s'élancer vers la cuisine, ne pas vraiment lui laisser le choix. Elle devrait s'installer et se reposer. Mais Eve accéléra le pas et le poussa - volontairement ? - sur le canapé, avant de se laisser tomber à côté de lui et de laisser tomber sa tête sur son épaule. L'Américain, surpris de ce soudain retournement de situation, rougit, et se décala un peu pour la laisser se blottir en boule contre lui. Elle somnolait déjà, et lui lui caressa la joue en souriant calmement. Il lui murmurait :

- Ca va, tu es en sécurité ici. Tu peux te reposer, je veille sur toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.senatgalactique.com/index.php
Eve Nandemo
• Secrétaire Médicale & Tueuse à Gage - Ange Déchue - Beauté Mortelle ♥ •
• Secrétaire Médicale & Tueuse à Gage - Ange Déchue - Beauté Mortelle ♥ •
avatar

Féminin
Nombre de messages : 74
Habite à : Quelque part...
Occupations : Tuer & Tuer
Humeur : Hum...Qu\\\'est ce que tu me veux...?
Date d'inscription : 24/07/2008

Feuille de personnage
Relations:
Citation: Si ce que tu as à dire n'est pas aussi important que le silence alors tais-toi...
Situation: En couple

MessageSujet: Re: ¤]Sweet Dreams[¤ Adam & Eve   Sam 21 Fév - 16:17




    " Le vent souffle et emporte les pétales du passé... "

    Il avait apprécié son cadeau, oui car c'était un cadeau offert sans rien attendre en retour, Eve l'avait lu avec plaisir dans ses yeux avant de partir à une vitesse folle. Pourquoi ressentait-elle autant de plaisir à voir qu'elle l'avait rendu heureux ? Aucune idée, mais cela lui donnait chaud au coeur... C'était dangereux et à la fois terriblement attirant la façon dont leur relation avait évolué... Elle avait peur pour lui - l'ange noir était immortel, n'est ce pas ? - et refusait d'admettre à quel point elle... L'aimait, à quel point cette relation avait été bénéfique pour elle. Eve était entre deux, son passé et un futur qui pourrait, peut être, être une nouvelle voie vers le bonheur.... Peut être, peut être mais elle avait été déçue par " l'amour " autre fois et oser replonger dedans, avec un plus une épée de Damoclès au dessus de sa tête, était tellement risqué... Mais... Elle n'avait jamais vécu et ressenti autant de chose pour une homme, jamais de cette façon au par avant... Oui, jamais et c'était cela qui , en partie, l'effrayait car elle ne savait pas où elle allait en continuant ainsi.. Surtout avec son métier car il finirait bien un jour par l'apprendre , ou non... En roulant plus lentement que d'habitude, terrassée par la fatigue et bloquée par un accident de la route, elle repensait au cadavre qu'ils avaient repêché près de la côte et qu'Adam l'ait examiné... Et si... Si on s'en prenait au légiste qui ... ? Non, la famille viendrait seulement réclamer le corps, le légiste ne pouvait être impliqué il avait seulement fait son travail... Eve avait travaillé proprement, comme d'habitude et s'était débrouillée pour ne pas laisser de trace.... Mais... Mais pourquoi avait-elle autant peur pour lui ? C'était si facile avant, elle n'avait jamais pensé qu'à elle depuis leur mort et maintenant voila que... Cette histoire lui donnait mal à la tête, surtout qu'elle ne pouvait plus se contenter de quelques petits contrats sur cette île si petite... Non, bientôt, il faudra qu'elle parte quelques jours à l'étranger...Laissant Adam derrière elle, en espérant qu'il ne pose pas trop de question et qu'il...Soit en sécurité ici, non personne ne remonterai jusqu'au légiste, personne... Hum... Elle resterai quelque temps encore sur Rainbow Island, près de lui, le temps que cette histoire se tasse puis elle partirait accomplir uen sale besogne à l'étranger. Eve était maintenant résolue à le protéger, elle ne laisserait plus jamais les personnes qui lui tiennent à coeur mourir sous ses yeux, plus jamais. Etait-ce la preuve qu'il représentait bien plus qu'un simple compagnon pour elle ? Hum... Cela devenait une évidence...
    Elle avait mal à la tête et sentait la fièvre lui monter au front, elle avait chaud sous son casque, le trajet l'avait épuisé et elle regretta de se montrer trop fière à certain moment. Elle soupira de soulagement lorsqu'elle arriva au parking de son immeuble... Ils étaient bientôt arrivés et elle pourrait profiter de son lit et d'un bon câlin. Elle rangea sa moto à la place qui lui était réservée et descendit avec le plus de classe dont elle pouvait en faire preuve à cet instant. Elle savait qu'Adam avait remarqué qu'elle n'était pas très bien, même s'il faisait semblant de n'avoir rien remarqué en s'occupant de sa coiffure - pire qu'une femme sur ce point là - , et cela la gênait. Elle n'aimait pas se montrer faible surtout ainsi car elle savait qu'elle ne tiendrait pas longtemps debout... C'était toujours ainsi lorsqu'elle était malade, une grosse poussée de fièvre, des vertiges puis elle finissait par perdre conscience, il lui arrivait de temps en temps de délirer à cause de la fièvre. Elle se souvenait des fois où elle atterrissait dans les bras d'Atsurô qui la soignait comme une mère soignait son enfant... Il était toujours là pour la soigner, que ce soit la grippe ou le fait qu'elle se soit encore fait frapper pour X raison... Il était toujours là, silencieux et souriant... Il lui avait dit une fois, alors qu'elle était dans un état assez grave, qu'elle l'avait appelé "maman" ... Finalement, tout le monde avait besoin d'une famille...

    Portant son casque sur l'avant-bras et son sac à dos sur une épaule, Eve trainait le pas sur ses talons et elle espérait qu'elle ne s'étale pas sur le sol avant qu'ils n'arrivent chez elle... Adam l'avait suivit sans rien dire et elle avait fait de son mieux pour marcher la tête haute. Ce fut comme une libération lorsqu'ils pénétrèrent chez elle. Adam l'avait aidé à ranger les cartons, à déballer certaines affaires et avait appris les lieux qui lui étaient interdit. Ainsi, elle était certaine qu'il ne tomberait jamais sur sa réserve d'arme au fond du couloir...Il alla s'assoir sur le canapé alors qu'elle posait lourdement son casque sur la table du salon, il lui avait semblait pesé deux ou trois kilos de plus qu'à son habitude. Elle avait des courbatures un peu de partout et commençait à avoir des vertiges... Owh, elle qui n'aimait pas se montrer faible, pourquoi fallait-il qu'il la voit ainsi ? Elle passa devant l'autel de ses grand-frères et leur alluma une petite bougie. Posant un instant son regard sur cette photo, ils étaient si heureux. Jun lui avait attrapé le cou et lui frottait gentiment la tête alors qu'elle était en train de se débattre le sourire au coin des lèvres. Shindara et Sakuya étaient derrière eux, le sourire aux lèvres sur un visage sérieux, Sanzo fumait à côté de Jun et Atsurô avait posé son bras sur son épaule, son visage d'ange souriant... Ils étaient heureux... Eve alla ensuite poser son sac à côté de son casque, elle soupira longuement et s'étira en réprimant un gémissement de douleur, son dos était endoloris et elle perçu un craquement au creux de ses reins douloureux... Hum... Une douche chaude et au lit. Adam comprendra si elle le laissait seul non ? Ou lui tiendra-t-il compagnie ? Hum... En parlant du loup, il l'appela et Eve tourna lentement la tête, le regard lourd et le teint pâle, il avait remarqué dans quel état elle était et déjà il se proposait de s'occuper de tout... Non... Non, elle n'avait pas envie, elle ne devait pas se montrer faible mais pourtant...Elle avait tellement envie de dormir, sombrer dans...Ses bras. Il tenta de se relever mais en deux enjambées elle arriva à son niveau et le poussa avec force au fond du canapé. Non, il resterait là...Mwoui...Mwoui, ce serait bien là. Owh, elle avait si mal au crâne, déjà les images autour d'elle devenait des ombres et elle avait du mal à voir distinctement Adam surpris par son geste. Eve retira ses talons, ouvrit sa veste en cuir et la jeta un peu plus loin avant de s'allonger sur son canapé, lovée contre lui... Cherchant un instant sa main qu'elle attrapa doucement, croisant ses petits doigts avec les siens, et s'accrocha à sa chemise de l'autre... Et la voila partie, laissée aller dans un instant de fatigue... Hum..Qu'elle était bien contre, lui... Dans ses bras... Et cette odeur, il sentait bon, tellement bon... Hum...Hum... Elle avait tellement mal à la tête et n'arrivait plus à percevoir son environnement ni à se souvenir par moment où elle était ni avec qui. Elle avait chaud mais elle tremblait compulsivement, où était-elle déjà ?

    - Ca va, tu es en sécurité ici. Tu peux te reposer, je veille sur toi.
    - Hum... Tu... Veille... Sur moi... ?

    C'était une petite voix si fragile qui revenait d'outre tombe, la petite voix d'une petite fille fragile... La toute petite voix qu'elle avait à l'époque... C'était comme un souvenir d'autre fois qui faisait surface, c'était une situation qui s'était déjà produite au par avant et cela titilla la mémoire d'Eve. La fièvre, avait eu raison d'elle et faisait remonter les anciens fantômes du passé, les souvenirs qu'elle avait enfermé dans une petite boîte... Elle avait perdu le sens du temps, ses minutes s'étaient transformées en heures, où était-elle déjà ? Avec qui.. Hum... En sécurité...En sécurité.. Cela ne pouvait être que lui, oui, Shindara...Shindara... Shindara...

    - C'est toi ...? Nii'-san...Shindara....Oui, c'est toi... Owh tu es revenu, tu m'a tellement manqué...

    Elle était redevenue la jeune fille perdue et si fragile d'avant pourtant, elle avait encore sa conscience d'adulte, car dans sa tête cela sonnait faux... Il ne l'avait jamais appelé mon coeur ... Et ... Shindara...Shindara et les autres étaient morts.... Et pourtant, elle était dans ses bras... Non ? Elle ne savait plus, elle avait si mal au crâne. Mais, c'était comme une dernière chance de le revoir, de lui parler, car cette chimère semblait si réelle... Oui, c'était sa dernière chance de le voir, de s'excuser...De... Tourner la page ? Oui...Tourner la page et aller voir un autre avenir, avec leur souvenir et aussi...Une autre personne qui lui était chère. Mais qui était-elle déjà ? Hum... Shindara...Shindara... Il fallait qu'elle lui dise, oui... Ainsi, elle pourrait entamer ce deuil qu'elle n'avait jamais osé faire, elle pourrait tourner la page en leur disant qu'elle ne les oublierait pas, eux, les premiers hommes de sa vie.

    - Nii-san... Tu m'a tellement manqué... Où êtes vous passés durant tout ce temps ? Hein ? Pourquoi vous m'avez laissé seule ? Je...Hum... J'aurai dû être...Avec vous ce jour là, tu sais quoi ? Je t'en veux, je t'en veux terriblement de m'avoir caché dans ce placard, depuis, je suis claustrophobe...

    Elle serrait encore plus la main d'Adam, oui car c'était Adam avec elle, elle le savait bien... C'était comme-ci elle faisait face à son passé, comme ci le présent se devait de mettre au clair le passé... Oui, elle devait tourner la page et avancer... Sa vie prendrait un autre sens. Il n'y aurait plus cette idée de vengeance qui l'obsédait, il y aurait un avenir... Un avenir avec quelqu'un, peut être, si elle l'osait mais pour cela... Elle devait dire ce qu'elle avait dans son coeur meurtri depuis bien longtemps, ainsi, une fois que tout sera fini l'ange noir ne s'envolerait plus. Non, après avoir eu sa vengeance, elle pourrait pensé au lendemain... Elle devait déjà commencer à penser à demain...

    - J'aurai dû être là avec vous... Oui, vous ne m'aviez pas appris tout ce que vous saviez pour...Me laisser en arrière. Vous êtes idiots, vraiment idiots... En tout cas...J'ai gardé S.H et je l'utilise toujours...Toujours, toujours... C'est comme-ci tu étais encore là avec moi...Hein ? Si seulement tu étais encore là, tu verrai comme j'ai changé.. Oui... Changé... Mais non, tu n'es plus là...Vous êtes plus là, mon plus grand regret est que... Je ne sais pas où vous êtes maintenant, je n'ai jamais pu venir fleurir votre dernière demeure, je n'ai jamais pu vous rendre encore visite...J'en suis désolée, je suis partie trop vite je... J'aurai tellement voulu vous dire à quel point je vous aim...

    Pourquoi bloquait-elle sur ce mot ? Pourquoi n'osait-elle pas leur dire à quel point elle les aimait, à quel point ils avaient été important pour elle ? Par ce que s'ils n'avaient pas été là pour elle, jamais elle ne serait ce qu'elle est aujourd'hui... Elle serait certainement morte sous les coups d'un de ses pères d'accueils... Elle ne serait certainement pas ici, elle serait restée au Japon.. Elle ne serait pas là, avec lui...Avec lui... Avec lui... Pourquoi n'arrivait-elle pas à dire ce qu'elle avait au fond de son coeur ? Elle les aimait, elle l'aimait lui aussi...Mais ne pouvait pas voir l'évidence, elle n'en avait pas le droit, elle avait tellement peur de demain...Oui, elle avait de nouveau peur, pour quelqu'un... Elle avait peur de le perdre...Son...Son premier amour...

    - Shin'... Qu'est ce que vous devenez ? Hein ? Est ce que tu va bien ? Est ce que vous êtes heureux ? Oui, vous devez l'être, vous riez, souriez tout le temps, meême dans les moments graves... Tu te souviens quand nous avions appris que Jun risquait d'avoir un cancer des poumons ? Et qu'il n'avait plus la vie devant lui ? Il a souris...Comment va-t-il ? Est ce qu'il fume encore ? Je ne suis plus là pour le surveiller...Moi, j'ai presque arrêté....Tu lui dira que je ne fume que de temps en temps et rarement....Tu lui dira hein ? Et Atsurô ? Il va bien ? Ma petite maman Atsu'... J'espère qu'il va bien...Et Sanzo ? Il été tombé amoureux... Je me souviens, il devenait tout rouge quand on parlait de cette fille...Je m'en souviens encore, de notre grand Sanzo qui avait un coeur tout mou... Et Sakuya ? Est ce qu'il a réussi à retrouver son fils ? Il disait toujours que tout allait s'arranger depuis que vous prépariez votre "plus grande réussite"...Même toi tu disais que tout changerai, que l'on pourrait payer mes études et que tu n'aurais plus à faire ton "sale travail" ... Shindara, qu'est-tu devenus ? ... Si seulement je savais où vous êtes ... J'aurai pu fleurir vos tombes...

    ~>Next Post

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eve Nandemo
• Secrétaire Médicale & Tueuse à Gage - Ange Déchue - Beauté Mortelle ♥ •
• Secrétaire Médicale & Tueuse à Gage - Ange Déchue - Beauté Mortelle ♥ •
avatar

Féminin
Nombre de messages : 74
Habite à : Quelque part...
Occupations : Tuer & Tuer
Humeur : Hum...Qu\\\'est ce que tu me veux...?
Date d'inscription : 24/07/2008

Feuille de personnage
Relations:
Citation: Si ce que tu as à dire n'est pas aussi important que le silence alors tais-toi...
Situation: En couple

MessageSujet: Re: ¤]Sweet Dreams[¤ Adam & Eve   Sam 21 Fév - 16:18

    ~> Suite...

    Tout aurais pu changer s'ils avaient réussi...Oui tout, tout se serait arrangé...Tout, tout... Mais ce n'était pas ainsi que la vie voyait leur destin... Ils étaient morts, morts en ayant essayé de se sortir de leur petite vie, ils étaient tous morts en essayant de devenir des gens biens... Mais ils l'étaient déjà à ses yeux, ils n'avaient pas eu de chance, voilà tout... Si seulement avait pu leur dire à quel point elle tenait à eux... Ils auraient peut être été plus prudent ? Mais ils disaient toujours que tout allait bien se passer qu'ils pourraient enfin avoir la vie qu'ils méritaient...Enfin être heureux... Mais, ne l'étaient-ils pas déjà ? Tous ensemble...?

    - Shin'...Je ne... Je ne vous ai jamais dit, merci... Merci pour tout... Si tu ne t'étais pas occupé de moi à l'époque, je ne serai pas ce que je suis maintenant... Mais... Est ce bien ? Est ce que je suis une personne bien, comme tu l'a toujours souhaité ? Non...Hum... Non... Je suis désolée, je suis devenue ce que tu ne voulais pas que je deviennes... Je suis devenue comme toi... Je ne suis pas chirurgienne, je n'ai pas été capable de te rendre fière... Mais tu n'es plus là pour le voir n'est ce pas ? Si tu savais...Si tu savais... Mais... Un jour tu m'a dis...De suivre la voie que je voulais, tant que je sois heureuse... Je... Je n'ai suivis pour l'instant qu'une voie qui m'a conduite vers la solitude, je veux, je voulais vous rejoindre une fois que tout aurait été fini...Mais aujourd'hui... Je... Ma vie a encore changé...Encore une fois...Mais en bien je crois...Je crois... Ne penses pas que je vous oublie, ou que je vais vous abandonner, j'ai besoin de ton accord pour continuer ainsi...Par ce que...Sans...Je... Shin', Nii-san, j'ai peur, j'ai tellement peur de refaire la même erreur qu'autre fois... Je ne veux plus jamais perdre ceux que...J'aime...

    Une larme perla sur sa joue, même si elle était endormie à présent, elle ressentait un malaise, la douleur d'un passé sombre mais aussi...Un poids qui s'allégeait au fil de ses paroles, c'était comme-ci Shindara était vraiment présent et lui donnait les réponse qu'elle cherchait...Mais...C'était le cas non ? Il était toujours là, il avait été toujours là au fond de son coeur brisé...Son coeur qui saignait...Son coeur qui criait à l'aide, son coeur qui avait tellement envie de dire ce qu'il ressentait... Elle avait tellement envie de croire en cette nouvelle histoire...Par ce que...Par ce que...

    - Je tiens à lui...Je crois...Oui, sinon je n'aurai pas peur de perdre encore quelqu'un... Tu crois que c'est ça Shin' ? Ce que tu m'avais expliqué il y a bien longtemps ? Que je saurai quand j'aurai réellement trouvé le bonheur ? Je t'avais dis que j'étais déjà heureuse avec vous mais tu avais répondu que tu parlais d'une autre forme de bonheur, que l'on partage à deux...Seulement à deux... Tu te souviens ? Hum... Je crois, que sur ce point là, tu sera fière de moi. Hum... Tu t'entendrais bien avec, toi et les autres... Jun s'amuserait à lui chercher des noises, comme avec moi mais....Mais...Je sais maintenant que vous seriez heureux et fières de moi...Mes grands-frères... Arigato... Arigato... Pour tout, merci d'avoir été là et je vous promet que je ne vous oublierai pas et que j'avancerai maintenant, grâce à vous... Je vous retrouverai...Je vous retrouverai... Merci, je ne suis plus totalement seule aujourd'hui... Et, je le protégerai, je suis devenue grande maintenant...Merci... Jun, Sanzo, Atsuro, Sakuya et...Shin' nii-san...

    Une autre larme perla sur sa joue et Eve desserra sa petite main de la chemise d'Adam et doucement elle se retourna. La tête sur ses genoux, le visage étrangement serein...Ils disaient qu'elle était belle quand elle dormait... Elle avait réussi, à leur dire tout ce qu'elle devait leur dire...Elle avait tourné la page vers un autre futur, moins sombre...Un futur baigné dans la lumière...Avec lui...Par ce que...Par ce que...Elle l'aimait et elle le savait... Ils leur faudrait tout simplement du temps et la force de continuer malgré les obstacles. Elle ne perdrait plus ceux qu'elle aime. Plus jamais...Plus jamais...Elle venait de le promettre à ceux avec qui elle avait grandi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adam Knight
• Médecin légiste & chasseur de primes - Esprit torturé - Gâchette facile ♥ •• Médecin légiste & chasseur de primes - Esprit torturé - Gâchette facile ♥ •
avatar

Masculin
Nombre de messages : 64
Humeur : Gnhein ?
Date d'inscription : 27/07/2008

Feuille de personnage
Relations:
Citation: C'est en buchant qu'on devient bucheur.
Situation: Célibataire

MessageSujet: Re: ¤]Sweet Dreams[¤ Adam & Eve   Jeu 5 Mar - 15:01

Adam avait écouté les délires enfiévrés de sa ... Oui, de sa Eve. Il s'était d'abord inquiété, craignant que la fièvre ne soit si forte qu'elle ne risque de provoquer de graves contrecoups. Il ne pouvait totalement se fier à son thermomètre interne : ses mains étaient souvent très chaudes, et le fait qu'il puisse sentir la fièvre au front d'Eve l'avait inquiété, déjà bien avant. Il s'enquit donc avant toute chose de retrouver l'armoire à pharmacie, mais tout cela fut de courte durée lorsqu'il entendit le nom qu'elle venait de prononcer : Shindara. Elle lui avait déjà parlé de ses frères, déjà parce que leur photo au milieu du salon avait tendance à le perturber, ensuite parce qu'ils étaient une part non négligeable de la vie de la Japonaise. Mais il avait trouvé sa relation avec ce Shindara et cette lueur qu'elle avait dans les yeux en en parlant ... dérangeantes. Elle avait beau dire qu'il n'était qu'un frère, il était probablement son préféré et un amour d'enfant sans qu'elle le voie. Adam n'avait jamais laissé rien transparaître, mais ... ça le pinçait au fond de lui quand elle parlait de Shindara, aussi peu expansive pouvait-elle être : lorsqu'elle parlait de lui, son regard suffisait à montrer combien il comptait pour elle. C'était presque trop fort : un homme comme lui, jalouser un amour de jeunesse. C'était pourtant justifié. Les amours de jeunesse étaient toujours une ombre sur les couples adultes. Les déceptions de jeunesse étaient le pire venin qui existe ; ils étaient bien placés pour le savoir. Et Shindara semblait si exceptionnel ... Enfin ... L'Américain tendit tout de même une oreille attentive à ce qu'elle disait. Les délires étaient courants pendant les comas. Il ne pensait pas qu'Eve en soit là. Allait-elle bien ? La crainte le prit. Il ignorait ce qu'il en était réellement, et à nouveau, la crainte le prit. Il la savait fragile et facilement malade ; clostrauphobe aussi. Tiens, c'était la faute de Shindara ? Mais pourquoi diable l'avait-il enfermé dans un placard ?! Adam serra la mâchoire, mais il ne l'interrompit pas. Il laissa parler Eve, craignant ce qui pourrait se passer s'il venait à la réveiller. Et puis, comme elle parlait en japonais, il avait déjà du mal à tout suivre parfaitement. Tiens ... ? C'était quoi, S.H. ? C'était les initiales de Shindara, lui semblait-il. Mais pourquoi disait-elle qu'elle l'utilisait toujours ? Et pourquoi parlait-elle maintenant de fleurir leur dernière demeure ?
Adam écarta directement l'affaire du desert eagle de Shindara lorsqu'il comprit la fatale évidence : ses frères étaient tous morts, et elle ne savait pas ils étaient. Mais comment diable ? Pourquoi cette histoire de placard et de mort ? Avaient-ils été tués ? Et avait-elle fui - ça, personne ne lui reprocherait ... - ? Instinctivement, il avait resserré son étreinte et caressait maintenant tendrement les doux cheveux blancs de sa Japonaise. Elle se mit à ressasser le passé. Elle donnait de petites anecdotes de son ancienne vie, et parlait de leur " plus belle réussite ". My god, qu'avaient-ils fait, ces types, de si terrible pour qu'ils soient ainsi éliminés ? Ils avaient été tellement inconscients ! L'Américain regarda le visage d'Eve. Elle semblait si triste maintenant ... Il apprit qu'elle voulait devenir chirurgienne autrefois. Elle n'avait finalement été que secrétaire médicale. Mais ... ce n'était pas ça dont elle parlait, dont elle craignait que ça les rende tristes. Que devait-elle donc finir ? Encore une fois, une question sans réponse ; mais le jeune homme estimait que tout ce qu'il allait récolter aujourd'hui pourrait lui servir un jour, que ce soit pour se protéger ou pour la protéger elle. Et de toute façon, elle passait à autre chose. Elle disait que sa vie prenait un nouveau changement et elle parlait ... d'amour ?!? Il tendit l'oreille et but ses paroles comme elles venaient. Elles lui faisaient tellement chaud au coeur ... Il la serra un peu plus contre lui et ses lèvres se crispèrent. Elle l'aimait ... Ils s'aimaient mais jamais ils ne se l'avoueraient ... Pas tout de suite en tout cas. Et pour la première fois depuis bien longtemps, il pleura en silence. Ils avaient versé une larme ensemble. Bon sang, c'était si étrange, si bon et si douloureux à la fois, ce flot de sensations qui tourbillonnait en lui. Il savait qu'aujourd'hui serait différent de demain. Et il savait qu'il entamait maintenant son dernier set. Il vivrait avec elle ou il mourrait.

]Rainbow Creek[ Appartement d'Eve, le lendemain matin 10h ...
Adam avait passé la nuit à veiller et avait un peu dormi au coin du lit. Il y avait bordé Eve, nue et le visage paisible, roulée en boule sous ses draps doux. Il l'avait longtemps observé avant de sombrer, il ne savait trop combien de temps. Il avait décidé de se lever pour aller faire un peu à manger. Il avait trouvé du pain encore bon. Ils avaient oublié de faire les courses ... mais vu l'état de sa belle au bois dormant, c'était surement mieux ainsi. Qu'avait-il trouvé, encore ? De la confiture, de quoi faire un bon thé à la mente, quelques galettes de riz, et ... son beurre de cacahuète. L'Américain sourit en voyant le pot de beurre de cacahuète américain. Il en faisait venir avec ses brownies, parce qu'il ne trouvait rien de semblable et d'aussi bon ici. Il n'avait pas le mal du pays ; il avait le mal du brownie et du beurre de cacahuète. Il l'emporta aussi. Il s'en ferait quelques tartines en attendant que la miss se réveille : il avait le ventre plus vide qu'un trou noir.
Le thé infusait lentement dans la théière, et il sortit les sachets au moment venu. Il ignorait où Eve avait trouvé ces feuilles, mais elles donnaient un thé merveilleux. Il en huma le parfum et sourit. Puis il prit le plateau où il avait entassé toute la nourriture du petit déjeuner. Il l'amena d'abord et le posa à terre, près du lit. Puis, sans un bruit, il retourna à la cuisine et ramena un autre plateau où reposait la grande théière et deux bols. Il le posa, celui-ci, sur la table de nuit. Lentement, il versa deux bols de thé et attendit. Il s'assit au bord du lit et observa Eve. Elle semblait tellement plus paisible que d'habitude ... Elle avait l'air en paix avec elle-même. Souriant toujours, mais un peu plus, l'Américain se baissa pour se faire une tartine de beurre de cacahuète. C'est lorsqu'il mordit dedan la première fois qu'il vit les narines de sa Japonaise bouger. La chambre embaumait une odeur douce et spéciale de thé à la menthé et de beurre de cacahuète : à n'en pas douter, l'odeur qui leur correspondait le plus. Il s'essuya quelques miettes de pain au coin des lèvres et avala avant de se pencher sur elle, posant sa tartine sur le plateau. Il l'embrassa sur l'oreille, puis dans la nuque, puis enfin sur l'épaule. Il lui embrassa aussi la joue et, dans un murmure, il l'appela :

- Eve ? Ma puce ? Tu émerges enfin ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.senatgalactique.com/index.php
Eve Nandemo
• Secrétaire Médicale & Tueuse à Gage - Ange Déchue - Beauté Mortelle ♥ •
• Secrétaire Médicale & Tueuse à Gage - Ange Déchue - Beauté Mortelle ♥ •
avatar

Féminin
Nombre de messages : 74
Habite à : Quelque part...
Occupations : Tuer & Tuer
Humeur : Hum...Qu\\\'est ce que tu me veux...?
Date d'inscription : 24/07/2008

Feuille de personnage
Relations:
Citation: Si ce que tu as à dire n'est pas aussi important que le silence alors tais-toi...
Situation: En couple

MessageSujet: Re: ¤]Sweet Dreams[¤ Adam & Eve   Ven 6 Mar - 23:14


    Cela faisait longtemps qu'elle n'avait eu un sommeil aussi profond et aussi réparateur. Cela faisait longtemps qu'elle n'avait plus passé une nuit sans cauchemar, sans se réveiller au moindre bruit.... On pouvait dire qu'elle avait bien dormi, très bien dormi... Depuis le moment où elle avait perdu connaissance, Eve n'avait cessé de penser à eux mais aussi à lui. Sans le savoir, cela lui avait fait du bien de se confesser et d'exprimer ce qu'elle avait au fond de son coeur. Faire sortir ce qui la pesait depuis leur mort, raconter ses regrets, ses peines et l'espoir qu'elle mettait dans cet avenir moins sombre. Elle se l'était toujours refusé, mais dans le fond elle avait toujours eu terriblement besoin de parler et ce qu'elle avait fait dans les bras de celui qu'elle... Aimait ? Oui, elle l'aimait... Parler l'avait déjà en partie apaisé, en partie car elle n'avait pas encore tout à fait rompu avec ses démons et accepté la vie tel qu'elle l'était. C'était beaucoup plus compliqué que cela, il fallait qu'elle... Se ait totalement conscience de cela ? Qu'elle sache qu'elle lui avait parlé ? Qu'elle lui raconte son histoire peut être ? Et surtout...Qu'elle accepte cet amour...Pourquoi était-ce si compliqué ? Pourquoi tout était compliqué ? La vie était ainsi et le moment où, elle ferait encore un pas en avant pour son, leur avenir approchait. Mais pour l'instant elle était encore en paix, plongée dans un sommeil profond elle revivait ses meilleurs moments sans voir, pour une fois, tout ce qui avait assombri et terni sa vie. Pour une fois elle ne revivait pas ce qui l'avait rendu ainsi, terriblement triste au fond elle, brisée et torturée...

    - Comment t'appelle - tu ?
    - ...
    - Ton nom alors ?
    - ...Nandemo... Eve.
    - Moi c'est Shindara, juste Shindara , aller viens...

    Il était beau...Il était tellement beau, mais à l'époque elle s'en fichait. Son plus grand malheur jusque là avait été d'être différente aux yeux des autres, différentes et de plaire alors la beauté... Non, tout ce qui l'avait touché ce jour là, c'est qu'on lui tende la main...Oui, seulement qu'on lui tende la main... Et à partir de ce jour... Ce fut comme un vieux film passé en accéléré qui défila dans son esprit durant ses heures de sommeil et qui devenait de plus en plus trouble au fur et à mesure que sa fièvre baissait...C'était comme-ci ce moment de faiblesse avait était un moment de paix et de tranquillité, un instant qui lui avait permis de se reposer avant de replonger dans cette vie de tueuse sans pitié. En tout cas ce fut un plaisir de revivre ces instants magique et on aurait certainement pu la voir sourire durant son sommeil, certainement...

    - Une bouteille de saké que tu n'ose pas te baigner à poil à minuit en plein hiver !
    - Ah ouais ? Garde ta bouteille au chaud alors...Hé hé...
    - Et si on y allait tous ensemble ? Hein ?
    - ... Bande d'idiots.

    C'est fou ce qu'on peut faire comme connerie étant jeune, cette fois-là ils avaient tous été malade, sauf Sakuya qui avait payé le saké et qui avait dû les soigner. Le temps avait passé et tout était promesse, ils étaient jeunes et beaux ils rêvaient tous d'évasion, quitter enfin ce monde de merde et être heureux...Être heureux, heureux, heureux... Eve l'avait été avec eux... Alors que le moment fatidique devait arrivé, comme tous les soirs, ce fut une autre image qu'elle eut en tête. Oui, une autre image, tout à fait différente que le carnage qu'elle revivait si souvent. Ce fut leur sourire, comme le jour où elle eut son BAC avec menions, ils étaient tous autour d'elle la félicitant chacun leur tour. En faisant pâlir de jalousie certaine, c'est qu'ils étaient beaux ses frères...Ses frères à elle, qu'est ce qu'elle aimait les voir sourire...Tout comme lui...Comme lui...

    - Bonjour mademoiselle, appelez-moi Adam. Eve, c'est beau, c'est votre vrai prénom ?

    Adam...Qu'est ce qu'il était beau lui aussi, mais différemment des autres...Oui, elle le voyait différemment, elle le voyait comme un homme, comme son homme et ce jour là... Si au début leur histoire n'aurait du durer qu'une poignée de jour aujourd'hui elle ne voulait plus le quitter...Aujourd'hui elle ne regrettait pas qu'il ait partagé son lit et...Sa vie... Qu'est ce qu'il était beau lui aussi quand il souriait...C'était devenu son Adam...Son Adam à elle et elle l'aimait...Elle l'aimait...Et un jour...Peut être qu'elle se l'avouerait enfin, peut être... Après tout, n'avait-elle pas décidé de changer ? Ce serait long, certainement, mais c'était pour leur laisser cette chance... C'était son Adam et elle ne regrettera jamais de lui avoir serré la main ce jour-là...

    - Eve ? Ma puce ? Tu émerges enfin ?

    Tout avait de nouveau changé dans sa tête, il n'y avait plus la clinique de Rainbow Creek, ni le sourire d'Adam et encore moins Tokyo...Seulement du noir et uen douce odeur qu'elle connaissait bien... Son thé à la menthe qui venait tout droit du Japon, oui c'était bien ça et... Une odeur qui était apparue chez elle avec Adam, elle ne saurait dire ce que c'était exactement mais elle savait que cela avait un rapport avec son légiste, oui...Oui ...C'était quelque chose qu'il aimait beaucoup, quelque chose de gras...Mais quoi...? Et...Ooowh... Lorsqu'il vint lui embrasser Eve émit un petit bruit adorable - ce qui était rare - avant de cacher son visage derrière sa couette. Elle était encore toute endormie et avait du mal à tout discerner correctement et puis elle avait si bien dormi que sortir de son sommeil était pénible cependant... Eve savait déjà qu'Adam devait être près vu l'odeur de...Beurre de cacahuète, voila d'où venait cet arôme qui tranchait avec son thé vert à la menthe...Hum...Adam...Adam...

    - ... Adam...

    Eve remua encore une fois dans son lit, avant d'ouvrir un oeil, puis l'autre...Doucement, tout doucement, émergeant lentement de ce sommeil de plomb, la fièvre avait certainement été pour quelque chose...D'ailleurs, elle se sentait déjà moins fiévreuse, elle avait du tomber durant la nuit... Elle ne se souvenait pas de grand chose, seulement qu'elle s'était endormie sous le poids de la fatigue contre Adam qui était en train de la regarder dans les yeux. Eve mit un certain temps avant de comprendre ce qui se passait, elle fixa Adam sans véritablement le regarder en se réveillant lentement : elle prenait ses marques. Ce fut au bout d'un certain temps qu'elle fini par se redresser un peu faisant tomber sa couette et découvrant son corps nu, sa couette qu'elle remonta bien vite sur son corps. Qu'est ce qu'il faisait froid ! Elle se sentait trembler malgré le fait qu'elle ait encore le front chaud... Il se passa encore un temps avant qu'elle ne rampe dans son lit pour rejoindre Adam. Elle tremblait et ce fut un réel plaisir de sentir sa chaleur à travers sa couette...C'était son Adam, avec sa douce odeur et ses yeux verts... Ses yeux commençaient déjà à se refermer tout doucement jusqu'à ce qu'un gargouillement sonore la fasse sursauter. Elle était si différente lorsqu'elle était malade. Retombant comme en enfance, comme lorsqu'elle était encore toute petite et presque innocente, courant dans le jardin de l'orphelinat en riant toute seule. Elle était douce et tendre comme à l'époque où elle arrivait à s'amuser seule, jusqu'à ce qu'elle entre dans le "monde des grands". Alors, tout avait changé. Eve remonta sa couette devant son nez, son ventre continuait de faire des siennes et cette odeur de tartine et de thé n'arrangeait pas la situation.

    - ... Man...Ger... Damdam... Manger...

    Elle était encore fatiguée et ajouter à cela le fait qu'elle venait juste de se réveiller et cela donnait ça. Damdam...C'était original comme surnom non ? C'était une marque d'affection, prononcé un peu sous le coup de la fièvre mais...C'était un petit pas vers leur bonheur à tout les deux...Non ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adam Knight
• Médecin légiste & chasseur de primes - Esprit torturé - Gâchette facile ♥ •• Médecin légiste & chasseur de primes - Esprit torturé - Gâchette facile ♥ •
avatar

Masculin
Nombre de messages : 64
Humeur : Gnhein ?
Date d'inscription : 27/07/2008

Feuille de personnage
Relations:
Citation: C'est en buchant qu'on devient bucheur.
Situation: Célibataire

MessageSujet: Re: ¤]Sweet Dreams[¤ Adam & Eve   Mar 10 Mar - 1:14




Eve avait émergé très lentement, et Adam s'émerveillait de cet instant de paix comme il n'en avait plus goûté depuis sa plus tendre enfance ... Lorsque certains dimanches il réveillait mum avec un café trop fade et la poussait à sourire, la faisait sortir de la maison et l'emmenait jusqu'à Manhattan, à Central Park, là où ils s'installaient, écoutaient le bruissement du vent et s'amusaient. Elle oubliait le travail, les factures et les traces sur son corps, et elle souriait. Parfois, elle hochait la tête et, d'un air solennel, disait 'que le monde est beau' ... S'en suivait un moment de silence ; il était ensuite grand temps de rentrer. Ces moments étaient rares et courts, mais Adam gardait un souvenir impérissable de chacun d'entre eux. Il savait qu'il se souviendrait pour toujours de ce matin et du réveil d'Eve, pendant lequel il devait se retenir de pleurer en pensant au passé et à l'évènement tragique qui l'avait mené là. Aujourd'hui qu'il savait qu'elle l'aimait, il ne regrettait rien. Oh non ! S'il devait regretter une chose, c'était de ne pouvoir l'aimer ouvertement, comme elle se tairait, elle, après s'être réveillée. Ce qui comptait vraiment, et ils le savaient au fond d'eux, et il le voyait à présent, c'était ce qu'il y avait au fond du cœur.

- ... Adam ...

L'Américain sourit et la vit ouvrir les yeux, doucement. La pâle lueur qui régnait dans la pièce plissait ses yeux bridés et lui donnaient l'air d'une taupe émergeant à la lueur du soleil. Ca n'était pas un canon de beauté, mais lui la trouvait si craquante comme ça ; c'était si mignon ; elle avait l'air d'avoir oublié ses soucis et ses airs ce matin. Elle se redressa et, un instant, dévoila son corps couleur de lait. Mais il ne faisait pas si chaud en-dehors de la couette, surtout que, si Eve était un glaçon en journée, le soir sous sa couette elle se transformait en bouillotte. Elle s'éclipsa donc rapidement et disparut cette fois sous sa couette. Adam pouvait suivre jusqu'au moindre tremblement grâce aux bosses nettes qu'elle faisait dans les draps. Il la voyait se blottir, s'enrouler dans tous les sens, avant de venir finalement vers lui, le cherchant du bout des doigts. Et lorsqu'elle l'eut trouvé, il se baissa et prit appui avec son coude sur le lit pour qu'elle puisse se blottir contre lui à travers la couette. Elle lui avait déjà dit, un matin, qu'elle aimait l'avoir à portée de main au moment de se lever, parce qu'il était chaud et qu'il l'empêchait de frémir pendant toute une demie heure avant de pouvoir bouger. Jamais encore on n'avait pris la peine de lui parler comme Eve le faisait. Elle parlait de choses si anodines parfois ... Elle était brève, mais c'était amusant et apaisant ; car cela ne prouvait-il pas dans le fond qu'ils pouvaient être ensemble sans pour autant chercher du sensationnel à chaque parole ? Oui, et c'était aussi reposant.
Il entendit soudain un sourd grondement sous la couette et ne put s'empêcher de pouffer de rire en voyant Eve qui ressortait subitement la tête pour réclamer à manger.

- ... Man ... Ger ... Damdam ... Manger ...

Nothing like hunger ! Adam aurait pu sourire et la servir immédiatement, mais le surnom qu'elle lui avait donné sur l'instant l'avait troublé. Damdam ? Mais que ... Elle ne l'avait jamais appelé que Knight jusque là. Ce fut un sacré choc sur l'instant, et bien que le jeune homme se douta que ça n'avait été que sous le coup de la fatigue qu'elle dit cela, il ne put s'empêcher de bloquer cinq secondes sur ce petit nom qu'elle venait de lui donner. Damdam ... ? Ca faisait bien longtemps qu'on ne lui avait donné de surnom affectif. L'émotion était telle qu'il crut défaillir un instant, ou bien même pleurer. Mais non, il ne devait pas, il ne pouvait pas. Eve ne put voir ses yeux humides et le sourire contrit de celui qui luttait contre l'émotion, car elle avait déjà les yeux fixés sur la tartine. Et plus encore, elle s'impatientait vite ; ce fut après un dernier gargouillement qu'elle l'interpella une nouvelle fois, le tirant de ses songes.

- Manger !
[XD]

L'Américain sursauta, puis fixa, encore secoué, sa bouille mécontente et ses yeux rouges sang fixés sur les siens. Elle souffla d'impatience et remit son regard sur la tartine de beurre de cacahuète. Il n'était pas étonnant qu'elle veuille y goûter : elle avait faim, et le beurre de cacahuète était gras. A ses papilles affamées, ça serait un met de gourmet du moment que ça les rassasie de saveur et de calories. Avec le sourire, Adam avança sa tartine vers sa bouche. Elle l'ouvrit, montra les dents et allait mordre dedans lorsqu'il lui ôta subitement. Ses dents ne rencontrèrent qu'elles-mêmes, et Eve l'observa d'un air de défi, l'air de dire 'ah tu veux jouer à ça ... !' Elle se jeta sur la tartine et l'attrapa avec les dents, en dévora un bon morceau, et se retira pour savourer sa prise à la façon d'un chat qui aurait pris un morceau de viande ou de poisson sur la table. Elle mangea sa prise avec satisfaction, et Aam rit aux éclats avant de lui tendre le reste de la tartine, qu'elle attrapa sans dire merci, le regard accusateur. Ah ça, si l'on tient à la vie, mieux vaut ne pas ôter sa nourriture à Eve Nandemo. Mais lui aimait tant l'embêter le matin. Il aimait la voir protester. Et puis ça la réveillait. Et elle était plus belle encore lorsqu'elle était réveillée. Et puis ... Il valait mieux qu'elle soit au top pour ... Il voulait lui parler de cette soirée. Ca serait mieux. Il voulait savoir, aujourd'hui. Il avait compris quelle zone d'ombre elle cachait en elle, et sa noirceur. Il pensait que ça lui permettrait de mieux la comprendre. Elle risquait de lui demander son histoire en retour, et il se sentait prêt à le faire, pour elle ; parce qu'il l'aimait, et qu'elle l'aimait également.
Il la regardait manger, tranquillement, songeur, cherchant comment aborder la question. Il pensait commencer abruptement, mais maintenant qu'il l'avait face à lui, il sentait que ça serait une mauvaise - très mauvaise - idée. Il savait qu'elle ne répondrait pas avant qu'il ait vraiment ouvert la question. Ca lui donnait du temps pour une entrée en matière dans laquelle il pourrait la persuader - à juste titre - qu'il tenait le bon rôle. Il se racla la gorge, et sentit qu'il ne pourrait pas la faire se tourner pour le regarder et guetter ses réactions. Il ferait avec.

- Tu as fait un malaise hier soir. Tu m'as fait peur tu sais.

Aucune réponse. Elle continuait sa tartine.

- J'ai pris soin de toi et je pense que ça ira désormais. Mais ... Je ne sais pas vraiment comment aborder ça ...

Il poussa un petit rire nerveux. Des dizaines de phrases affluaient dans sa tête et il n'arrivait pas à en choisir une. Il ne devait pas lui dire qu'elle avait avoué son amour pour lui ... C'était trop tôt. Il devait prendre des gants mais ... Pour la toucher, il devait aussi y aller assez franchement.

- Tu sais que ... Ahem ... Tu as parlé pendant que tu ... A Shindara.

Même s'il ne voyait pas son visage, il la sentit se crisper soudainement.

- Tu sais, tu n'as pas à t'en vouloir. Je n'ai pas à t'en vouloir et ... en quelques mois de vie commune, je crois qu'on acquiert la maturité nécessaire pour ... comprendre certaines choses et en discuter. Eve ...

Elle tourna la tête, attentive désormais - ou bien elle s'était retenue de lui envoyer son poing à la figure. Adam ne la voyait toujours pas, mais il sentait qu'elle souffrait. Elle irradiait de cette douleur comprimée qu'elle gardait toujours en elle. Il ne devait pas la faire souffrir plus longtemps ; ils devaient en finir.

- Eve, ils sont morts. Mais comment ? Qu'est-ce qui t'es arrivé ? Qu'est-ce qui a pu ... te faire tellement mal ?

Rien qu'en prononçant ces quelques mots, Adam sentit les larmes lui monter aux yeux ; des larmes qu'il ne pouvait entièrement refouler. Ses yeux étaient rouges. Il espérait juste qu'elle ne prendrait pas mal cette question. Il entrait dans une partie de sa vie privée qu'elle avait conservée secrète depuis le départ, et qu'elle refusait d'aborder. Aujourd'hui, ça serait tout ... ou rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.senatgalactique.com/index.php
Eve Nandemo
• Secrétaire Médicale & Tueuse à Gage - Ange Déchue - Beauté Mortelle ♥ •
• Secrétaire Médicale & Tueuse à Gage - Ange Déchue - Beauté Mortelle ♥ •
avatar

Féminin
Nombre de messages : 74
Habite à : Quelque part...
Occupations : Tuer & Tuer
Humeur : Hum...Qu\\\'est ce que tu me veux...?
Date d'inscription : 24/07/2008

Feuille de personnage
Relations:
Citation: Si ce que tu as à dire n'est pas aussi important que le silence alors tais-toi...
Situation: En couple

MessageSujet: Re: ¤]Sweet Dreams[¤ Adam & Eve   Sam 14 Mar - 17:15


    First Love
    Elle, lui & leur histoire...


    Eve s'était lovée contre Adam qui de son corps formait un cocon douillet et chaud avec la couette. Elle s'y sentait en sécurité, protégée et couvée dans ce monde si violent... Des instants comme celui-ci était rare, rare et éphémère... Un seul geste, une parole pouvait détruire et c'est pourquoi il fallait saisir cet instant de paix et en profiter un maximum... Et c'est pour cela qu'elle buvait chaque minute, chaque seconde passée contre lui, en attendant presque patiemment sa tartine de beurre de cacahuète qui lui faisait tant envie en laissant seulement le haut de son visage dépasser des draps. Elle avait toujours fait ainsi, avec eux, c'était ainsi qu'elle avait réussi à se reconstruire : profitant d'une sieste paisible contre Sanzo sous un arbre ou encore manger comme une gloutonne en compagnie de Shin'... C'était des moments magiques, inoubliable qui l'avait fait renaître de ses cendre, renaître et vivre heureuse, durant un temps... Avant de mourir une seconde fois. Aujourd'hui, était-elle encore en train de renaître ? En cet instant précis, elle avait passé quatre mois avec cet homme et ne les regretterait pour rien au monde... Si elle ne voulait croire en leur amour - toujours caché au plus profond de leur coeur meurtri - c'était simplement pour ne pas souffrir ensuite...Car, si osait redevenir ...Heureuse aujourd'hui, il ne faudrait pas qu'elle retombe ensuite. Eve savait très bien que cette chute serait mortelle, surtout sans lui... Il se passa encore un temps où son ventre émit un nouveau grognement sourd et que sa patience toute relative finie par prendre son envol, elle était malade et avait faim. Elle aurait très bien pu se lever, sortir du lit et prendre de quoi manger mais c'était toujours meilleur au lit. Et puis, n'avait-elle pas tous les droits ce matin ? Elle était faible et malade et puis Adam lui bloquait l'accès à cette fameuse tartine. Encore un instant avant que le petit chat ne réclame son du et ne grogne en tirant un peu sur la chemise d'Adam...

    - Taberu !

    Elle leva un peu plus la tête, découvrant entièrement son visage et alla planter son regard mécontent sur Adam, faisant la moue, la bouche en pont. C'était comme quand Jun s'amusait à la taquiner et qu'elle affichait cette mine contrariée " tellement adorable qu'on ne pouvait y résister " disait-il en arrêtant ses plaisanteries... Et apparemment cela fonctionnait aussi sur Adam qui avait enfin attrapé cette tartine qu'elle convoitait tant. Cependant elle put découvrir qu'il était aussi joueur et taquin que Jun lorsque ses dents claquèrent dans le vide, alors qu'elle s'attendait à goûter à une délicieuse tartine bien grasse...Hum, Eve lança un regard assassin à celui qui venait de se jouer d'elle et monta sur ses grands airs , le temps qu'elle ne se redresse subitement et morde à pleine dent dans le beurre de cacahuète, faisant une petite moustache au dessus de ses lèvres... Et voila qu'elle revenait au fond de son lit à manger bruyamment en s'essuyant la bouche en même temps... Quand Eve avait faim, elle avait faim. Et après avoir rit joyeusement, Adam lui donna le reste de la tartine qu'Eve saisit victorieusement sans un mot...Non mais, quand on jouait avec elle on savait la trouver ! D'ailleurs, ceci était devenue une manie de son légiste de vouloir l'embêter et jouer avec elle au réveil, sachant qu'Eve n'était pas du matin c'était toujours un peu difficile pour elle... Soit elle lui disait clairement qu'il l'emmerdait et elle se réfugiait à l'abri sous sa couette - même si à chaque fois, il arrivait à l'avoir en lui chatouillant le bout des pieds - soit elle se prêtait au jeu comme ce matin, et gagnait presque à chaque fois. Alors qu'Eve se mit à manger le reste de sa tartine, Adam était resté silencieux... La Japonaise était bien trop occupée à manger tout en essayant de ne pas trop en mettre de partout et ne compris pas tout de suite le silence d'Adam....

    - Tu as fait un malaise hier soir. Tu m'as fait peur tu sais.

    Eve ne lui répondit pas, et se contenta seulement de terminer en une bouchée son morceau de pain même si elle redoutait déjà ce qui allait suivre... Par ce qu'elle ne se souvenait pas de la soirée d'hier, seulement de sa fièvre et...Elle savait qu'il était probable qu'elle ait parlée dans son sommeil. Elle avala lentement, ne faisant pas sentir son appréhension et alla de nouveau plonger sous les draps, lovée tout contre lui laissant seulement le bout de son front et ses cheveux blancs dépasser. Elle se replia en foetus, elle savait ce qui allait suivre et déjà elle sentait son coeur se serrer.

    - J'ai pris soin de toi et je pense que ça ira désormais. Mais ... Je ne sais pas vraiment comment aborder ça ...

    Elle attendait qu'il prononce ce qui risquait de la renvoyer des années en arrières, par ce qu'elle savait très bien qu'est ce qu'était " ça "... Owh oui, c'était son passé, c'était eux, c'était elle... C'était sa vie avant Rainbow Island, avant Adam...Avant leur histoire à eux... Devait-elle lui dire ? Oui se braquer et s'énerver comme elle l'avait toujours fait ? Disant à ses amants que cela ne les regardait pas et disparaître du jour au lendemain...Non, aujourd'hui c'était différent...Où irait-elle ? Que ferait-elle une fois que... Et puis, il y avait quelque chose d'autre, de plus fort qui la rattachait à Adam... Hum, c'était peut être pour ce lien si différent qu'elle pourrait faire un effort... Mais, est ce qu'il fuirait une fois qu'il connaîtrait la vérité ? Est ce que lui gardera ce lien qui les attache comme le plus précieux des trésors ? Peut être, sinon il n'aurait jamais montré à quel point il était nerveux de lui parler de...

    - Tu sais que ... Ahem ... Tu as parlé pendant que tu ... A Shindara.

    Hum, effectivement elle avait parlé hier soir...Mais qu'avait-elle dit ? Peut être tout, peut être rien... Sa gorge se serra et reteint un sanglot silencieux, l'évocation de Shindara lui faisait toujours du mal et elle ne savait pas encore ce qu'il fallait qu'elle fasse... En cet instant, cachée sous les draps, elle était perdue et ne savait pas quoi faire... Affronter ses démons pour un homme ou fuir comme elle l'avait toujours fait. Et s'il la décevait ? Elle regretterait toute sa vie d'avoir parlé...

    - Tu sais, tu n'as pas à t'en vouloir. Je n'ai pas à t'en vouloir et ... en quelques mois de vie commune, je crois qu'on acquiert la maturité nécessaire pour ... comprendre certaines choses et en discuter. Eve ...

    La maturité nécessaire pour comprendre certaines choses et en discuter... Hum, avait-elle déjà était assez mature pour parler de son passé ? Non jamais, elle avait toujours fuit... Mais c'était plus de l'égoïsme qu'autre chose, c'était seulement pour se protéger... Mais, savait-il au moins de quoi il parlait ? Est ce qu'il resterait toujours au près d'elle s'il savait qu'elle était une tueuse froide et qui explosait la cervelle de sa victime sans trembler ? Est ce qu'il serait toujours avec elle s'il savait qu'elle cachait diverses armes et munitions dans ce fameux placard au fond du couloir ? Que penserait-il s'il savait qu'elle ne quittait jamais ses deux Deserts Eagles ? D'ailleurs, où étaient-il ? Dans son sac... Hum... Est ce qu'il l'aimerait encore s'il savait avec quel argent elle avait quitté le Japon et emménagé ici ? Est ce qu'il...

    - Eve, ils sont morts. Mais comment ? Qu'est-ce qui t'es arrivé ? Qu'est-ce qui a pu ... te faire tellement mal ?

    Elle s'était retournée, maintenant sur le dos, les yeux fermés... Que fallait-il faire...? Si elle ne lui parlait pas, s'il n'apprenait pas son passé aujourd'hui il pourrait très bien partir...Elle ne voulait pas, que ce soit lui ou elle....Elle voudrait rester dans ce lit et ne penser à rien d'autre qu'à eux et cette promesse d'un avenir meilleur mais pour cela, il fallait faire un effort...Non ? Ce serait difficile, mais ce serait tout ou rien...Oui, tout ou rien...

    - Tu veux vraiment savoir ?

    Voulait-il vraiment savoir ? C'était une question bête, elle avait du laisser dans son esprit des questions sans réponse et il voulait connaître la vérité... C'était seulement pour lui donner du courage, par ce qu'elle ne voulait pas pleurer... Elle savait qu'elle pouvait y arriver, elle avait appris avec le temps à ne plus pleurer devant les autres... Hum, ainsi elle décida de se lancer, tout doucement, en commençant par le début d'une voix neutre. Elle ne voulait qu'il ait pitié d'elle...Non, surtout pas... Elle sorti légèrement la tête de sa couette et commença son récit en fixant le plafond. C'était la première fois qu'elle racontait son histoire à quelqu'un d'autre que les garçons...

    - Je crois être née dans la nuit d'un 25 Juillet, il y a 22 ans... - Elle chercha ses mots, ne sachant que dire... - Je... Je n'ai jamais connu mes géniteurs, j'ai été laissé devant les portes d'un orphelinat près de Tokyo. J'y ais vécu jusqu'à mes 12 ans... Seule, loin des autres que je ne supportais pas et que j'effrayais... Par ce qu'à 5 ans je n'avais plus de pigmentation sur la tête et que mes yeux devenaient de plus en plus rouges, il n'y avait pas beaucoup de moyen là bas et manger à sa faim était quelque chose de rare... J'ai grandis seule, dans mon coin avec une poupée ou petite voiture en main en regardant par la fenêtre...Je voulais partir et loin.

    Pour l'instant il n'y avait aucune émotion dans sa voix, cet épisode de sa vie ne l'avait autant marqué que ça, même si elle se souvenait de chaque moment passé là bas. La seule chose qu'elle ait pu retenir de cet orphelinat, fut les autres enfants et son goût pour la solitude...

    - Partir loin, pas pour retrouver mes " parents" , ils avaient décidé de me laisser et je respectais leur choix, j'ai vite compris qu'on n'avait jamais dû me désirer. J'ai fini par quitter l'orphelinat à 12 ans donc, j'ai choisis mon nom par ce que je ne voulais pas porter celui d'un inconnu. J'ai tout d'abord cru que cela serait différent et que peut être cela serait même mieux mais non, j'ai vite arrêté de croire en cette illusion. J'étais une petite fille déjà difficile de caractère... C'est dans ma première maison d'accueil que j'ai perdu Yuki, mon chat.

    Eve avait sorti entièrement sa tête de sous sa couette et continuait à regarder le plafond. Sa voix avait tremblé un instant en repensant à ce petit chaton mort par sa faute et à la première fois qu'elle reçu des coups... On lui avait souvent dit qu'elle n'avait pas eu de chance mais elle préférait se dire que c'était son destin et qu'elle devait devenir forte... Elle n'osait regarder Adam alors qu'elle parlait lentement, elle savait qu'elle risquait de pleurer si elle croisait son regard vert.

    -Là bas j'ai découvert quelque chose que je n'avais jamais connu à l'orphelinat...La violence, c'est pour cela que je connais tous les quartiers de Tokyo, je ne restait pas plus de 3 mois dans une famille... Cela à duré jusqu'à mes 18 ans, je suis allé partout et ça se finissait toujours de la même façon...

    Elle soupira avant de tourner la tête sur le côté, montrant son profil à Adam. Eve passa une main dans ses cheveux, dévoilant une grande cicatrice qui partait du front, légèrement masqué par ses cheveux, jusqu'à son oreille et se terminait derrière celle-ci. Elle se remit en place et ferma un instant les yeux avant de continuer.

    - S'il ne m'avait pas fait cette cicatrice, en essayant de...Me violer, je ne me serait peut être pas enfuie et je n'aurait peut être pas rencontré Shindara... - Elle marqua une pause, elle savait que c'était difficile pour Adam de l'entendre parler de Shin' et c'était aussi difficile pour elle d'en parler...Mais elle ne pleurerait pas. - J'étais partie dans un parc de Tokyo en ne faisant pas attention aux regards interrogateurs... Lui...Il est venu et m'a tendu la main, me demandant seulement comment je m'appelais... Puis...Il m'a emmené mangé un bout et nous avons parlé. Depuis ce jour, il était devenu mon grand-frère, mon père. Depuis ce jour; j'avais trouvé une épaule sur laquelle m'appuyer...Avant d'en trouver quatre autres grâce à lui. Shindara... Il était fils de militaire, trop sévère qui n'a jamais compris son fils, qui n'a jamais aimé son fils et qui n'a jamais pris la peine de parler avec lui...Il en a beaucoup souffert, et il est parti de chez lui à 18 ans. J'avais 15 ans, lui 20 ...

    Eve marqua une nouvelle pause, son regard s'était illuminé - penser à lui la rendait toujours nostalgique - mais sa gorge s'était nouée et elle serrait les poings pour ne pas craquer.

    -Ensuite j'ai rencontré Jun, Sanzo, Atsurô et Sakuya...Et nous nous sommes plus jamais quitté... Nous étions un petit groupe de "voyou" et nous rêvions d'aventure et d'évasion... Oui, nous voulions tous fuir... Atsurô était el fils d'une prostituée et avait eu une petite soeur, morte par "accident"... Il était si gentil Atsurô. Jun...Ah, Jun... Je pense que sur le coup, tu ne l'aurai pas aimé comme moi au début...Il était chiant, dragueur, racontait des blagues pas drôle mais je l'adorais. Il me jouait de la guitare et je lui volais ses cigarettes depuis que...Qu'il ne devait plus fumer. Sakuya avait eu un fils, la mère était morte en couche, et sa mère l'avait mit à la D.A.S alors qu'il voulait le garder son garçon... Il s'en voulait tellement...Tellement...Il était sévère mais savait nous protéger... Sanzo lui n'avait pas toujours été un mec froid et réfléchis...Plus jeune ses parents l'avait envoyé en camp de discipline... Je ne les remercierait jamais assez d'avoir pris soin de moi, ils m'ont appris à me défendre, à savoir me battre pour ne plus jamais me laisser frapper par mes pères d'accueils...Plus jamais...J'ai tout appris avec eux, j'ai appris à rire et à sourire avec eux... C'était ma famille, ma vrai famille.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eve Nandemo
• Secrétaire Médicale & Tueuse à Gage - Ange Déchue - Beauté Mortelle ♥ •
• Secrétaire Médicale & Tueuse à Gage - Ange Déchue - Beauté Mortelle ♥ •
avatar

Féminin
Nombre de messages : 74
Habite à : Quelque part...
Occupations : Tuer & Tuer
Humeur : Hum...Qu\\\'est ce que tu me veux...?
Date d'inscription : 24/07/2008

Feuille de personnage
Relations:
Citation: Si ce que tu as à dire n'est pas aussi important que le silence alors tais-toi...
Situation: En couple

MessageSujet: Re: ¤]Sweet Dreams[¤ Adam & Eve   Sam 14 Mar - 19:08

    Sa gorge se noua et elle réprima un sanglot au fond d'elle, il était difficile de ne pas craquer et de se laisser aller à ses larmes... Surtout qu'elle arrivait à la partie la plus difficile de son récit. Mais elle ne devait pas pleurer, elle ne voulait pas pleurer, simple par fierté et puis...Si elle se mettait à pleurer elle ne pourrait pas finir son récit. Elle laissa quelques minutes s'écouler, fixant toujours le plafond... Elle était étreinte par ses bons souvenirs et craignait de passer à la suite. C'était étrange, encore une fois son passé et son présent se croisaient pour peut être engendrer le futur...Le futur...Avec lui ? Avec Adam...? Hum... Elle n'avait toujours pas osé le regarder dans es yeux, dans ses beaux yeux verts, elle n'osait pas imager ce qu'il était en train de penser...Non, il fallait juste qu'elle raconte une histoire, son histoire... C'était difficile et douloureux et elle sentait son coeur se tordre et saigner...Pourquoi avait-elle décidé de tout lui dire -ou presque- ? Seulement par ce que c'était lui...Lui et seulement lui... Elle se mit à réfléchir un instant...Que dire ? La vérité ? Mais...Elle ne devait pas lui dire ce qu'elle était réellement pas encore, même jamais...Sinon...Il pourrait s'enfuir...Ce serait normal après tout et elle ne pourrait réellement lui en vouloir...Cependant, elle ne pourrait peut être pas s'en remettre s'il partait en apprenant son métier de nuit. Mais...Qui ne fuirait pas sil apprenait qu'il était en danger constant par ce qu'il était avec une tueuse à gage ? Toute personne normale s'en irait... Cela lui faisait mal, mais elle garderai le silence...Oui, ce ne serait pas facile pour la suite, mais elle ne voudrait pas le mettre encore plus en danger.

    - Nous sommes resté trois ans tous ensemble, à faire des conneries... A essayer de survivre en gagnant chacun un peu d'argent, propre ou pas... Et... Un jour... - Elle hésita et pris son temps pour reprendre son récit. - J'avais 18 ans et j'entamais des études de médecine, je voulais être chirurgienne... J'avais eu une bourse et les garçons m'avaient dit qu'ils m'aideraient....Ils m'avaient dit qu'on pourrait partir ensuite, tous ensemble...Tous ensemble... Nous n'étions qu'un "petit gang", ils n'étaient pas aussi forts qu'ils le disaient... Ils m'ont rien dit et... "Leur plus belle réussite" ne se passa pas comme elle devait ... Je m'étais installé chez Shindara , le temps que je trouve un boulot et un appartement rien que pour moi, je déballais mes derniers cartons avec Shinadara quand...Quand...

    Eve déglutit, elle revoyait cette scène... Owh , combien de fois l'avait-elle rêvé ? Elle la connaissait par coeur, Jun qui courrait pour dire qu'ils arrivaient, et... Elle soupira et retint une larme, elle ne pleurerait pas.

    -Ils avaient fait du trafic avec les Yakuzas - elle serra les dents - et croyaient qu'ils pourraient s'enfuir avec leur argent avant qu'ils ne les retrouvent...Ils savaient que c'était risqué et ne m'avait laissé à l'écart de leur coup... Quand Jun est arrivé essoufflé, son Magnum à la main...Il a dit à Shin' de me cacher, avant de s'écrouler par terre, deux balles dans la poitrine... J'ai...Je ... J'ai voulu rester avec eux mais Shindara m'a pris par le bras et m'a trainé jusqu'à la penderie où il m'a caché en me donnant un coup sur la tête pour par que je participe au massacre...Quand j'ai enfin fini par reprendre totalement conscience, que je n'ai plus entendu aucun bruit, aucun coup de feu, aucun cris... Je suis sortie... Ils...Ils...Ils étaient tous morts... J'ai pris quelques importante et je suis partie, je les ai abandonné...Avant que la police n'arrive...Je suis partie ... Et... Je... Je ne sais pas ce qu'on a fait de leur corps...J'en sais rien, rien du tout... Je suis juste parti... J'ai mis court à mes études de chirurgienne et je suis arrivée ici...

    Elle ferma les yeux, se mordant la lèvre...S'était si douloureux...Si dur...Ils lui manquaient tellement, tellement... Eve garda les yeux clos, repassant dans sa tête leurs meilleurs moment, ils avaient été si heureux ensemble... Elle s'était toujours demandé si aujourd'hui, ils seraient fiers d'elle et elle osa penser que oui... Par ce qu'elle venait de faire le dernier pas, le dernier pas qui la mènerait sur un chemin différent... Par ce que sur ce chemin là, il n'y avait pas de fin... Oui, elle continuerait d'avancer, pour eux...Pour lui, pour qu'ils vivent toujours dans son coeur et dans sa mémoire...Si elle était toujours vivante aujourd'hui, c'était grâce à eux...Et elle les remerciait du fond du coeur. Elle ouvrit lentement les yeux lorsqu'elle senti une goutte atterrir sur sa joue chaude...Hum...? Pour la première fois, Eve tourna lentement la tête vers Adam et leva les yeux. Ce qu'elle vit alors lui saisit le coeur et eu l'impression qu'on lui donnait une gifle. Il...Il était en train de...Pour...Pourquoi ? Pour elle ? Il était en train de verser les larmes qu'elle n'avait pas fait couler...Pour elle et par ce qu'elle avait osé lui raconter son histoire ? C'était fou, elle ressentait en ce moment cette immense chaleur qui s'était emparée d'elle lorsqu'elle les avait rencontré. De nouveau, elle eut cette impression d'être aimée, aimée et soutenue...C'était troublant et presque effrayant. Si tout recommençait comme avant...? Non...Non, il ne fallait pas...Non, il fallait faire confiance en...La vie ? Non, seulement en eux...Seulement en leur amour presque évident et en la chance que leur offrait leur vie commune. C'était un nouvel horizon qui se profilait à eux, il ne manquait qu'une chose... Elle avait tourné la page, sans en oublié son contenue et c'était maintenant à son tour... Lentement, elle se redressa et son visage arriva au niveau du sien. Elle essuya du bout des doigts ses joues rouges et déposa un baiser sur son front avant de le prendre contre elle, et de passer une main dans ses cheveux. C'était son Adam, à elle, et elle le protègerait... Elle posa sa tête sur son épaule et murmura doucement à l'oreille de l'Américain.

    - Tu n'étais pas obligé de pleurer à ma place... Maintenant, je veux pleurer pour toi, moi aussi...Adam...

    Eve se senti rougir et ferma les yeux, respirant sa douce odeur... Elle pleurait à sa place, oui, c'était à son tour de raconter son histoire et c'était à elle de pleurer pour lui. Un tout nouveau jour s'était levé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adam Knight
• Médecin légiste & chasseur de primes - Esprit torturé - Gâchette facile ♥ •• Médecin légiste & chasseur de primes - Esprit torturé - Gâchette facile ♥ •
avatar

Masculin
Nombre de messages : 64
Humeur : Gnhein ?
Date d'inscription : 27/07/2008

Feuille de personnage
Relations:
Citation: C'est en buchant qu'on devient bucheur.
Situation: Célibataire

MessageSujet: Re: ¤]Sweet Dreams[¤ Adam & Eve   Jeu 19 Mar - 0:37

Adam avait écouté sans rien dire. Il n'avait jamais osé espérer qu'Eve parle si facilement, et dès qu'elle eut engagé la chose de façon laconique pour se donner du courage, il avait tendu l'oreille. Il avait demandé une chose qu'il savait difficile à obtenir et délicate à mériter. Il comptait bien tout écouter et tout retenir. Même si elle tournait la tête, il l'observerait et chercherait à capter la moindre émotion qu'il filtrerait. On ne se connait pas tant qu'on ne connait pas les expériences qui ont construites l'autre ; et aujourd'hui ils apprendraient à se connaître, enfin. Etant donné leurs sentiments réciproques, ça serait un sacré pas vers ... Il était fou de vouloir rester avec elle. Adam savait qu'elle serait en danger sitôt qu'on apprendrait son existence, et qu'elle risquait sa vie sans le savoir - enfin c'était ce qu'il pensait. Il n'avait pas le droit d'être aussi égoïste ! ... Mais il ne pouvait plus faire autrement. Il était totalement dépendant d'elle ; elle était sa nymphe, sa drogue ; sa Lilith von Sirius, dont la présence l'asservirait jusqu'à la mort d'un d'entre eux.
Il écouta, donc, sa Japonaise exposant sa vie. Eve y alla sans détails, mais sans dissimulation également - ou presque. Elle raconta sa vie telle qu'elle venait, avec dans la voix un rien de banalité qui tranchait avec le caractère exceptionnel de ce qu'elle avait vécu. Lorsqu'elle lui montra sa cicatrice derrière on oreille, Adam se sentit mal et s'en voulut intérieurement : il avait souvent caressé son oreille et l'avait souvent embrassé ici y compris, mais il n'avait jamais senti cette cicatrice. Il ne l'avait ni senti, ni vu. Il n'en avait pas pris conscience et s'était encore moins demandé si on avait pu la toucher avec moins de douceur que lui. C'était pourtant normal ... Mais jamais il n'aurait imaginé qu'on ait pu la blesser ainsi dans le but de la violer. S'il avait tenu cet espèce de porc ... Et puis l'histoire de son chat Yuki lui faisait mieux réaliser d'où venait cette profonde affection pour l'oiseau qu'il gardait chez lui : Piou. Elle avait perdu son chat d'après elle. Adam savait que pas mal de monde n'aimait pas les chats, et qu'on en jetait beaucoup dans des sacs lestés ... Pour que ça lui soit resté ainsi, elle avait dû le voir, ou au moins voir le sac. Quelle horreur ... Quel monstre ! Cette cicatrice ... Ces cicatrices, sur elle et en elle, étaient si profondes ! Adam se sentit peiné et serra les lèvres. Le récit de son aventure avec ses frères de cœur aurait pu le faire sourire s'ils n'étaient morts, et si elle n'avait eu ce ton si résigné, si triste au fond de la gorge, cette boule prête à éclater. Il voyait ses phalanges blanches et son regard fixé sur le vide, et savait qu'elle luttait contre la douleur qu'elle avait en elle. Elle y arrivait car elle connaissait l'histoire ... lui non.
Il enregistra la moindre information comme si ça avait été un renseignement capital. Ses amis avaient eu parti lié avec les Yakuzas, elle était donc de toute façon en danger. Il faudrait qu'il la protège en ce cas. Elle se savait en danger, elle saurait donc être prudente et ne s'étonnerait pas de sa prudence, à lui. Mais ... Laccepterait-elle ? En attendant c'était une excellente raison pour rester avec elle, et l'Américain sut qu'il pourrait rester avec elle, et qu'elle ne serait pas moins en sécurité avec lui que seule. Au moins, lui pourrait la couvrir. Il savait que les Yakuzas risqueraient de s'en prendre à lui ... mais il avait vu pire au pays. Cette petite joie ne suffisait néanmoins pas à cacher la douleur que lui inspirait cette fin. Elle n'alla pas plus loin. Y avait-il seulement besoin d'aller plus loin ? Peut-être pas, si elle considérait que cela était sa vie. Elle avait tant souffert ... au moins autant que lui si pas un peu plus. Adam était tellement triste pour elle ; car il comprenait sa douleur, car sa douleur était sienne également. Il sentait la douleur des temps passer revenir en lui et la piqûre de morts innombrables lui déchirer le cœur. C'était dur d'y repenser ; mais il savait qu'il n'était pas seul, et c'était réconfortant. Ce furent tant la douleur que le réconfort qui lui arrachèrent des larmes et quelques spasmes. Il chercha à bloquer sa gorge, à serrer ses lèvres tremblantes et à fermer les yeux, mais cela ne suffit qu'à lui arracher quelques plaintes et à faire couler quelques larmes sur le visage d'Eve. Elle s'était retournée, et était-ce vraiment de la vraie surprise ? Lui le croyait, oui. Il fut touché et lorsqu'elle se redressa, lui essuyant les larmes qui roulaient sur ses joues, il eut pour seul réflexe de laisser tomber la tête sur son épaule et de la prendre dans ses bras. Ils s'étaient tous deux étreint avec émotion. Elle lui murmurait à l'oreille, lui disant qu'il n'aurait pas dû pleurer pour elle ; au moins y avait-il une personne au monde pour partager sa peine, non ? Cela avait dû agir comme un déclic en elle, parce qu'elle lui demanda implicitement de raconter son histoire à son tour. Il ne le voulait pas, mais n'avait-elle pas déjà fait un très grand pas ? Ne l'avait-il pas persuadé de le faire, et ne l'avait-il pas fait comprendre que ça avait été une bonne chose en pleurant ? Lui ne pouvait pas reculer à présent. Il était déjà près d'elle et son cœur était lié au sien. Il n'y aurait plus de mensonge, sauf lorsque cela devrait dissimuler sa deuxième profession. Il devait cesser de pleurer, essuyer ses larmes et déserrer sa gorge. Ca ne serait pas le plus difficile. Bien des gens au pays connaissaient sa double vie, mais aucun ne connaissait son passé, sauf ceux qui vivaient au quartier à l'époque et ceux qui en avaient eu vent par hasard. Ca représentait une fraction des gens qu'il connaissait. Jusque là, il n'avait jamais mélangé vie professionnelle et vie amoureuse, et ce passé faisait un peu partie de sa vie professionnelle ... C'était stupide en fait ... Il cherchait des raisons de se rétracter. Il fallait qu'il le fasse, pour elle ... et pour eux. Il se racla la gorge et son visage devint plus dur. Il fallait qu'il reconstruise un peu de son armure pour aborder ce sujet pour la première fois. Il retira sa tête de son épaule et lui fit face. Son regard était fixe et dur, ses lèvres fines et pincées, sa mâchoire serrée et ses poings fermés, tremblants. Il la regarda un instant droit au fond des yeux et y chercha une dernière raison de s'arrêter ; mais il n'en trouva pas. Résigné, il baissa les yeux et soupira. Il prit une inspiration et débuta :

- Je suis né dans le Bronx, à New York, en 1984 ; c'était un 24 décembre, mais tout ça tu le sais déjà parce que tu l'as lu sur ma carte d'identité. Oui, je l'avais remarqué, tu l'as rangée à l'envers.

Il releva les yeux et se dérida, affichant un petit sourire complice à la Japonaise aux joues rouges - Dieu qu'elle était belle lorsqu'elle rougissait ! Il rebaissa les yeux et les referma, reprenant son air sérieux, et continua :

- Ma mère avait dix-sept ans quand elle m'a eu, et déjà alors, mon père était ... un junky ... un obsédé ... et un sadique. Quand j'étais petit, je ne comprenais pas encore toutes ces choses. Ma mère s'appelait Alicia. Elle était douce et naïve, mais elle faisait tout son possible pour bien m'élever. Mon père, lui ... je l'ai toujours appelé Mr Daddy. Je ne crois pas avoir jamais voulu retenir son nom ... Dwight ; il s'appelait Dwight, c'est bien ça. Il faisait le tour des bars et des putes, et il s'achetait de la drogue. Un peu de toutes. Et quand il n'avait plus un rond, ben c'est mum qui prenait. Elle lui donnait de quoi acheter sa came et le laissait la souiller. Elle n'avait pas trop le choix. Elle n'avait que moi, et elle ne voulait pas qu'il me fasse du mal ou qu'elle meure ... Je me serais retrouvé tout seul. Tu comprends ?

Adam sonda le regard d'Eve à la recherche d'un acquiescement. Les siens ne lançaient que de la terreur et de la tristesse, des appels à l'aide, des alarmes silencieuses qu'elle savait reconnaître, et elle lui aurait probablement dit d'arrêter s'il n'avait continué :

- J'ai commencé à comprendre quand j'avais cinq ans je crois, mais je ne me suis vraiment rendu compte de la situation qu'à six ans, après que mum ait fait une ... petite dépression. Elle s'était faite rouler par un trentenaire un peu friqué qui lui avait fait miroiter monts et merveilles. Et elle ne pouvait plus supporter sa situation. Elle avait commencé à résister, et les choses dégénéraient de plus en plus rapidement, de plus en plus loin. Moi, j'étais là et je regardais, impuissant, tétanisé. Un jour, finalement, j'ai regardé ma mère et je lui ai dit " Je te le promets maman, un jour je te sortirai d'ici. " Elle m'a dit qu'elle m'aimait et ... et moi je lui ai dit que je l'aimais aussi ...


Dernière édition par Adam Knight le Jeu 26 Mar - 5:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.senatgalactique.com/index.php
Adam Knight
• Médecin légiste & chasseur de primes - Esprit torturé - Gâchette facile ♥ •• Médecin légiste & chasseur de primes - Esprit torturé - Gâchette facile ♥ •
avatar

Masculin
Nombre de messages : 64
Humeur : Gnhein ?
Date d'inscription : 27/07/2008

Feuille de personnage
Relations:
Citation: C'est en buchant qu'on devient bucheur.
Situation: Célibataire

MessageSujet: Re: ¤]Sweet Dreams[¤ Adam & Eve   Jeu 26 Mar - 5:45

Adam sonda le regard d'Eve à la recherche d'un acquiescement. Les siens ne lançaient que de la terreur et de la tristesse, des appels à l'aide, des alarmes silencieuses qu'elle savait reconnaître, et elle lui aurait probablement dit d'arrêter s'il n'avait continué :

- J'ai commencé à comprendre quand j'avais cinq ans je crois, mais je ne me suis vraiment rendu compte de la situation qu'à six ans, après que mum ait fait une ... petite dépression. Elle s'était faite rouler par un trentenaire un peu friqué qui lui avait fait miroiter monts et merveilles. Et elle ne pouvait plus supporter sa situation. Elle avait commencé à résister, et les choses dégénéraient de plus en plus rapidement, de plus en plus loin. Moi, j'étais là et je regardais, impuissant, tétanisé. Un jour, finalement, j'ai regardé ma mère et je lui ai dit " Je te le promets maman, un jour je te sortirai d'ici. " Elle m'a dit qu'elle m'aimait et ... et moi je lui ai dit que je l'aimais aussi ...

Adam réprima un sanglot. Il ne devait pas pleurer. Pas maintenant, l'histoire de sa vie n'allait pas extrêmement plus loin. Il pouvait tenir. Il pouvait le faire. Mais il devait avoir confiance ; en lui-même :

- Je me suis intégré dans le gang du quartier. J'étais qu'un petit blanc, mais je me suis pas trop mal débrouillé, parce que les gars savaient dans quelle merde j'étais et parce que j'étais plutôt vif. Enfin ... Je rendais quelques services et eux me filaient un peu de fric. Ils m'ont aussi appris à me battre. Sans me vanter, je les ai dépassé au final. Ce que je voulais, c'était défendre mum. Mais j'avoue ne pas vraiment avoir réfléchi à quelque moment que ce soit à l'issue de tout ceci. On vient à la grande énigme qui a fait qu'Adam Knight est devenu le salopard qu'il est aujourd'hui !

En disant cela, Adam avait levé la voix et s'était redressé, menton haut, le regard fixé sur le lointain. On ne pouvait pas s'y tromper : son ton était complètement anachronique. Il semblait se fustiger lui-même, ou bien se créer une carapace. En fait, il cherchait juste à se détacher du récit. Il savait qu'il avait été un salopard, et dans un sens, il en était toujours un. En donnant le point de vue d'un intervenant extérieur, c'est comme s'il avait jeté une part de lui-même pour prendre un peu d'un autre, ce afin d'aborder le passage final et le plus délicat de son récit. Il ne savait trop où s'arrêter. Il aviserait :

- A quatorze ans, je me suis fourni un flingue ; un petit six coups d'occase. Ce que je voulais, c'était ... C'était aider mum, la sauver. Je voulais juste faire peur à Mr Daddy, lui mettre une branlée et le convaincre de ne plus jamais revenir. En un sens, comme un homme de cromagnon, j'allais tabasser le chef pour devenir chef à mon tour, et garder mum pour moi tout seul. Ouais mais ... Ce jour-là j'ai tout perdu.
Lorsque je suis rentré, il était en train de ... Hm ! Il voulait violer mum. Alors je lui ai sauté dessus, mais il a commencé à me taper. J'étais sûr de pouvoir le battre, mais il était complètement camé, il ne sentait rien, et puis ... Et puis j'avais peur, j'avais extrêmement peur. J'ai mis mes bras au-dessus de ma tête et devant mon visage, et il m'y a fait des bleus violacés sur toute la longueur. C'est ma mère qui m'a tiré de là en le poussant à terre, mais elle est tombée dans la cuisine, contre le bord de la table. Lui est allé la tabasser pendant que je reprenais mes esprits. Je ne sais pas combien de temps je suis resté sans bouger. J'aurais peut-être pu la sauver en me reprenant plus vite, en recouvrant mes esprits sans tarder. Je ne sais pas. Lorsque je suis arrivé dans la cuisine, il repartait en fermant sa braguette. Ma mère était par terre et elle baignait dans son sang. Il l'avait laissé là avec la culotte baissée. Elle avait le visage cassé, plein de sang. Et il lui avait craché dessus ... Je lui ai couru après et ... C'était comme si sa mort avait fait de moi quelqu'un de neuf, de sang peur. Je ne me suis jamais plu laissé faire depuis. J'ai toujours su être meilleur et sans peur. Je l'ai balancé dans la cage d'ascenseur en face. Il a eu l'air d'émerger, et moi je me suis tenu devant lui, e j'ai tendu mon revolver.

Tandis qu'il parlais, Adam imitait le geste. Il avait tendu le bras droit devant lui. Il semblait braquer un être imaginaire à terre avec une arme invisible. Son regard était plein de haine et son visage triste, désespéré. Sa main tremblait, il respirait fort, sa voix était nerveuse :

- Pourquoi il était comme ça ?! Pourquoi il a fait ça ?! J'ai eu beau lui demander, lui réclamer de me le dire, il a juste trouvé des mots pour m'insulter, et insulter mum ... C'était un monstre. C'était un monstre et il méritait de mourir ! Alors ...

Soudain, il redevint calme, et son expression devint placide, presque normale :

- J'ai ouvert le feu, balle après balle, et les six calibres ont éclaté sa sale tronche en morceaux. Je n'ai pas bougé pendant un instant, et puis j'ai baissé l'arme, et je l'ai rangé dans ma poche. Je suis rentré dans l'appartement, et j'ai un peu pleuré auprès de mum. Lorsque j'ai entendu les sirènes de la police, je suis sorti, et j'ai couru aussi vite que possible. J'ai laissé mum et Mr Daddy, et je suis parti sans regarder en arrière. Voilà, à peu près, l'histoire de ma vie. Et il n'y a pas grand chose à ajouter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.senatgalactique.com/index.php
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ¤]Sweet Dreams[¤ Adam & Eve   

Revenir en haut Aller en bas
 
¤]Sweet Dreams[¤ Adam & Eve
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ? ? Sweet Dreams [Sacha] [x]
» [1750] sweet dreams[Adrix]
» Sweet dreams are made of you ? Dalia
» Sweet dreams always burn - Alpina Docharty
» (Tear) sweet dreams are made of this.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
• Your Song • :: • Résidences • :: •~> Appartements de ville• :: 3•~> Appartement de Eve Nandemo•-
Sauter vers: